JUJUTSU KAISEN RPG///DOMAIN EXPANSION///ARC I : BIG BOOM THEORYPLATEFORME RP///ESPACE COMMUNAUTAIREIL EST TEMPS POUR VOUS D'ÉTENDRE VOTRE TERRITOIREJJK RPG
Qu'est-ce que JJK RPG ?
Jujutsu Kaisen est une œuvre jeune, parue en 2017, mais la critique et le public s’accordent pour dire qu’il s’agit déjà d’un nouveau classique du shônen. En un sens, il est le digne héritier de Hunter x Hunter ! Sauf qu’il se déroule dans le monde réel, à notre époque actuelle. Et c’est peut-être ce qui rend ce manga encore plus intéressant.

Sublimer le fantastique dans le shônen est la prouesse que réalise le manga de Gege Akutami. Nous avons choisi de prolonger cette proposition artistique. Jujutsu Kaisen RPG offre une expérience unique dans un univers original directement inspiré du manga éponyme et de notre monde actuel. À mi-chemin entre la sci-fi d’anticipation et l’urban-fantasy, nous faisons le choix de mettre en avant une uchronie à la fois punk et spirituelle. Un monde qui ressemble à notre futur proche et qui propose une nouvelle visite des thèmes abordés par Jujutsu Kaisen. Plus qu’un RPG, c’est un récit philosophique interactif qui est proposé.

Trois histoires entremêlées, trois sociétés superposées : celle des profanes, qui ne maîtrisent pas l’énergie occulte ; celle des exorcistes, qui maîtrisent et contrôlent l’énergie occulte ; celle des fléaux, êtres malfaisants constitués d’énergie occulte.

Neuf factions sont représentées à travers les différents mondes. Des tensions nombreuses apparaissent et persistent entre elles, mais une menace commune les met toutes sur le même niveau de danger : le retour du plus grand fléau de tous les temps, communément appelé “la Fin”.

La société des profanes :
  • L’Empire du Nouveau Japon, devenu une dictature après la crise économique mondiale de 2025, a un contrôle total sur sa population et possède de nombreuses polices

  • Insidious, considéré comme un cyber-État, est une organisation secrète de hackeurs qui s’est emparé des Internets

  • La société exorciste :
  • L’Orthodoxie exorciste, secte blanche, est une institution bouddhiste ancestrale qui gère l’énergie occulte au Japon et plus largement en Asie ; elle produit les écoles, les diplômes d’exorcistes et fonctionne sur l’autorité des 7 clans exorcistes.
  • L’Eglise Noire, secte noire, rassemble des Maître des Fléaux révolutionnaires qui luttent contre l’Orthodoxie et l’Empire du Nouveau Japon en perpétrant des attentats terroristes dans les grandes villes.
  • La Cabale de l’Harmonie, dont le nom n’est même pas assuré, est une mystérieuse secte noire shintoïste qui serait en train de s’infiltrer dans les différents sphères de pouvoir.

  • La société occulte (fléaux) :
  • La Pénurie est un fléau né de la peur du manque. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Afrique, le Moyen-Orient, l’Indonésie et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • L’Épidémie est un fléau né de la peur de la maladie. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Inde, une partie de l’Amérique du Sud et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Captivité est un fléau né de la peur de l’emprisonnement et de l’esclavage. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Amérique du Nord, l’Europe de l’Ouest, et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Guerre est un fléau né de la peur du conflit. Elle forme un empire occulte qui règne sur la Russie, la Chine, l’Europe de l’Est et une partie du Japon et cherche à se répandre.

  • Que ce soit dans le monde matériel ou dans les mondes occultes, tous ces groupes se vouent, chacun à leur manière, à l’extension de leur territoire. Les joueurs auront donc tout le loisir de venir impacter ces intrigues en mouvement : aider les factions, devenir leurs chefs, les détruire, en créer de nouvelles… en prévision des troubles à venir.
    TOPSITES
    news
    13/01/2024 : Période de pré-ouverture de JJK RPG.

    01/02/2024 : Début du mois d'ouverture de JJK RPG.

    24/03/2024 : Fin de l'ouverture de JJK RPG. Lancement officiel.

    01/04/2024 : Evènement d'initiative : DEAD CAN DANCE (Fête d'O-Bon, la Fin de l'Âge Mort).

    V/O.R : Virtual or Occult Reality ? | Demande de Missionpar Matière et MouvementMar 23 Avr - 17:07
    Blinded by the lights [PV: Sawada Yahiru]par Yahiru SawadaLun 22 Avr - 6:12
    T.O.K.Y.O NOIRE ▬ Ringo & Yahirupar Yahiru SawadaLun 22 Avr - 4:51
    CEREMONIE ▬ LA CEREMONIE DU GIpar Ringo ShinjitsuDim 21 Avr - 19:42
    LES TRADITIONS DANS LE SANG ▬ DÉMARCHE CLAN KAMOpar Masaaki KamoDim 21 Avr - 17:53
    F. Progression Renzo Joupar Renzo JouDim 21 Avr - 14:26
    renzo jou || starboy (100%)par Temps et EspaceDim 21 Avr - 11:58
    EXPEDITION EXTERMINATION | MISSION par Shuhei JouDim 21 Avr - 11:20
    CELEBRATION FLEAUX ▬ LES 64 HEXAGRAMMES DE LA GUERREpar Keisuke SakamotoSam 20 Avr - 23:55
    F. Progression Lewis Crownpar Temps et EspaceSam 20 Avr - 23:27
    Lewis Crown. [ Terminée ]par Temps et EspaceSam 20 Avr - 23:00
    Haunting shadows [PV: Tengen]par Tengen JouSam 20 Avr - 17:41
    Totaux des votes des joueurspar Matière et MouvementVen 19 Avr - 2:33
    Le deal à ne pas rater :
    Cdiscount : -30€ dès 300€ d’achat sur une sélection Apple
    Voir le deal

    Shuhei Jou
    Élève de Nagoya
    Rang :
    3
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    - Shuhei mesure 1m60
    - Elle prend soin de son apparence
    - A l'origine, son père ne voulait pas qu'elle soit exorciste
    - Elle a un fiancé
    - Même si elle se veut plutôt calme et souriante en apparence, c'est une personne très sensible, anxieuse et qui manque de confiance en elle
    Messages :
    16
    Ryos :
    1553
    Fragments d'Emotions :
    0
    Élève de Nagoya
    Ven 2 Fév - 10:57




    Shuhei Jou

    20 ans
    Exorciste
    Rang 3
    Elève à l'Académie de Nagoya




    OBJETS DE DÉPART
    · Objet d'Identification Exorciste
    · Éprouvette Maudite
    · Rapière






    Situation actuelle
    Origines
    Shuhei est née de l’union d’une mère profane, Lin Hua, et d’un père exorciste, Kouha Jou. Kouha a quitté le clan et a rejoint la Chine suite à une dispute avec son père. Si la mère de Xuelian -Shuhei en japonais- était une profane, en grandissant, l’enfant se rendit vite compte que sa vision du monde n’était pas exactement pareille que celle des copains et copines. Mais, son père pensait que le monde était suffisamment paisible et que l’enfant n’aurait jamais besoin d’apprendre à manipuler l’énergie occulte. Hélas, la vie de Lin Hua fut abrégée par un Fléau lors d’une belle journée d’été. Ce n’était pas la seule profane de l’entourage de Kouha qui fut tuée par un Fléau, il changea donc d’avis du tout au tout.

    Japon et voyage
    L’année suivante, Kouha retourna avec Shuhei au Japon s’excusant auprès de son père pour leurs disputes passées. L’ancien n’était pas comme son fils, il était très à cheval sur le respect des traditions, fier de l’héritage Jou, il pensait que celui-ci devait être entretenu et même perfectionné. Aucun de ses fils n’était véritablement brillant. L’un était un rebelle qui avait décidé de se marier à une profane, un autre se noyait dans l’alcool et le dernier était tellement mauvais qu’il avait fini par trouver la mort. Ainsi, le vieillard espérait trouver en Shuhei le talent, la droiture, la sensibilité et l’ambition qu’il n’avait jamais trouvé chez ses fils.

    Le voyage était un concept central au sein du clan Jou, il était donc impossible que le vieillard apprenne à l’enfant à maîtriser les arcanes du clan sans l’inviter à goûter à ces fragments de sagesse. Hanma Jou emmena donc Shuhei aux quatre coins du monde. L’ancien et la demoiselle rentrèrent au pays lorsque la situation politique commença à basculer pour le pire. Avec l’avènement du Nouvel Empire du Japon, les restrictions s’enchaînent, la surveillance de la population devient monnaie courante et l’emprise du gouvernement de plus en plus étouffante. Pendant la période d’incertitude jusqu’à son entrée à l’académie exorciste de Nagoya, en 2033, elle connut les cours à domicile dispensés par son grand-père.

    Académie et mariage arrangé
    C’est lors de sa première année à l’académie qu’elle rencontra Gin Ogawa. D’abord prise d’un sentiment de trahison lorsque son père lui avoua qu’il avait fait une proposition de mariage arrangé avec le jeune homme, elle finit avec le temps par se faire à la présence du jeune homme dans son entourage. Et, bien qu’elle ne le dise pas haut et fort, il occupe désormais une place importante dans son cœur. A ses côtés, elle a également appris à mieux se connaître et à trouver des objectifs et des ambitions distinct de ceux que sa famille a pour elle.





    Psychologie
    La Jou est d’une nature calme et souriante, on ne pourrait pas se douter que derrière une personnalité à priori des plus agréables pourrait se trouver un être aussi rancunier. Elle n’oublie jamais un affront ou une trahison, même la faire poireauter un peu trop longtemps pourrait donner lieu à des représailles.
    La curiosité est l’une des meilleures qualités de Shuhei et en même temps l’un de ses pires défauts. C’est ce qui la pousse à s’intéresser au monde qui l’entoure, aux personnes qu’elle rencontre et à se questionner sur le fonctionnement de l’univers et les fondements des institutions qui régissent le monde. C’est ce qui lui permet de trouver de l’intérêt à -presque- tout. Sa curiosité est en partie liée à son amour du voyage, un trait que l’on retrouve chez bien des Jou.
    Mêlée à sa sensibilité, quand bien même elle aime la cacher et se donner des airs de dure à cuire car elle l'affilie à de la faiblesse, cela lui donne un intérêt tout particulier pour la danse, la musique, le théâtre et les arts de façon plus générale.

    La jeune exorciste est également une personne studieuse, elle ne rechigne pas à la tâche si tant est que cela puisse la stimuler ou qu’il y ait une utilité véritable derrière. Si c’est plutôt une bonne chose, cela peut vite devenir quelque chose de barbant pour les personnes qui se retrouvent à travailler avec elle. En effet, elle est très exigeante et encore plus têtue. Quand elle s’est mis une idée en tête, il est dur de l’en détourner. Et on peut être sûr qu’elle va râler si le travail est bâclé ou trouver un moyen de le faire amèrement regretter à ses partenaires bien qu’elle sache se montrer un peu plus tolérante avec ses amis.

    En effet, la Jou s’attache rarement mais lorsqu’elle le fait, les liens qu’elle tisse sont puissants. Et contrairement à ce qu’on pourrait penser, elle déteste la solitude, c’est quelque chose qui la terrifie. Elle est extrêmement protectrice envers ceux qu’elle chérit, elle serait également prête à bien des efforts pour les aider à être heureux atteindre leurs objectifs. L’une de ses pires craintes est d’être incapable de protéger ceux qu’elle aime.
    C’est aussi quelqu’un de loyal, elle ne trahirait jamais un ami ou un membre de sa famille quand bien même il pourrait y avoir des désaccords plus ou moins importants dans le domaine occulte ou politique. Honnête, elle dit parfois ce qu’elle pense sans forcément penser aux conséquences que ses mots peuvent avoir, on lui reproche d’ailleurs assez souvent son manque de tact. Si elle est franche, elle s’attend à ce que les autres le soient tout autant, si bien qu’elle déteste les menteurs par-dessus tout.

    Même si elle se montre généralement très souriante et qu’elle semble sûre d’elle -surtout parce qu’elle est fière de son héritage et qu’elle souhaite s’en montrer digne-, Shuhei est anxieuse de nature. Il ne faut pas grand-chose pour qu’elle se mette à stresser, elle a peur de mal faire, peur de décevoir, elle n’aime pas lorsque le doute plane… L’organisation est une façon pour elle de prévenir ses pics de stress, ainsi elle aime plus que tout les plans qui se déroulent sans accroc. Par extension, son anxiété la pousse à se présenter comme une personne prudente quand bien même il puisse lui arriver d’avoir quelques élans de folie lorsqu’elle est en compagnie de personnes de confiance.

    Cela mis à part, elle adore les chats, les peluches, le thé et la photographie. Ce sont des choses qui la détendent. Au contraire, elle déteste les poissons, le café, la saleté, les insectes et les gens trop bruyants. Elle a également peur des chiens.
    Elle possède quatre objectifs qui sont les suivants :
    - La chute ou une restructuration du Nouvel Empire du Japon
    - Une restructuration de l’orthodoxie exorciste
    - Aider Gin à assurer la pérennité du clan Ogawa
    - Découvrir ce qu’est le Grand Esprit Taemanai







    Questions d'affiliation
    → Liste de questions pour les Exorcistes :
    1. Qu’est-ce que votre personnage pense de l’énergie occulte ?
    Elle a grandi entourée d’énergie occulte et elle appartient à un clan exorciste important, un des clans fondateurs de l’orthodoxie. L’énergie occulte fait donc partie de son quotidien quand bien même sa mère était profane. Après avoir reçu les enseignements de son grand-père, c'est devenu une habitude pour la jeune femme de faire appel à son énergie occulte dans la vie de tous les jours, même pour des choses que l’on pourrait juger “insignifiantes”. Elle apprécie les sorts qu’elle a appris à manier et ne se prive pas de les utiliser tant que leur usage ne met personne en danger et que cela ne risque pas d’impacter les profanes. Si l’énergie occulte devait un jour disparaître, elle en serait profondément bouleversée.
    Elle est pourtant bien consciente que l’énergie occulte engendre les Fléaux. Mais la jeune exorciste considère qu’il existe un but, une raison à leur existence. Pour autant, elle ne les défend pas. Elle considère que si un Fléau s’avère être une menace pour l’humanité alors il faut l’exorciser mais, elle n’aurait pas de problème à laisser filer un spectre faible et dont la présence ne gêne personne.
    Shuhei trouve donc que l’énergie occulte et les phénomènes qui en découlent ne sont ni bons ni mauvais. Pour elle, il s’agit d’un élément naturel parmi tant d’autres et lui apparaît donc comme étant nécessaire à l’équilibre du monde quand bien même certains diraient que sans elle, le monde se porterait mieux.

    2. Quelle est la position de votre personnage par rapport à l’Empire ?
    Shuhei n’est pas vraiment au fait des magouilles politiques et ne s’intéressait pas du tout à cela avant l’avènement du Nouvel Empire du Japon et la mise en place de toute une série de restrictions.  Les conflits d’ordre occulte avec les Fléaux et les conflits politiques au sein de l’orthodoxie sont déjà amplement suffisants pour sa personne.
    Mais, elle n’aime pas du tout le contrôle presque absolu qu’exerce le gouvernement sur la population ni le fait que celui-ci semble sur le point de commencer une nouvelle guerre mondiale. De plus, les tentatives de rapprochement entre l’orthodoxie et le gouvernement japonais l’inquiètent un peu. Si bien qu’elle craint pour l’avenir et pour la sécurité de ses proches.
    Ainsi, elle n’exclut pas la possibilité de se mêler à ces questions politiques afin de tenter de défendre ses intérêts et ceux de ceux qu’elle aime.

    3. Comment votre personnage se positionne-t-il au sein des conflits de politiques intérieurs dans l’orthodoxie (clans, enjeux de l’administration : réformisme ou conformisme, etc.) ?
    Shuhei n’aime pas l’actuel chef de l’orthodoxie, Genro Zen’in, elle le voit comme un homme qui pervertirait la nature même de cette organisation avec des idées capitalistes et par les tentatives qui ont été faites de rapprocher l’orthodoxie du gouvernement japonais. Elle pense que l’orthodoxie n’a pas à se mêler des questions politiques, en se rapprochant trop du Nouvel Empire du Japon, elle risquerait d'être corrompue ou devenir dépendante de celui-ci, ce qui pourrait l’éloigner de ses devoirs et objectifs ancestraux.
    De ce fait, elle déteste les Zen’in de façon générale et a tendance à soutenir les Kamo, éternels rivaux du clan d’invocateurs, malgré leurs erreurs passées. Pour autant, elle ne pense pas qu’il soit forcément mauvais d’intégrer des technologies modernes aux techniques d’exorcismes. Ce n’est pas l’outil le problème mais l’usage que les uns et les autres en font.

    De plus, la jeune exorciste ne porte pas vraiment dans son cœur Sho Jou. Elle est fière d’avoir des héros parmi ses ancêtres cependant, Sho Jou n’est pas un homme de leur époque. Elle se demande même s’il est encore humain et elle ne trouve pas cela normal qu’il occupe la place la plus élevée au sein du clan Jou alors qu’il n’est qu’une relique du passé. Elle pense qu’il serait grand temps qu’il se retire et laisse sa place à la jeune génération.
    Elle se méfie également du clan Koutetsu à cause de leur pouvoir de clan qui les rend étrangement proches des Fléaux qu’ils sont pourtant censés exorciser.






    Test-RP Libre
    Les clapotis de la pluie battante retentissent dans les rues de Nagoya. Masqués sans être véritablement masqués, les gens déambulent dans la ville en maintenant une certaine distance entre les uns et les autres. C’est comme si un mur invisible les séparaient. Bien que le gouvernement voit l’individualisme comme un mal de ce monde, sa politique semble pourtant éloigner les hommes les uns des autres. Lorsque la jeune femme pense à cela, lorsqu’elle voit ces passants marcher l’air ahuri, un voile de tristesse traverse son visage.

    Elle s’appelle Shuhei Jou et elle a eu 20 ans cette année. C’est sa troisième année au sein de l’Académie Exorciste de Nagoya, son ultime année d’étude avant de commencer à véritablement exercer. Elle est excitée à l’idée de commencer une nouvelle vie bien qu’elle appréhende en même temps ce changement. D’un côté, sa voix aura plus de force et peut-être qu’elle pourrait influencer l’évolution de l’orthodoxie. Mais d’un autre côté, elle a peur de s’éloigner de ses amis et de sa famille, elle a peur de se retrouver seule et d’être totalement perdue. Quoiqu’on en dise, le monde matériel et le monde occulte sont tout aussi cruels l’un que l’autre.

    Ses pas la guident vers une petite boutique où elle s’arrête acheter des friandises à partager avec ses amis. Elle sourit et la vendeuse lui sourit en retour mais quelque chose sonne faux dans leurs interactions. C’est comme si elle était là sans être là. Pendant ces brefs échanges, elle a l’impression de n’être plus qu’une spectatrice de sa propre vie. Une fois l’addition payée, elle reprend la route et aperçoit au détour d’une ruelle un membre de la police sanitaire en train d’arrêter quelqu’un qui a semblerait-il été diagnostiqué comme malade mental. Évidemment, le “malade” essaie de se défendre et le policier emploie la violence. La police militaire est un organe coercitif de l’Etat qui a le pouvoir d’exécuter des malades contagieux et des malades mentaux.

    La Jou serre les dents, puis elle ferme les yeux un instant avant de les rouvrir et de reprendre sa route. Que pourrait-elle bien faire pour cette personne ? Se battre contre le policier, probablement un profane ? Et puis après ? Que ferait-elle du malade ? Que deviendrait-elle ? En se rendant invisible aux yeux des profanes et des caméras, elle pourrait peut-être tenter quelque chose… Et encore, au sein de cette société supra-surveillée, pourrait-elle vraiment échapper au regard des autorités ? Elle ne peut pas risquer d’impliquer sa famille et ses amis. Elle n’a rien d’un héros.

    Shuhei regrette l’époque précédant l’avènement du Nouvel Empire du Japon et se demande comment les choses en sont arrivées là. Les libertés sont plus limitées que jamais, les frontières sont fermées, des personnes innocentes sont accusées de corrompre le système ou d’être malades mentales… Les ennemis du gouvernement peuvent être exécutés, certains malades également… N’importe qui peut, comme à l’ère féodale, provoquer quelqu’un en duel à mort. Même saigner est devenu un péché… Quel monde fou !

    La jeune femme accélère le pas pour s’éloigner de la scène, ne souhaitant pas y être mêlée ou assister à quelque chose qu’elle aurait pu regretter. Alors qu’elle se demande ce que ses camarades de classe auraient fait à sa place -surement bien mieux selon elle-, elle bouscule par accident une personne âgée.

    “Excusez-moi, je ne vous avais pas vu” dit-elle en s’inclinant devant le vieillard après s’être reculée de quelques pas.

    En se redressant, elle aperçoit un spectre qu’elle fixe de ses grands yeux bleus. L’homme qu’elle a bousculé lui parle, mais son esprit est ailleurs et le bruit d’un klaxon vient couvrir sa voix. Elle se demande si elle doit exorciser la créature ou si celle-ci est inoffensive. Après quelques instants d’hésitation, elle effectue un signe incantatoire et secouant une main devant sa victime pour rendre son geste plus naturel, elle relâche un faisceau d’énergie occulte tout en disant : “Je suis vraiment désolée, je suis pressée !” Après s’être assurée d’un bref coup d'œil que le spectre a disparu de l’épaule de l’ancien, l’exorciste s’éloigne en courant.

    A défaut d’avoir aidé le malade au risque de mettre ses proches et elle en péril, elle aura évité à une personne âgée d’avoir des problèmes avec un spectre grandissant. C’est une façon pour elle d’avoir meilleure conscience. Certes, il était faible et la victoire était assurée, mais les fléaux peuvent évoluer avec le temps et même le plus petit d’entre eux peut être un danger pour une personne vulnérable comme un nouveau-né ou un vieillard.





    Qui est le joueur derrière personnage ?
    Hey o/
    J'arpente les forums rps depuis quelques longues années déjà et j'ai utilisé de nombreux pseudos. Ici, vous pouvez m'appeler Shuhei ou Kanjigirl. Je suis plutôt discrète mais j'ai des yeux partout




    Shuhei Jou
    Matière et Mouvement
    Narrateur omniscient
    Rang :
    S+++
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    — Le silence éternel de ces espaces infinis [...] ;
    — L'esprit préexiste à la matière. L'esprit habite chaque atome, chaque particule. L'esprit est la partition de l'Univers, la force immatérielle qui forge la réalité concrète. Il est... [...] ;
    — [...] serait donc approprié cette capacité à être, sans naissance et sans mort, et à demeurer, hors de l'espace et du temps ;

    Ce compte est le Maître du Jeu.
    Messages :
    99
    Ryos :
    10000065
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Narrateur omniscient
    Sam 3 Fév - 12:15

    Bienvenue Shuhei Jou !

    Hello ! J’ai aimé découvrir Shuhei ! Un personnage qui a eu l’occasion de découvrir le monde, ce qui lui donne une vision toute particulière sur l’empire et sa politique. J’ai aimé que ton test rp se tourne autour de ce qu’elle ressentait dans les rues, dans ses échanges avec les profanes etc ! J’ai aussi beaucoup apprécié son histoire, avec ce père, renonçant à sa « liberté » loin des Jou pour protéger sa fille !

    Tu es donc bien validée ! Félicitation !

    - Ringo  


















    Validée rang 3
    Le rang 3 t’es octroyé, comme demandé ! On remonte ses manches, et au boulot ! Objectif ? Le sommet !

    Affiliée à l’hortodoxie
    Ton affiliation est validée ! Bien que tu perçoives les intérêts capitalistes du dirigeant actuel, tu es particulièrement impliquée dans la politique de l’Orthodoxie par ton statut en tant que Jou !

    Objects et statut obtenus
    Rapière
    Éprouvette Maudite
    Objet d’identification de l’Orthodoxie
    Les prochaines étapes

    1. Fiche technique.

    2. Fiche de progression.

    3. Mémoires.

    4. Accès réseaux.


    Nous et laissons te tourner vers le discord!
    Matière et Mouvement
    https://www.jjk-rpg.com
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    Sauter vers: