JUJUTSU KAISEN RPG///DOMAIN EXPANSION///ARC I : BIG BOOM THEORYPLATEFORME RP///ESPACE COMMUNAUTAIREIL EST TEMPS POUR VOUS D'ÉTENDRE VOTRE TERRITOIREJJK RPG
Qu'est-ce que JJK RPG ?
Jujutsu Kaisen est une œuvre jeune, parue en 2017, mais la critique et le public s’accordent pour dire qu’il s’agit déjà d’un nouveau classique du shônen. En un sens, il est le digne héritier de Hunter x Hunter ! Sauf qu’il se déroule dans le monde réel, à notre époque actuelle. Et c’est peut-être ce qui rend ce manga encore plus intéressant.

Sublimer le fantastique dans le shônen est la prouesse que réalise le manga de Gege Akutami. Nous avons choisi de prolonger cette proposition artistique. Jujutsu Kaisen RPG offre une expérience unique dans un univers original directement inspiré du manga éponyme et de notre monde actuel. À mi-chemin entre la sci-fi d’anticipation et l’urban-fantasy, nous faisons le choix de mettre en avant une uchronie à la fois punk et spirituelle. Un monde qui ressemble à notre futur proche et qui propose une nouvelle visite des thèmes abordés par Jujutsu Kaisen. Plus qu’un RPG, c’est un récit philosophique interactif qui est proposé.

Trois histoires entremêlées, trois sociétés superposées : celle des profanes, qui ne maîtrisent pas l’énergie occulte ; celle des exorcistes, qui maîtrisent et contrôlent l’énergie occulte ; celle des fléaux, êtres malfaisants constitués d’énergie occulte.

Neuf factions sont représentées à travers les différents mondes. Des tensions nombreuses apparaissent et persistent entre elles, mais une menace commune les met toutes sur le même niveau de danger : le retour du plus grand fléau de tous les temps, communément appelé “la Fin”.

La société des profanes :
  • L’Empire du Nouveau Japon, devenu une dictature après la crise économique mondiale de 2025, a un contrôle total sur sa population et possède de nombreuses polices

  • Insidious, considéré comme un cyber-État, est une organisation secrète de hackeurs qui s’est emparé des Internets

  • La société exorciste :
  • L’Orthodoxie exorciste, secte blanche, est une institution bouddhiste ancestrale qui gère l’énergie occulte au Japon et plus largement en Asie ; elle produit les écoles, les diplômes d’exorcistes et fonctionne sur l’autorité des 7 clans exorcistes.
  • L’Eglise Noire, secte noire, rassemble des Maître des Fléaux révolutionnaires qui luttent contre l’Orthodoxie et l’Empire du Nouveau Japon en perpétrant des attentats terroristes dans les grandes villes.
  • La Cabale de l’Harmonie, dont le nom n’est même pas assuré, est une mystérieuse secte noire shintoïste qui serait en train de s’infiltrer dans les différents sphères de pouvoir.

  • La société occulte (fléaux) :
  • La Pénurie est un fléau né de la peur du manque. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Afrique, le Moyen-Orient, l’Indonésie et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • L’Épidémie est un fléau né de la peur de la maladie. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Inde, une partie de l’Amérique du Sud et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Captivité est un fléau né de la peur de l’emprisonnement et de l’esclavage. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Amérique du Nord, l’Europe de l’Ouest, et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Guerre est un fléau né de la peur du conflit. Elle forme un empire occulte qui règne sur la Russie, la Chine, l’Europe de l’Est et une partie du Japon et cherche à se répandre.

  • Que ce soit dans le monde matériel ou dans les mondes occultes, tous ces groupes se vouent, chacun à leur manière, à l’extension de leur territoire. Les joueurs auront donc tout le loisir de venir impacter ces intrigues en mouvement : aider les factions, devenir leurs chefs, les détruire, en créer de nouvelles… en prévision des troubles à venir.
    TOPSITES
    news
    13/01/2024 : Période de pré-ouverture de JJK RPG.

    01/02/2024 : Début du mois d'ouverture de JJK RPG.

    24/03/2024 : Fin de l'ouverture de JJK RPG. Lancement officiel.

    01/04/2024 : Evènement d'initiative : DEAD CAN DANCE (Fête d'O-Bon, la Fin de l'Âge Mort).

    Et ainsi, nous rentrons dans l'enfer - Yahiru & Rebeccapar Yahiru SawadaAujourd'hui à 5:59
    F. PROGRESSION NORYOKUTOpar Temps et EspaceAujourd'hui à 1:30
    BAZAR PANDÉMONIAQUE DE L'ÉPIDÉMIEpar Temps et EspaceAujourd'hui à 0:29
    F. PROGRESSION TAMOTSUpar TamotsuHier à 23:52
    Totaux des votes des joueurspar Matière et MouvementHier à 23:42
    Besoin d'un fournisseur ? [Feat Kei Tanabe]par Kei TanabeMer 22 Mai - 17:01
    LES MENACES DU GRAND NORD ▬ DÉMARCHE CLAN KOUTETSUpar Matière et MouvementMer 22 Mai - 10:08
    SCENARIO 47 ▬ DÉMARCHE CLAN SAIMINpar Matière et MouvementMer 22 Mai - 8:29
    LE ROI DES OMBRES ▬ DÉMARCHE CLAN ZEN'INpar Matière et MouvementMer 22 Mai - 8:26
    SECRETS AUTOUR DU FEU ▬ DÉMARCHE CLAN TSUINpar Matière et MouvementMer 22 Mai - 8:25
    LES TRADITIONS DANS LE SANG ▬ DÉMARCHE CLAN KAMOpar Matière et MouvementMer 22 Mai - 8:23
    MAÎTRE SHO, MAUDIT FARÇEUR ! ▬ DÉMARCHE CLAN JOU par Matière et MouvementMer 22 Mai - 8:21
    ULTIME REMPART ▬ DÉMARCHE CLAN KUGENpar Matière et MouvementMer 22 Mai - 8:20
    Smoke, le fumeur de clope [en cours]par SmokeMar 21 Mai - 17:35
    Le Deal du moment :
    Cartes Pokémon : la prochaine extension ...
    Voir le deal

    Lewis Crown
    Élève de Tokyo
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Messages :
    8
    Ryos :
    1300
    Fragments d'Emotions :
    0
    Élève de Tokyo
    Mar 30 Avr - 21:51




     







    Les perles aqueuses, épaisses et lourdes, chutaient en cascade ce jour-là. Les gouttes s'écrasaient avec fracas contre les vitres de cet établissement scolaire déserté, dépourvu de toute animation. Cependant, cette pluie persistante se révélait insuffisante pour ralentir la frénésie des Tokyoïtes, qui, même sous l'averse battante, poursuivaient inlassablement leurs activités. Il n'était guère rare de contempler les rues plus qu'animées à cette heure-ci, une multitude de parapluies ornant les trottoirs. D'autres, pourtant plus intrépides, plaçaient simplement leur mallette au-dessus de leur tête en courant se mettre à l'abri. Les Japonais étaient décidément des individus très intéressants, mais les habitants de Tokyo demeuraient les plus captivants. Ils se consacrent entièrement à leurs tâches quotidiennes, reléguant au second plan des aspects tels que leur vie sentimentale ou leurs liens avec leurs amis. C'est peut-être à cela qu'ils doivent leur succès à l'échelle internationale. Pensif, Lewis observait par la fenêtre une jeune femme traverser la rue pour rejoindre l'arrêt de bus. La pluie le plongeait dans la mélancolie, le rendant nostalgique d'une vie qu'il n'aurait même pas vécue : une vie ordinaire. À travers le prisme de la fenêtre, le regard de Lewis caressait les Tokyoïtes, se demandant, dans une douce mélodie intérieure, comment aurait dansé sa vie sans les mystères de l'occulte. Peut-être aurait-il fini en tant que salarié dans une grande boite londonienne, menant des échanges à très faible valeur ajoutée avec ses collègues, toute la sainte journée. Un sourire échappé à l'œil nu se dessina subtilement sur ses lèvres alors qu'il sortait son téléphone. Se découvrant une mélancolie dont il n'avait pas conscience, il décida de poursuivre ses tâches du jour.

    Image

    La zone est nettoyée, j'envoie les coordonnées.


    Image

    Tu as pris ton temps, je commençais à ne plus y croire. L'agent d'entretien est en route.


    Sans un mot de plus, Lewis mit fin à la communication, peu loquace de nature.Il rangea son iPhone et attendit la fin de la procédure. Sa présence en ces lieux était facultative, mais cette averse le poussait à retarder son départ. Le ciel, quant à lui, ne montrait aucun signe d'éclaircie, obligeant ainsi le jeune exorciste à endurer encore quelque temps cette odeur âcre. L'exorcisme d'un fléau laissait toujours des traces d'impureté, et les débris derrière Lewis en étaient la preuve. Un liquide violet, rappelant le sang, maculait la salle de classe, avec quelques tables renversées. Les lycées étaient sans aucun doute un environnement très propice à l'apparition des fléaux ; les harcèlements ainsi que d'autres facteurs obligeaient les élèves à libérer de l'énergie occulte dans l'air, souvent sans même s'en rendre compte. Exorciser un fléau pour laisser la place à un autre, voilà une pratique à laquelle Lewis n'adhérait pas vraiment. Cependant, il n'avait pas voix au chapitre sur de telles questions ; après tout, ce n'était pas son pays. Tenter de révolutionner un système sur lequel il n'avait pas voix n'étant pas son fort. Alors que les minutes s'égrainaient, la pluie inlassable continuait sa cadence, martelant l'extérieur de l'établissement. Les secondes s'écoulaient, puis se muaient en minutes. À l'approche des trente minutes écoulées, il percevait des bruits de pas dans le couloir.  



    Lewis Crown
    Masaaki Kamo
    Agent d'entretien à l'Académie de Tokyo
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Messages :
    10
    Ryos :
    5050
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Tokyo
    Agent d'entretien à l'Académie de Tokyo
    Dim 5 Mai - 22:23
    Quelle idée saugrenue que de recevoir un message par pareil temps - encore plus d'être dessous suite à un nettoyage ; la pluie qui se faufile entre le col pour se répandre dans notre dos, glissant le long de nos lombaires, caressant inlassablement la courbe avant de descendre jusqu'à nos cuisses. Froide. Froncement de sourcils avant de réussir à attraper notre cellulaire dans notre poche, essayant de ne pas faire tomber notre parapluie - notre sac volumineux dans l'autre main ; lire le message et maugréer tout haut, pour seul témoin aucune âme qui vive aux alentours. En même temps, par ce temps, personne ne souhaitait sortir - sauf les fichus fléaux.

    Nous marchons donc à grandes enjambées, passant le portail de cet établissement lugubre à n'en point douter vu l'air qui s'en dégageait, de plier d'un coup de poignet le parapluie et de continuer notre conversation solo concernant les fléaux qui adoraient beaucoup trop la pluie, de cette habitude de nous envoyer des messages pour que nous nettoyions en sachant que nous n'étions pas le seul dans les environs et de toutes les calamités de ce monde. Un bout de papier pour ouvrir la porte de la pièce qui puait à mille lieux, la faisant claquer contre le mur - et de maugréer contre les bouts de mur qui s'effritent. Avant de voir l'individu au centre.

    « T'es qui, toi ? T'as une minute pour dégager avant que j'te foute un pied au cucul. »

    Surement pas un profane, mais nous n'avions ni le temps ni l'envie de faire causette à un jeunot.
    Masaaki Kamo
    Lewis Crown
    Élève de Tokyo
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Messages :
    8
    Ryos :
    1300
    Fragments d'Emotions :
    0
    Élève de Tokyo
    Dim 12 Mai - 18:34




     







    Ilarrêta de scroller sur le net, ne trouvant rien d'intéressant. Le timbre de sa voix laissait penser que le nouvel arrivant était un véritable grincheux. Ces derniers temps, Lewis en rencontrait beaucoup. Mais il ne pouvait pas leur en vouloir ; il n'y avait aucune raison de sourire face à la dure réalité de ce métier cruel. Quand même, il trouvait que les personnes âgées se montraient parfois un peu trop insolentes. Lewis observa le reflet de l'agent à travers la vitre, humidifiée par sa respiration. Et il se dit que ce personnage ne lui était pas inconnu, même s'ils ne s'étaient jamais parlés. Masaaki était reconnu au sein de l'académie pour sa notoriété, étant un rang 1 qui préférait s'investir dans les tâches de nettoyage plutôt que dans les missions d'exorcisme. Peut-être lui aurait-il demandé pourquoi il avait fait un tel choix, s'il n'était pas aussi aigri.

    Image

    J'aimerais bien voir ça


    À travers son élocution, Lewis distillait l'essence d'un esprit intrépide, nullement disposé à se soumettre. L'observateur de rang 1 plongea son regard dans celui de l'agent, sondant les abysses de son être. Bien que désormais au-delà des seize printemps, il demeurait animé par une flamme d'interaction, trouvant toujours un attrait fascinant à répondre, conscient que le vieux lion n'allait guère rugir. Un simple bonjour aurait apporté une touche de courtoisie bienvenue dans cette atmosphère tendue. Masaaki, quant à lui, ne semblait pas être de cet avis ; il exprimait ouvertement sa mauvaise humeur, désireux de cracher son venin.

    Image

    La pluie tombe à verse dehors, je n'ai pas vraiment envie de sortir sans parapluie maintenant.




    Lewis Crown
    Contenu sponsorisé
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    Sauter vers: