JUJUTSU KAISEN RPG///DOMAIN EXPANSION///ARC I : BIG BOOM THEORYPLATEFORME RP///ESPACE COMMUNAUTAIREIL EST TEMPS POUR VOUS D'ÉTENDRE VOTRE TERRITOIREJJK RPG
Qu'est-ce que JJK RPG ?
Jujutsu Kaisen est une œuvre jeune, parue en 2017, mais la critique et le public s’accordent pour dire qu’il s’agit déjà d’un nouveau classique du shônen. En un sens, il est le digne héritier de Hunter x Hunter ! Sauf qu’il se déroule dans le monde réel, à notre époque actuelle. Et c’est peut-être ce qui rend ce manga encore plus intéressant.

Sublimer le fantastique dans le shônen est la prouesse que réalise le manga de Gege Akutami. Nous avons choisi de prolonger cette proposition artistique. Jujutsu Kaisen RPG offre une expérience unique dans un univers original directement inspiré du manga éponyme et de notre monde actuel. À mi-chemin entre la sci-fi d’anticipation et l’urban-fantasy, nous faisons le choix de mettre en avant une uchronie à la fois punk et spirituelle. Un monde qui ressemble à notre futur proche et qui propose une nouvelle visite des thèmes abordés par Jujutsu Kaisen. Plus qu’un RPG, c’est un récit philosophique interactif qui est proposé.

Trois histoires entremêlées, trois sociétés superposées : celle des profanes, qui ne maîtrisent pas l’énergie occulte ; celle des exorcistes, qui maîtrisent et contrôlent l’énergie occulte ; celle des fléaux, êtres malfaisants constitués d’énergie occulte.

Neuf factions sont représentées à travers les différents mondes. Des tensions nombreuses apparaissent et persistent entre elles, mais une menace commune les met toutes sur le même niveau de danger : le retour du plus grand fléau de tous les temps, communément appelé “la Fin”.

La société des profanes :
  • L’Empire du Nouveau Japon, devenu une dictature après la crise économique mondiale de 2025, a un contrôle total sur sa population et possède de nombreuses polices

  • Insidious, considéré comme un cyber-État, est une organisation secrète de hackeurs qui s’est emparé des Internets

  • La société exorciste :
  • L’Orthodoxie exorciste, secte blanche, est une institution bouddhiste ancestrale qui gère l’énergie occulte au Japon et plus largement en Asie ; elle produit les écoles, les diplômes d’exorcistes et fonctionne sur l’autorité des 7 clans exorcistes.
  • L’Eglise Noire, secte noire, rassemble des Maître des Fléaux révolutionnaires qui luttent contre l’Orthodoxie et l’Empire du Nouveau Japon en perpétrant des attentats terroristes dans les grandes villes.
  • La Cabale de l’Harmonie, dont le nom n’est même pas assuré, est une mystérieuse secte noire shintoïste qui serait en train de s’infiltrer dans les différents sphères de pouvoir.

  • La société occulte (fléaux) :
  • La Pénurie est un fléau né de la peur du manque. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Afrique, le Moyen-Orient, l’Indonésie et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • L’Épidémie est un fléau né de la peur de la maladie. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Inde, une partie de l’Amérique du Sud et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Captivité est un fléau né de la peur de l’emprisonnement et de l’esclavage. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Amérique du Nord, l’Europe de l’Ouest, et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Guerre est un fléau né de la peur du conflit. Elle forme un empire occulte qui règne sur la Russie, la Chine, l’Europe de l’Est et une partie du Japon et cherche à se répandre.

  • Que ce soit dans le monde matériel ou dans les mondes occultes, tous ces groupes se vouent, chacun à leur manière, à l’extension de leur territoire. Les joueurs auront donc tout le loisir de venir impacter ces intrigues en mouvement : aider les factions, devenir leurs chefs, les détruire, en créer de nouvelles… en prévision des troubles à venir.
    TOPSITES
    news
    13/01/2024 : Période de pré-ouverture de JJK RPG.

    01/02/2024 : Début du mois d'ouverture de JJK RPG.

    24/03/2024 : Fin de l'ouverture de JJK RPG. Lancement officiel.

    01/04/2024 : Evènement d'initiative : DEAD CAN DANCE (Fête d'O-Bon, la Fin de l'Âge Mort).

    V/O.R : Virtual or Occult Reality ? | Demande de Missionpar Matière et MouvementMar 23 Avr - 17:07
    Blinded by the lights [PV: Sawada Yahiru]par Yahiru SawadaLun 22 Avr - 6:12
    T.O.K.Y.O NOIRE ▬ Ringo & Yahirupar Yahiru SawadaLun 22 Avr - 4:51
    CEREMONIE ▬ LA CEREMONIE DU GIpar Ringo ShinjitsuDim 21 Avr - 19:42
    LES TRADITIONS DANS LE SANG ▬ DÉMARCHE CLAN KAMOpar Masaaki KamoDim 21 Avr - 17:53
    F. Progression Renzo Joupar Renzo JouDim 21 Avr - 14:26
    renzo jou || starboy (100%)par Temps et EspaceDim 21 Avr - 11:58
    EXPEDITION EXTERMINATION | MISSION par Shuhei JouDim 21 Avr - 11:20
    CELEBRATION FLEAUX ▬ LES 64 HEXAGRAMMES DE LA GUERREpar Keisuke SakamotoSam 20 Avr - 23:55
    F. Progression Lewis Crownpar Temps et EspaceSam 20 Avr - 23:27
    Lewis Crown. [ Terminée ]par Temps et EspaceSam 20 Avr - 23:00
    Haunting shadows [PV: Tengen]par Tengen JouSam 20 Avr - 17:41
    Totaux des votes des joueurspar Matière et MouvementVen 19 Avr - 2:33
    Le deal à ne pas rater :
    Tablette 11″ Xiaomi- Mi Pad 6 global version (coupon + code promo)
    224.97 €
    Voir le deal

    Menocchio Koutetsu
    Professeur à Nagoya
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    Métis italo-japonais a la peau calciné, Menocchio est un exorciste cruel autant pour ses étudiants que pour les fléaux.
    Manipulateur et sadique, il recherche le moyen de retrouver l'amour de sa femme et son apparence, même si cela irait jusqu'à trahir le clan qui lui a tout donné et à qui il obéit aveuglement ...
    Messages :
    24
    Ryos :
    3053
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    KANSAI
    Professeur à Nagoya
    Ven 2 Fév - 12:16




    Domenico Scandella XVIII                          
    « Koutetsu Menocchio »


    47 ans
    Exorciste
    Rang 1
    Orthodoxie




    OBJETS DE DÉPART
    · Objet d’identification
    · PHALÈNES ÉTIOLÉES DES DERNIÈRES LUNES





    Situation actuelle
    HAFU
    Fils de Koutetsu Hitagi et de Scandella Domenico XVII, Menocchio a toujours eu à souffrir du regard des autres d’être un hafu dans une société japonaise ou le métissage n’était pas quelque chose d’apprécié. Enfant de deux exorcistes, alliant les traditions Aïnous et celle d’Italie d’où venait son père, Menocchio a toujours été une passerelle entre deux pratiques de l’exorcisme différentes.
    Élevé parmi le clan Koutetsu a Hokkaido, il n’a cependant pas développé leurs sorts personnels, le jeune métis a développé les sorts et pratiques propres au clan Scandella d’Italie et une longue tradition d’exorcisme, se spécialisant dans des techniques connus de son père seul et lui. Il est ainsi devenu un exorciste équilibré savant quoi faire.
    NAGOYA
    Après avoir terminé sa formation d’exorciste auprès de sa famille, le jeune Menocchio rejoignit le Lycée d’Exorcisme de Nagoya et devint élève. Après quelques années et son diplôme en poche, ayant encore amélioré sa formation initiale, Menocchio désormais adulte ne rentra pas à Hokkaido et resta à Nagoya, étant engagé pour enseigner aux élèves la pratique de l’exorcisme. Cette carrière n’était qu’un prétexte pour le métis de fuir l’influence familiale et voler de ses propres ailes.
    Parmi les autres professeurs de l’école, le métis tomba amoureux d’une de ses collègues, une exorciste sérieuse et agréable, Jou Aï. Les deux vécurent le parfait amour et durant cette période, jamais Menocchio ne s’était sentit plus heureux que cela. Il était amoureux, le clan l’estimait enfin, croyant en lui.

    LES FLAMMES
    En tant que professeur, encadrant ses élèves, le métis a été régulièrement sur le terrain pour exorciser les fléaux et veiller à la bonne sécurité de ses élèves. Cependant, un jour pas comme les autres, un fléau de classe S apparut et Menocchio n’eut pas d’autres choix que de s’interposer pour éviter que ces élèves ne meurent. L’exorciste ne réussit pas à exorciser le fléau seul, des renforts furent nécessaire et il fut gravement blessé, brûlé sur l’intégralité de son corps au troisième degré. Parmi les renforts, Aï était là et fut tuée elle aussi par le fléau. À partir de ce moment-là, commença de longues années de souffrances pour l’exorciste qui mit facilement plus de dix ans à se remettre complètement de ses blessures, restant défiguré à vie et brisé.
    Durant cette longue période de souffrance, le père de Menocchio perdit la vie en exorcisant un fléau et comme le voulait la tradition de la famille Scantella, en tant que premier héritier mâle, le métis repris le surnom donné à chaque chef de la famille Scantella, « Menocchio », le seul nom pour lequel il répondra désormais.
    RENAISSANCE
    Après s’être remis de ses blessures, défiguré à tout jamais, Menocchio est retourné à l’académie où il dégoûta chaque personne qui plaça ses yeux sur lui et le métis se décida alors à arborer un masque pour cacher l’étendue de ses blessures, mais aussi de longs vêtements qui permettait d’atténuer le mal-être des autres devant Menocchio.
    Il avait désormais un unique but, agir pour le seul et unique bien du clan Koutetsu, mais surtout, trouvé un moyen de ramener Aï à la vie et retrouver son apparence. Pour effacer définitivement la souffrance de sa vie. Et pour retrouver son apparence et Aï, il était prêt à tout, posant une graine d’insubordination qui n’attendait que d’éclore.




    Psychologie
    AFFAME
    Après son accident qui l’a défiguré, Menocchio n’a plus été le même. Ces blessures ont laissé en lui, un sentiment de vide horrible, parce qu’il avait perdu celle qu’il aimait, mais aussi parce qu’il avait été trop faible pour protéger tout le monde et vaincre le fléau. C’était quelque chose que l’exorciste ne pouvait pas accepter, il n’acceptait même rien de ce qui s’était passé.
    Depuis l’instant où il avait su qu’il resterait horrible à vie et qu’il n’avait plus la seule personne qui aurait pu l’aimer, Menocchio avait été affamé de puissance, désirant devenir plus fort, encore et encore dans une quête absurde pour compenser le trou qu’il avait à la place de l’amour. Poursuivant des chimères et folies pour regagner sa beauté et retrouver l’amour de sa vie. Il était affamé de récupérer la vie qu’on lui avait arrachée.
    CRUEL
    Si le métis avait été un jeune homme équilibré, la douleur et la haine l’avaient bien changé. Il était quelqu’un de cruel et violent, prenant un plaisir à faire souffrir les adversaires de l’orthodoxie, se délestant de blesser les fléaux avant de les dévorer par pur sadisme, pour voler leurs énergies. Intransigeant dans la voie de la violence qu’il poursuivait, la cruauté n’était là que pour essayer de redonner des couleurs à son monde terne et fade.
    Menocchio à toutes les allures et les méthodes d’un monstre qui dans ces caprices est capable du pire comme du meilleur.
    FIDELE
    Comme un chien bien dressé et surtout assez câliné, le métis avait assez reçu de l’orthodoxie et surtout de la part du clan de sa mère les Kotetsu pour qu’une fidélité sans borne ne lie Menocchio a la main qui l’avait éduqué.
    En effet, durant sa longue rémission, les Kotetsu s’étaient occupées du corps meurtri du métis jusqu’à rendre supportable l’horrible douleur physique qu’il ressentait. Ils avaient guéri Menocchio et jamais ce dernier n’avait oublié cela. Ce clan qu’il avait cherché à fuir l’influence lui avait sauvé la vie. Il leur dédierait désormais sa vie et suivra les allégeances des siens.
    Fidèle aux traditions, conservateurs détestant le changement, Menocchio était quelqu’un d’un autre temps qui portait sur lui, une rigueur dépassée, mais cependant chevillée à celui qui n’avait plus que son sang comme raison de vivre. Une telle rigueur qui rendait le métis infléchissable et têtu.
    Tellement têtu que le métis met en grande hauteur la liberté qu’il possède et c’est peut-être une des seules choses sur lesquelles Menocchio pourrait rentrer en contradiction avec son clan.
    OBSETIONNEL
    La douleur avait rendu Menocchio complètement obsédé à l’idée de perdre le contrôle de sa vie une nouvelle fois. Ainsi, il avait développé des TOCS qui le forçait à vérifier et à créer des plans pour prévoir chaque événement de sa vie. Minutieux et calculateur, ses TOC n’ont fait que renforcer un caractère dirigiste et rigide qui n’aimait pas laisser de place au hasard.







    Questions d'affiliation


    → Liste de questions pour les Exorcistes :
    1. Qu’est-ce que votre personnage pense de l’énergie occulte ? L’énergie occulte est tout ce qui reste à Menocchio, la seule chose qui le fait tenir. Il voit cela comme un don du ciel qui lui permet d’entretenir des traditions de plusieurs millénaires. Mais surtout, l'énergie occulte est ce qui permet à Menocchio d'être quelqu'un d'exceptionnel et unique.
    2. Quelle est la position de votre personnage par rapport à l’Empire ? Menocchio n’a aucun autre maître que les Koutetsu et il méprise toute engeance politique qui essaierait de s'infiltrer dans son monde, celui de l'occulte. Tant que l’Empire reste loin de lui, Menocchio ne bougera pas le petit doigt. S'étant éloigné du monde terrestre et de ces questions sans importances comme la politique et la technologie, l'Empire est comme un ennemi possible, mais rien de plus.
    3. Comment votre personnage se positionne-t-il au sein des conflits de politiques intérieurs dans l’orthodoxie (clans, enjeux de l’administration : réformisme ou conformisme, etc.) ? Menocchio suit aveuglément les décisions du clan Koutetsu et ne se permettrait pas de remettre en cause le clan et tout ce que ce dernier choisis de faire. Tout du moins, sa loyauté est absolue et acquise tant que cela ne va pas contre lui, bien évidemment.








    Test-RP Libre
    La peau calcinée du creux de la main attrapa le masque cachant habituellement la face défigurée du grand brûlé. Mais, alors même qu’il le rapprochait de son visage, le métis se stoppa.

    Qui était-il ?

    Les vestiges de ses sourcils se froncèrent, alors même que dans ses prunelles intactes, une longue réflexion semblait avoir lieu. Puis, après un instant, il se décida à reposer le masque.

    Aujourd’hui, il n’était pas Koutetsu Menocchio, il était Scandella Domenico.

    En tant qu’exorciste, il portait fièrement le nom de sa mère, mais surtout le prénom que portait le chef de famille des Scandella. La fusion même de ces noms faisait du métis, le syncrétisme de deux traditions. Cependant, dans la vie civile, Koutetsu Menocchio n’existait pas, aucun état-civil, aucun passeport ne portait ce nom : pour cause, ce n’était pas le nom de naissance du grand brûlé, qui comme son père, s’appelait Scandella Domenico.

    Le masque faisait l’exorciste et son identité.

    Il n’était pas prévu qu’aujourd’hui soit une journée où Menocchio soit exorciste. Non, aujourd’hui était la journée de Domenico, mais aussi la journée d’Aï.

    Rien qu’en y repensant, le quarantenaire sentit ses yeux le piquer, sans qu’aucune larme ne coule, puisqu’il ne pouvait physiquement pas pleurer. Il se souvenait encore de chaque événement de cette journée, de sa douleur physique, mais surtout, il se souvenait de la douleur émotionnelle qui avait surpassé le quasi agoni physique et qui jamais n’avait cessé.

              Cela faisait 6 209 jours qu’Aï était morte et tout autant de temps qu’il avait été défiguré à vie. Cela faisait 17 ans, jour pour jour, que Menocchio avait perdu l’amour de sa vie et qu’il vivait un cauchemar éveillé où seul le sommeil apaisait ses peines, car pour quelques instants, il oubliait qu’il souffrait le martyre et il retrouvait sa dulcinée… Mais ce n’étaient jamais que des instants éphémères de bonheurs illusoires, car perpétuellement, l’amère réalité venait frapper l’âme du grand brûlé, durablement endeuillé.

    Aï avait aimé Domenico, pas Menocchio et pour lui rendre hommage, déposer un bouquet de houx en fleur, c’était en Domenico qu’il  souhaitait être. Il ne troqua ainsi pas que son masque, mais aussi toute sa garde de robe, se concentrant sur un costume brun foncé qu’il enfila. Il acheva sa transformation en posant des lunettes en verre teinté sur son nez, un chapeau pour cacher son crâne rasé, mais surtout un masque chirurgical pour épargner à tout le monde, la vision de sa face délabrée. Attrapant son panier, remplis d’une éponge, d’encens et de fleurs, le grand brûlé quitta ses appartements alors même que l’aube pointait le bout de son nez.

    Ignorant professeurs et étudiants, Menocchio avança, grimé en celui qu’il avait été, durant l’été de sa vie adoré, avant que la souffrance ne devienne son quotidien. Il finit par quitter l’académie de Nagoya, pour cette journée seulement, pour honorer sa dulcinée adorée.

    Une fois en dehors du monde des exorcistes, le grand brûlé se sentit moins à l’aise, avec sa convalescence et le fait de s’être enfermé dans le travail, il ne reconnaissait plus le monde extérieur ou les néons avaient été remplacé par des écrans et où les voitures ne ressemblaient plus à ce qu’elles avaient été durant les années 2000… Menocchio était un fossile dans ce monde, lui qui s’était enfoncé dans l’archaïsme des exorcistes. Pour ne rien arranger, les petits Japonais paraissaient minuscules pour le métis qui, à moitié européen, culminait à plus d’un mètre quatre-vingt-quatorze et qui partout attirait les regards qui se faisaient pesants.

              Mais surtout, c’était avec tristesse que tous les endroits qu’il avait connus avec Aï n’étaient plus… Le karaoké où ils s’étaient embrassés pour la première fois avait fermé et était devenu un maid café. Le Kombini où ils adoraient lire le Shonen Jump avait été détruit et un quartier résidentiel avait été érigé. Même le parc ou l’été, ils avaient l’habitude de s’allonger n’avait plus la même allure, vu que les fleurs avaient fané, avaient été remplacé chaque année, si bien que le grand brûlé n’avait plus de repère. Tout dans ce monde était éphémère et seul accepter de ne jamais changé offrait une poussière d’éternité.

    Tous ces endroits qu’il avait arpentés avec celle qu’il avait aimée, n’existaient plus que dans son cœur, à côté des images chéris de celle qui le faisait sourire. Menocchio détestait ce monde, détestait son évolution, méprisait cette société qui détruisait tout ce qu’il avait pu adorer.

    De rage et de colère, le grand brûlé ferma ses poings et hâta le pas. Il n’en voulait plus de ces allées surpeuplées, de ces changements permanents. La vie d’exorciste, dans ses traditions et ses archaïsmes, c’était la seule chose qui désormais, offrait un sens à son existence.

    Menocchio cacha son cœur et il acheva de traverser toute la ville de Nagoya à pied, préférant se noyer dans les souvenirs adorés à base de baisers et de mots soufflés dans le creux de l’oreille. Il fit tout ce chemin, sans un mot de plus, sans un regard, sans le moindre intérêt pour ce monde sans identité.

              À l’acmé de son périple, alors que son ombre s’étalait dans l’allée de ce cimetière où se reposait l’amour de sa vie, Menocchio s’arrêta, effectua un signe de croix, puis se prosterna au sol, priant les kamuy. Le métis se releva, emportant avec lui, les bribes du syncrétisme qu’il incarnait. Animiste parce qu’aïnou, mais chrétien parce qu’italien, sans que jamais ces croyances fusionnées ne créer de paradoxe dans l’identité métisse du grand brûlé

    Très solennel, Menocchio s’engagea dans le sens des aiguilles d’une montre au sein de cette forêt de sépultures en marbre. Il s’arrêta un instant, prit un seau en bois, le remplissant d’une eau claire et limpide, puis il reprit son chemin, jusqu’à arriver devant la plus odieuse sépulture aux yeux du métis celle de sa Aï bien aimée. Elle était odieuse pour Menocchio, parce qu’elle lui rappelait chaque année que son bonheur dans cette vie était terminé et que plus jamais il ne pourra aimer.

    Mais autant qu’il haïssait cette sépulture, il l’adorait, parce qu’il aimait tout ce qui avait un rapport avec Aï. Consciencieusement, il lava le marbre blanc avec une éponge, laisser ruisseler l’eau comme les larmes qu’on lui avait arrachées. Gravé en kanji d’or, on pouvait lire les mots que Menocchio ne pouvait que regretter : Jou Aï. Il se détestait tant de ne pas l’avoir marié, de ne pas lui avoir offert son nom, de ne pas avoir fondé une famille… Menocchio se détestait de ne pas avoir pu lui offrir la vie rêvée qu’elle aurait méritée.

    S’asseyant à genou devant la sépulture désormais propre, il déposa de l’encens qu’il fit brûler et arrangea un bouquet de houx en fleur pour colorer la pierre. Tout le reste de la journée, il resta prié dans le silence, repensant à sa vie passée et à tout ce qu’il avait aimé.

    Lorsque la nuit pointa enfin le bout de son nez, tout aussi silencieusement, le grand brûlé se releva et alors, une unique larme coula le long de sa joue décharnée.

    Les épaules voûtées par la peine, Menocchio quitta le cimetière, reprenant le chemin de Nagoya, dès demain, il redeviendra professeur, il redeviendra solide et inexpressif comme la pierre.

    En laissant derrière lui la tombe de sa dulcinée, le grand brûlé abandonnait pour une nouvelle année, les larmes et les sanglots, les peines et les tristesses.
    .





    Qui est le joueur derrière personnage ?
    Etudiant en :master Histoire qui fait du RP depuis 8 ans désormais. J'ai jamais été trop doué pour rp tout seul, ni pour les fiches mdr, j'espère que cela ne sera pas trop terrible mdr
    J'ai grand hâte de rp ici avec vous.




    Menocchio Koutetsu
    https://www.jjk-rpg.com/t17-le-fromage-et-les-vers-koutetsu-menocchio-termine
    Matière et Mouvement
    Narrateur omniscient
    Rang :
    S+++
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    — Le silence éternel de ces espaces infinis [...] ;
    — L'esprit préexiste à la matière. L'esprit habite chaque atome, chaque particule. L'esprit est la partition de l'Univers, la force immatérielle qui forge la réalité concrète. Il est... [...] ;
    — [...] serait donc approprié cette capacité à être, sans naissance et sans mort, et à demeurer, hors de l'espace et du temps ;

    Ce compte est le Maître du Jeu.
    Messages :
    99
    Ryos :
    10000065
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Narrateur omniscient
    Mar 6 Fév - 15:10

    Bienvenue Menocchio Kotetsu !

    Coucou mon petit vieux ! Félicitation pour la validation. Tu as réussi à me faire verser quelques larmes entre ta plume et l'histoire tragique de ce très cher professeur, ça en dit beaucoup sur la qualité de la présentation ! Je compte juste sur toi pour mettre ton prénom avant ton nom, comme on en a discuté en mp.

    - Shuhei  


















    Validé rang 1
    Le rang 1 t’es octroyé, comme demandé ! On sent qu'il y a du vécu et beaucoup de traumatismes, vas-tu parvenir à les surmonter pour te hisser encore plus haut ?

    Affilié à l’hortodoxie
    Affilié à l’orthodoxie. Prends bien soins des petits bouts de chou de l'académie stp.

    Objects et statut obtenus
    Phalènes étiolées des dernières lunes
    Objet d’identification de l’Orthodoxie
    Les prochaines étapes

    1. Fiche technique.

    2. Fiche de progression.

    3. Mémoires.

    4. Accès réseaux.


    Nous te laissons te tourner vers le discord!
    Matière et Mouvement
    https://www.jjk-rpg.com
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    Sauter vers: