JUJUTSU KAISEN RPG///DOMAIN EXPANSION///ARC I : BIG BOOM THEORYPLATEFORME RP///ESPACE COMMUNAUTAIREIL EST TEMPS POUR VOUS D'ÉTENDRE VOTRE TERRITOIREJJK RPG
Qu'est-ce que JJK RPG ?
Jujutsu Kaisen est une œuvre jeune, parue en 2017, mais la critique et le public s’accordent pour dire qu’il s’agit déjà d’un nouveau classique du shônen. En un sens, il est le digne héritier de Hunter x Hunter ! Sauf qu’il se déroule dans le monde réel, à notre époque actuelle. Et c’est peut-être ce qui rend ce manga encore plus intéressant.

Sublimer le fantastique dans le shônen est la prouesse que réalise le manga de Gege Akutami. Nous avons choisi de prolonger cette proposition artistique. Jujutsu Kaisen RPG offre une expérience unique dans un univers original directement inspiré du manga éponyme et de notre monde actuel. À mi-chemin entre la sci-fi d’anticipation et l’urban-fantasy, nous faisons le choix de mettre en avant une uchronie à la fois punk et spirituelle. Un monde qui ressemble à notre futur proche et qui propose une nouvelle visite des thèmes abordés par Jujutsu Kaisen. Plus qu’un RPG, c’est un récit philosophique interactif qui est proposé.

Trois histoires entremêlées, trois sociétés superposées : celle des profanes, qui ne maîtrisent pas l’énergie occulte ; celle des exorcistes, qui maîtrisent et contrôlent l’énergie occulte ; celle des fléaux, êtres malfaisants constitués d’énergie occulte.

Neuf factions sont représentées à travers les différents mondes. Des tensions nombreuses apparaissent et persistent entre elles, mais une menace commune les met toutes sur le même niveau de danger : le retour du plus grand fléau de tous les temps, communément appelé “la Fin”.

La société des profanes :
  • L’Empire du Nouveau Japon, devenu une dictature après la crise économique mondiale de 2025, a un contrôle total sur sa population et possède de nombreuses polices

  • Insidious, considéré comme un cyber-État, est une organisation secrète de hackeurs qui s’est emparé des Internets

  • La société exorciste :
  • L’Orthodoxie exorciste, secte blanche, est une institution bouddhiste ancestrale qui gère l’énergie occulte au Japon et plus largement en Asie ; elle produit les écoles, les diplômes d’exorcistes et fonctionne sur l’autorité des 7 clans exorcistes.
  • L’Eglise Noire, secte noire, rassemble des Maître des Fléaux révolutionnaires qui luttent contre l’Orthodoxie et l’Empire du Nouveau Japon en perpétrant des attentats terroristes dans les grandes villes.
  • La Cabale de l’Harmonie, dont le nom n’est même pas assuré, est une mystérieuse secte noire shintoïste qui serait en train de s’infiltrer dans les différents sphères de pouvoir.

  • La société occulte (fléaux) :
  • La Pénurie est un fléau né de la peur du manque. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Afrique, le Moyen-Orient, l’Indonésie et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • L’Épidémie est un fléau né de la peur de la maladie. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Inde, une partie de l’Amérique du Sud et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Captivité est un fléau né de la peur de l’emprisonnement et de l’esclavage. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Amérique du Nord, l’Europe de l’Ouest, et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Guerre est un fléau né de la peur du conflit. Elle forme un empire occulte qui règne sur la Russie, la Chine, l’Europe de l’Est et une partie du Japon et cherche à se répandre.

  • Que ce soit dans le monde matériel ou dans les mondes occultes, tous ces groupes se vouent, chacun à leur manière, à l’extension de leur territoire. Les joueurs auront donc tout le loisir de venir impacter ces intrigues en mouvement : aider les factions, devenir leurs chefs, les détruire, en créer de nouvelles… en prévision des troubles à venir.
    TOPSITES
    news
    13/01/2024 : Période de pré-ouverture de JJK RPG.

    01/02/2024 : Début du mois d'ouverture de JJK RPG.

    24/03/2024 : Fin de l'ouverture de JJK RPG. Lancement officiel.

    01/04/2024 : Evènement d'initiative : DEAD CAN DANCE (Fête d'O-Bon, la Fin de l'Âge Mort).

    V/O.R : Virtual or Occult Reality ? | Demande de Missionpar Matière et MouvementMar 23 Avr - 17:07
    Blinded by the lights [PV: Sawada Yahiru]par Yahiru SawadaLun 22 Avr - 6:12
    T.O.K.Y.O NOIRE ▬ Ringo & Yahirupar Yahiru SawadaLun 22 Avr - 4:51
    CEREMONIE ▬ LA CEREMONIE DU GIpar Ringo ShinjitsuDim 21 Avr - 19:42
    LES TRADITIONS DANS LE SANG ▬ DÉMARCHE CLAN KAMOpar Masaaki KamoDim 21 Avr - 17:53
    F. Progression Renzo Joupar Renzo JouDim 21 Avr - 14:26
    renzo jou || starboy (100%)par Temps et EspaceDim 21 Avr - 11:58
    EXPEDITION EXTERMINATION | MISSION par Shuhei JouDim 21 Avr - 11:20
    CELEBRATION FLEAUX ▬ LES 64 HEXAGRAMMES DE LA GUERREpar Keisuke SakamotoSam 20 Avr - 23:55
    F. Progression Lewis Crownpar Temps et EspaceSam 20 Avr - 23:27
    Lewis Crown. [ Terminée ]par Temps et EspaceSam 20 Avr - 23:00
    Haunting shadows [PV: Tengen]par Tengen JouSam 20 Avr - 17:41
    Totaux des votes des joueurspar Matière et MouvementVen 19 Avr - 2:33
    Le Deal du moment :
    Tablette 11″ Xiaomi- Mi Pad 6 global version ...
    Voir le deal
    224.97 €

    Yuichi Kotaro
    Élève de Nagoya
    Rang :
    3
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    "Arrête de m'appeler Yuyu."

    - (trop) sérieux
    - 1m84
    - dort et mange très peu
    - déteste les mensonges
    - pas drôle du tout
    - a du mal à faire le deuil de sa sœur aînée
    Messages :
    24
    Ryos :
    2400
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Kanto
    Élève de Nagoya
    Sam 17 Fév - 19:07

    Blinded by the lights

    Ft. Sawada Yahiru

    Vraiment, quelle plaie. S'extirper de la foule avait presque relevé du miracle. Les regroupements de personnes n'était pas spécialement quelque chose d'effrayant ou d'horripilant, mais la densité de la population semblait quelque peu exagérée pour un endroit aussi restreint. Pas étonnant que les fléaux se multipliaient dans des villes pareilles... Et s'il devait y en avoir un plus terrifiant que tous les autres, ça devait probablement être le fléau de l'administration. Le Japon avait beau avoir évolué de façon exponentielle, le côté paperasse avait visiblement été omis de l'équation. Cela lui avait pris la moitié de sa journée, mais enfin, Yuichi était libéré de ce fardeau. Il se serait bien volontier passé de devoir faire tout ce trajet jusqu'à Tokyo pour de simples documents. Maintenant, il ne lui restait plus qu'à rentrer à Nagoya le plus rapidement possible (pourquoi s'attarder ici...).

    Le chemin inverse lui semblait presque plus long qu'à l'aller. Toujours avec sa rigueur habituelle, il avait pris soin de mémoriser chaque passage emprunté afin de pouvoir revenir facilement. C'est pourquoi il s'autorisa quelques divergences alors qu'il s'éloigna de la rue principale encore bien bondée même à l'heure du dîner. Puisqu'il n'avait pas eu le temps d'attraper de quoi déjeuner, le brun pensa au moins à prendre de quoi s'hydrater le temps de rentrer à Nagoya.

    Insérant quelques pièces dans un distributeur, Yuichi récupéra une petite canette de Pocari relativement fraîche avant d'en boire quelques gorgées face à la masse en mouvement perpétuelle. C'était... La première fois qu'il venait à Tokyo. La plupart des gens aimait donc se rendre dans des grandes villes telle que celle-ci... Pour ses boutiques, ses restaurants, ses opportunités, quelque chose comme ça ? Yuichi faisait donc un très mauvais touriste. Normalement, ça aurait dû être quelque chose de positif. Parce que dans un monde parfait, il n'y a qu'une raison qu'il l'aurait amené à venir ici. Pour la seule personne qu'il aurait aimé qu'elle lui fasse visiter la ville. Mais c'était une époque révolue désormais. Les fléaux à exterminer étaient sa seule motivation en l'instant présent après tout.

    Se relevant de son spot temporaire, il porta à nouveau la bouteille à ses lèvres afin d'en vider le contenu. Il jeta d'un lancer maitrisé le contenant en plastique dans une poubelle proche avant de se rediriger vers sa destination ; la gare. Il s'étonna de voir comme le ciel s'était déjà obscurci, alors que le soleil lui avait semblé bien haut lorsqu'il avait quitté Nagoya. Il passa une main sur sa nuque pour s'étirer afin de compenser son manque d'exercice d'aujourd'hui. (La marche ne compte pas.)

    - ...Haa. Quelle plaie.

    Perdre sa journée comme ça avait de quoi être irritant. Enfin, il aurait sûrement le temps d'aller faire une petite séance cette nuit. Yuichi marcha rapidement dans la direction qu'indiquait les panneaux, se surprenant à comprendre pourquoi les gens paraissaient toujours aussi pressés dans les grandes villes. Mais à n'importe quelle heure n'importe quel moment, la ville ne désemplissait pas. Aussi tenta-t-il se de frayer un chemin rapidement à travers les nombreux passants, mais le sac de transport qu'il utilisait pour transporter son arme sur le dos n'était vraisemblablement pas enclin à lui faciliter la tâche, alors que son épaule percuta celle d'un autre au moment où son attention se porta sur comment éviter d'importuner les Tokyoites.

    - Ah. Excusez-moi.

    Cela dit, la plupart des gens ne portaient que peu d'intérêt à leurs semblables, avait-il remarqué. Ils voulaient simplement atteindre leur destination, marchant tels des automates à qui ont aurait tracé un parcours, sans se soucier de leurs alentours. Ou pas.
    Yuichi


    Yuichi Kotaro
    https://www.jjk-rpg.com/t38-yuichi-kotaro-yuyu-pour-les-intimes-100
    Yahiru Sawada
    Élève de Tokyo
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    « Il fait chaud, nan ?! »

    - Yahiru est plutôt grand pour son âge : 1.87 m
    - Ses cheveux sont couleur noir de jais.
    - Quelques tâches de rousseur sur le visage.
    - Musculature assez tracée, le gars est fiiit !
    - Il se promène souvent en chemise, avec un chapeau d'explorateur !
    - Son collier de perles rouges ne le quitte jamais.
    Messages :
    24
    Ryos :
    29100
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Région du Kanto
    Élève de Tokyo
    Lun 19 Fév - 5:53
    Blinded by the lights [PV: Sawada Yahiru] HUeUAnV
    Blinded by the lights [PV: Sawada Yahiru] AHs5TYy

    Comment apprivoiser votre propre campagnard !




    Tout annonçait un début de semaine pourri. Réveillé aux aurores, pas de mon plein gré cette fois, ma première angoisse quotidienne vint m'ôter toute envie de vivre. Ouais, c'était assez commun de vouloir se suicider dans la capitale, mais pour moi, c'était une première. J'étais là, avachi dans le canapé de l'appartement de Rebecca. Les yeux plongés dans le vide alors qu'un bruit de marteau cognait inlassablement contre le mur... des travaux dès le matin ? On avait affaire à quels types de voisins... des terroristes ? J'ai tout tenté ! Mettre des boules quies, presque m'étouffer avec des oreillers, mettre de la musique... rien n'y faisait ! Est-ce que j'étais le seul dans cette situation ? Est-ce qu'il y avait d'autres voisins complètement agacés de ce qu'il se passait, où n'y avait-il que moi pour faire mon chieur ? J'veux dire, ça faisait quand même une heure que ça tapait non-stop ! C'était quel genre de travaux qu'ils opéraient, à côté ?

    Soudain, un bruit, pas celui d'un marteau qui cogne, nan. Un truc bien plus horrible ! Non seulement ils tapaient sur les murs, mais en plus de ça, ils n'y allaient pas de main morte. « HYAAAAAAAAAAAAAAAH NOOOOOOOOOOOOOON ! » Ça, c'était moi qui hurlait, alors que mon visage se décomposait peu à peu, tandis que l'origine du bruit suspect se dévoilait sous mes yeux. « Oh non, non non non !! » à genoux sur le parquet, j'essayais tant bien que mal de récupérer tout les morceaux d'un cadre photo qui venait de s'écraser au sol. « C'est l'autre abruti et son marteau !! Non non non, j'suis dans la merde !! Si Rebecca voit ça elle va me TUER ! »

    100 pas, 1000 pas, aucune idée de combien de fois j'ai tourné en rond entre le salon et la cuisine à la recherche d'une solution, alors que trônait sur le comptoir le reste du cadre... « BINGO ! Voilà ce que je vais faire ! » claquage de doigts assuré, l'idée qui venait d'me passer par la tête elle était tout simplement géniale... encore que... « Ah ! Pile assez ! » J'avais assez d'argent pour en racheter un autre, est-ce que ce sera le même ? Certainement pas... mais au pire des cas, j'pourrais toujours accuser l'excès d'alcool pour lui faire croire qu'elle se trompe sûrement, ou que sa mémoire lui joue des tours : Tout ce qu'il me fallait, c'était un cadre plus ou moins similaire, afin qu'elle n'y voit que du feu. « La vache, c'est pas donné... j'vais devoir annuler la sortie cinéma avec Jinmu... »

    Mon téléphone sonne, en parlant du loup... « Allô ? Ouais... désolé ça va pas le faire... je suis malade ! » J'pouvais pas lui dire que j'allais devoir annuler pour cette raison, ils se seraient moqués de moi en classe pendant des jours !

    * * * * *

    Je tourne dans la ville, à la recherche de cette foutue boutique... c'est un genre de lieu éphémère ou quoi ? Elle était censée être là, pile là, devant mes yeux... « Eh, mamie ? Elle est où la boutique qui vendait les cadres photos... la clé sous la porte ? Ça veut dire quoi ça ? Non j'suis pas stupide, j'cherche simplement à savoir où se trouve cette boutique... Oh, vous dites qu'elle a fermé ? Comment j'vais faire moi... ma mère va me tuer ! » Comme quoi, dès fois faut juste pas hésiter à taper la discute avec n'importe qui. Voilà qu'elle m'avait donné un plan secret deluxe, l'endroit où toutes les vieilles de son âge allaient faire leurs emplettes en terme d'objets inutiles. Par chance ! C'était pas loin d'la gare, il me suffisait donc d'acheter mon truc et de rentrer à la maison, comme si de rien n'était.

    Mais ouais, vous vous doutez bien que ça sonne trop facile, pas vrai ? J'vous ai pas dit au début que c'était un début de semaine de merde ?

    Donc là, c'que vous êtes en train de me dire, c'est que mon aventure a commencé le matin, qu'elle s'est poursuivit tout le long de la journée ( j'étais pas un mec rapide ) et qu'arrivé au soir, alors que j'tenais enfin le précieux dans mes mains, qu'il m'aura suffit que d'UNE SEULE seconde d'inattention pour réduire tout mes efforts à néant ?! La scène s'était produite au ralenti sous mes yeux, alors que nos épaules s'entrechoquaient, que l'objet me fila entre les doigts pour se mettre à danser une valse mortelle à chaque fois que j'parvenais à remettre la main dessus, pour qu'il finisse par se briser sur le sol. "Excusez moi"... EXCUSEZ MOI ?!

    En fait, il m'a pas fallu longtemps pour réagir. Saisi par le col, j'lai tiré vers moi afin qu'il puisse bien voir c'qui s'passait, alors que de ma main libre je lui indiquais mon précieux cadre brisé au sol. « "Excusez moi" ?! Regarde ce que tu as fait !! » Si mon langage corporel semblait plutôt agressif, il ne faudra qu'une seconde à Yuichi pour se rendre compte de la situation de ses propres yeux. « A CAUSE DE TOI JE VAIS MOURIR ! T'ES FIER DE TOI ?! » la voix étouffée par des sanglots, les larmes et la morve qui dégoulinaient non stop et me voilà retrouvé à taper du poing sur son torse en me maudissant d'avoir osé croire que j'aurais pu arranger les choses.
    Yahiru Sawada
    https://www.jjk-rpg.com/t19-rei-do-brasil-yahiruslimuxontheflux
    Yuichi Kotaro
    Élève de Nagoya
    Rang :
    3
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    "Arrête de m'appeler Yuyu."

    - (trop) sérieux
    - 1m84
    - dort et mange très peu
    - déteste les mensonges
    - pas drôle du tout
    - a du mal à faire le deuil de sa sœur aînée
    Messages :
    24
    Ryos :
    2400
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Kanto
    Élève de Nagoya
    Lun 19 Fév - 21:31

    Blinded by the lights

    Ft. Sawada Yahiru

    Si seulement il avait pu heurter l'épaule d'un simple bureaucrate pressé de rentrer après une dure journée de travail retrouver sa femme et ses enfants. Il n'aurait certainement pas eu à interagir plus de quelques secondes avec cette personne. Mais le destin en avait décidé autrement, et Yuichi était malencontreusement entré en collision avec un garçon de son âge environ, bien plus dramaturge que ce qu'il avait espéré. Il avait entendu bien des histoires à propos des Tokyoites, d'où le manque de surprise face à la réaction démesurée de son interlocuteur, mais cela n'en restait pas moins désabusé. Le dit-Tokyoite l'attrapa grossièrement par le col de sa veste - son uniforme - avant de lui hurler une série de mots - une phrase ?! - presque trop fort pour être entendu.

    Ah... Visiblement la collision n'avait pas été sans répercussions puisque le grand brun, légèrement plus grand que Yuichi, lui désignait d'un geste désespéré un cadre photo vide dont la vitre avait cédé sous le choc de sa rencontre avec le sol. Fâcheux en effet. Cela dit, mourir pour un objet endommagé semblait quelque peu exagéré. Pleurer aussi, d'ailleurs. N'était-il pas trop âgé pour fondre en larmes pour une simple petite babiole de rien du tout ? A moins que l'objet en question était inestimable, mais l'œil aiguisé de l'exorciste ne lui révélait qu'un simple cadre photo tout ce qu'il y a de plus basique.

    :

    - Je... Je suis désolé, je vais le remplacer, déclara-t-il simplement au jeune homme qui lui tambourinait le torse en clamant sa détresse. C'est qu'il tape fort en plus...

    Actuellement en tort, il était normal de réparer sa faute, bien qu'un peu dépassé par les évènements. Ahh, les débris de verre étaient dangereux, il faudrait également les ramasser avant que quelqu'un ne se blesse et fasse un nouveau scandale. Yuichi se baissa vers l'objet accidenté, l'examinant au passage, avant de récupérer les morceaux de la vitre dans sa main. Honnêtement, à part la vitre, le cadre semblait encore utilisable. Un peu de colle et l'affaire était réglée. Le verre n'était pas indispensable après tout. Enfin, vu la réaction de l'autre, cela n'allait sûrement pas lui suffire, aussi se pressa-t-il d'en venir à la solution la plus facile.

    - Combien a-t-il coûté ?

    Après avoir soigneusement placé les morceaux de verre dans un morceau de tissu, le brun sortit son propre portefeuille afin de rembourser le Tokyoite. Il n'avait pas pensé à se prendre énormément d'argent sur lui, mais il devait certainement avoir assez pour payer un petit cadre photo. A moins que les prix à Tokyo ne soient très raisonnables... Ce qui était totalement possible. Il y avait aussi une chance pour qu'on lui annonce un prix très différent du réel, mais c'était le risque.  

    Yuichi


    Yuichi Kotaro
    https://www.jjk-rpg.com/t38-yuichi-kotaro-yuyu-pour-les-intimes-100
    Yahiru Sawada
    Élève de Tokyo
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    « Il fait chaud, nan ?! »

    - Yahiru est plutôt grand pour son âge : 1.87 m
    - Ses cheveux sont couleur noir de jais.
    - Quelques tâches de rousseur sur le visage.
    - Musculature assez tracée, le gars est fiiit !
    - Il se promène souvent en chemise, avec un chapeau d'explorateur !
    - Son collier de perles rouges ne le quitte jamais.
    Messages :
    24
    Ryos :
    29100
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Région du Kanto
    Élève de Tokyo
    Ven 23 Fév - 20:17
    Blinded by the lights [PV: Sawada Yahiru] HUeUAnV
    Blinded by the lights [PV: Sawada Yahiru] AHs5TYy

    Vite !! La boutique va fermer !




    « C'EST UNE CATASTROPHE ! SI J'ARRIVE PAS A... Hein ? Tu comptes le remplacer ? » Mais oui ! Il n'était peut être pas trop tard pour faire demi-tour et tenter de retourner à la boutique avant la fermeture. J'dégaine mes dix doigts, et compte jusqu'à treize... ou peut être quatorze, il fallait quand même amortir le prix de l'aller-retour... « 1400 yens ! » Ouais, un prix dérisoire, mais j'étais complètement broke, ne vous moquez pas de moi. J'avais à peine de quoi finaliser cet ultime voyage pour rentrer à la maison, et au vu de l'heure, il fallait faire vite pour éviter de se retrouver bloqué à Shibuya à cause des derniers trains. Alors, j'lai techniquement lâché, mais ça n'aura duré qu'une seconde. Le temps de déplacer ma main du col à son poignet. « Je t'embarques avec moi ! Pas de temps à perdre »

    Blinded by the lights [PV: Sawada Yahiru] 6iXHTks

    S'il avait pu avoir un léger, très léger, aperçu de la force du Sawada lorsque j'l'ai empoigné par le col, c'est maintenant qu'il allait avoir la full expérience, trainé par un seul type avec la force de 50 mecs, s'il ne suivait pas le mouvement, ses pieds décolleraient du sol et il se mettrait à flotter au gré du vent trainé par l'animal que j'étais. « On doit faire vite !! Au vu de l'heure, pas sûr que la boutique soit encore ouverte ! » La foule s'écarte, tente de ne pas se faire bousculer par l'énergumène alors qu'il enchaîne les changements de pieds d'appuis pour esquiver les Tokyoïtes casqués ; ceux qui ne faisaient pas attention a leur environnement et menaçaient de changer de direction à tout moment. « Ceux-là, c'est les pires ! » Un sourire scotché sur le visage, j'entame mon move ultime. Celui-là est technique, il n'est a utiliser qu'en cas d'extrême urgence… et pour chance, ce mec là me permet de l'utiliser ! Il s'arrête soudainement et s'abaisse. « A droite c'est le train qu'on doit prendre ! » Lui dis-je rapidement, en lui pointant la porte d'accès aux trains allant dans la direction d'Ikebukuro « A toi de jouer ! »

    Un garçon spécial, Yuichi pouvait il le remarquer au travers de ses iris de jade ? Alors qu'il lâchait sa main, le repoussait sur la droite et prenait appui sur l'épaule du Tokyoïte casqué. Son corps se redressait soudainement, tel un poirier, il put échanger momentanément un regard avec celui qu'il prenait comme cheval d'arçon pour sa cabriole. Un léger appui, une main calée sur son chapeau pour éviter qu'il ne s'envole et le voilà qui passait par dessus l'obstacle avec style, réatterrissant sur ses deux jambes après une jolie cabriole. « Désolé !! » Pas le temps de s'excuser convenablement, Yahiru faisait signe à Yuichi que le train approchait.

    « COURS ! » On était pourchassé par des fléaux ou quoi ? Nan, pas vraiment... mais disons que les réactions de Rebecca étaient AU MOINS deux fois pire. Pas difficile à comprendre pourquoi j'étais autant impliqué dans la récupération de ce foutu cadre photo. C'était ça, ou la voir avec une moue et des sourcils froncés pendant toute une journée. Hors de question qu'elle soit contrariée à cause de moi !! La sonnerie qui annonce la fermeture des portes retentit. Mon regard se raffermit, et alors que j'prends une bonne et grande inspiration, l'espace d'un instant, on peut voir des flammes qui s'échappent de sous ma semelle alors que mon corps penche en arrière à cause de la vélocité apportée par ce bref relâchement d'énergie. Alors ouais, les profanes ont rien vu, mais l'alarme incendie qui se déclenche témoigne de mon passage alors que j'viens retenir la porte pour que mon débiteur puisse pénétrer dans la rame.

    Un énorme soupir s'échappe d'entre mes lèvres, alors que j'me pose sur le premier siège disponible, ceux à côtés des portes. Un large sourire, tout ce que j'avais à offrir en guise d'excuse pour la death run qu'on venait d'taper, j'sent mon portable qui vibre. « Allô ? Haha... hahahaha... non... c'est pas ce que tu crois... BIEN SUR QUE NON J'VOUS AI PAS GHOSTÉ, ÇA VA PAS LA TÊTE DE DIRE DES TRUCS COMME ÇA ?! » Les autres passagers me regardent avec dédain... mais un signe de tête suffit à m'excuser et immédiatement, j'arrête de parler à voix haute. « Non, tu comprends pas ! J'ai... j'dois arranger un truc, ok ? Non, j'le connais pas... c'est la première fois que je le vois, je te jures ! J'en sait rien, je viens de le croiser à la gare, alors que j'allais prendre le train pour rentrer... ouais, on peut pas tant dire que c'était une rencontre idéale... hein, son nom ? » La main plaquée contre le combiné, j'me tournes vers mon nouveau pote d'infortune. « C'est quoi ton nom à toi ? Moi, c'est Yahiru ! »
    Yahiru Sawada
    https://www.jjk-rpg.com/t19-rei-do-brasil-yahiruslimuxontheflux
    Yuichi Kotaro
    Élève de Nagoya
    Rang :
    3
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    "Arrête de m'appeler Yuyu."

    - (trop) sérieux
    - 1m84
    - dort et mange très peu
    - déteste les mensonges
    - pas drôle du tout
    - a du mal à faire le deuil de sa sœur aînée
    Messages :
    24
    Ryos :
    2400
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Kanto
    Élève de Nagoya
    Dim 25 Fév - 5:19

    Blinded by the lights

    Ft. Sawada Yahiru

    Ses doigts avaient à peine effleuré la monnaie contenue dans son portefeuille que la poigne de fer de son interlocuteur se retrouva en une seconde resserrée autour de son propre poignet. Encore dépassé par la situation, Yuichi comprit vaguement que le Tokyoïte avait l'intention de le ramener de lui-même à la boutique en question afin de racheter l'objet perdu malgré l'heure déjà bien tardive.

    - QUOー

    Protestation perdue dans le vent créé par un départ en trombe. Traversant toujours la même foule indissociable, le brun essaya dans un premier temps de suivre la course, craignant que son bras ne se sépare du reste de son corps, et dans un second temps de serrer de son bras encore libre le sac contenant son arme, de peur de heurter à nouveau un passant avec. Tout s'était passé tellement vite que l'exorciste n'était même pas sûr de savoir s'il avait réellement posé les pieds au sol ou s'il l'avait survolé l'entièreté du "trajet", tant l'autre était rapide.  

    La folle course ne s'atténuait toujours pas tandis que soudainement, le garçon au chapeau décida de jouer aux acrobates alors qu'il lâchait enfin prise pour prendre appui sur un passant -tout-à-fait innocent- et lui passer par-dessus. ...C'est quoi cette ville, c'est normal ça ?! L'élan causé par la course étant difficilement arrêtable, Yuichi se retrouva à courir derrière lui alors qu'ils risquaient leur vie pour choper ce foutu train. Il l'entend lui crier de courir, ce qu'ils font déjà depuis un moment, sans comprendre pourquoi il le suivait dans cette stupide virée. Soudain, à la sonnerie retentissante à l'annonce d'un départ de train, de l'énergie occulte. Une concentration maîtrisée qui, sans prévenir propulse le garçon d'une vitesse anormale jusqu'aux portes de la rame. Du feu ?

    Restant figé quelques secondes suite à ce qu'il venait juste de voir, Yuichi reprit ses esprits en le voyant bloquer les portes afin qu'il puisse entrer à son tour. Il se dépêcha d'entrer afin de ne pas le laisser perturber le train plus longtemps. Des manières très peu recommandables honnêtement. Et pourtant, les voilà tous les deux à l'intérieur, après avoir couru jusqu'à en perdre souffle, pour aller dans une boutique du coin acheter un cadre photo.

    ...Pourquoi.

    Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas ressenti un tel état de fatigue. Et ce n'était pas complètement à cause de ce mini marathon improvisé. Yuichi s'assit de façon mécanique sur le siège libre à côté de lui et plongea son visage tracé par le désarroi dans ses mains jointes. Comment en était-il arrivé là. Et en fait, d'où sortait ce type ?! Vu ses prouesses physiques -et occultes, il n'était clairement pas inconnu du monde exorciste. Un exorciste lui-même ? Difficile à croire tout de même, vu sa dégaine et son tempérament. Enfin, il était à Tokyo cela dit... Il avait encore beaucoup de choses à découvrir, visiblement. L'énergumène-potentiellement-exorciste sortit son téléphone portable pour répondre à un appel, hurlant dans un premier temps avant de se raviser et de baisser le ton.

    Il ne voulait même pas savoir, mais sa voix portante le laissa comprendre qu'il avait posé un lapin à d'autres pour finaliser sa quête de cadre. Le brun fronça les sourcils lorsqu'il semblait être le sujet de discussion, telle une amante prise en flagrant délit. L'histoire commençait vraiment à ressembler à une stupide plaisanterie.

    - Ouais, on peut pas tant dire que c'était une rencontre idéale...

    Il m'ôte les mots de la bouche.

    - Hein, son nom ? C'est quoi ton nom à toi ? Moi, c'est Yahiru !

    Tout en lui adressant un regard irrité non dissimulé, le brun resta silencieux un petit moment, totalement consterné par l'individu. Politesse oblige, il daigna toutefois lui répondre.

    - ...Yuichi.

    Ignorant le fait qu'il soit en appel avec d'autres, il laissa tomber son menton dans la paume de sa main avant de continuer, fixant ses pupilles noires de jais.

    - De l'école d'exorcisme de Nagoya.

    Si Yahiru était effectivement élève de l'école de Tokyo, cela faisait d'eux des "camarades", en quelque sorte. A la fois intrigué et stupéfié par ce à quoi ressemblaient ses confrères de la capitale, Yuichi n'attendit pas de réponse avant de finalement lâcher un long soupir et de laisser ses pensées s'exprimer. La fatigue avait pris le dessus.

    - Tu peux m'expliquer ton cirque de tout à l'heure ? Depuis quand on utilise son énergie occulte pour
    ça ? Et tu n'es pas censé bloquer la fermeture des portes du train. Tout ça pour un cadre photo, vraiment ?


    Il sort son propre téléphone, regardant l'heure qu'affichait l'écran. Tard en effet, la boutique n'était peut-être déjà plus ouverte. Aurait-il le temps de rentrer à Nagoya au final... Ou allait-il devoir passer une première nuit à Tokyo ? Cette dernière option ne lui plaisait pas vraiment, mais s'ils n'étaient pas assez rapides pour avoir le dernier train, il y serait contraint.
    Yuichi


    Yuichi Kotaro
    https://www.jjk-rpg.com/t38-yuichi-kotaro-yuyu-pour-les-intimes-100
    Yahiru Sawada
    Élève de Tokyo
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    « Il fait chaud, nan ?! »

    - Yahiru est plutôt grand pour son âge : 1.87 m
    - Ses cheveux sont couleur noir de jais.
    - Quelques tâches de rousseur sur le visage.
    - Musculature assez tracée, le gars est fiiit !
    - Il se promène souvent en chemise, avec un chapeau d'explorateur !
    - Son collier de perles rouges ne le quitte jamais.
    Messages :
    24
    Ryos :
    29100
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Région du Kanto
    Élève de Tokyo
    Lun 26 Fév - 20:43
    Blinded by the lights [PV: Sawada Yahiru] HUeUAnV
    Blinded by the lights [PV: Sawada Yahiru] AHs5TYy
    Cross-over.




    Oh... il avait l'air plutôt contrarié… compréhensible ! Et puis d'abord, c'est moi qui aurait du l'être : c'est lui qui a cassé mon truc quand même ! Enfin, j'arrivais pas à rester longtemps en colère contre les gens, après tout, il comptait m'en racheter un, pas vrai ? « ... Yuichi !
    Non, mais j'te jures que je le connais pas. »
    l'espace d'un instant, j'bloque et laisse mon interlocuteur débiter au travers du haut parleur du téléphone.« ... De Nagoya tu dis ? »

    Alors, ça voulait dire que... C'était lui aussi un exorciste ? « Arrête, sérieux ?! C'est trop b-... »
    ▬ « Tu peux m'expliquer ton cirque de tout à l'heure ?... »
    ▬ « Ah... d'accord, c'est pas à mon tour de parler...  »

    Détournement de regard, petites perles de sueur qui gouttent depuis ma tempe... c'était à son tour de me gronder maintenant... décidément, c'était pas ma journée. « ... C'est pas-... » ouais, pas trop facile d'en placer une quand on se mange une rafale ! Alors, naturellement mes yeux vinrent admirer mes chaussures... elles étaient plutôt pas mal, pas assez pour ignorer les mots de Yuichi, mais suffisantes pour éviter d'avoir à confronter les remontrances de mon homologue exorciste.

    « Pardon... » sans le regarder, j'tente d'en glisser un petit... « Mais c'est pas n'importe quel cadre, c'est quelque chose de genre, giga, important ! Si j'remplace pas l'autre, je suis MORT. » Un moment de silence, un peu gênant ou j'savais pas trop quoi faire pour tenter de rassurer mon nouveau pote... Alors, j'crève un peu sa petite bulle de confort, tandis que ma tête chapeautée dépasse son épaule pour venir y jeter l'oeil sur son téléphone. « Tu faaaiiiiis quooooooi ? » Écran d'accueil, fixé sur l'heure qui s'approche dangereusement du point de non retour. « Oh ! T'as peur d'être à la bourre pour le dernier train ? Tu dois aller où ? Et d'ailleurs, qu'est-ce tu fais à Tokyo ? T'es venu rejoindre notre école ?! »

    Une angoisse, un pot de colle, un gars bizarre ; y'avais pas mal d'épithètes qui m'revenaient assez souvent quand on tentait de décrire mon comportement, mais eh, c'est pas de ma faute si j'suis curieux ! C'était plutôt sympa qu'un gars du sud viennes dans le coin... « D'hab', les élèves de Nagoya ont tendance à nous prendre pour des abrutis, t'es pas comme eux, j'espère ! » J'pivote de quarante-cinq degré en un clin d'oeil pour me retrouver assis en tailleur face à lui. « T'en fais pas ! J'vais te mettre bien et t'montrer qu'ici on est COOL ! » Poing tendu vers lui, large sourire scotché sur la tronche, j'lui offrais un premier check, pseudo-promesse de la rue ! Yuichi répondrait il à son offre ?

    ****

    Quelques stations, un étrange message inhabituel de retards inattendus... et finalement, la triste réalité d'une quête vaine. « NAAAAAAAAAAAOOOOOOONNNNNNNNNNN !!!! » accroché comme un macaque au rideau métallique du magasin, j'avais que mes yeux pour pleurer alors que j'voyais les fameux cadres photos me narguer de loin. J'commence à attirer le regards des passants... alors finalement, je lâche prise. Tourné vers Yuichi, j'essaie de maintenir un "sourire" convenable. « C-C'est pas g-grave... ah-ahah... On a qu'à te ramener à la gare et repartir chacun de notre coté. Ça aura été un plaisir de te rencontrer avant mon dernier jour sur cette terre... »

    ****

    Quelques stations plus tard, un nouveau message inhabituel... et finalement, la triste réalité d'une mission vouée à l'échec depuis le départ. « NAAAAAAAAAAAOOOOOOONNNNNNNNNNN !!!! » à genou au sol devant le tableau des arrivées et départ, où du rouge envahit toute la partie départs du panneau d'affichage. Une fois de plus, j'attires les regards des autres usagers de la station... en m'tournant vers Yuichi cette fois, il n'y avait plus aucune volonté d'afficher de la joie. C'était avec la gueule toute pale, les joues creusées et un regard noir que je lui faisait face. « Pitié... pardonnes moi... » normalement, c'était le moment où j'aurais du lui proposer de lui repayer son voyage retour en guise de politesse... mais la situation financière exigeait d'être en mode survie constante... alors j'ai gardé le silence.

    C'est sur un banc de la gare que je me suis avachi, l'air dépité, comme aux portes du suicide. « C'est sur qu'il doit me détester maintenant. » dis-je de mi-voix. La main plongée au fond de la poche, j'en ressort quelques pièces qui clinquent - mes derniers deniers... j'ose à peine le regarder, par peur de me faire foudroyer du regard... «... Tu veux un truc à boire, en attendant ? » mais c'était plus fort que moi...
    Yahiru Sawada
    https://www.jjk-rpg.com/t19-rei-do-brasil-yahiruslimuxontheflux
    Yuichi Kotaro
    Élève de Nagoya
    Rang :
    3
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    "Arrête de m'appeler Yuyu."

    - (trop) sérieux
    - 1m84
    - dort et mange très peu
    - déteste les mensonges
    - pas drôle du tout
    - a du mal à faire le deuil de sa sœur aînée
    Messages :
    24
    Ryos :
    2400
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Kanto
    Élève de Nagoya
    Jeu 29 Fév - 8:26

    Blinded by the lights

    Ft. Sawada Yahiru

    Si on lui offrait le choix, il réfléchirait longuement sur comment rendre son insigne d'exorciste plutôt que de rejoindre l'académie de Tokyo. Vivre ici ne semblait pas une option de premier choix et les élèves de cette école (si on prenait ce cas comme exemple) devaient tous être complètement dérangés. Compréhensible cela dit. Sûrement ce qui causait aux fléaux d'ici d'être bien plus dangereux qu'ailleurs...

    La conversation avait pris un tel tournant qu'il était impossible d'y trouver un fil directeur ou de se souvenir de s'il lui avait répondu ou non. Heureusement pour lui, Yahiru semblait bien enclin à faire la discussion à lui seul, ce qui rendait la chose difficilement qualifiable de "discussion" soit-dit en passant, mais bon. L'exorciste de Nagoya avait finit par s'abandonner à ses propres pensées tandis que l'autre continuait son fabuleux monologue. Enfin, il avait retenu l'essentiel; ce cadre avait une réelle importance à ses yeux et il ne se permettrait pas de juger les histoires d'autrui, aussi se promit-il intérieurement de lui offrir compensation en bonne et due forme.

    Yuichi lui accorda à nouveau son attention lorsqu'il mentionna la pseudo-rivalité entre Tokyo et Nagoya, espérant de pas avoir affaire à l'un de ceux qui partageaient dédain pour les Tokyoites. (S'il savait.) Il lui tendit alors son poing, attendant sa réponse comme pour agréer à propos d'un contrat d'amitié. Toujours pas impressionné, le brun le fixa un moment de ses yeux indifférents avant de détourner le regard pour reposer son menton dans sa main en soupirant.

    - Super.
    [...]

    ... C'est au final sans grande surprise que les deux exorcistes se retrouvèrent face au rideau métallique d'une boutique déjà fermée. Yuichi resta silencieux, regardant avec passion les molécules d'air entre lui et la boutique, encore trop effaré par la situation pour faire attention aux cris de détresse de son camarade. C'était à prévoir, mais l'engouement créé par le jeune aux cheveux noirs lui aurait presque fait croire qu'ils avaient leur chance. Un certain talent, en soi. Toutefois, il se trouva bien embarrassé quand il comprit qu'il n'allait effectivement pas pouvoir réaliser la promesse de lui remplacer le fameux cadre photo. Pas aujourd'hui, en tout cas. Il avait du mal à comprendre comment ce manqué allait causer sa mort, mais n'étant pas assez curieux pour lui demander des détails, il se contenta de se rassurer en pensant qu'il exagérait très sûrement. Qui tuerait pour un cadre..?

    Lancé de dés, échec critique. A nouveau côte-à-côte, mais sur un quai de train peu fréquenté à cette heure alors que le désespoir grandissait au fur et à mesure qu'ils lisaient les inscriptions sur le panneau d'affichage. Il aurait du le savoir. Mais le Kyotoite n'était pas mauvais au point de remettre la faute sur le pauvre malheureux qui lui implorait son pardon. Après tout, s'il avait fait un peu plus attention, il n'aurait pas causé cet incident menant à la destruction du précieux. Pour être honnête il se sentait quelque peu désolé de la situation, alors que Yahiru était avachi sur un banc, complétement défait. Ce dernier, ne s'arrêtant jamais de prouver sa bonne foi, lui proposa à boire avec ce qui semblait être l'entièreté du contenu de sa poche.

    Yuichi l'ignora quelques instants afin de réarranger ses pensées bousculées par cette escapade. Il se voyait mal rentrer à Nagoya sans régler cette histoire de compensation correctement, surtout lorsqu'il était le fautif. Bien qu'il faille faire une croix sur le remplacement du cadre, il y avait sans doute bien d'autres façons pour se racheter auprès de son collègue de la capitale. Il passa une main dans ses cheveux bruns en soupirant longuement.  

    - Tu m'as dit que tu voulais "me mettre bien"... Donc je te laisse choisir l'endroit, allons manger quelque chose.

    Outre le côté ambiguë de la formulation utilisée, il fallait avouer qu'un premier bon repas à Tokyo pourrait peut-être réparer les pots cassés (ou du moins rassembler les morceaux). Il n'était pas certain de vouloir faire entièrement confiance dans les choix de Yahiru en ce qui concerne la nourriture, mais étant lui-même en terrain inconnu, il préférait céder au résident.

    - J'invite évidemment, ajouta-t-il pour le rassurer.

    Il sort son téléphone à nouveau, tapote quelques touches sur l'écran et le lui tend. On y voit l'affichage de la création d'un nouveau contact, avec le nom "Yahiru" déjà inscrit.

    - Et ajoute ton numéro. Ce sera plus simple...

    Pour plus tard. Car il lui rendrait ce cadre tôt ou tard, juste pas aujourd'hui.
    Yuichi


    Yuichi Kotaro
    https://www.jjk-rpg.com/t38-yuichi-kotaro-yuyu-pour-les-intimes-100
    Yahiru Sawada
    Élève de Tokyo
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    « Il fait chaud, nan ?! »

    - Yahiru est plutôt grand pour son âge : 1.87 m
    - Ses cheveux sont couleur noir de jais.
    - Quelques tâches de rousseur sur le visage.
    - Musculature assez tracée, le gars est fiiit !
    - Il se promène souvent en chemise, avec un chapeau d'explorateur !
    - Son collier de perles rouges ne le quitte jamais.
    Messages :
    24
    Ryos :
    29100
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Région du Kanto
    Élève de Tokyo
    Ven 1 Mar - 5:43
    Blinded by the lights [PV: Sawada Yahiru] HUeUAnV
    Blinded by the lights [PV: Sawada Yahiru] AHs5TYy
    TOKYO NIGHT FEVER !




    Maintenant, c'est sur : il me hait. J'aurais du le voir venir dès le vent dans le métro, il risque surement de rentrer à l'académie et dépeindre la pire des images de moi, la honte. En même temps, a part le hasard, rien n'aurait pu prévoir cette malencontreuse rencontre... il avait même pas mordu à l'appât pour une canette sur mes derniers pesos, j'étais décidément au fond du trou. J'avais plus de cadre, plus un rond et surtout : une nouvelle personne qui m'ajoutait à sa liste d'ennemis...

    Il passe sa main dans ses cheveux !! Mouvement de repli, c'est sans doute le moment où il en profite pour me casser la gueule... compréhensible, et sans doute mérité, un soupir ?! Un peu trop long pour être agressif; notre ami de la campagne avait sans doute une autre idée derrière la tête... c'était un exorciste lui aussi... peut être qu'il essayait de me jeter un sort ? Pitié, faites que ce soit pas ça...

    Alors, peut être que j'ai mal entendu la première fois, ou peut être que j'ai simplement pas voulu y croire. mais est-ce qu'il venait de me demander de : "le mettre bien" ? Il venait de reprendre mon expression ?! Mais c'était loin d'être le comportement d'un gars qui te détestes ça !! Tout s'enchaîne comme dans un rêve : il m'invite, me tends son téléphone pour que j'y ajoutes mon numéro...

    Attends une petite seconde...

    Blinded by the lights [PV: Sawada Yahiru] ZYD02FZ

    « ALORS POURQUOI TANT DE FAUX SEMBLANTS ?! ON AURAIT PAS PU DEVENIR POTES DES LE DEPART ?! ÇA T'AMUSES DE JOUER AVEC MES SENTIMENTS, C'EST ÇA ? MANIPULATEUR TOXIQUE ! TU ME RAMASSES QUAND JE SUIS AU PLUS BAS POUR MIEUX ME DETRUIRE PLUS TARD ?! TU VEUX PRENDRE MON NUMERO ET JAMAIS ME RAPPELER ?! TU CROIS QUE J'TE VOIS PAS VENIR ? J'PARIE QU'ON EST COMME DES TROPHEES POUR VOUS, LES GARS D'LA CAMPAGNE !! »

    J'pète un câble, devient tout rouge et laisse péter les décibels ! C'était la première fois depuis Jinmu qu'un type résonnait pas avec moi dès le départ, y'avait forcément anguille sous roche... peut être qu'il avait prévu de se venger durant notre petite escapade nocturne à Shibuya, après tout, j'venais de lui faire rater son train. Le métro d'avant il voulait même pas me "check" et voilà qu'il m'invitais à faire un pas de géant dans son espace personnel ! Merde, voilà que j'savais plus où me mettre...

    Dos tourné, j'croise les bras sous ma poitrine... mais c'est plus fort que moi. Pas à pas, je me décales petit à petit, le menton relevé, me rapproches de Yuichi et tends mon bras sans le regarder pour prendre son téléphone. « C-C'est pas ce que tu crois... c'est pour que tu puisses me recontacter à propos du cadre... » Merde, ça c'était bien une phrase de meuf... Qu'est-ce qu'il m'arrive ?!

    J'secoue la tête pour reprendre mes esprits, et c'est comme si une mise à jour venait de s'opérer dans mon cerveau. Retour à la normale, il était temps de passer aux choses sérieuses. « Mon cher Yu-i-chi !... » Déplacement rapide, téléportation ? Qui sait, l'amitié savait trouver son chemin aussi vite que l'éclair. J'étais réapparu à ses côtés, l'avait pris sous mon épaule et lui faisait office de guide pendant notre traversée des dédales de la gare de Shibuya. « ... Contrairement à ce que tu pourrais imaginer : tu as une chance inouïe d'être tombé sur moi ! » P'tit sourire en coin, alors que j'jette mes iris dans les siens. « T'es tombé sur un local, et un vrai ! J'suis un peu comme le guide du village, le chamane... le druide... comment vous appelez ça chez vous... le grand chef ? Enfin bref ! Un cador en la matière de la Tokyo Night Life ! Fais moi confiance, mon pote !... » Oh putain, ça y est je l'ai dit !! « ... Sawada Yahiru s'occupes de toi, je vais te faire vivre la vraie vie des Tokyoïtes ! C'est toi qui paies, mais c'est moi qui t'invites ! » J'enchaine les bourdes bordel !! J'essaies de balayer la faute d'un rire assez bruyant, alors qu'on approche des ultimes portes coulissantes qui annonçaient la sortie de la gare. « Je sais que la ville peut être pesante la journée... mais la nuit... » un énième sourire dévoile un petit avant goût de mes futures paroles. « Eh bien, la nuit... la ville est tout simplement magnifique ! » les portes s'ouvrent et immédiatement mon attention se porte sur ce qui s'y trouve au delà.

    Blinded by the lights [PV: Sawada Yahiru] EvYdIJn

    Tokyo la nuit, toile vivante aux couleurs dynamiques.

    Une ville unique en son genre, où se mélange architecture moderne et technologie dans une relation quasi symbiotique. Où la couleur des éclairages néons se mélangent à celles des écrans géants. Où la lumière des buildings constamment éclairés témoignent d'une activité effervescente. Les commerces, les restaurants, la vie : la vraie ! J'me tourne vers lui, le secoue légèrement. « Alors, t'en dis quoi ? T'es prêt à te jeter dans l'aventure avec moi ? On va pas s'contenter de manger un bout, non non, je vais te faire passer la meilleure soirée de ta vie ! Sinon, je m'appelle plus Yahiru ! Et j'adores ce prénom, alors tu peux me faire confiance ! »

    Une fois de plus, je me retrouves face à lui, le poing tendu, sourire aux lèvres.
    Yahiru Sawada
    https://www.jjk-rpg.com/t19-rei-do-brasil-yahiruslimuxontheflux
    Yuichi Kotaro
    Élève de Nagoya
    Rang :
    3
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    "Arrête de m'appeler Yuyu."

    - (trop) sérieux
    - 1m84
    - dort et mange très peu
    - déteste les mensonges
    - pas drôle du tout
    - a du mal à faire le deuil de sa sœur aînée
    Messages :
    24
    Ryos :
    2400
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Kanto
    Élève de Nagoya
    Dim 3 Mar - 20:40

    Blinded by the lights

    Ft. Yahiru Sawada

    Non sans raisons, Yahiru laisse finalement ressortir son côté "explosif" alors qu'il accable Yuichi du fond de sa pensée, rétablissant ainsi un certain équilibre. Qui a parlé d'être "potes"..?? La communication était visiblement encore un peu floue entre les deux. (Mais au fond il avait le sentiment qu'il n'aurait pas son mot à dire là-dedans et que le contrat était déjà signé.) D'ailleurs il en perdit ses mots face au Tokyoïte qui lui faisait désormais dos, ne sachant absolument pas quoi répondre face à sa tirade. Le pauvre avait l'air d'avoir passé une terrible journée -enchaînée par plusieurs échecs- , et il était difficile de ne pas compatir. Cela dit le traiter de campagnard à plusieurs reprises n'était peut-être pas si indispensable.

    ...Je devrais peut-être m'excuser à nouveau ? Son silence ne dura que quelques instants car la minute d'après, le joyeux brun récupéra subtilement le téléphone pour y rentrer son numéro, bafouillant quelques excuses incompréhensibles. Oui, le cadre, oui. Quoi d'autre. Son humeur s'améliora progressivement et rapidement alors qu'il revint vers Yuichi, faisant fi de tout espace personnel et se transformant soudainement en guide touristique. L'exorciste de Nagoya cligna des yeux plusieurs fois, essayant de se rappeler à quel moment il avait sollicité un Tokyo's tour. Mais le courant l'emporte déjà, les deux jeunes se déplaçant vers la sortie de la gare et accueillis par les lumières vives et colorées de la capitale - accompagné de quelques paroles désobligeantes.  

    Etrangement, cette ville avait désormais un autre cachet. L'ambiance de la nuit, un objectif différent en tête, ou simplement la présence d'une personne en particulier ; n'importe quelle de ces raisons pouvait le justifier. Après avoir cavalé entre plusieurs métros, sorties et bâtiments, la pression était finalement retombée de façon assez brusque et en même temps que la nuit. Désormais bien moins réticent à passer du temps avec le Tokyoïte, Yuichi se laisse amadouer par l'introduction enthousiaste de son "pote".  Pas une mince affaire que d'essayer de vendre une ville à quelqu'un qui la déteste par principe, mais le défi semblait être relevé.

    Yahiru réaffiche son plus beau sourire, déjà remis de ses mésaventures avant de tendre son poing à nouveau. Un type qui ne lâche pas l'affaire. Mais la première qualité qu'avait retenu le brun était son honnêteté, impossible à manquer à travers ses iris de jais si vivantes. S'il lui promettait une incroyable soirée, nul doute qu'il respecterait ses engagements mais serait-ce suffisant pour réussir à convaincre ce Tokyo-hater ? Il leva son poing en sa direction pour répondre à l'appel.

    - Tu as intérêt à te surpasser alors.

    :

    [...]

    Qui disait soirée à Tokyo disait dépenses. Dépenses impliquaient argent. Et la brillante idée de doubler leurs fonds vint de Yahiru, qui savait qu'ils n'allaient pas aller bien loin avec ses petites pièces et le peu contenu dans le portefeuille de Yuichi. Les deux arpentèrent les rues piétonnes au milieu de divers commerces, visitant plusieurs établissements comme cette salle d'arcades visiblement familière. La dernière fortune du Tokyoïte serait-elle suffisante pour leur permettre de se refaire ? Sa monnaie disparut bien vite, engloutie par toutes ces bornes aux lumières éblouissantes, tandis que le garçon aux cheveux noirs se battait comme si sa vie en dépendait. Le regard pesant du Kyotoite qui analysait ses moindres faits et gestes, découvrant un nouveau monde, ne semblait pas l'handicaper suffisamment pour que les résultats soient désastreux car sa mise revenait assez souvent.

    La chance ou la persévérance, difficile de savoir lequel des deux était roi. Si ce n'était pas le cas un peu plus tôt dans la journée, Yuichi était réellement impressionné par la dextérité du jeune homme avec les bornes d'arcades et les jeux en général. Nul doute qu'il devait y passer énormément de temps, ce qui n'était absolument pas son cas à lui. Les lettres pixélisées LOSER clignotaient sur l'écran en face de lui, réfléchis dans ses yeux bleus toujours inexpressifs. Peu habitué à se trouver d'aussi grandes faiblesses, le brun s'avoua vaincu après quelques cuisantes défaites et céda sa place aux professionnels.  

    - ...C'est mieux que je te laisse t'en occuper. Je te confie mon argent.

    Yuichi


    Yuichi Kotaro
    https://www.jjk-rpg.com/t38-yuichi-kotaro-yuyu-pour-les-intimes-100
    Yahiru Sawada
    Élève de Tokyo
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    « Il fait chaud, nan ?! »

    - Yahiru est plutôt grand pour son âge : 1.87 m
    - Ses cheveux sont couleur noir de jais.
    - Quelques tâches de rousseur sur le visage.
    - Musculature assez tracée, le gars est fiiit !
    - Il se promène souvent en chemise, avec un chapeau d'explorateur !
    - Son collier de perles rouges ne le quitte jamais.
    Messages :
    24
    Ryos :
    29100
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Région du Kanto
    Élève de Tokyo
    Mer 27 Mar - 6:35
    Blinded by the lights [PV: Sawada Yahiru] HUeUAnV
    Blinded by the lights [PV: Sawada Yahiru] AHs5TYy
    TOKYO NIGHT FEVER !




    IL. A. TAPÉ !! Mon cœur s'arrête, redémarres, puis cède de nouveau. L'espace d'un instant : j'suis plus là ! Perdu entre fantasme et réalité, surfant sur une fine frontière de confort qui souhaites que ce moment s'éternises à tout jamais... m'enfin, on allait pas rester là comme des abrutis en plein milieu de la route.

    Alors, la classique Yahiru, j'secoue la tête pour me remettre les idées en place ! Ce soir : on allait faire la fête ! Ah... et on verra plus tard pour le cadre, j'avais une nouvelle mission, faire en sorte que mon nouveau pote - Car il venait de sceller son sort avec ce geste - passe la meilleure soirée d'sa life ! Enfin, j'espère... Parcontre, Yuichi, c'était claiiiiiirement pas un touriste comme les autres ! D'hab, ils font AU MOINS semblant de s'intéresser à c'qui s'passe autour ! Pas Yuichi, nooon ! Lui il était du genre à enchainer les poker face à chaque tentative d'émerveillement ! Il n'aimait pas les masques, il ne croyait pas à la divination et refusait même les approches des groupes de filles !! Y'a que quand on s'est arrêté devant la salle d'Arcade que j'ai vu un semblant d'intérêt se créer dans son esprit. « T'as de la chance ! Ici : c'est mon royaume !! »

    Et j'allais lui montrer en d.i.r.e.c.t. En ouvrant les portes, on voit les gueules se déconstruire, le faucheur de pièces est de retour et on avait toute une soirée à financer ! Au moment où on a franchi les portes, c'était comme si mon faciès s'était métamorphosé. Dans ce territoire : je régnais en maître, sans partage. Mais cette fois, c'est pas vers les autres que j'me suis dirigé ! On s'est simplement installé à une cabine et.... « La première est pour moi, vas y ! Prends les commandes ! » j'insère une pièce dans la machine, l'une de mes dernières. « Alors, là c'est simples... t'appuies sur le bouton et... t'es mort. » Ouais, c'est sûrement un bug, j'voyais pas comment on pouvait crever aussi vite dans ce genre de jeux. « Ok ! Concentres-toi, je remet une pièce, c'est rien ! » j'insère une nouvelle pièce et cette fois, c'est ma gueule à moi qui semble fondre devant le gameplay proposé. C'était pas "rien" : il était nul. Du genre, méga naze, à en faire mal aux yeux sa race.

    J'ai essayé de faire genre, chaque fois qu'il se tournait vers moi j'avais les yeux plongés dans mon téléphone, à faire des aller-retour entre mes contacts et ma pellicule... mais tôt ou tard, il allait s'en rendre compte. Alors j'ai pris les devants, si ça continuais comme ça, on allait plus avoir assez de kopeks pour pouvoir s'acheter une bouteille d'eau ! Éclipse cataclysmique me fait disparaître de la vue de l'ami du sud, mais pas besoin de chercher bien loin, j'étais à côté et mettais immédiatement ma dernière piécette en jeu pour les jeux de bagarre !

    Pendant qu'il perdait en boucle, et que les aller retour vers sa poche se faisaient de plus en plus fréquents, je m'occupais d'assurer notre survie ! J'enchaînais les types sans effort, et transforme assez vite ma petite monnaie en véritables billets ! Parait que j'ai toujours été bon pour faire de l'argent, ça doit sans doute venir d'un parent lointain adepte des coups de poker ! Oh mais qui voilà-je ? Le voilà qui revient avec une tête toute dépitée - fallait comprendre par là qu'il avait repris sa poker face habituelle - tout triste ! Immédiatement, je repousse son porte monnaie... LA VACHE IL EST SUPER VIDE ?! « T'en fais pas, mon pote ! » j'dégaine ma toute nouvelle liasse bien épaisse, gagnée à la baston virtuelle. « La soirée ne fait que com-men-cer ! »

    J'me relève immédiatement et pendant ce temps là, mon adversaire en profite pour dégommer ma barre de vie. « Tu vas voir Yuyu... » Ouais, là j'commençais un peu à prendre mes aises... « ... Tokyo, quand t'as de l'argent, c'est trop une ville cool ! » un peu comme toute les villes du monde, mais ça m'est venu d'un coup. « T'inquiètes, j'comprends... c'est pas ton truc les jeux vidéos ! Mais t'inquiète, j'ai prévu la suite ! » mes yeux virent soudainement vers l'écran, avant de quasi sortir de leur orbite lorsque j'vois que ma barre de vie clignote rouge ! J'me rassois d'un mouvement, attrape le joystick de la main gauche et commence à rafaler les inputs de la droite. Un état de concentration quasi divin, que Yuichi ne reverrait sûrement jamais plus. Mais voilà : j'ai gagné, et la liasse que je tenais dans les mains doubla de taille !

    Blinded by the lights [PV: Sawada Yahiru] AymUJ82

    « Bon, on y va ? »

    * * * * *

    ...14 étages montés à pieds, vu l'ambiance générale du bâtiment, ça ressemblais de plus en plus à un guet apens ! J'espère qu'à force de lui répéter que c'en était pas un, il a capté que j'lui voulais pas de mal ! Mais quand même, ils pourraient songer à rénover un peu tout de même ! On avait peut être pas croisé de crackers, mais ç'aurait pas été étonnant d'en voir ici. « Encore deux et on y est ! L'ascenseur marche plus dans ce bâtiment, depuis genre… le covid ? »

    Enfin, lorsqu'on arriva au dernier étage et qu'à la place des longs couloirs l'on fut accueilli par un vieil homme qui se réveilla quasi en sursaut lorsqu'il nous aperçut mon plan se révéla de lui même ! Tout était placardé sur les murs, bien qu'à moitié déchirés et ravagés par le temps, des tonnes de poster de baseball. J'venais de l'emmener dans un des derniers spots de la ville où l'on pouvait batter au clair de lune ! « Encore toi ? C'est qui celui là ? T'as pas trouver de fille à ramener ici cette fois ? »
    ▬ « N-n'importe quoi !! Écoutes pas ce type, il raconte n'importe quoi, j'le connais même pas ! » J'me rapproche de lui soudainement. « Allez... déconnes pas, je sais qu'il y a personne ! Laisse moi lui faire montrer la vue ! Il est jamais venu à Tokyo avant, j'ai envie de lui montrer avant qu'il retournes chez lui ! »
    Il se tourne subitement vers Yuichi. « Il leur dit toute la même chose, tu ferais mieux d'faire gaffe à ce type ! »
    « EHHHHH !!! »

    La petite interlude terminée, il nous donne les clés des vestiaires et j'y range mon chapeau et mes p'tites affaires. « T'es prêt à voir une dinguerie de malade Yuichi ? » J'attends même pas qu'il ait fini de faire ce qu'il fait, j'l'attrape sous l'épaule et l'emmène vers les terrains. En ouvrant la porte des vestiaires, une bouffée d'air frais ! Nous étions sur les toits de la ville, où toutes les lumières se mélangeaient et les antennes des immeubles clignotaient en série comme des centaines de petites lucioles dans cette forêt de béton. « Alors, on frappe quelques balles ? J'parie que t'es meilleur à ça qu'aux jeux vidéos ! »
    Yahiru Sawada
    https://www.jjk-rpg.com/t19-rei-do-brasil-yahiruslimuxontheflux
    Yuichi Kotaro
    Élève de Nagoya
    Rang :
    3
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    "Arrête de m'appeler Yuyu."

    - (trop) sérieux
    - 1m84
    - dort et mange très peu
    - déteste les mensonges
    - pas drôle du tout
    - a du mal à faire le deuil de sa sœur aînée
    Messages :
    24
    Ryos :
    2400
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Kanto
    Élève de Nagoya
    Lun 8 Avr - 7:20


    Blinded by the lights
    « Don't admit defeat, change goals »
    Un choix censé que de s'en remettre à un expert dans son domaine. Le spécialiste en question, Yahiru, semblait s'être donné à quelques parties visiblement très fructueuses puisqu'il agitait désormais sa nouvelle fortune sous le nez du vaincu. La tête de Yuichi se penche légèrement sur le côté alors qu'il hausse un sourcil, cherchant à percer le secret d'un gain aussi important en aussi peu de temps. Y avait-il une combine secrète..? Ou bien était-ce l'entraînement et le temps passé ici ? ...Il devait y avoir quelque chose.

    Enfin, il était temps de mettre cette nouvelle richesse à profit alors qu'on lui promettait à nouveau une soirée exceptionnelle en même temps qu'on l'affublait d'un nouveau surnom. Totalement ridicule soit-dit en passant. Mais soit, il le mettait sur le compte de l'adrénaline fournie par cette intense session de jeu vidéo alors que le Tokyoite finissait sa dernière partie en beauté. Exceptionnellement. Il en profita également pour observer une dernière fois avec attention les talents de son camarade qui terminait son adversaire d'une superbe remontada.


    Yuichi l'avait, comme depuis le début de cette longue -très longue- soirée, suivi à travers toute la ville. L'ambiance de leur nouveau terrain de jeu était bien plus calme et reculée que leurs précédentes escapades, et en toute honnêteté, côté délabré à part, cela convenait bien mieux à l'exorciste de Nagoya. Peut-être manquait-il sa session d'exercice nocturne habituelle, mais elle était bien remplacée par cette petite montée de marches qui avait l'air de ne jamais s'arrêter. Il avait beau demander où il les conduisait comme ça, le métisse insistait pour garder la surprise tout en insistant étrangement sur le fait que ce n'était pas du tout un guet-apens. La raison lui disait de se méfier mais son instinct lui indiquait juste une maladresse de la part du garçon. Après quelques heures passées à ses côtés, il s'était rendu compte qu'on pouvait difficilement détester quelqu'un avec autant de bonne foi et d'énergie.

    Quatorzième étage, les deux jeunes hommes atteignirent enfin le sommet du bâtiment où un vieil homme à moitié endormi les accueillait. Yuichi observa les multitudes de décorations murales - essentiellement composées de vieux posters - qui lui révélèrent enfin l'utilité de cet endroit. Un batting-center pour les amateurs de baseball. Il avait certainement dû en voir dans des articles ou dans des films, mais c'était la première fois qu'il s'y rendait. Son oreille capte la remarque du gérant qui assimile leur venue à celles de potentiels précédents rendez-vous amoureux de l'habitué. Regard réprobateur vers Yahiru. Décidemment... A quel point était-il mêlé à des histoires de cœur pour qu'il ait à ce point l'impression d'être une autre de ses conquêtes à chaque intervention de ses connaissances ? L'homme lui chuchote à nouveau de faire attention à ne pas faire partie du troupeau. Nouveau regard réprobateur.

    Yuichi déposa son sac dans un des casiers vides avant de sortir son téléphone à nouveau. Une heure tardive certes, mais il n'avait plus à rassurer quiconque sur son heure de rentrée à la maison depuis qu'il avait quitté le domicile familial où l'inquiétude naissait bien (trop) vite. Il se fit rapidement tirer de ses pensées lorsque le Tokyoite le saisit d'une façon presque trop familière pour l'entraîner dehors. Il s'était résigné à accepter ce traitement en même temps que la vue qui donnait sur la capitale l'éblouissait soudainement. Un panoramique imprenable en effet. Les lumières de la ville réfléchissaient dans ses pupilles bleutées qui fixaient ce nouveau paysage, tandis que Yahiru l'invitait à rattraper sa médiocre prestation d'un peu plus tôt. Deal. S'il fallait lui montrer au moins quelque chose de positif ce soir pour le convaincre... (?)

    Il attrapa l'une des battes mises à disposition et l'examina rapidement sous plusieurs angles avant d'aller rejoindre l'une des cages où la pitching machine chauffait déjà. La montée d'escaliers juste avant avait servi d'échauffement, parfait. Il exécuta quelques mouvements lents dans le vide, histoire de se familiariser avec l'instrument inhabituel dans ses mains, puis se mit en position les yeux rivés sur le canon du lance-balles. La première arriva sans prévenir, et d'un swing rapide, il frappa la balle. Celle-ci vint ricocher sur le mur d'en face suivit de quelques rebonds. Hmm, pas encore ça. La puissance était à peu près satisfaisante, mais l'ajustement du tir était à revoir. Qu'à cela ne tienne, il avait assez d'essais jusqu'à trouver la bonne trajectoire.

    Une, deux, puis trois. Celle-là. Ses mains se resserrent autour de la batte, et d'une concentration imperturbable il vient frapper la balle qui file à toute vitesse... très haut. Elle percute violemment la cible suspendue en hauteur, déjà bien abîmée par le temps, qui déclenche un audio de très mauvaise qualité qui ressemble à un petit jingle, généralement caractéristique d'un Home-Run. Un air satisf- non, toujours impassible sur le visage de Yuichi qui se tourne vers Yahiru.

    "Je ne peux quand même pas te laisser voler toute la lumière ce soir." La pitching machine ne s'arrête pas cela dit, alors le brun continue sa session jusqu'à ce qu'elle s'écoule d'elle-même, enchaînant des tirs avec une puissance graduelle. Il n'avait jamais joué au baseball avant à vrai dire, mais la condition physique d'un exorciste était presque naturellement adéquate pour remplir n'importe quels critères de sport. L'exorciste de Tokyo était sûrement dans le même cas, si ce n'était plus. Les acrobaties réalisées (honteusement) dans la station et ce départ de course empreint d'énergie occulte n'étaient pas passés inaperçus, aussi savait-il qu'il n'avait pas affaire à un amateur. Un garçon vraiment intrigant.

    Il laissa le bout de sa batte reposer sur son pied, s'offrant une courte pause. "Qu'est-ce qui a amené un type comme toi à devenir exorciste ?" Aucune pensée péjorative derrière bien évidemment, mais Yuichi ne put s'empêcher de se questionner à propos du caractère si désinvolte de son compère qui ne semblait pas aller avec la dangerosité du métier, surtout à Tokyo. Une insouciance vraiment enviable en toute honnêteté. La même qu'il retrouvait en lui lorsqu'il contemplait de nouveau la vue colorée et lumineuse à travers le grillage de sécurité. Cette même insouciance pour qui il avait lui-même choisit cette voie, afin de la préserver chez les autres. "Il faudrait que je rencontre les exorcistes d'ici..." murmure-t-il pour lui-même, avec cette fois-ci certaines arrières pensées.

    "Evite de me ramener là où tu emmènes tes petites-amies par contre." Juste au cas où. Ce serait préférable. Il ne tenait pas à avoir une réputation étrange auprès de la faction de Tokyo.

    Cela dit, malgré ses déboires à la salle d'arcades, la soirée n'avait pas été si catastrophique. Certes imprévue, mais tout de même divertissante. Il reprend sa place et effectue quelques étirements la batte à la main. Il avait l'habitude de s'entraîner seul, mais le fait d'être accompagné réveillait chez lui un bon vieux sentiment qu'on appelait communément la concurrence.

    "Au premier qui enchaîne le plus de Home-run à la suite ?"

    Yuichi



    Yuichi Kotaro
    https://www.jjk-rpg.com/t38-yuichi-kotaro-yuyu-pour-les-intimes-100
    Yahiru Sawada
    Élève de Tokyo
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    « Il fait chaud, nan ?! »

    - Yahiru est plutôt grand pour son âge : 1.87 m
    - Ses cheveux sont couleur noir de jais.
    - Quelques tâches de rousseur sur le visage.
    - Musculature assez tracée, le gars est fiiit !
    - Il se promène souvent en chemise, avec un chapeau d'explorateur !
    - Son collier de perles rouges ne le quitte jamais.
    Messages :
    24
    Ryos :
    29100
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Région du Kanto
    Élève de Tokyo
    Lun 22 Avr - 6:12
    Blinded by the lights [PV: Sawada Yahiru] HUeUAnV
    Blinded by the lights [PV: Sawada Yahiru] AHs5TYy
    Le secret, c'est de jamais arrêter de rêver !




    Yes !! Une fois de plus, j'ai réussi à lui faire afficher autre chose qu'un visage neutre ! Le voir s'émerveiller du décor que propose la ville me fait sourire légèrement. L'habitude avait depuis longtemps ôté la magie de l'endroit pour moi, mais je m'amusais de voir les gens découvrir le lieu pour la première fois, c'était comme revivre cet évènement au travers d'eux. Pour une fois, je ne rafales pas ! Je marque un pas en retrait, le laisse prendre ses aises avec les lieux, alors que je vient prendre place dans les gradins qui se trouvaient de l'autre côté de la cage de sécurité.

    Fesses posées sur la première rangée, je laisse toute la longueur de mes jambes s'étirer alors que mes bras finissent par se croiser derrière ma tête. « Fais comme chez toi ! Y'a tellement personne qui vient ici qu'il nous laissera jouer autant de temps qu'on veut, si tu le souhaites. » Un sourire tendre sur les lèvres, je le laisse dans son monde alors qu'il se saisit d'une batte. A sa posture, l'on reconnait une certaine maîtrise ! Est-ce qu'il a déjà joué auparavant ? Ou bien était ce la traduction de ses facultés martiales appliquées au sport ?

    Son premier coup est assez impressionnant, j'ai jamais réussi à faire ça moi..., mais ne semble pas satisfaire l'ami Yuichi, qui frappe à nouveau et envoie la balle dans le cosmos. - On oublie momentanément le filet qui l'empêche de rejoindre la galaxie voisine - j'applaudis, l'encourage, c'est ce que font les potes ! « V-Voler la lumière ?! T'insinues quoi ?! Que j'fais TOUT ÇA dans le but de t'impressionner ?! » merde... il a vu clair dans mon jeu ou quoi ?! Ils sont nourris à quoi, ces mecs de Nagoya ?! « C'est pas c'que tu crois, j'suis comme ça avec TOUT LE MONDE. » merde... maintenant il va me prendre pour goujat qui saute sur tout ce qui bouge... « ... oublies tout ça... »

    J'me relève, pour me rapprocher de la cage, alors qu'il me pose une colle... c'est vrai ça ? Qu'est-ce qui m'a poussé à rejoindre l'Orthodoxie ? C'est une question que j'me suis jamais réellement posé... Ma mère est prof, j'suppose que c'était la suite logique de mon évolution ? J'connais rien d'autre, de toute manière, il m'aurait été plutôt difficile de percer ailleurs ! J'avais aucune idée d'quoi faire après l'école, alors, disons que l'apparition de mes pouvoirs aura été une aubaine. « Eh bien... c'est drôle mais-... »
    « Evite de me ramener là où tu emmènes tes petites-amies par contre. »
    « C-C'EST PAS CE QUE TU CROIS !!! »

    J'pénètre finalement dans la cage, suite à son invitation, m'approche petit à petit des battes et me saisit d'une d'elles avant de frapper quelques coups dans le vide. Si Yuichi semblait assez à l'aise avec l'objet, moi, c'était comme si un robot avait pris le contrôle de mon corps. Mes mouvements étaient dégueulasses, pour ne pas insulter le passable et très vite, s'il prenait le temps d'observer, il comprendrait pourquoi j'me plaçais face à lui. « Ouais... batter c'est pas trop mon truc. » sans regarder, j'éteins la machine à balle qui se trouve derrière moi, en actionnant un bouton sur le haut de celle-ci. « Laisse moi être ton Pitcher ! »

    Un sourire scotché sur les lèvres, j'déposais mon chapeau sur la machine, libérant ma touffe charbonnée. En secouant la tête, j'parviens à leur redonner un semblant de forme... mais ils auront définitivement besoin d'un coup de peigne plus tard ! « Comment j'ai fait pour devenir exorciste plutôt... ça c'est une bonne question ! » une première balle est lancée, trajectoire droite qui viendra cadrer le centre du carré formé par ses épaules la batte et ses hanches. « En fait, un jour ma mère est rentré a la maison, alors que ma tête avait pris feu ! C'est comme ça qu'on a découvert mon sort personnel, c'est pas un truc de ouf ? Bon, j'te fais pas de dessin : l'incident a déclenché l'alarme incendie et on s'est tous retrouvé trempés ! Mais, l'essentiel c'est qu'on a bien rigolé.... » Une nouvelle balle, même trajectoire, légèrement plus rapide cette fois... le temps d'habituer ses épaules aux premiers lancers. « Alors, pour être en mesure de maîtriser mes pouvoirs, et surtout pour éviter de cramer la moitié de Tokyo, Becky m'a envoyé à l'académie ! »

    Une balle ultrarapide fends l'air sera-t-il en mesure de l'intercepter ?

    Blinded by the lights [PV: Sawada Yahiru] QgXKYxR

    « D'AILLEURS TU DEVRAIS PAS TE PLAINDRE, DE UNE J'AMENE PAS MES PETITES AMIES ICI, DE DEUX : J'AI PAS DE PETITES AMIES ET ENFIN SI JE LES AMENE ICI, C'EST PARCEQUE L'ENDROIT EST COOL ! » mais du coup, petites amies ou pas ?

    La prochaine balle voit sa trajectoire se courber par la gauche... « L'académie de Tokyo est géniale ! Elle est en plein centre du quartier de Shinjuku, ce qui fait qu'on peut assez rapidement rejoindre les restaus et coins cools pendant les pauses ! C'est là que j'me suis fait mes premiers potes exorcistes ! » L'expression affichée sur mon visage laisse transparaître la sincérité de mes propos. « C'était la première fois que j'prenais conscience de la force qui venait d'm'être offerte ! Elle est là pour protéger les gens que j'aime et faire en sorte d'accomplir mes rêves ! On dit que rien ne se fait par hasard, j'aime imaginer que quelqu'un la-haut m'a fait une passe décisive pour que j'puisse mener à bien mes objectifs ! »

    Avant de lancer la dernière balle, il s'amuse à la lancer en l'air et la rattraper. « J'ai toujours été fan des contes de fées étant jeune ! Les histoires de chevalier, de monstres, les mythes et légendes tout ça quoi ! Mais quand j'étais à l'école, on arrêtait pas d'se foutre de moi quand j'disais qu'ils étaient réels ! » la balle reste bloquée entre ses doigts. « Mais pas à l'académie ! Au contraire ! En fait, j'ai réalisé qu'il était impossible de comprendre quelque chose qui nous dépasse ! Donc, j'leur en veut pas de m'avoir traité d'attardé et de PRESQUE me l'avoir fait croire ! » Petit rire discret, avant de reprendre. « Si j'te le dis, tu promet de pas te moquer ? » j'm'arrête un instant, peut être que j'ai pas besoin de lui dire tout ça... on pourrait s'contenter d'être des potes de cadres... mais...


    Blinded by the lights [PV: Sawada Yahiru] BWSqfRI

    « Mon rêve, c'est de capturer un dragon ! Comme ceux des contes de fées, d'en avoir un rien qu'à moi !  »

    ... au moins ça avait le mérite d'être clair.
    Yahiru Sawada
    https://www.jjk-rpg.com/t19-rei-do-brasil-yahiruslimuxontheflux
    Contenu sponsorisé
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    Sauter vers: