JUJUTSU KAISEN RPG///DOMAIN EXPANSION///ARC I : BIG BOOM THEORYPLATEFORME RP///ESPACE COMMUNAUTAIREIL EST TEMPS POUR VOUS D'ÉTENDRE VOTRE TERRITOIREJJK RPG
Qu'est-ce que JJK RPG ?
Jujutsu Kaisen est une œuvre jeune, parue en 2017, mais la critique et le public s’accordent pour dire qu’il s’agit déjà d’un nouveau classique du shônen. En un sens, il est le digne héritier de Hunter x Hunter ! Sauf qu’il se déroule dans le monde réel, à notre époque actuelle. Et c’est peut-être ce qui rend ce manga encore plus intéressant.

Sublimer le fantastique dans le shônen est la prouesse que réalise le manga de Gege Akutami. Nous avons choisi de prolonger cette proposition artistique. Jujutsu Kaisen RPG offre une expérience unique dans un univers original directement inspiré du manga éponyme et de notre monde actuel. À mi-chemin entre la sci-fi d’anticipation et l’urban-fantasy, nous faisons le choix de mettre en avant une uchronie à la fois punk et spirituelle. Un monde qui ressemble à notre futur proche et qui propose une nouvelle visite des thèmes abordés par Jujutsu Kaisen. Plus qu’un RPG, c’est un récit philosophique interactif qui est proposé.

Trois histoires entremêlées, trois sociétés superposées : celle des profanes, qui ne maîtrisent pas l’énergie occulte ; celle des exorcistes, qui maîtrisent et contrôlent l’énergie occulte ; celle des fléaux, êtres malfaisants constitués d’énergie occulte.

Neuf factions sont représentées à travers les différents mondes. Des tensions nombreuses apparaissent et persistent entre elles, mais une menace commune les met toutes sur le même niveau de danger : le retour du plus grand fléau de tous les temps, communément appelé “la Fin”.

La société des profanes :
  • L’Empire du Nouveau Japon, devenu une dictature après la crise économique mondiale de 2025, a un contrôle total sur sa population et possède de nombreuses polices

  • Insidious, considéré comme un cyber-État, est une organisation secrète de hackeurs qui s’est emparé des Internets

  • La société exorciste :
  • L’Orthodoxie exorciste, secte blanche, est une institution bouddhiste ancestrale qui gère l’énergie occulte au Japon et plus largement en Asie ; elle produit les écoles, les diplômes d’exorcistes et fonctionne sur l’autorité des 7 clans exorcistes.
  • L’Eglise Noire, secte noire, rassemble des Maître des Fléaux révolutionnaires qui luttent contre l’Orthodoxie et l’Empire du Nouveau Japon en perpétrant des attentats terroristes dans les grandes villes.
  • La Cabale de l’Harmonie, dont le nom n’est même pas assuré, est une mystérieuse secte noire shintoïste qui serait en train de s’infiltrer dans les différents sphères de pouvoir.

  • La société occulte (fléaux) :
  • La Pénurie est un fléau né de la peur du manque. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Afrique, le Moyen-Orient, l’Indonésie et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • L’Épidémie est un fléau né de la peur de la maladie. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Inde, une partie de l’Amérique du Sud et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Captivité est un fléau né de la peur de l’emprisonnement et de l’esclavage. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Amérique du Nord, l’Europe de l’Ouest, et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Guerre est un fléau né de la peur du conflit. Elle forme un empire occulte qui règne sur la Russie, la Chine, l’Europe de l’Est et une partie du Japon et cherche à se répandre.

  • Que ce soit dans le monde matériel ou dans les mondes occultes, tous ces groupes se vouent, chacun à leur manière, à l’extension de leur territoire. Les joueurs auront donc tout le loisir de venir impacter ces intrigues en mouvement : aider les factions, devenir leurs chefs, les détruire, en créer de nouvelles… en prévision des troubles à venir.
    TOPSITES
    news
    13/01/2024 : Période de pré-ouverture de JJK RPG.

    01/02/2024 : Début du mois d'ouverture de JJK RPG.

    24/03/2024 : Fin de l'ouverture de JJK RPG. Lancement officiel.

    01/04/2024 : Evènement d'initiative : DEAD CAN DANCE (Fête d'O-Bon, la Fin de l'Âge Mort).

    Salvation is for worshipers [PV: Gabrielle]par Yuichi KotaroJeu 6 Juin - 1:33
    EXPEDITION EXTERMINATION | MISSION par Gin OgawaMer 5 Juin - 11:24
    Validation rp Menocchio Koutetsupar Menocchio KoutetsuMar 4 Juin - 16:35
    Blinded by the lights [PV: Sawada Yahiru]par Yuichi KotaroMar 4 Juin - 3:54
    F. PROGRESSION FUREGAMI MORIpar Furegami MoriLun 3 Juin - 16:52
    Champ contre champ' [Yumi & Furegami]par Furegami MoriLun 3 Juin - 8:19
    LE LIVRE D'EZECHIEL (37, 1-14 ) | GABRIELLEpar Menocchio KoutetsuDim 2 Juin - 10:45
    F. PROGRESSION MENOCCHIO KOUTETSUpar Matière et MouvementDim 2 Juin - 5:24
    F. PROGRESSION TAMOTSUpar Matière et MouvementDim 2 Juin - 5:08
    F. PROGRESSION YUICHI KOTAROpar Matière et MouvementDim 2 Juin - 5:03
    F. PROGRESSION TSUYOSHI SAITOKUpar Matière et MouvementDim 2 Juin - 4:58
    F. PROGRESSION KEI TANABEpar Matière et MouvementDim 2 Juin - 4:55
    F. PROGRESSION MOMOE SENATOREpar Matière et MouvementDim 2 Juin - 4:49
    Modèle de réponse rp libre servicepar Matière et MouvementVen 31 Mai - 11:34
    Sickening expression [PV: Tamotsu, Yahiru Sawada]par Yahiru SawadaVen 31 Mai - 2:54
    Le Deal du moment : -50%
    BODUM Bistro Set : Théière filtre 1 L + ...
    Voir le deal
    19.99 €

    yui kosagi
    Élève de Tokyo
    Rang :
    4
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Messages :
    6
    Ryos / FE :
    400
    Élève de Tokyo
    Ven 23 Fév - 13:12
    Ces premiers jours avaient été chargés. On l'avait catapultée dans un tout nouveau monde — sans vraiment qu'elle n'ait son mot à dire — et elle avait dû assimiler le plus d'informations possible en un temps record. Elle avait voulu bien faire, surtout dès lors qu'on lui avait implicitement fait comprendre que sa vie pouvait être mise en jeu. Dès la rentrée, donc.

    Un peu avant la fin de la semaine, Yui s'était vue octroyer une demie journée pour souffler un coup. Et ce n'était clairement pas de refus. Elle avait jeté son dévolu sur le parc tokyoïte Shinjuku Gyoen, qu'elle affectionnait tout particulièrement depuis qu'elle s'était établie dans la mégalopole. Après quelques minutes de marche, Yui s'installa sur un banc, proche de l'eau et joliment encadré d'arbres de diverses couleurs. Elle laissa ses jambes s'agiter dans le vide, tandis qu'elle se perdait dans ses pensées, encore et toujours.

    Comme ça, les histoires que maman racontait étaient vraies ? Depuis le début ?
    Est-ce que je suis vraiment...Une exorciste ?


    Non, bien sûr que non. Du moins, pas pour l'instant. Elle n'avait pas vraiment de capacité unique, encore moins de force physique ou de nom de famille légendaire. Elle était cependant déterminée à progresser et apprendre tout ce qu'elle pouvait tirer de cette nouvelle vie, et des nouveaux visages qu'elle avait pu apercevoir à l'Académie. Tous ne semblaient pas accueillants, certes, mais Yui se confortait derrière le rôle de "nouvelle élève" plus qu'autre chose. La socialisation était de loin ce qui l'effrayait le moins, mais il fallait bien admettre que toute l'atmosphère de ce qu'ils appelaient Orthodoxie n'avait rien à voir avec les silencieux établissements scolaires classiques.

    Yui souffla des narines, battant toujours des jambes. Les reflets du soleil valsaient à la surface de l'eau, et le bruissement léger des feuilles prises dans le vent semblait répondre comme un doux chant à cette singulière danse. Elle s'émerveillait toujours autant des faits et gestes de la nature — il faut dire qu'il ne lui en fallait pas beaucoup pour la rendre heureuse. Le délicat ballet se vit rejoindre par quelques plumes brunes et vertes qui se laissaient porter sur les flots en agitant leurs petits pieds palmés. Ni une ni deux, Yui se mit à filmer la scène, comme si elle marquait là la paix retrouvée, le calme de l'âme, même si elle n'avait encore enduré aucune épreuve et qu'elle était loin de se douter que le pire pouvait un jour se produire.
    yui kosagi
    Yumi Koutetsu
    Élève de Tokyo
    Rang :
    2
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Messages :
    12
    Ryos / FE :
    700
    Élève de Tokyo
    Lun 26 Fév - 22:05
    Les premiers jours après la rentrée avaient été forts calmes pour Yumi, qui s’ennuyait déjà. Non pas que les sujets de ses cours soient inintéressants, disons simplement qu’elle avait des facilités qui lui donnait toujours une longueur d’avance sur les autres, et que tant qu’elle comprenait, elle estimait qu’elle pouvait arrêter sa concentration et son intérêt là. Jamais très sociable, ce n’était pas étonnant que de la retrouver seule, se baladant dans les allées du parc éclairées par la lumière du soleil. Les écouteurs dans les oreilles, la démarche assurée et le menton droit, son corps foulait les sentiers de terre en ignorant parfaitement ses alentours : si quelqu’un se trouvait sur son chemin, il finirait bien par s’y pousser. Après tout, avec l’assurance qu’elle dégageait et le charisme dont elle faisait preuve, il était aisé de comprendre que ce n’était pas elle qui se décalerait dans une telle situation.

    N'avait-elle pas classe, par ailleurs, cette après-midi ? Peut-être bien. Si on le lui demandait, en tout cas, elle-même n’en saurait rien. Toute pensée avait quitté son esprit à cet instant précis, profitant de quelques rayons lumineux contre sa peau, qui illuminait au passage l’eau en contrebas également. Le bruit de ses talons craquant la terre pouvait interpeller ceux qui étaient simplement posés dans le parc, car à cette heure-ci de la semaine, il était difficile de croiser quelqu’un d’autre que des mères au foyer ou encore des personnes âgées. Quelques regards se posèrent sur la grande blonde, qui malgré sa décision de ne pas aller à l’école portait parfaitement son uniforme. Reconnaissable de toute évidence par ses compagnons exorcistes et ceux de l’établissement, elle n’avait pas grande peine à s’afficher avec une telle tenue : sa confiance était telle qu’elle était simplement persuadé de sublimer le vêtement. Elle savait, de toute façon, que personne ne pouvait la reconnaitre à cette heure-ci ; et que rien ni personne ne pourrait ainsi l’embêter et la couper dans son élan.

    C’était une des rares journées où Yumi ne s’était pas battue. Du moins… Pas encore. Le soleil était encore haut de le ciel, significatif que la journée était loin d’être terminée. Et il est facile de comprendre qu’avec la blonde, il était très aisé de faire basculer le contenu entier d’une journée en quelques secondes. Passant de paisible à chaotique, de douce à amère, peut-être même de la joie à la colère. En attendant, pour l’instant tout du moins : tout se passait à merveilles. Espérons que cela en reste ainsi. Yumi s’avança au travers de l’herbe, coupant finalement son chemin initial pour aller se déposer dans un banc, non loin d’un cerisier fané. Du coin de l’œil, elle avait aperçu une chevelure blonde et rose qu’elle apprécia silencieusement pendant quelques secondes, trouvant le style agréable à regarder. Mais il lui fallut tout aussi peu de temps pour s’en détacher, posant désormais ses iris sur l’eau clapotant et profitant simplement de la musique s’écoulant dans ses oreilles en une délicieuse mélodie.
    Yumi Koutetsu
    Hitoame Kumori
    Élève de Tokyo
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Messages :
    6
    Ryos / FE :
    400
    Élève de Tokyo
    Lun 26 Fév - 22:53
    Nouveau dans cette nouvelle ville. C’était évidemment assez perturbant pour lui tout ce monde, ce manque d’espace où marcher mais également cette discipline qui pouvait régner au sein de la capitale et s’y habituer s’avérait assez déroutant les premiers jours. Malheureusement pour Hitoame, en plus de devoir s’habituer aux gens à l’extérieur, il allait également devoir s’habituer à sa nouvelle école ; l’école d’exorcisme de Tokyo. La rentrée fut surprenante, le Kumori fut grandement surpris de voir autant de jeunes souhaiter devenir des exorcistes chevronnés. Si eux rêvaient de le faire, lui devait le faire pour Elle. C’était sa raison d’être après tout, sa seule et unique.


    Silencieux, le jeune garçon restera ainsi muet durant toute la partie des présentations. Se voulant ainsi observateur uniquement pour le moment. Ses yeux purent repérer quelques profils intéressants, ce genre de profil qui relâchaient naturellement une certaine aura intrigante qui poussait la lame Kumori à tenter d’investiguer à partir de très maigres éléments comme la voix, la démarche, l’attitude.  C’est de cette manière que l’ombre s’avança, légèrement perdue dans ses pensées ; suivant les éléments du décor sans réellement s’attarder dessus.

    Ainsi, inévitablement, apparaissant tel un spectre, c’est le gros nez de Hitoame qui surpris sans doute Yui qui filmait un spectacle sans doute magnifique. Le jeune garçon dans la lune ne remarquait même pas que depuis tout ce temps, il s’avançait droit vers l’objectif d’une fille totalement nouvelle comme lui, manquant de lui rentrer dedans. Bien évidement, il s’arrêta à temps ; portant lentement son regard neutre sur elle, l’inspectant de bas en haut. Deux mondes se rencontraient, celui d’un exorciste qui vivait autrefois de manière totalement austère et loin de cette société et ces technologies ; un garçon n’ayant jamais rien connu si ce n’est le dojo Kumori et l’énigme vivante qu’était à ses yeux cette petite blonde. Que ce soit sa tenue, son attitude et même le téléphone qu’elle tenait entre ses mains, le jeune garçon en avait vu que de loin et n’avait jamais pu en manipuler réellement de ses propres mains ; seuls les membres du clan autoriser à voyager pouvaient en avoir pour des cas d’extrêmes urgences.


    Au loin, pour Yumi… la scène pouvait sembler assez inquiétant. En effet, la lame Kumori ressemblait à quelqu’un d’assez louche, voire même étrange et voilà qu’il restait là, fixant de manière lunatique Yui. Pour être honnête, le jeune garçon ne savait pas comment interagir avec elle, premier réflexe ; lui tendre tout doucement sa main ; son trait de mutisme transparaissait. Si elle décidait à prendre cette main, Hitoame l’aidait à se redresser et s’inclinera tout doucement pour présenter ses excuses.
    Hitoame Kumori
    yui kosagi
    Élève de Tokyo
    Rang :
    4
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Messages :
    6
    Ryos / FE :
    400
    Élève de Tokyo
    Mar 27 Fév - 10:42
    Trop concentrée sur la beauté du moment, Yui s'était à moitié agenouillée sur le banc pour saisir la scène pittoresque sous le meilleur angle possible. De fait, son équilibre n'était que très précaire, et les lames de bois ne tardèrent pas à marquer ses jambes fines. Elle grimaçait sous l'effet de ce pincement, et elle eut à peine le temps de lancer un regard sur son genou écorché qu'un visage inconnu occupa tout l'espace de son objectif. Elle sursauta dans un cri plutôt ridicule, glissa du banc et se rattrapa de justesse à l'aide de sa main libre, posée au sol pour soutenir le poids du haut de son corps. Dans un regard affolé, elle chercha son téléphone portable rose bonbon, heureusement intact dans son autre main. Ainsi contorsionnée, elle n'était pas sans rappeler un héros old-school qui se prenait pour une araignée.

    Elle se racla la gorge, embarrassée, et n'osa pas tout de suite relever les yeux sur le jeune inconnu.

    — Ok. Deux secondes, je ramasse ce qui me reste de fierté... marmonna-t-elle.

    Elle souffla un coup et remonta son visage avec un sourire de façade pour cacher du mieux qu'elle le pouvait sa position inconfortable et tout l'embarras qui pesait sur ses épaules. Elle se hissa en poussant sur ses cuisses, tout en acceptant la main tendue du jeune homme et en lui donnant son bras droit, qui tenait son téléphone. Une fois redressée, elle se hâta de stopper la vidéo qui tournait toujours. Tu parles d'un souvenir. Puis, elle reporta son attention sur lui.

    — Euhm... Merci... Bonjour ? C'est euh... elle sourit encore, comme si cela pouvait terminer sa phrase à sa place. Tu t'es pas fait mal ? demanda-t-elle avec une inquiétude qui paraissait sincère, alors que c'était probablement elle qui avait plus de quoi s'inquiéter.

    Yui n'avait pas remarqué le silence assourdissant qui transparaissait du jeune garçon. À vrai dire, elle s'était davantage occupée de combler le vide pour rendre le moment le moins gênant possible — probablement sans grand succès. Elle dépoussiéra les pans froissés de sa jupe aux couleurs de l'académie de Tokyo, un peu gênée de l'avoir potentiellement abîmée. Elle se décala sur le banc si le garçon souhaitait s'assoir, tout en attendant de voir sa réponse, tandis qu'elle l'étudiait discrètement du regard.
    yui kosagi
    Yumi Koutetsu
    Élève de Tokyo
    Rang :
    2
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Messages :
    12
    Ryos / FE :
    700
    Élève de Tokyo
    Mer 28 Fév - 23:29
    La scène semblait la déstabiliser et la déboussoler un peu. Non pas physiquement ou dans un manque de confiance en elle, c’était simplement que la curiosité qui se développait au fond d’elle était telle qu’elle ne pouvait que trépigner sur place. Son corps s’était aussitôt redressé du banc sur lequel elle s’était assise, et son corps s’était penchée en partie sur la gauche pour observer avec très peu de discrétion la scène entre les deux adolescents.

    L’une se prenait visiblement pour Spiderman, et l’autre était un sociopathe muet. Ca promettait d’être un spectacle intéressant. Ses cheveux blonds retombaient dans le vide à cause de son buste penché de moitié, et ses paupières se plissèrent dans une expression suspicieuse. Son regard balaya la silhouette des deux protagonistes avant de reconnaître aisément la jupe de l’académie que portait la gamine, qui devait certainement être plus jeune qu’elle. Une exorciste, donc. Il était rare pour Yumi de croiser des personnes portant l’uniforme avec une telle facilité à l’extérieur, mais elle ne sembla pas plus étonnée que cela, discernant l’énergie occulte que dégageait l’invocatrice. Puis, ses iris bleutés se déposèrent sur le garçon qui se trouvait en face et qui venait de relâcher la main laiteuse de Yui, arquant le sourcil droit en pensant deviner de qui il s’agissait. Mais que faisait-il ici ? Elle n’en avait aucune idée. Etaient-ils amis ? Elle en doutait, au vu des réactions des deux ; mais cela lui importait peu. D’autant plus qu’elle n’était pas particulièrement concernée par l’action.

    Une musique douce s’était installée dans ses oreilles, rendant la scène d’autant plus ridicule dans son esprit, digne des plus grands films coréens. Les quelques feuilles qui tombèrent de l’arbre pour se déposer contre le sol rendait le paysage bucolique tandis que les rayons de soleil n’arrangèrent rien à la vision aussi drôle qu’improbable qu’avait la jeune Koutetsu. Cela étant, bien qu’elle trouva les évènements étranges : elle ne bougea pas d’un poil. Sa curiosité se contentait de prendre le pas et elle resta là, plantée debout, immobile, à fixer les deux étudiants discuter entre eux en espérant que cela devienne intéressant. Elle ne comptait pas vraiment faire autre chose, elle attendait simplement qu’il se passe quelque chose. Cependant, son visage se mouva malgré tout pour reprendre une expression détachée et tout à fait neutre, ne souhaitant pas demeurer déformée par la surprise et le sérieux : cela pourrait lui causer des rides, après tout.
    Yumi Koutetsu
    Genmai Hironaka
    Élève de Tokyo
    Rang :
    2
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Messages :
    3
    Ryos / FE :
    50
    Élève de Tokyo
    Dim 3 Mar - 20:40
    Cela faisait un moment qu'il ait devenu un exorciste. Il avait décidé de rejoindre les rangs de l'Orthodoxie pour découvrir une chose qu'il recherchait. L'établissement de l'Orthodoxie était pile-poil la même illustration que son père lui avait décrite par le passé, de fond en comble. La rentrée des classes s'est déroulée de la meilleure façon pour Genmai, sa nature sociable a pu lui permettre de se faire un petit groupe d'amis dans un temps record. Ce petit don faisait qu'il était apprécié par ses camarades de deuxième année, les cours pour Genmai étaient seulement des moments de papotages ou d'amusement, démontrant déjà son manque de sérieux et de rigueur pendant la première semaine de cours parmi les deuxièmes années. Il était déjà dans la liste noire de certains professeurs alors que ça ne faisait même pas un mois que les cours ont commencés, ce qui l'amusa encore plus.

    Nous y voilà enfin, le week-end. Il rentra comme à son habitude à la fin des cours avec son petit groupe de potes discutant de tout et de rien, comme des lycéens tout à fait normaux. Cela lui permettait néanmoins de mettre de côté ses propres problèmes personnels, qui sont tout de même importants pour lui comme une famille à nourrir. Certains de ses camarades le soupçonnent même d'avoir un enfant, installant une petite rumeur dans sa classe, car Genmai n'est pas tout le temps présent. Bien sûr, il avait déjà démenti cette rumeur montée de toute pièce pour éviter tout problème à l'avenir. Plus loin en marchant avec ses nouveaux amis, il observa le parc tokyoïte considérant que c'était le bon moment de se détacher de son groupe pour passer un coup de fil s'arrêtant de quelques pas avec un sourire niais sur son visage. Désoler les gars, je vais faire un petit détour. J'ai un appel à passer, on se revoit Lundi. Sans plus attendre, il entama la marche en direction de ce fameux parc en les saluant par politesse. La journée était loin d'être finie pour lui, car il devait se rendre à son boulot maudissant ce rythme de vie par un très long soupir de sa part.

    Le parc était plutôt animé même le soir, tournant le regard vers les enfants en train de s'amuser et de s'agiter partout. D'autres qui étaient sur les balançoires et leurs parents qui profitaient de ce moment en famille, ce qui le fera étirer un sourire sur son visage. Il prendra même le temps de s'amuser avec eux lui aussi profitant de son temps libre avant de reprendre les choses sérieuses, beaucoup de personnes le jugeant du regard, mais Genmai s'en foutait royalement des avis de gens qu'il ne connaît pas. Sur la balançoire, il observa la scène au loin apercevant une fille avec l'allure d'une lycéenne en train de filmer vers lui faisant la conclusion qu'elle devait avoir à peu près son âge. Son visage se décomposant un peu plus quittant immédiatement la balançoire, car il remarqua qu'elle devait sûrement être à l'école d'exorcisme Tokyo.

    Sa réputation allait déjà entacher dès sa première année, et il se devait de l'empêcher à tout prix. Il regarda de loin la lycéenne discuter avec un inconnu, le moment opportun pour Genmai d'intervenir pour sa valeur démarrant une course digne d'un athlète olympique. Il freina avec ses semelles vers eux provoquant une longue trainée de poussière qui se soulève près de Hitoame et Yui. De manière comique, sa bouche se déforma vers le bas avec les yeux qui ressortent s'exprimant pour la suite. Il déposa ses deux mains contre l'épaule Hitoame et Yui les rapprochant de lui en s'abaissant. Vous êtes aussi de l'école d'exorcisme ?! Merde... Ne dîtes à personnes que je fais de la balançoire avec des enfants s'il vous plaît. les guettant à tour de rôle tous les deux, qu'ils pourraient croire que par son apparence qu'il était bien plus froid qu'il en a l'air.

    Il va les relâcher après sa phrase en s'installant sur le banc libre. Genmai va poser ses deux mains contre son visage pensant déjà que son année était foutue, avant de diriger son regard vers Yumi et Hitoame. Mes potes de classes vont me poser des questions sinon, vous voyez le genre ?...Hahaha. Il disait ça avec une mine dépitée, mais drôle à la fois en même temps.
    Genmai Hironaka
    Hitoame Kumori
    Élève de Tokyo
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Messages :
    6
    Ryos / FE :
    400
    Élève de Tokyo
    Jeu 7 Mar - 9:07
    Tout doucement, les yeux noirs de Hitoame étaient en train d’inspecter l’étrange phénomène qu’était Yui, toujours peu habitué à la ville mais surtout à ses habitants ; l’épée Kumori venait du fin fond des campagnes du pays, là où son clan s’était installé sans oublier que la plupart des Kumori étaient tous identiques ; regard sans vie, toujours nappé dans des couleurs sinistres ; ils respiraient la tristesse et la dépression, de même pour Hitoame actuellement. Alors que cette fille semblait bien plus vivante et explosive par son attitude.

    Elle demanda si tout allait bien, l’épée Kumori toujours aussi silencieuse secoua la tête de gauche à droite. Pas de blessure, aucune douleur, tout allait pour le mieux de son coté. Ses yeux furent attirés par l’étrange appareil qu’elle tenait précieusement entre ses mains ; un téléphone portable customisé. Il n’en avait jamais vu ainsi, l’objet était assez atypique, hors norme même à l’esprit du jeune garçon qui voyait son regard entier y être captivé comme s’il venait de découvrir un trésor ; l’adolescente en face de lui pouvait sans doute remarquer qu’Hitoame était comme un chat fixant un point lumineux, assez lunaire d’ailleurs.

    Pour casser la malaise, heureusement ou malheureusement, un véritable tonnerre détonna un peu plus loin. Quelqu’un fit une course explosive jusqu’à eux, le bruit et surtout l’approche assez agressive de l’individu alarma Hitoame, prêt à bondir comme un véritable fauve et se défendre en cas d’agression, toujours sur les nerfs, mais son attention fut tant happée par le téléphone rose de Yui qu’il se fit surprendre par la course du jeune garçon, s’exclamant très vite, trop même pour l’épée Kumori qui ne comprenait pas toutes les paroles qui sortaient de sa bouche. Son visage fut très expressif manifestant son incompréhension ainsi que sa surprise. Se connaissaient-ils ? Peut-être son petit-ami, si ce dernier était possessif Hitoame comprenait un peu sa réaction ; son père avait déjà fait embrocher un serviteur ayant osé regarder l’une de ses huit femmes.

    Il secoua de nouveau négativement la tête, entre-ouvrant la bouche sous le col long recouvrant la partie inférieure de son visage ; prêt à parler. Mais la raison de la venue de Genmai fut encore plus surprenante. Il papillonna des yeux à plusieurs reprises, surpris, alternant entre Yui et ce nouveau venu.


    C’était donc un exorciste, tous au final… Première rencontre avec des exorcistes de la capitale, ils étaient assez spéciaux. Ce Genmai avait l’air intéressant, mais Yui, Hitoame la voyait très mal agir contre des fléaux et autres ; aucun potentiel, morte bientôt, voilà le fond de sa sinistre pensée. Quant à Genmai, un clown.

    - Je ne dirais rien. La voix de Hitoame était cassé, étouffée par le col de sa veste.
    Espérant avoir la paix pour enfin pouvoir s’extirper de ce bourbier.
    Hitoame Kumori
    yui kosagi
    Élève de Tokyo
    Rang :
    4
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Messages :
    6
    Ryos / FE :
    400
    Élève de Tokyo
    Lun 11 Mar - 11:39
    Yui poussa un petit soupir de soulagement exagéré lorsque le garçon affirma ne pas être blessé. Le contraste pourtant évident entre leurs deux personnalités ne lui effleura même pas l'esprit ; mais elle remarqua bel et bien son intérêt tout particulier pour son téléphone portable. Sans mot dire, elle l'agita lentement de gauche un droite et s'étonna de le voir le suivre des yeux, comme un chat face à un laser. Par politesse, elle se retint de pouffer de rire.

    Ce petit manège aurait pu se poursuivre bien des minutes s'ils n'avaient pas été interrompus par un nouveau protagoniste, lui aussi inconnu au bataillon. À en juger par la réaction défensive du premier, elle détermina que lui non plus ne le connaissait pas. Mais ce sont surtout les mots qui s'échappèrent des lèvres du second qui firent court-circuiter son cerveau.

    — De la balançoire...Avec des... ? répéta-t-elle bêtement en clignant plusieurs fois des yeux, le temps que la connexion neuronale se fasse. Elle gonfla ses joues pour ne pas rire, décidément tombée sur deux cas à part dans le milieu des adolescents japonais.

    Elle tilta ensuite sur la première partie de sa phrase, avant de remarquer que tous les deux portaient le même uniforme : celui qu'elle avait croisé toute la semaine, et dont elle portait encore la jupe. Comment avait-elle pu passer à côté ? Les yeux écarquillés, elle les reluqua quelques secondes, sans trop de gêne, la bouche grande ouverte.

    Yui secoua la tête pour sortir de sa torpeur, comme ramenée à la réalité, et s'exclama joyeusement :

    — Vous êtes aussi de l'Académie ?!?! C'est génial !! Je viens d'arriver. C'était ma semaine d'immersion là, je souffle un peu. Je m'appelle Yui, enchantée !! Attends, mais ça veut dire que vous avez des.... elle baissa le ton d'un air conspirateur, se penchant en avant pour leur dire, plus bas, ... des capacités hors du commun ???

    L'engrenage était lancé. La blondinette était désormais bien trop excitée à l'idée d'échanger avec ces élèves, de telle sorte qu'on la voyait bondir sur place. Ses joues étaient rosies et on aurait juré voir une étincelle nouvelle dans son regard ; si on avait dû la dessiner, on aurait probablement remplacé ses pupilles par des coeurs. Yui en aurait oublié son genou égratigné tant elle se réjouissait des possibilités qui pouvaient découler d'une telle rencontre. Même si son enthousiasme ne sembla pas se propager à Genmai, et encore moins à Hitoame. Elle réduit autant qu'humainement possible ses petits bonds joyeux, sans toutefois parvenir à rester immobile. Ni entièrement silencieuse.

    Elle était enfin confrontée aux êtres extraordinaire dont on lui contait les exploits, et elle se doutait que même s'ils semblaient aussi jeunes qu'elle, ces deux garçons avaient vraisemblablement le pouvoir d'accomplir de grandes choses, et plus encore, de devenir ses amis.
    yui kosagi
    Yumi Koutetsu
    Élève de Tokyo
    Rang :
    2
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Messages :
    12
    Ryos / FE :
    700
    Élève de Tokyo
    Mer 13 Mar - 16:25
    La scène qui se déroulait sous les yeux de l’adolescente était des plus particulières. Le soleil tapant sur son visage, elle passa sa main droite contre ses cheveux pour les remettre en place, balayant du regard la zone, se désintéressant une seconde de la vision de Yui et Hitoame pour observer un idiot qui visiblement s’amusait à jouer à la balançoire avec des enfants. Cette simple vision lui déforma son visage en une expression de dégout. Mais avant même qu’elle n’eut le temps de penser ou de former une quelconque opinion vis-à-vis de la situation, celui-ci avait déjà disparu pour rejoindre les deux autres de l’académie. Décidemment, les exorcistes se faisaient nombreux ce jour-là : et certainement pas des plus discrets. Ils devraient vraiment faire attention.

    …Faire attention ? Yumi, c’est ridicule. Tu te mets à penser comme ces idiots du clan, a vouloir protéger une réputation inexistante et insignifiante : tu te fiches bien de l’image qu’ils renvoient. Encore plus quand il s’agit d’inconnus. Alors pourquoi cette pensée lui avait-elle traversé l’esprit ? Elle-même n’en savait rien, et honnêtement, elle n’avait pas tellement envie de creuser la réflexion à ce propos. Alors elle balaya simplement ces idées d’un revers de la main et elles s’en allèrent aussi qu’elles étaient arrivées.

    Et une fois ceci fait, toute son attention se reposa sur le trio qui venait tout juste de se former. Un muet, un adolescent au syndrome de peter-pan et barbie spiderman : en voilà un groupe intriguant. Suffisamment pour que cela attise la curiosité de Yumi en tout cas. Et alors qu’elle était postée en retrait depuis quelques minutes déjà, loin derrière des branchages et près de l’eau scintillante, elle se décida finalement à se diriger vers eux. Pourquoi ? Aucune idée. Pourquoi se le demander ? La Koutetsu faisait bien ce qu’elle voulait, quand elle le voulait : elle n’avait pas besoin de raisons. Pour quoi que ce soit. Et puis ; ce n’était pas non plus une solitaire, bien qu’elle en ai l’air. Elle ne trouvait simplement personne digne d’intérêt ou pouvant partager son temps.
    Ni une, ni deux, le corps de l’adolescente se mouva de sa place dans des mouvements gracieux et lents, et tel un serpent ou une panthère, elle se faufila derrière le groupe. Sa main droite se posa naturellement sur l’épaule de Yui, dans une étreinte ferme mais indolore : elle faisait au moins une tête de plus qu’elle. Son menton se redressa dans une expression fière, les traits du visage neutre, les yeux plissés, ses iris bleutées se déposèrent sur chacun des membres du trio, en commençant par leur ordre d’arrivée. Pour la fille aux cheveux blonds, cela avait sûrement été une surprise de la voir arriver, car elle n’avait ni dit mot ni fait de bruits. C’était comme si elle était apparue de nulle part.

    - Et bien. Vous avez la langue bien pendue pour parler de l’académie en public, hm ? Vous devriez revoir vos comportements en société.

    Sa voix était calme, élégante, loin d’être aussi belliqueuse que son véritable comportement. Pendant sa phrase, son regard s’était figé sur Genmai, comme si elle avait un double-sens qui lui était particulièrement destiné.
    Yumi Koutetsu
    Hitoame Kumori
    Élève de Tokyo
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Messages :
    6
    Ryos / FE :
    400
    Élève de Tokyo
    Lun 25 Mar - 2:24
    Visiblement, Hitoame allait devoir faire une croix sur la tranquillité et le calme. Il balaya rapidement sa droite, puis sa gauche du regard, se rendant compte qu’il était entouré par deux individus bien étranges. Si cette petite blonde semblait au début un peu intimidée et effacée, c’est en se rendant compte que les autres garçons portaient l’uniforme qu’elle s’avéra être une véritable batterie à énergie ne cessant de parler et de s’agiter comme un enfant sous grandes doses de sucre. Elle semblait totalement excitée, Hitoame leva légèrement la tête ; bien qu’ennuyer au début, finalement l’entrain et la joie de la petite blonde arriva à l’empêcher de soupirer et même de s’en aller sans dire un mot dans le plus gros manque de respect qu’il soit. Son prénom était Yui, voici donc les premiers camarades de la lame Kumori ; Genmai et Yui. Il inspecta de nouveau les deux têtes ; une petite puce trop excitée et un allumé au style plutôt étrange qui jurait parjure avec les normes sociétales japonaises, ainsi que celles du fin fond de la campagne où était né Hitoame.

    Essayant de se concentrer sur le débit de parole de Yui, le jeune garçon hocha la tête pour confirmer qu’il était bel et bien de l’académie ; vu comment la blonde venait de dépiter immédiatement d’un seul coup, elle aurait très bien pu alpaguer d’autres individus qui n’avaient absolument rien avoir avec l’exorcisme, on l’aurait certainement pris pour une véritable folle. Elle parla également des habilités spéciales, sans doute des sorts propres à chaque exorciste. - Oui. Toujours aussi bref et froid, plutôt… Hitoame ne savait pas vraiment quoi faire dans ce genre de situation, il était comme un soldat qui apprenait sans cesse des stratégies diverses et variées pour aborder le terrain, mais là, Yui venait de lui mettre une véritable colle ; déjà que son style plutôt ‘’étrange’’ selon lui ne cessait de faire fulminer des questions dans son esprit, c’est son attitude qui venait de prendre de court la lame Kumori.

    Il essaya de se reconcentrer, un peu perturbé du coup. - Tu devrais te calmer. Redevenant rationnel et plutôt calme, sa voix toujours apaisante, mais légèrement effacée à cause du col qui couvrait sa bouche. - Je ne pense pas qu’il soit judicieux de parler de ça en public. Continua Hitoame, c’était vrai, puis de toute façon les gens autour n’allaient pas s’attarder sur ce genre de conversation, ni même comprendre quelque chose. - Puis, cette de bondir comme ça, tu as un problème ou quoi… ? Cassant cette fois, voyant Yui qui tentait de se contrôler pour ne pas bondir comme une folle, bien qu’elle ne restait visiblement pas sur place.

    Alors que le regard de Hitoame s’installa sur la nouvelle personne à rejoindre le groupe, une fille bien plus grande que Yui ; instaurant immédiatement un contact physique et visiblement… une exorciste également. L’étoile Kumori resta méfiante cette fois, son regard noir rivé sur cette nouvelle fille.
    Hitoame Kumori
    Yumi Koutetsu
    Élève de Tokyo
    Rang :
    2
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Messages :
    12
    Ryos / FE :
    700
    Élève de Tokyo
    Lun 8 Avr - 22:43
    Que s’était-il passé, déjà ? Avait-elle vraiment suivi ? C’est comme si les dernières minutes avaient été totalement évacuées de son esprit. Yumi redressait le visage en soufflant d’un air désabusé, roulant des yeux en fixant droit devant elle le seul faciès qui se tenait désormais en face. Quand les autres étaient-ils partis ? Pourquoi avait-elle détourné les yeux une seconde pour se retrouver face à la carpette muette des Kumori.

    Si. Ca lui revenait soudainement, claire comme de l’eau de roche : Yui s’était enfui en courant, subitement, quand elle avait vu quelques lapins dans des buissons au loin, et étrangement, elle avait disparu dans les paysages du parc sans jamais revenir. Il faut dire que cette fille avait visiblement de gros troubles de l’attention. Yumi pensait sincèrement qu’elle devrait aller consulter un médecin pour ce genre de problèmes.
    Non pas pour elle ou pour sa propre santé, elle estimait simplement que si elle devenait trop hyperactive et bavarde, elle finirait par révéler n’importe quoi au premier venu et cela deviendrait problématique pour le monde exorciste et pour l’académie. Yumi était désinvolte et désintéressée, mais elle était loin d’être idiote : elle savait ce qu’un secret d’une telle envergure pouvait entrainer comme conséquences, et surtout entre les mains d’une petite idiote dans son genre. Elle avait donc naturellement relâché son épaule.

    Quant à Genmai, eh bien…

    La Koutetsu tourna la tête vers la droite et aperçu une ribambelle d’enfant, et au milieu de ce groupe, Genmai. Il était vite retourné jouer à la balançoire, malgré les commentaires désagréables de Yumi vis-à-vis de ce comportement. Cela lui passait évidemment au-dessus de la tête.

    Tant pis. Grand bien leur fasse. Ils finiraient bien par être évincés du monde exorciste, ou pire, qui sait. Ce n’était pas le problème de la blonde, loin de là. Désormais, elle se redressait de tout son long, croisant les bras sous sa poitrine, sa cape se remettant correctement sur ses épaules tandis qu’elle observait Hitoame de haut en bas. Il n’avait pas décroché un mot depuis que les deux s’étaient éclipsés, et bien que cela ne la dérange pas plus que ça, elle ne pouvait s’empêcher d’être curieuse. Approchant d’un pas, puis d’un autre, son regard bleuté se plongea dans le sien pour mieux l’observer, avant de parler dans un ton dédaigneux et une voix grave.

    - La lame Kumori. Tu étais intéressé par le comportement de cette gamine, ou bien tu étais encore là pour commettre un meurtre au milieu de ce parc ?

    Aucun détour, aucune pincette. Yumi n’en voyait aucune utilité. Surtout pas avec un monstre qui avait génocidé tout son clan.
    Yumi Koutetsu
    Contenu sponsorisé
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    Sauter vers: