JUJUTSU KAISEN RPG///DOMAIN EXPANSION///ARC I : BIG BOOM THEORYPLATEFORME RP///ESPACE COMMUNAUTAIREIL EST TEMPS POUR VOUS D'ÉTENDRE VOTRE TERRITOIREJJK RPG
Qu'est-ce que JJK RPG ?
Jujutsu Kaisen est une œuvre jeune, parue en 2017, mais la critique et le public s’accordent pour dire qu’il s’agit déjà d’un nouveau classique du shônen. En un sens, il est le digne héritier de Hunter x Hunter ! Sauf qu’il se déroule dans le monde réel, à notre époque actuelle. Et c’est peut-être ce qui rend ce manga encore plus intéressant.

Sublimer le fantastique dans le shônen est la prouesse que réalise le manga de Gege Akutami. Nous avons choisi de prolonger cette proposition artistique. Jujutsu Kaisen RPG offre une expérience unique dans un univers original directement inspiré du manga éponyme et de notre monde actuel. À mi-chemin entre la sci-fi d’anticipation et l’urban-fantasy, nous faisons le choix de mettre en avant une uchronie à la fois punk et spirituelle. Un monde qui ressemble à notre futur proche et qui propose une nouvelle visite des thèmes abordés par Jujutsu Kaisen. Plus qu’un RPG, c’est un récit philosophique interactif qui est proposé.

Trois histoires entremêlées, trois sociétés superposées : celle des profanes, qui ne maîtrisent pas l’énergie occulte ; celle des exorcistes, qui maîtrisent et contrôlent l’énergie occulte ; celle des fléaux, êtres malfaisants constitués d’énergie occulte.

Neuf factions sont représentées à travers les différents mondes. Des tensions nombreuses apparaissent et persistent entre elles, mais une menace commune les met toutes sur le même niveau de danger : le retour du plus grand fléau de tous les temps, communément appelé “la Fin”.

La société des profanes :
  • L’Empire du Nouveau Japon, devenu une dictature après la crise économique mondiale de 2025, a un contrôle total sur sa population et possède de nombreuses polices

  • Insidious, considéré comme un cyber-État, est une organisation secrète de hackeurs qui s’est emparé des Internets

  • La société exorciste :
  • L’Orthodoxie exorciste, secte blanche, est une institution bouddhiste ancestrale qui gère l’énergie occulte au Japon et plus largement en Asie ; elle produit les écoles, les diplômes d’exorcistes et fonctionne sur l’autorité des 7 clans exorcistes.
  • L’Eglise Noire, secte noire, rassemble des Maître des Fléaux révolutionnaires qui luttent contre l’Orthodoxie et l’Empire du Nouveau Japon en perpétrant des attentats terroristes dans les grandes villes.
  • La Cabale de l’Harmonie, dont le nom n’est même pas assuré, est une mystérieuse secte noire shintoïste qui serait en train de s’infiltrer dans les différents sphères de pouvoir.

  • La société occulte (fléaux) :
  • La Pénurie est un fléau né de la peur du manque. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Afrique, le Moyen-Orient, l’Indonésie et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • L’Épidémie est un fléau né de la peur de la maladie. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Inde, une partie de l’Amérique du Sud et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Captivité est un fléau né de la peur de l’emprisonnement et de l’esclavage. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Amérique du Nord, l’Europe de l’Ouest, et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Guerre est un fléau né de la peur du conflit. Elle forme un empire occulte qui règne sur la Russie, la Chine, l’Europe de l’Est et une partie du Japon et cherche à se répandre.

  • Que ce soit dans le monde matériel ou dans les mondes occultes, tous ces groupes se vouent, chacun à leur manière, à l’extension de leur territoire. Les joueurs auront donc tout le loisir de venir impacter ces intrigues en mouvement : aider les factions, devenir leurs chefs, les détruire, en créer de nouvelles… en prévision des troubles à venir.
    TOPSITES
    news
    13/01/2024 : Période de pré-ouverture de JJK RPG.

    01/02/2024 : Début du mois d'ouverture de JJK RPG.

    24/03/2024 : Fin de l'ouverture de JJK RPG. Lancement officiel.

    01/04/2024 : Evènement d'initiative : DEAD CAN DANCE (Fête d'O-Bon, la Fin de l'Âge Mort).

    V/O.R : Virtual or Occult Reality ? | Demande de Missionpar Matière et MouvementMar 23 Avr - 17:07
    Blinded by the lights [PV: Sawada Yahiru]par Yahiru SawadaLun 22 Avr - 6:12
    T.O.K.Y.O NOIRE ▬ Ringo & Yahirupar Yahiru SawadaLun 22 Avr - 4:51
    CEREMONIE ▬ LA CEREMONIE DU GIpar Ringo ShinjitsuDim 21 Avr - 19:42
    LES TRADITIONS DANS LE SANG ▬ DÉMARCHE CLAN KAMOpar Masaaki KamoDim 21 Avr - 17:53
    F. Progression Renzo Joupar Renzo JouDim 21 Avr - 14:26
    renzo jou || starboy (100%)par Temps et EspaceDim 21 Avr - 11:58
    EXPEDITION EXTERMINATION | MISSION par Shuhei JouDim 21 Avr - 11:20
    CELEBRATION FLEAUX ▬ LES 64 HEXAGRAMMES DE LA GUERREpar Keisuke SakamotoSam 20 Avr - 23:55
    F. Progression Lewis Crownpar Temps et EspaceSam 20 Avr - 23:27
    Lewis Crown. [ Terminée ]par Temps et EspaceSam 20 Avr - 23:00
    Haunting shadows [PV: Tengen]par Tengen JouSam 20 Avr - 17:41
    Totaux des votes des joueurspar Matière et MouvementVen 19 Avr - 2:33
    Le Deal du moment :
    Jeux, jouets et Lego : le deuxième à ...
    Voir le deal

    Tamotsu
    Partisan de l'Epidémie
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    - THE médecin
    - 1m75
    - Chapeau, masque, manteau en cuir léger
    - Voix déformé par le masque
    Messages :
    19
    Ryos :
    1500
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Actuellement, Toshigi côté Kanto
    Partisan de l'Epidémie
    Jeu 7 Mar - 20:36


    Tamotsu


    Jian


    Rum-Ubuku

    To spread, to contain or to break free


    Aujourd’hui… Aujourd’hui est un jour nouveau. Un de ceux qu’on peut marquer d’une pierre blanche. Je vais être vu, entendu et reconnu. L’Epidémie me scrute, je le sens sur la moindre parcelle de ma peau. Elle va juger mes actes et je me dois d’être à la hauteur de son temps dépenser à cela. Devenir quelqu’un me donnera une plus grande accessibilité sur des ressources et du matériel. Donc plus d’expérimentations. Plus de reconnaissance… Et ainsi de suite. C’est le début d’une nouvelle ère, un projet qui va pouvoir se mettre en marche.

    Du haut de la tour, j’observais et écoutais. Les sirènes, les ordres données dans la panique, cette peur et ce confinement. Un frisson me remonta le long de l’échine, libérant une dose de dopamine massive dans mon cerveau. Elle se coupla avec la sérotonine déjà présente, me faisant presque oublier pourquoi je me trouvais ici. Mais je ne le pouvais, chaque bruit, son et odeur me ramenant à cet instant. Le quartier entier était bouclé, une horde de profane tentant de comprendre et d’analyser ce qu’il pouvait se passer dedans. Cela arrivera sans doute à un moment mais je ne m’en faisais guère. Tout aura disparu bien avant.

    Plusieurs semaines de préparation pour ce résultat. Au cœur même d’une zone censée être sécurisé par les exorcistes. Pourquoi celui-ci ? Il n’y a rien de bien important à conquérir pour les fléaux, donc peu de passage de ceux-ci. Une vigilance relâchée, un gardien malade et une infiltration passé inaperçu. Bien que j’aie failli frôler la catastrophe quand un… troufion de la Guerre s’est pointé non loin de là. Heureusement, tout est rentré dans l’ordre et c’est avec lui qu’a été amplifié ce plan : infecter un lieu, la faire se déployer un maximum grâce au chaos qu’il pourra générer.

    Tout a commencé par une bactérie. Créer à partir de mon sang. La cible fut l’hôpital de secteur. Directement toucher les personnels soignant pour accroitre la peur. Paralyser le médical pour une réaction plus lente. Une bactérie rapide à se propager. D’abord par l’eau, pour le patient zéro. Contaminer le réservoir souterrain. Si cela touche aussi en dehors de la zone, c’est toujours mieux. Puis par l’air, pour forcer les masques, voir les tenues. Maux de têtes, nausées, vomissements à répétition, pertes d’équilibre. Induit déshydratation, toux et respiration saccadé, difficile. Soignable avec du repos et une eau propre. Infection de tout le complexe ainsi que des visiteurs. Rien de bien alarmant.

    Une entreprise à quelques pâtés de maisons plus loin. Bâtiment un peu plus vétuste mais aux normes de sécurité. Introduction de rat malade. Transportant un virus un peu plus… Visuel. Affamé, agressif, une morsure permet de transmettre un virus. Il est plus explosif, plus violent. Divers écoulements de sang par à peu près tous les orifices : yeux, nez, oreilles, bouches, entrejambe, rectum. Ce sont des légers fluides, peu suffisant pour tuer mais assez pour causer faiblesse et anémie. Cette cible sert à attirer les secours extérieurs. Ceux les plus proches étant bien trop surchargé. Petite quarantaine du bâtiment.

    Cette dernière fois, une zone plus large. Quelques temps à peine après l’arrivée des secours et de la quarantaine. Celui-ci est là pour la terreur absolue. Le clou pour fermer le cercueil monté auparavant. Un champignon, véhiculé par les airs, à large spectre, sur la zone tout entière, autour des deux endroits. Civils, personnel médical, femme, enfant, animaux, n’importe qui peux en être infecté. Il cause une dégénérescence rapide des cellules de la peau, la faisant se craqueler, s’effriter pour finir par se détacher du corps. Des spores s’échappent à nouveau pour contaminer ce qui se trouvent autour. Une fois posé sur quelqu’un, il n’y a rien à faire que d’attendre. Où tuer l’hôte. Il disparait quand la zone est entièrement contaminée, ne proliférant que dans un environnement sain. Ou si toutes personnes porteuses se voient bruler vive avant l’échappé des spores. Pas forcément mortel, sauf pour ceux ayant une faible constitution.


    - C’est… Magnifique. Une véritable symphonie mise en œuvre… Un chef d’orchestre.

    Mes mains se levèrent, une mimant une baguette. De simples mouvements faisaient ponctuer un cri, allongeait une alarme ou accentuaient une vocifération d’indignation. Autour de moi, l’air s’emplissait d’une peur encore plus délectable. Rien d’occulte, uniquement du naturel… Cela n’attirera pas l’attention de l’Orthodoxie. Du moins, pas immédiatement. Sans un éclat plus puissant, nous serons tranquilles. A nous délecter et collecter ses fragments d’émotions.

    Cela ne faisait que commencer. Dans cet œuvre, je ne suis pas seul. Jian se mettra bientôt en route. Quand les barrages exploseront, que les émeutes et la violence s’intensifiera, nous serons au point culminant de l’expérience. Prouver qu’on peut faire beaucoup avec peu. Prouver qu’il n’y a pas besoin d’une guerre directe avec l’Eglise. Être insidieux, pernicieux, dans l’ombre est tout aussi efficace. Non, je me fourvoie. Cela l’est encore plus. Et quand je propagerais une nouvelle Peste Occulte modifiée, tous verront que j’avais raison.
    Tamotsu
    kaytsak
    Jiàn
    Partisan de la Guerre
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Messages :
    5
    Ryos :
    453
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Tokyo
    Partisan de la Guerre
    Lun 1 Avr - 8:44
    à la fin, il ne s'agit que d'un prétexte.

    L'infection. Les malades, les morts, les infectés et les infectables. Ceux qui soignent, ou qui essaient, ceux qui contrôlent. La quarantaine et tout ce qu'elle amène de négatif dans son sillage. Colère, désespoir, tristesse, indignation. Jian a vu, et Jian a su : ce qui a commencé comme une entreprise menée à bien par un enfant d'Épidémie ne pouvait que voir Captivité intervenir tôt ou tard. Car c'est comme ça que ça fonctionne, non ? La maladie est l'incarnation du fléau des maux, l'isolation est l'arme du fléau des captifs. Deux forces qui s'opposent depuis si longtemps que personne n'en comprend exactement l'origine. Peu importe. Jian n'a pas besoin de savoir.

    Il n'a besoin que de savoir une simple constante : là où Épidémie avance, Captivité finira tôt ou tard par l'arrêter.

    Et il aime s'improviser clef des prisons dressées par les forces de Captivité.
    Feu qui brûle ses institutions dédiées au contrôle.
    Voix qui pousse à la rébellion de ceux qui subissent sans même comprendre.

    Tamotsu a été l'élément déclencheur. Jian entend endosser le rôle du libérateur - comme le veut sa nature. La maladie s'est propagée, s'est aggravée, depuis leur dernière rencontre. Alors naturellement, la police sanitaire a dû resserrer la vis. Alors naturellement, les médias doivent dresser une toile de mensonge plus épaisse encore pour dissimuler la vérité derrière l'écran de fumée. Plus ça va loin, plus les victimes cherchent une échappatoire... Et plus Jian se présente comme la solution évidente. Convoitée. Parce qu'à force d'oppression, les options finissent par peu à peu diminuer. D'abord, on encaisse et on espère que ça va passer. Puis on négocie. Puis on voit que négocier ne fonctionne pas. Alors on essaie de tricher. De s'échapper. De manigancer. Certains réussissent, d'autres non, et ceux là servent alors d'exemple pour que les autres restent dans les rangs. Alors au point culminant de l'injustice, ceux qui souffrent n'ont finalement plus que deux réelles options. Continuer d'encaisser, ou bien...

    Briser leurs chaînes dans la violence.

    Sur le toit du complexe résidentiel, il observe en contrebas. Il entend, il voit, il entend et il sent. Là, au sommet de cette tour consacrée au Mal, il s'apprête à changer ce monument. Tour prison, Bâtiment infection, en passe de devenir Fort rébellion. Il descend à la fenêtre d'un étage, et il observe entre les stores, pour voir à l'intérieur. Juger, jauge les résidents.

    Il sourit.
    Il vient de trouver l'Origine du feu à venir.
    Jiàn
    https://www.jjk-rpg.com/t47-jian-liberte-rouge-terminee#75
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    Sauter vers: