JUJUTSU KAISEN RPG///DOMAIN EXPANSION///ARC I : BIG BOOM THEORYPLATEFORME RP///ESPACE COMMUNAUTAIREIL EST TEMPS POUR VOUS D'ÉTENDRE VOTRE TERRITOIREJJK RPG
Qu'est-ce que JJK RPG ?
Jujutsu Kaisen est une œuvre jeune, parue en 2017, mais la critique et le public s’accordent pour dire qu’il s’agit déjà d’un nouveau classique du shônen. En un sens, il est le digne héritier de Hunter x Hunter ! Sauf qu’il se déroule dans le monde réel, à notre époque actuelle. Et c’est peut-être ce qui rend ce manga encore plus intéressant.

Sublimer le fantastique dans le shônen est la prouesse que réalise le manga de Gege Akutami. Nous avons choisi de prolonger cette proposition artistique. Jujutsu Kaisen RPG offre une expérience unique dans un univers original directement inspiré du manga éponyme et de notre monde actuel. À mi-chemin entre la sci-fi d’anticipation et l’urban-fantasy, nous faisons le choix de mettre en avant une uchronie à la fois punk et spirituelle. Un monde qui ressemble à notre futur proche et qui propose une nouvelle visite des thèmes abordés par Jujutsu Kaisen. Plus qu’un RPG, c’est un récit philosophique interactif qui est proposé.

Trois histoires entremêlées, trois sociétés superposées : celle des profanes, qui ne maîtrisent pas l’énergie occulte ; celle des exorcistes, qui maîtrisent et contrôlent l’énergie occulte ; celle des fléaux, êtres malfaisants constitués d’énergie occulte.

Neuf factions sont représentées à travers les différents mondes. Des tensions nombreuses apparaissent et persistent entre elles, mais une menace commune les met toutes sur le même niveau de danger : le retour du plus grand fléau de tous les temps, communément appelé “la Fin”.

La société des profanes :
  • L’Empire du Nouveau Japon, devenu une dictature après la crise économique mondiale de 2025, a un contrôle total sur sa population et possède de nombreuses polices

  • Insidious, considéré comme un cyber-État, est une organisation secrète de hackeurs qui s’est emparé des Internets

  • La société exorciste :
  • L’Orthodoxie exorciste, secte blanche, est une institution bouddhiste ancestrale qui gère l’énergie occulte au Japon et plus largement en Asie ; elle produit les écoles, les diplômes d’exorcistes et fonctionne sur l’autorité des 7 clans exorcistes.
  • L’Eglise Noire, secte noire, rassemble des Maître des Fléaux révolutionnaires qui luttent contre l’Orthodoxie et l’Empire du Nouveau Japon en perpétrant des attentats terroristes dans les grandes villes.
  • La Cabale de l’Harmonie, dont le nom n’est même pas assuré, est une mystérieuse secte noire shintoïste qui serait en train de s’infiltrer dans les différents sphères de pouvoir.

  • La société occulte (fléaux) :
  • La Pénurie est un fléau né de la peur du manque. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Afrique, le Moyen-Orient, l’Indonésie et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • L’Épidémie est un fléau né de la peur de la maladie. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Inde, une partie de l’Amérique du Sud et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Captivité est un fléau né de la peur de l’emprisonnement et de l’esclavage. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Amérique du Nord, l’Europe de l’Ouest, et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Guerre est un fléau né de la peur du conflit. Elle forme un empire occulte qui règne sur la Russie, la Chine, l’Europe de l’Est et une partie du Japon et cherche à se répandre.

  • Que ce soit dans le monde matériel ou dans les mondes occultes, tous ces groupes se vouent, chacun à leur manière, à l’extension de leur territoire. Les joueurs auront donc tout le loisir de venir impacter ces intrigues en mouvement : aider les factions, devenir leurs chefs, les détruire, en créer de nouvelles… en prévision des troubles à venir.
    TOPSITES
    news
    13/01/2024 : Période de pré-ouverture de JJK RPG.

    01/02/2024 : Début du mois d'ouverture de JJK RPG.

    24/03/2024 : Fin de l'ouverture de JJK RPG. Lancement officiel.

    01/04/2024 : Evènement d'initiative : DEAD CAN DANCE (Fête d'O-Bon, la Fin de l'Âge Mort).

    V/O.R : Virtual or Occult Reality ? | Demande de Missionpar Matière et MouvementMar 23 Avr - 17:07
    Blinded by the lights [PV: Sawada Yahiru]par Yahiru SawadaLun 22 Avr - 6:12
    T.O.K.Y.O NOIRE ▬ Ringo & Yahirupar Yahiru SawadaLun 22 Avr - 4:51
    CEREMONIE ▬ LA CEREMONIE DU GIpar Ringo ShinjitsuDim 21 Avr - 19:42
    LES TRADITIONS DANS LE SANG ▬ DÉMARCHE CLAN KAMOpar Masaaki KamoDim 21 Avr - 17:53
    F. Progression Renzo Joupar Renzo JouDim 21 Avr - 14:26
    renzo jou || starboy (100%)par Temps et EspaceDim 21 Avr - 11:58
    EXPEDITION EXTERMINATION | MISSION par Shuhei JouDim 21 Avr - 11:20
    CELEBRATION FLEAUX ▬ LES 64 HEXAGRAMMES DE LA GUERREpar Keisuke SakamotoSam 20 Avr - 23:55
    F. Progression Lewis Crownpar Temps et EspaceSam 20 Avr - 23:27
    Lewis Crown. [ Terminée ]par Temps et EspaceSam 20 Avr - 23:00
    Haunting shadows [PV: Tengen]par Tengen JouSam 20 Avr - 17:41
    Totaux des votes des joueurspar Matière et MouvementVen 19 Avr - 2:33
    -28%
    Le deal à ne pas rater :
    Brandt LVE127J – Lave-vaisselle encastrable 12 couverts – L60cm
    279.99 € 390.99 €
    Voir le deal

    Hitoame Kumori
    Élève de Tokyo
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Messages :
    6
    Ryos :
    400
    Fragments d'Emotions :
    0
    Élève de Tokyo
    Ven 16 Fév - 12:05




    Hitoame Kumori

    16 ans
    Exorciste
    Rang 1
    Orthodoxie - étudiant à l'académie de Tokyo




    OBJETS DE DÉPART
    · Deux poignards ( lames courtes rang 4).
    · Noeud sans fin bouddhiste.
    · Couteaux de lancer (Rang 4).






    Situation actuelle
    ETUDIANT
    « Ils… sont… ma lumière. » Elles sont si intimes et personnelles, voilà les pensées de Hitoame lorsqu’il ose constater l’évolution de son statut. Jeune garçon, étudiant au sein de l’académie d’exorciste de Tokyo. C’est un cadre totalement différent, l’impression d’être dans un autre monde, voire même un autre univers. C’est ce que ce jeune garçon s’est dit la première fois qu’il a vu ces nouveaux camarades ; ils ne sont pas du même univers que lui. Tenté de prendre ses distances, il s’est finalement intégré, puis désormais sait comment les apprécier et les aimer ; ils incarnent une lumière à ses yeux. Son statut d’étudiant lui plaît et il arrive enfin à trouver un véritable environnement stable où se développer à la perfection. Néanmoins, des doutes subsistes ; il doit se montrer plus fort que les autres, il doit être le roc qui couvrira ces derniers afin de les protéger des dangers. Une pression subite qu’il s’instaure lui même, Hitoame porte ce poids d’Atlas sur ses épaules par crainte de voir ce petit monde magique qu’il a tant espéré plus jeune s’effondrer à cause d’un drame. Il doit devenir la lame la plus aiguisée pour tous les sauver, tous les protéger, souffrant presque du syndrome du héros ; il pense être le seul qui peut veiller sur eux, allant même jusqu’à sous estimer et négliger les forces de ses précieux amis.


    HERITIER D'UN CLAN MINEUR
    Kumori, si jadis ce nom permettait tout de suite d’identifier un lot d’individu ; aujourd’hui il ne veut absolument plus rien dire. Si ce n’est quelques moqueries de la part des clans majeurs. Autrefois, grands exorcistes qui furent aptes à participer à l’histoire du monde occulte aux cotés des plus grands, aujourd’hui le clan Kumori ne compte que quelques individus aptes à s’éveiller et se montrer assez forts pour réclamer le titre d’exorciste ; le sort commun des membres de ce clan était la manipulation d’une mélasse sinistre semblable à l’ombre, l’obscurité et le néant. L’ancêtre ; Kumori Manjiro était apte à transformer le jour en nuit avec son sort, aujourd’hui perdu. Depuis plus de cent ans aucun Kumori ne vint au monde avec cette particularité. Aujourd’hui, Hitoame manifeste un aspect de cet héritage qu’on pensait perdu ; apte à se fondre dans les ombres uniquement. Il est l’héritier de la volonté du clan Kumori, portant un second poids sur ses épaules ; celui de restaurer le blason des siens. Tous attendent donc qu’il soit parfait, qu’il soit une lame au service de cette cause. Forgé selon leur désir, le jeune garçon n’existe que pour ce but précis et fut durant toute sa vie façonné pour devenir cette lame qui subjuguera le nom du clan Kumori de nouveau.

    DÉSHUMANISÉ
    La pression évoquée plus haut est l’un des caractéristiques du statut de jeune espoir de Hitoame. Ils attendent tous qu’il soit à la pointe, qu’il soit le gratin, le plus haut qu’il soit du clan. Entraîné depuis son plus jeune âge par son père, c’est un entraînement draconien, voire meurtrier qui forgea son esprit ainsi que son corps. Il n’a pas été élevé pour être un homme, mais pour être une arme qui servira de figure de proue au clan afin qu’ils puissent regagner leur gloire d’antan. Pour cela, Hitoame ne doit pas souffler, il ne doit consacrer sa vie à rien d’autre si ce n’est cet objectif imposé avant même sa naissance ; servir la cause et devenir l’étoile obscure du clan Kumori afin que la nuit soit de nouveau associer à ce clan.


    RELATION DIFFICILE
    L’investigateur de tout cela est le chef du clan Kumori ; Kumori Miyaka, véritable monstre peu fréquentable mais également cheffe du clan. Surnommée le serpent noir par ses pairs exorcistes, elle n’aspire qu’à une seule chose ; augmenter l’influence des siens et Hitoame est sa carte maîtresse pour cela. La propre position de Miyaka est grandement controversée, en effet ; originaire d'une branche très mineure du clan, elle est l'une des nombreuses épouses de l'ancien chef du clan et Hitoame est le fruit d'un adultère. Fruit d'un adultère qui ironiquement hérita du rarissime sort du clan. Pour cette raison, les nombreux enfants légitimes du chef du clan vouent une haine immense à Hitoame, de même pour son véritable père, qui estime qu'il est une erreur. Tous vouent une haine inextinguible à ce petit frère. Le clan Kumori s’est également scindé en deux branches, ceux voulant évoluer ; quitte à renier leur racine et ceux courant encore après cette chimère du passé. Deux branches qui se sont affrontés, ces adeptes de ce courant évolutionnaire étaient prêts à rejoindre l’Empire pour espérer survivre en s’accrochant à leur griffe.
    Haït par ses pairs pour ses actions, haït par ses frères et sœurs pour sa naissance, la seule personne qui lui reste est sa mère, qui le haïra également en cas d’échec.




    Psychologie
    SILENCIEUX
    Hitoame est quelqu’un de terriblement silencieux, cela est une aubaine pour cette nouvelle société. Cependant il n’a pas été forgé ainsi dans les écoles traditionnelles mais au sein même de son clan ; la parole n’est pas nécessaire pour une arme. Peu parlaient à Hitoame, lui même ne parlait que très peu il n’avait qu’une seule vocation ainsi écouter et exécuter. Trait qu’il conserve au plus profond de son être tant cela a été gravé au fer rouge. Ainsi, le jeune garçon ne s’exprime uniquement lorsque c’est nécessaire, dans des moments intimes et autres. Ce n’est pas quelqu’un avec qui il est facile de faire la conversation. L’étoile noire Kumori est bien trop habituée au silence, cependant depuis quelques temps c’est bien plus facile et agréable pour lui de discuter avec les membres de son groupe.

    MACHINAL
    Terme un peu étrange, néanmoins c’est la meilleure manière de qualifier Hitoame et ses nombreux réflexes, automatismes et habitudes. Forgé comme une arme, c’est de cette manière qu’il pense et son cerveau forme des nombreux schéma de pensée de cette manière en utilisant ce référencement. Tout est hostile pour lui ainsi, il doit constamment se préparer à faire face à n’importe quel danger. C’est ainsi qu’il a été forgé, c’est ainsi qu’il doit être. C’est sans doute pour cela qu’il se montre distant avec son entourage, silencieux et autres ; il ne cesse de s’attendre au moindre danger et fait preuve d’une extrême prudence.

    IMPITOYABLE
    Cela accompagne le trait précédent, ce détachement dont peut faire preuve Hitoame. Il n’a pas l’air d’éprouver de la compassion ou quoi que ce soit, il est fait pour tuer, il est fait pour porter sur ses épaules le clan Kumori. Véritable machine, monstre, voire même démon ; la lame noire du clan Kumori n’hésite pas et fait toujours ce qu’elle doit faire pour ouvrir cette voie. Prêt à annihiler sur son chemin absolument toute les menaces et cela peu importe leurs origines, bien que ce trait soit troublé suite à sa rencontre avec les nouvelles têtes de son groupe.

    INSTRUMENT
    Instrument de la volonté d’un clan tombé en disgrâce, instrument de Kumori Miyaka ; Hitoame n’est pas humain à leurs yeux, il est une arme. Cet enfant n’a qu’une seule voie possible ; devenir l’épée sombre du clan. Totalement soumis à ces derniers, entièrement dévoué à sa mère ; Miyaka, l’adolescent est comme une machine, chaque ordre est totalement inviolable dans son esprit et doit être exécuté ; désobéir n’est absolument pas possible.






    Questions d'affiliation
    → Liste de questions pour les Exorcistes :
    1. Qu’est-ce que votre personnage pense de l’énergie occulte ?
    Rien de bien particulier, forgé pour s'en servir ; pour lui c'est quelque chose de très naturel qu'il a toujours côtoyé et cela depuis qu'il a été apte à s'en servir. Néanmoins, au plus profond de son petit cœur Hitoame pense que si elle n'existerait pas sa vie aurait pu être bien autre ; voire bien plus heureuse. Une idée émerge depuis peu dans son esprit non apte à réfléchir de lui même. Si l'énergie occulte était entièrement supprimée le monde pourrait sans doute se porter bien mieux. Ce rêve qu'il espère tant depuis sa plus tendre enfance pourrait ainsi prendre place ; il aspire à une vie ordinaire et totalement normal. Supprimer l'énergie occulte et toutes ses formes, bien que  cela lui semble impossible rendrait son rêve possible : une vie ordinaire où l'extraordinaire est entièrement banni.
    2. Quelle est la position de votre personnage par rapport à l’Empire ?
    Aucune actuellement, tant que son clan n'est ouvertement pas contre l'Empire, alors lui ne l'est pas. Néanmoins ; vu les récents évènements ayant eu lieu au sein du clan Kumori ; il considère que l'Empire et l'Orthodoxie ne pourront plus se tolérer bien longtemps et qu'un changement massif va s'effectuer d'ici peu de temps. Son avis sur l'empire est néanmoins marqué par une division qui a eu lieu au sein du clan Kumori, si certains y voyaient une chance, les grosses pontes du clan y voyaient quelque chose de néfaste. Pour être honnête, Hitoame à du mal à qualifier l'Empire, c'est une entité qu'il ne saurait pleinement définir pour le moment.
    3. Comment votre personnage se positionne-t-il au sein des conflits de politiques intérieurs dans l’orthodoxie (clans, enjeux de l’administration : réformisme ou conformisme, etc.) ?
    Outil au service de son clan, ce point conserve parfaitement Hitoame. Issu d'un clan mineur qui cherche à recouvrir sa gloire d'antan, le clan vassal Kumori est baigné même dans ces luttes intérieurs, bien que mineure. Chaque bouleversement est ainsi surveillé et scruté par les têtes pensantes du clan à la recherche de la moindre opportunité à saisir et en tant qu'arme, Hitoame fait de même.





    Test-RP Libre


    Image choquante



    - Un an auparavant.

    Depuis plusieurs années le clan Kumori traverse une crise majeure l’ayant scindé en deux. D’un coté une branche, dirigé par l’actuel chef de clan ; Kumori Mamoru qui cherche à s’affranchir du passé et tirer les siens vers le haut. Leur poids n’étant plus aussi important et leur effectif réduit, Mamoru aspire à sauver les siens en abandonnant l’Orthodoxie pour l’Empire. D’un autre coté, en très faible effectif ; les traditionalistes qui rêvent de l’ère Heian et de la position du clan Kumori comme un clan majeur. Un troisième parti est également là, composé de deux personnes ; Kumori Miyaka et son fils. Il y a des dizaines d’années, Miyaka n’était qu’une simple bonne sans influence ni soutien. Jouant de ses charmes, elle arriva à entraîner Mamoru à commettre un adultère auquel elle tombera enceinte, son enfant Hitoame viendra au monde et s’avérera être utilisateur du sort ancestral du clan Kumori. Mamoru qui comptait initialement oublier l’enfant fut contraint de le reconnaître, mais également d’épouser Miyaka.

    Tous connaissaient l’ambition absolument dévorante de cette femme pour le pouvoir, mais personne n’aurait pu imaginer qu’un tel plan se profilerait dans l’ombre...

    Tout bascula en une seule et unique nuit, le 25 Juin.

    - Hitoame, c’est l’heure. Une voix tentatrice s’éleva au fond de la salle, Kumori Miyaka, le serpent noir du clan Kumori. Petit à petit elle progressa jusqu’au centre de la pièce où deux enfants étaient en train d’étudier ; Hitoame et un garçon de son âge appartenant également au clan. Ils n’étaient pas spécialement ami, mais se fréquentaient assez souvent pour lire et passer le temps en dehors des entraînements atroces qu’on lui faisait subir. L’épée du clan Kumori porta troublé son regard vers sa mère ; pourquoi venait-elle le voir à une heure aussi tardive ?

    Miyaka portait sur son visage un sourire charmant, ses lèvres maquillées d’un rouge sang se mariaient parfaitement à sa chevelure noire de jais, ses yeux ambres ne cessaient d’alterner entre l’enfant dont elle n’avait jamais daigné de s’intéresser et le second ; son outil, Hitoame. Celui-là tenait entre ses deux mains un livre, élevant la tête pour pouvoir observer sa mère avec une pointe de surprise dans les yeux, mais également de crainte. La même crainte qu’un esclave regardant son maître par peur de se faire battre, ce regard à la fois craintif mais également peiné attendait des éclaircissements sur cette visite.

    - Je suis là pour te donner ta première mission Hitoame.
    D’une voix douce, maternelle, ses doigts venaient jouer dans la chevelure de son enfant, parcourant ses racines avec une douceur sans pareille. Cette relation d’amour factice, de haine, de contrôle et d’abus, c’était tout ce que connaissait le petit Kumori, mais c’était la seule chose dont il avait besoin pour se sentir entièrement vivant et humain. - La seconde branche s’est discrètement retirée du domaine, alors je vais te donner un ordre simple Hitoame.

    Le second enfant leva légèrement les yeux, bien qu’en dépit de son jeune âge, il n’était pas spécialement impliqué dans ces luttes de pouvoir, ce dernier se démontra assez vif d’esprit pour comprendre que quelque chose n’allait pas, à son tour son regard s’éleva pour toiser le serpent noir avec une certaine incompréhension. Cette femme continuait de jouer avec les cheveux de son fils, malgré cette scène en apparence douce et chaleureuse, quelque chose de malsain semblait s’en dégager et cette impression se renforça chez le second enfant lorsque le sourire de Miyaka s’envola, témoignant une expression neutre, comme dénuée de toute humanité, elle entrouvrit les lèvres, s’exprimant clairement. - Tue tout le monde, Hitoame.

    Automatisme dans son esprit, les yeux du concerné furent ouverts en grand. Avait-il bien entendu ? Son esprit semblait disjoindre tant l’ordre semblait improbable. Une espèce de latence au sein même de son cerveau provoquant sa paralysie pendant quelques secondes, tandis que sa mère ne cessait de caresser ses cheveux, son visage, puis son torse. - C’est ce que je veux Hitoame, fais moi plaisir. En dehors de cette salle il y a ce dont tu as besoin. Sans rien ajouter, sans même lancer un regard de plus, elle fit volte-face et se dirigea vers la sortie afin de quitter les lieux, disparaissant on ne sait où.

    Le second enfant sous le choc manqua de s’écrouler de sa chaise, avant de commencer à regarder Hitoame. - Eh.. Qu’est-ce que tu fais… ? Hitoame, tel un robot, s’avança lentement en direction de ce dernier. Le pauvre comprenant assez rapidement ce qui allait se passer poussa un terrible hurlement qui alerta malheureusement l’aile où reposait cette salle. Néanmoins, cela n’empêcha pas Hitoame de le plaquer au sol avec une violence inouïe, puis de s’installer en ground and pound au dessus de lui. L’épée noire du clan Kumori serra ses deux petits poings, puis commença à marteler le visage de son camarade, ses coups étaient d’une rare violence, mais son visage ne portait absolument aucune haine, aucune tristesse, aucune émotion ~ il n’était absolument pas humain à ce moment.

    Les coups de Hitoame firent trembler le sol pendant une minute entière, continuant de marteler le visage du pauvre enfant jusqu’à ce qu’il cesse de geindre, puis de bouger. Sur le sol, sous le Kumori aux cheveux noirs se tenait une bouillie informe qui autrefois fut un visage, une cervelle, un crane.

    Kumori Hitoame - Fin 2vm7

    Cette horrible scène et les hurlements de la victime attirèrent l’attention de plusieurs adultes qui vivaient dans l’aile, tandis que Hitoame, les deux poings couverts de sang et de morceaux de cervelles se redressa lentement, arborant toujours cette expression neutre. Tout doucement, il progressa jusqu’à la sortie de la salle, où une arme blanche y était accroché ; l’outil pour semer la mort. Au moment où il traversa la porte, plusieurs adultes étaient déjà stationnées devant ; hurlant au ‘’jeune héritier’’ ce qu’il se passait et d’où venait les hurlements.

    - Jeune maître, c’est vous qu’est-ce que vous faites et d’où venaient ces hurlements… ? Demanda l’un des Kumori adulte, tandis qu’un second lorgna sur l’enfant, remarquant qu’il était couvert de sang, principalement ses deux poings dont dégoulinaient le liquide rougeâtre. Inévitablement, on regarda par dessus son épaule pour enfin remarquer le corps inanimé sur le sol. - Qu’est-ce que c’est que ça… ? Vous l’avez t… Il ne termina pas sa phrase que la morsure froide de la lame du jeune Kumori traversa sa mâchoire, lui arrachant la langue et la partie inférieure du visage dans une gerbe sanglante, sous le choc il s’écroula aussitôt, tandis que les deux autres sous l’incompréhension totale furent incapables d’agir.

    Tel un prédateur, le Kumori fonda sur leur position en un éclair, fauchant leur corps de sa lame avec une dextérité surprenante. Sa main dessina un arc de cercle, sa lame fauchant horizontalement de cette même manière les deux adultes qui s’écroulèrent dans une trombe sanglante qui retomba au visage de leur bourreau muet.


    Kumori Hitoame - Fin P0bk
    - ….

    Cette nuit sanglante ne faisait que commencer, l’agent de la mort qu’était Hitoame à ce moment là continua de progresser dans l’aile du domaine, massacrant chaque personnel qu’il voyait, chaque personnes ; des faibles incapables de se défendre. Vieillards, femmes, enfants. Tous se faisaient happer par la bête noire du clan Kumori, l’enfant formé pour servir. La lame d’Hitoame ne cessait de distribuer la mort et finalement, les hurlements et supplications de ses victimes finirent par réveiller la totalité du domaine ; très rapidement les combattants crurent à une attaque. Mais en arrivant sur les lieux, ils découvrirent le carnage, une barbarie sans nom, une atrocité et au milieu de cette marre de sang, Hitoame.

    Kumori Hitoame - Fin Hoyn

    - Espèce de monstre, qu’est-ce que tu as fait… ?! Hurla l’un des exorcistes du clan. Tous étaient médiocres, la pureté du clan Kumori était souillée, ne produisant que des exorcistes de bas rang. Hitoame resta muet devant une telle question, alors que la foulée se prépara pour l’affrontement. Ils connaissaient les capacités de la lame noire Kumori après tout, ils savaient tous qu’il avait été entraîné comme une bête sauvage par les traditionalistes pour subjuguer le clan et l’aider à retrouver sa gloire d’antan. Le doute s’installa dans leur esprit, ils n’étaient pas de taille.

    D’un battement de cil, l’ombre Kumori se retrouva entre le lot de combattant. Ses deux pieds écraser dans le sol, il fit une rotation vive en fauchant de sa lame chacun des exorcistes sur son chemin, le sang ne cessait de couler et de tâcher son corps, rien ne l’arrêtait. Chaque avancée laissait derrière lui un tas de cadavre atrocement mutilé, continuant de progresser jusqu’à ce qu’il ne reste plus personne.

    Aucune émotion n’habitait son esprit à ce moment là, pourquoi ? Pourquoi pouvait-il commettre un tel massacre envers sa propre famille et ne rien ressentir ? Parce qu’ils n’étaient pas sa famille, Hitoame n’avait qu’une seule famille, sa mère. Elle seule importait, elle seule devait être satisfaite, sinon il cesserait de vivre et d’exister.  

    Ce carnage continuait, sans aucun état d’âme. Hitoame progressa dans l’enceinte du domaine, arrivant au lieu résidentiel ; les non-combattants qui y dormaient furent réveillés par les bruits de bataille et se cachaient avec l’espoir de survivre dans leurs chambres. La lame Kumori, sans pitié, sans état d’âme, sans humanité, pénétra chacune des chambres ; passant avec froideur sa lame sur chaque être vivant sur son chemin. Le bruit de ses pas étaient effrayants aux oreilles de ses prochaines victimes, qui voyaient leur souffle s’accélérer et devenir bruyant ; pistant ce seul bruit, Hitoame venait leur donner la mort.

    Chaque chambre fut fouillé, chaque familles décimées, chaque enfants, mutilés. L’arme Kumori continuait de progresser, toujours couvert du sang de ses victimes, tel un fardeau à porter pour ses actes. Les combattants du clan se divisèrent en plusieurs groupes afin d’appréhender la menace ; ils pensaient encore à tort qu’il s’agissait d’une attaque et ne se doutaient absolument pas que Miyaka aurait pu être adopter une telle vilenie pour s’emparer du pouvoir.

    Des murmures furent audibles au sens du prédateur Kumori, des souffles incontrôlables, dominés par la peur. Avançant en caponnant chacun de ces sons distinctifs, Hitoame continuait de progresser dans le long couloir des chambres. L’un de ses jeunes frères ainsi que la première dame du clan Kumori n’avaient toujours pas été vu, de même pour Mamoru.


    Ces respirations devenaient de plus en plus fortes à cause de la panique et ce fut ainsi bien plus aisé pour le meurtrier de retrouver les propriétaires de ce souffle tramontane. Lame en main, la lame Kumori entre-ouvrant tout doucement une porte, un simple placard à balais ; pour y découvrir deux individus. Une femme ainsi que son enfant ; c’était la première femme du chef du clan ainsi que le ‘’véritable’’ héritier, le premier né de Mamoru.

    Kumori Hitoame - Fin Ve8z


    - H.. Hitoame… C’est toi.. ? Balbutia la femme avec incompréhension, son regard de proie s’éleva vers l’enfant qu’elle n’avait jamais pu aimer, l’enfant qu’elle haïssait, fruit de l’infidélité de son époux. Ce regard de haine, Hitoame le voyait encore sur son visage malgré son expression paniquée et terrifiée. Entre ses bras se tenait également son fils, le premier né. Jamais il ne s’était montré mauvais avec Hitoame, mais cela importait peu car tout le monde devait mourir. Lourdement, il leva son sabre au dessus de sa tête, tandis que les supplications se multipliaient. - P… Pitié, arrête, pitié… ! Implora la femme, mais c’était déjà trop tard, le monstre Kumori fit pleuvoir sa lame sur sa tête avec une rare violence, sa lame émoussée par ces nombreux massacres explosa au moment où il la décapita avec froideur, éclaboussant de sang les deux enfants présents. - M… Maman.. ! Hurla le premier né, tandis que Hitoame pivota tout doucement vers ce dernier. Lui qui semblait sans état d’âme, semblait soulagé d’avoir pu effacer ce regard de haine de ses souvenirs.

    Le premier né paralysé devant la dépouille de sa mère, Hitoame faucha son crane d’un dangereux coup de pied, lui ouvrant le front, sa victime s’écroula quelques mètres en arrière, avant qu’il ne se mette à lui écraser la tête à plusieurs reprises jusqu’à ce qu’il ne puisse plus jamais rouvrir les yeux. Les deux morts, il se dirigea vers l’extérieur du bâtiment, là où les combattants se rassemblaient, là où Mamoru devait se trouver.

    Quittant l’aile résidentielle, la totalité des exorcistes guerriers du clan se tenaient devant lui comprenant donc qui était l’auteur de ce carnage. Mamoru fut visible, le chef du clan s’avança avec un air totalement choqué sur le visage en voyant son fils sortir du bâtiment couvert de sang et de plusieurs restes accrochés à ses poings où ses chaussures.

    - Hitoame… ? Ne me dit pas… Ma femme, mon fils… ? Non… Je crois savoir, c’est Miyaka qui est derrière tout ça… S’empressa d’annoncer le chef du clan, tandis que Hitoame, ne montrant toujours aucune émotion leva la tête afin de toiser la totalité des exorcistes présents. - Un, deux, trois, cinq, dix, vingt, trente, quarante, cinquante…. Ils sont cinquante. Une pensée, brouillonne et perdue dans l’océan qui habitait actuellement son esprit.


    - Miyaka va payer pour ses actions et toi aussi Hitoame. Annonça Mamoru alors que tous se plaçaient en position de combat. Ils connaissaient la dangerosité du sort inné Kumori qui avait ressuscité avec la naissance de Hitoame. Mais Mamoru leva légèrement son poing, ordonnant à ses hommes de se décaler, il comptait régler cela lui même. - Je m’en occupe, c’est ma responsabilité. Je vais finir ça rapidement, en attendant, allez à l’intérieur pour trouver des survivants et aider les blessés.

    La colère se lisait sur le visage de ces exorcistes, leur famille était dans ce bâtiment après tout. Ils n’avaient qu’une seule envie, fondre sur Hitoame pour le détruire. Mais la volonté du chef du clan était bien plus forte et ils allaient se ruer à l’intérieur quand soudain, une silhouette féminine fit son apparition derrière Hitoame ; sa mère, Miyaka.

    - Miyaka, sale sorcière.

    - Mamoru. Froidement, son regard ambre balaya les guerriers du clan Kumori, avant qu’elle ne passe une main sur l’épaule de son fils. - Ce sont les derniers Hitoame, tu as fait du bon travail à l’intérieur, je te remercie mon fils. Rapprochant sa tête de celle de son enfant pour l’embrasser sur la joue. - Sale folle, tu as fait de cet enfant un monstre. Hurla l’un des exorcistes du clan, tandis que Miyaka se redressa, amusée.

    - Je n’ai vu aucun partisan de la seconde branche, ils ont tous été mis au courant de ton plan n’est-ce pas ? Cassant le silence, Mamoru s’exprima enfin sur la présence de la première branche uniquement lors de ce massacre. - C’est exact. Toujours aussi froidement et sans détour. Mamoru leva la tête la tête, commençant à comprendre le plan de cette sorcière. - Maudit serpent, tu n’as rien à faire de nos luttes intestines, pas vrai ?

    - Mhhhh… Aucune parole, rien, si ce n’est un petit rire. - Qui sait… J’estime que c’est l’heure du changement, alors… Hitoame, tue les.


    - Tu as beau avoir fait de cet enfant une arme humaine, je suis le chef du clan. Il ne pourra jamais égaliser mon pouvoir et celui de mes meilleurs guerriers. Dit-il d’un timbre de voix confiant, s’avançant, prêt à faire pleuvoir la justice. Hitoame resta très serein, s’avançant également tandis que Miyaka s’éloigna très loin, quelques exorcistes tentèrent de la rattraper mais furent aussitôt découpés par l’épée noire Kumori.


    - Vous êtes tous dépassés depuis longtemps, ersatz de Kumori. Hitoame, montre leur.

    Il regarda sa mère dans son dos, puis pivota tout doucement la tête en direction du groupe. La nuit était si noire, si intense et la lune comme au première loge, témoin morbide de ce massacre siégeait haut dans le ciel. Le visage couvert de sang, Hitoame entre-ouvra les lèvres et…



    Kumori Hitoame - Fin Njq2
    Kumori Hitoame - Fin D77f06b26c7ef8b3ba32fdec9efe7ecf


    L'obscurité elle même s'anima, engouffrant la totalité des guerriers Kumori qui se rendirent compte avec effroi qu'ils étaient en face d'un monstre sans pitié, aucun d'entre eux ne pu en ressortir vivant.



    - Tu as fait du bon travail Hitoame, bonne épée. Lui accordant un baiser sur le front, le lendemain l’Orthodoxie reçu un rapport indiquant clairement avec des nombreuses preuves prouvant les ambitions traîtresses de la première branche du clan, bien entendu faussée pour appuyer l’idée d’une trahison honteuse qui aurait pu mériter une telle peine ; mais également pour appuyer son statut de cheffe de clan ; Miyaka avait réussie et son fils fut une formidable épée.





    Qui est le joueur derrière personnage ?
    Dinero/Topanga 21 ans, je rp depuis mes 13 ans. J'avais fait une longue pause rp forum de plusieurs années, ça donne sa chance à ce JJK qui a l'air vraiment cool pour reprendre et j'ai ramené du monde




    Hitoame Kumori
    Hitoame Kumori
    Élève de Tokyo
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Messages :
    6
    Ryos :
    400
    Fragments d'Emotions :
    0
    Élève de Tokyo
    Dim 18 Fév - 23:47
    Salut salut ! Fiche terminée ! Bonne lecture.
    Hitoame Kumori
    Temps et Espace
    Maître du Jeu
    Rang :
    S+++
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    — Le silence éternel de ces espaces infinis [...] ;
    — L'esprit préexiste à la matière. L'esprit habite chaque atome, chaque particule. L'esprit est la partition de l'Univers, la force immatérielle qui forge la réalité concrète. Il est... [...] ;
    — [...] serait donc approprié cette capacité à être, sans naissance et sans mort, et à demeurer, hors de l'espace et du temps ;

    Ce compte est le Maître du Jeu.
    Messages :
    102
    Ryos :
    144
    Fragments d'Emotions :
    0
    Maître du Jeu
    Jeu 22 Fév - 15:28

    Bienvenue Kumori Hitoame !

    Bienvenu cher enfant soldat. Héritier d'un clan bancal, le chemin du sang a été choisi pour toi. Une telle éducation n'est pas facile à assumer, mais tu sembles toutefois entrevoir des pistes de rédemption ? Oscillez entre ombre et lumière, entre cette mère manipulatrice et tes futurs camarades, je suis curieux de voir où cela t'emmènera..


















    Validé rang 1
    Te voila validé au Rang 1. Bien que sombre, cette présentation fut agréable à lire, avec notamment un sens du rythme dans le test rp. Attention toutefois, massacrer toute une branche, même d'un clan décadent, ce n'est pas rien. Je te fais confiance toutefois pour savoir te modérer (notamment en face de pj).

    Affilié à l'Orthodoxie
    L'Académie de Tokyo t'accueille, te voila donc membre de l'Orthodoxie. Au sujet de ton test-rp je ne le considère pas comme canon (le massacre d'une branche de ton clan, même mineur, aurait forcément des répercussions), même s'il fut fort agréable à lire !

    Objects et statut obtenus
    Objet d'identification à l'Orthodoxie (Noeud sans fin bouddhiste)
    Deux poignards
    Un set de couteaux de lancer..

    Les prochaines étapes

    1. Fiche technique.

    2. Fiche de progression.

    3. Mémoires.

    4. Accès réseaux.


    Nous et laissons te tourner vers le discord!
    Temps et Espace
    Contenu sponsorisé
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    Sauter vers: