JUJUTSU KAISEN RPG///DOMAIN EXPANSION///ARC I : BIG BOOM THEORYPLATEFORME RP///ESPACE COMMUNAUTAIREIL EST TEMPS POUR VOUS D'ÉTENDRE VOTRE TERRITOIREJJK RPG
Qu'est-ce que JJK RPG ?
Jujutsu Kaisen est une œuvre jeune, parue en 2017, mais la critique et le public s’accordent pour dire qu’il s’agit déjà d’un nouveau classique du shônen. En un sens, il est le digne héritier de Hunter x Hunter ! Sauf qu’il se déroule dans le monde réel, à notre époque actuelle. Et c’est peut-être ce qui rend ce manga encore plus intéressant.

Sublimer le fantastique dans le shônen est la prouesse que réalise le manga de Gege Akutami. Nous avons choisi de prolonger cette proposition artistique. Jujutsu Kaisen RPG offre une expérience unique dans un univers original directement inspiré du manga éponyme et de notre monde actuel. À mi-chemin entre la sci-fi d’anticipation et l’urban-fantasy, nous faisons le choix de mettre en avant une uchronie à la fois punk et spirituelle. Un monde qui ressemble à notre futur proche et qui propose une nouvelle visite des thèmes abordés par Jujutsu Kaisen. Plus qu’un RPG, c’est un récit philosophique interactif qui est proposé.

Trois histoires entremêlées, trois sociétés superposées : celle des profanes, qui ne maîtrisent pas l’énergie occulte ; celle des exorcistes, qui maîtrisent et contrôlent l’énergie occulte ; celle des fléaux, êtres malfaisants constitués d’énergie occulte.

Neuf factions sont représentées à travers les différents mondes. Des tensions nombreuses apparaissent et persistent entre elles, mais une menace commune les met toutes sur le même niveau de danger : le retour du plus grand fléau de tous les temps, communément appelé “la Fin”.

La société des profanes :
  • L’Empire du Nouveau Japon, devenu une dictature après la crise économique mondiale de 2025, a un contrôle total sur sa population et possède de nombreuses polices

  • Insidious, considéré comme un cyber-État, est une organisation secrète de hackeurs qui s’est emparé des Internets

  • La société exorciste :
  • L’Orthodoxie exorciste, secte blanche, est une institution bouddhiste ancestrale qui gère l’énergie occulte au Japon et plus largement en Asie ; elle produit les écoles, les diplômes d’exorcistes et fonctionne sur l’autorité des 7 clans exorcistes.
  • L’Eglise Noire, secte noire, rassemble des Maître des Fléaux révolutionnaires qui luttent contre l’Orthodoxie et l’Empire du Nouveau Japon en perpétrant des attentats terroristes dans les grandes villes.
  • La Cabale de l’Harmonie, dont le nom n’est même pas assuré, est une mystérieuse secte noire shintoïste qui serait en train de s’infiltrer dans les différents sphères de pouvoir.

  • La société occulte (fléaux) :
  • La Pénurie est un fléau né de la peur du manque. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Afrique, le Moyen-Orient, l’Indonésie et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • L’Épidémie est un fléau né de la peur de la maladie. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Inde, une partie de l’Amérique du Sud et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Captivité est un fléau né de la peur de l’emprisonnement et de l’esclavage. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Amérique du Nord, l’Europe de l’Ouest, et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Guerre est un fléau né de la peur du conflit. Elle forme un empire occulte qui règne sur la Russie, la Chine, l’Europe de l’Est et une partie du Japon et cherche à se répandre.

  • Que ce soit dans le monde matériel ou dans les mondes occultes, tous ces groupes se vouent, chacun à leur manière, à l’extension de leur territoire. Les joueurs auront donc tout le loisir de venir impacter ces intrigues en mouvement : aider les factions, devenir leurs chefs, les détruire, en créer de nouvelles… en prévision des troubles à venir.
    TOPSITES
    news
    13/01/2024 : Période de pré-ouverture de JJK RPG.

    01/02/2024 : Début du mois d'ouverture de JJK RPG.

    24/03/2024 : Fin de l'ouverture de JJK RPG. Lancement officiel.

    01/04/2024 : Evènement d'initiative : DEAD CAN DANCE (Fête d'O-Bon, la Fin de l'Âge Mort).

    F. PROGRESSION NORYOKUTOpar Temps et EspaceAujourd'hui à 1:30
    BAZAR PANDÉMONIAQUE DE L'ÉPIDÉMIEpar Temps et EspaceAujourd'hui à 0:29
    F. PROGRESSION TAMOTSUpar TamotsuHier à 23:52
    Totaux des votes des joueurspar Matière et MouvementHier à 23:42
    Besoin d'un fournisseur ? [Feat Kei Tanabe]par Kei TanabeMer 22 Mai - 17:01
    LES MENACES DU GRAND NORD ▬ DÉMARCHE CLAN KOUTETSUpar Matière et MouvementMer 22 Mai - 10:08
    SCENARIO 47 ▬ DÉMARCHE CLAN SAIMINpar Matière et MouvementMer 22 Mai - 8:29
    LE ROI DES OMBRES ▬ DÉMARCHE CLAN ZEN'INpar Matière et MouvementMer 22 Mai - 8:26
    SECRETS AUTOUR DU FEU ▬ DÉMARCHE CLAN TSUINpar Matière et MouvementMer 22 Mai - 8:25
    LES TRADITIONS DANS LE SANG ▬ DÉMARCHE CLAN KAMOpar Matière et MouvementMer 22 Mai - 8:23
    MAÎTRE SHO, MAUDIT FARÇEUR ! ▬ DÉMARCHE CLAN JOU par Matière et MouvementMer 22 Mai - 8:21
    ULTIME REMPART ▬ DÉMARCHE CLAN KUGENpar Matière et MouvementMer 22 Mai - 8:20
    Smoke, le fumeur de clope [en cours]par SmokeMar 21 Mai - 17:35
    Champ contre champ' [Yumi & Furegami]par Furegami MoriMar 21 Mai - 17:15
    -28%
    Le deal à ne pas rater :
    Brandt LVE127J – Lave-vaisselle encastrable 12 couverts – L60cm
    279.99 € 390.99 €
    Voir le deal

    Matière et Mouvement
    Narrateur omniscient
    Rang :
    S+++
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    — Le silence éternel de ces espaces infinis [...] ;
    — L'esprit préexiste à la matière. L'esprit habite chaque atome, chaque particule. L'esprit est la partition de l'Univers, la force immatérielle qui forge la réalité concrète. Il est... [...] ;
    — [...] serait donc approprié cette capacité à être, sans naissance et sans mort, et à demeurer, hors de l'espace et du temps ;

    Ce compte est le Maître du Jeu.
    Messages :
    115
    Ryos :
    10000069
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Narrateur omniscient
    Ven 5 Avr - 1:25





    Celui qui allait changer les Mondes
    La cérémonie de la fin de l'Âge Mort est également fêtée par la faction de l'Epidémie. Seulement, pour une fois, ce n'est pas la Reine Mère de la Ruche qui se prête au jeu de la vénération, mais bien celui qui fait l'objet de toutes les discussions dans la Pandemonium. Celui qu'on ne peut regarder sans fondre. Il s'est décidé à partager un moment d'unité avec tous ses comparses du monde occulte. La musique diffusée en fond est le battement de cœur de l'Epidémie... Le discours est celui d'un artiste incompris. Un bal et un hymne à la Mort.



    Quand je le regardais, je ne pouvais pas m’empêcher d’être fascinée par son aura. Elle diffusait une impression de complexité imperceptible. Tout chez lui me menait à l’admiration maladive. J’étais guidée, attirée, aimantée par quelque chose que je ne saisissais pas. Et pourtant… Je le détestais. Oh que oui, je le détestais du plus profond de mon âme. Il m’avait absolument tout pris. Il était mon geôlier, mon bourreau, mon tortionnaire. Celui qui avait détruit ma vie, ma famille et mes amis. Il m’avait tout pris. Car en me tuant sans cesse, il avait fait de moi cette immondice en décomposition, cette piètre chose, trouée de toutes parts, sale et chiffonnée. Et j’y avais tout simplement pris goût. J’étais devenue cette entité névrosée qui ne réagissait plus qu’à ses stimulations morbides. Prisonnière de cette souffrance, mais prête à tout pour la ressentir à nouveau. C’était un cercle vicieux, une spirale qu’il renfermait entre ses doigts crochus et qu’il compressait dans ses paumes.

    Dès qu’il me rendait le regard, je fondais, je me désintégrais lentement. Je goûtais à la Mort.

    Aux yeux de notre Mère, il était l’élu, l’être suprême... Il était quasiment tout. Il représentait l’absolue beauté qu’elle rêvait tant de répandre. Et pour cause, leurs égards n’avaient jamais eu vocation à être les mêmes. Il était le seul qui survivait à son contact, le seul capable de lui léguer des conseils. En y repensant, il était même bien difficile d’être en contact avec lui tant sa position était élevée au sein de la Ruche. En un sens, j’étais chanceuse. Être sous son autorité directe, l’entendre me parler… C’était sans doute un avantage par rapport aux autres … C’était sûrement ça.

    Toutefois, assez étrangement, aujourd’hui, je me tenais face à lui et je ne mourrais pas. Il s’était avancé vers moi depuis l'exiguïté d’une artère du pandemonium, entouré d’une armée de spectres. Il ne me dépassa pas cette fois-ci et s’arrêta  près de moi. Proche. Trop proche. Je n’avais absolument aucune idée de ce qu’il voulait faire. Je ne comprenais pas son sourire. Je ne comprenais pas son geste amical. La situation me paraissait surréaliste.

    – Nous t’attendions pour ouvrir le bal d’O-bon. Que faisais-tu ?
    – Je… Pour.. Pourquoi…
    – Folie.
    Son regard vira au vert le temps d’un instant. Me voilà réveillée… ou endormie ? Tu es l’un des enfants les plus puissants de l'Épidémie. Tu as été avec elle depuis beaucoup plus longtemps que moi, tu sais ? Tu te souviens ? Tu es ce que tu représentes. Et aujourd’hui, nous fêtons la victoire de tous les mondes contre l’Âge Mort. À laquelle vous avez contribué. Nous vous faisons honneur. Le cœur de votre Mère joue pour toi.
    – … Avait-il raison ? J’étais persuadé qu’il me mentait. Je n’étais pas le fléau de la Folie. J’étais quelqu’un avant. J’existais réellement.
    – Folie. Vas-y. Lance-toi. Tu vas y arriver, m’invita-t-il avec une gentillesse dégoûtante.
    – J’y vais. Elle apparaissait tout autour de moi. Son intimité oppressante. Je m’aventurai dans la tempête pour me laisser posséder par la transe musicale. L’énergie occulte tourbillonnait violemment. La rythmique était lourde. Je me faisais compacter par les milliards de mouvements qui grouillaient tout autour de moi. J’allais mourir. Assurément.

    CELEBRATION FLEAUX  ▬ CELUI QUI ALLAIT CHANGER LES MONDES B3ca

    Quel lien avait-il avec tout cela ? Quel lien avais-je avec tout cela ? Pourquoi faisait-il autant de zèles à paraître doux et délicat avec moi ? Je ne parvenais décidément pas à le cerner… Je me confrontai à son regard une dernière fois et je compris finalement ce qu’il se passait réellement. Je faisais partie du processus d’incantation qu’il organisait pour la fête. Il me sacrifiait pour obtenir l’essence de mon énergie occulte et propager une bombe psychique à tous les individus sensibles. Une déflagration spirituelle que j’étais la seule à pouvoir incarner, visiblement. Et j’explosai, j’implosai pour lui. Comme d’habitude, finalement. Tout s’éclaira. Je parvins enfin à connecter les informations que j’avais recueillies. Il m’avait transmis par le biais de sa lueur verte une forme de marqueur occulte qui allait extraire de moi tout ce que j’étais, en faire un broyat pour l’invoquer dans un sort.

    Je servais à cela, après tout. Je ne pouvais pas faire autrement que de subir.
    J’en voulais encore. J’étais prête à tout pour cela. ENCORE !
    De ma propagation, je m’affaisai dans ses mains. Je ne devenais plus que son sort. Tout ce que j’étais.

    – Tu me permets de danser avec toi ?
    – Aaaarghh… peinai-je lamentablement à lui répondre.
    – Je prends ça pour un oui. Il m’absorba et se métamorphosa en une monstruosité innommable, dans des proportions gigantesques, qui défia l’enceinte de la Ruche, pour revenir à sa taille normale juste après.
    – Je… Je ne suis pas la Folie… Je ne suis…
    – Je prends le relais, ne t’inquiète pas.

    Ses pas et ses paroles s’arrêtèrent pour laisser l’espace à des signes incantatoires subreptices qui vinrent trifouiller les profondeurs de mon être. Il en sortit des fils d’énergie occulte avec lesquels il tressa une natte sacrée. Il l’entremêla jusqu’à ce qu’elle se brise. En moi, les fissures s’accentuèrent. Des plis de lumières me traversèrent. Je rayonnais depuis l’intérieur, j’irradiais… jusqu’à céder. D’un trop-plein de douleurs que je ne pouvais plus supporter.

    CELEBRATION FLEAUX  ▬ CELUI QUI ALLAIT CHANGER LES MONDES B563

    Sa voix se démultiplia. Ils parlèrent à tout le Japon occulte.

    – Namu Myōhō Renge Kyō –
    南無妙法蓮華経

    CELEBRATION FLEAUX  ▬ CELUI QUI ALLAIT CHANGER LES MONDES C24968fce731effe10517aea7680a2e9


    Grâce à mon âme éparpillée, il propagea une vague synaptique à tous les individus capables de maîtriser l’énergie occulte. Un dernier souffle radioactif pour parler au subconscient de chacun.

    Il apparaissait, couvert d’une ombre, en se frayant un chemin dans l’esprit de ceux qui prêtaient attention à son signal télépathique. Compte tenu de tous les rideaux de protection qui étaient installés dans le territoire japonais, à partir d’une certaine distance, il ne pouvait plus atteindre que les fléaux. Mon pouvoir touchait les âmes et les empreintes occultes, il était donc tout naturel qu'elles soient les cibles principales de cet appel. En ce qui concernait les humains, ses cibles secondaires, la douleur migraineuse instantanée qui servait d’électrochoc de départ demandait à être appréciée. C’était comme cela qu’ils adhéraient à la sollicitation occulte : en manifestant le désir de ressentir à nouveau cette piqûre neurologique.

    – Nous avons débuté par le mythe. Nous terminons avec le doute. Entre les deux, nous avons décidé d’avancer. Inlassablement. Sans jamais nous arrêter. J’ai moi-même été le premier à avoir suivi ce schéma narratif. Peut-être qu’il me caractérise mieux que tout le monde. Vous savez… J’étais bercé d’espoirs, d’illusions et mon histoire n’est pas exempte de fautes, ou plutôt devrais-je dire, assez honnêtement, d’horreurs, d’ignominies sans noms… De choses qui ont teinté le soleil en noir pour toujours. J’ai déchaîné les Enfers sur les Mondes. Après moi, plus rien n’a jamais été pareil. Je le sais. Je l’assume. Et je ne le regrette pas. Comme on dit, l’Enfer est pavée de bonnes intentions. La question qui se pose réellement, maintenant, est : est-ce qu’elles ont déjà été bonnes un jour ? Je ne sais pas. Je ne sais plus. Néanmoins, ce que je sais, c'est que lorsque je vous regarde vous tous, je vois des êtres encore plus purs, plus doux, plus sensibles que moi. Je veux vous sauver. Je veux me faire pardonner. Je veux que vous viviez tous très longtemps, que vous vous épanouissiez, car tout l’espace vous appartient. Vous êtes la véritable Vie, l’unité de mouvement indissociable de la Mort. Vous êtes des sentiments à l’état brut. Vous incarnez ce que la Terre a peiné à envelopper de son carcan biologique. Ce que les Alchimistes appelaient jadis l’Ether. Ce que les asiatiques de l’Est appellent le Qi. Vous êtes cela. Ce que les hommes vénèrent, sans en comprendre les ficelles. Aujourd’hui, cette fête est destinée à vous tous. Plus qu’elle ne l’est pour les humains. Alors, célébrons-la ensemble. Exterminons l’Humanité une bonne fois pour toute !

    CELEBRATION FLEAUX  ▬ CELUI QUI ALLAIT CHANGER LES MONDES Qku3

    Il fit surgir une sphère ovoïde, luisante, laquée de sang noir, du fond de sa gorge, comme vomie dans un spasme. Elle tourna en boucle dans sa paume plane. Elle virevolta. Tous ceux qui étaient connectés à lui par la pensée pouvaient l’apercevoir. Une nouvelle hypnose.

    – Dans cette sphère, le Gi, symbole de l’Âge Mort selon l’Orthodoxie, je voudrais que vous posiez votre souhait. Allez-y, allez-y  ! N’ayez pas peur. Partageons tous ensemble nos ambitions macabres, mutualisons-les, faisons les émerger. Vivons ensemble la fin de leur monde. En symbiose. Associons-nous tous. Abattons-nous comme une vague, comme une lame de fond. Frappons dans leur moëlle épinière, dans le centre de leur savoir. Coupons-leur les vivres et les communications. Faisons tomber leurs fondations. Accourons jusqu’aux cathèdres pour faire exploser leurs repères. Répandons les maladies les plus vicieuses. Oeuvrons à la panique générale. Luttons pour qu’ils se désolidarisent. Qu’ils finissent par se reprocher à eux-mêmes tout le malheur que nous leur ferons subir.

    La sphère s’ouvrit pour accueillir les pensées mortifères de ses interlocuteurs télépathiques. Que comptait-il en faire ? Je pensais avoir une idée, mais…

    – Bientôt, tous ces rêves cauchemardesques se réaliseront. Soyez les premiers à mes côtés lorsque les institutions qui tiennent leur société s’effondreront. Je veux vous connaître. Toutes et tous. Expliquez-moi comment vous parviendrez à détruire l’humanité. Étape par étape. De la préparation à l’exécution finale de votre projet. Séduisez-moi. Séduisez-la. Séduisez-nous. Séduisez-vous, vous, avant-tout. Fêtons. Sans cesse !


    Explications du jeu
    L’élu de l’Epidémie décide de fêter O-Bon. Mieux que ça, il se livre à un discours par diffusion neuro-synaptique à toutes les entités capables de la percevoir. Un brin de folie gagne tous ceux qui s’y prêtent, tous ceux qui font attention à ce que l’entité occulte a cherché à communiquer. Il s’agit concrètement d’une douleur, semblable à celle d’une migraine ophtalmique qui éclate en une seconde, puis disparaît. Si les victimes sont sensibles à l’interférence psychique et cherchent à la ressentir de nouveau, elles ouvriront un passage vers le dialogue.

    Une fois connecté, il apparaîtra comme une ombre sur un écran de télévision et vous parlera comme à un interlocuteur classique. Il entendra chacune des réponses qui sont données et émettra un jugement positif ou négatif à ce sujet. Une forme de recrutement semblable à O-Bon qui prend l’apparence d’un projet d’éradication de l’humanité.

    Le mini-jeu vous propose une mise en situation : la création d’un mini-projet, au cours duquel vous présenterez sur un post comment vous vous y prendriez pour exterminer l’humanité.

    Il faudra suivre un modèle simplifié de la mise en place d’un projet, à savoir : préparation (ce qu’il faut au préalable pour le lancer) → exécution (comment le lancer, comment le mettre à exécution) → événement final (qu’est-ce qui se passera s’il réussit, quelles seront les conséquences ?).

    En fonction des précisions, de l'originalité et de la cohérence contextuelle, l’entité s’entretiendra avec les auteurs des meilleurs projets à ses yeux et délivrera des informations au sujet de son propre plan pour vous mettre dans la confidence.

    Ce mini-jeu est ouvert aux fléaux, mais également aux maîtres des fléaux et s’ils le veulent également, les exorcistes et les chamanes qui se laisseraient tenter. Attention, en fonction de votre affiliation, l’entité en question pourra vous rejeter. À vous de savoir vous présenter.


    Matière et Mouvement
    https://www.jjk-rpg.com
    Tamotsu
    Partisan de l'Epidémie
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    - THE médecin
    - 1m75
    - Chapeau, masque, manteau en cuir léger
    - Voix déformé par le masque
    Messages :
    29
    Ryos :
    753
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Actuellement, Toshigi côté Kanto
    Partisan de l'Epidémie
    Mar 9 Avr - 22:52
    Je ne me sens pas très bien. Vidé. Perdu, dans les méandres de mon esprit. La vision de la Guerre m’a pris par surprise, m’a brutalisé d’une manière que je n’aurais pas pu anticiper. Était-ce la vérité qu’il déclamait ? Aussi loin que je tente de me souvenir, je ne me heurte qu’à une barrière. A un mal de crâne. A un terrain vague où des silhouettes que je ne reconnais pas marchent sans réel but. Parfois, une d’entre elle tourne la tête vers moi. Je peux y lire un sourire.

    Je fus extirpé de mon introspection par une nouvelle connexion télépathique. Celle-ci fut différente. Elle fut familière, apaisante. J’oubliais ce problème, cet échange, pour me plonger dans les bras de ma faction, de mes confrères. En ouvrant les yeux, je lui fais face. A ce lui qui a été choisi. Celui dont je suis certain d’avoir déjà croisé la présence. D’avoir ressorti son empreinte occulte sur ma personne. Sans que je ne sache vraiment où, quand et comment… Cela pourrait aussi être un équivalent. Je ne saurais dire…

    Sa voix me transporte, avant que je n’écoute ses paroles, son timbre de voix. Je suis dubitatif quand aux termes utilisés. Il est vrai que le fond est compréhensible et que j’y adhère. Était-ce vraiment lui que Mère avait choisi. Une certaine colère grondait en mon sein. Ainsi que de la jalousie. Il avait été bien plus longtemps a foulé cette terre que moi. Il a occasionné des actes, des évènements sans précédent. Mais aujourd’hui ? A cette époque ? Je n’ai pas souvenir de l’avoir souvent vu sortir et propager. Je me permettais de douter. De juger les décisions prises. Il était temps que je me mette en marche.




    Et j’allais pouvoir le démontrer. L’étendue de mes ambitions, de mes envies. De mes désirs. Mes idées se propageront, seront étendu, entendu. Sans doute, incomprise pour la plupart. Les fléaux peuvent être d’une stupidité par moment, à ne chercher qu’à se confronter aux primates, à se faire exorciser sans comprendre comment ils en sont arrivés là. Rare sont ceux avec qui je peux discuter. Rare sont ceux qui agissent dans l’ombre de la même façon que moi.

    Je m’approche de la sphère, à la suite de son discours. Je ne sais si je fus le premier mais j’aime à le croire. Il n’y avait pas besoin d’en faire autant. Une simple pensée de ma part pourrait suffire. Je voulais me démarquer parmi eux, parmi ceux qui pensaient avoir une bonne idée. La mienne… Avais-je besoin de revenir dessus ? Il me fallait juste l’extérioriser, la rendre vivante, palpable. Bien qu’elle le soit déjà, a ses débuts. Je finis par pénétrer à l’intérieur de la sphère. Noir complet, encre impénétrable. On ne sent plus rien, juste perdu par ses pensées. Un rire secoue ma carcasse, alors que je lève les yeux vers ce qui me semblaient être le ciel.


    - Folie… Tu as été choisi et je respecte ce choix, malgré certaines réticences… Si Mère l’a décidé, qu’il en soit ainsi… Je ne peux pas intérioriser cette jalousie qui me gagne. Sache que si je ne te déchoie pas de ta place… Je me tiendrais à tes côtés. J’y mettrais le temps…

    Pas de réponse, ni de réaction. Il est bien normal. Les fléaux affichant une trop grande ambition, finissent par commettre des erreurs, leur coutant la vie. Pire, un exorcisme. Nous luttons pour une survie, un monde où nous serions acceptés. Une terre qui pourrait nous porter sans nous juger, sans tenter de nous faire disparaitre de sa surface. Alors qu’elle tente de le faire avec l’humanité. Je pris une inspiration avant de me lancer complètement.

    - Je suis certain d’y arriver. J’ai une idée, un projet… Celui de faire en sorte que la Peste Occulte refasse surface… Mais d’une manière détournée, modifié. Il s’agit d’une maladie et cela fait un temps que je tente de la modifier, de la faire muter… Afin qu’elle ne touche uniquement que les exorcistes, n’inversant plus notre régénération, ne faisant que se nourrir de celle de ces… Primates…

    Cela avait été lancé. Une idée, aussi simple soit-elle. Une idée, même si elle a déjà été produite. D’une manière maladroite. Cette fois-ci, elle sera parfaite. Et ces mages ne verront rien, ne tenteront rien. Ils craignent trop de reproduire leurs erreurs, de créer une nouvelle extinction de leurs côtés. Sombres idiots… C’est comme cela que l’on crée les plus grands chefs d’œuvres, en tentant encore et encore !

    - Le problème qui reste provient du fait que les seules informations que nous possédons dessus… Sont aux mains des Kamo… Investigateur de la première édition. Le mieux, serait de pouvoir les récupérer, si un tant soit peu elles existent… Sans cela, je tâtonne en manipulant l’énergie occulte des rares cobayes que je peux avoir sous la main. Et ce n’est clairement pas encore au point… Avec un Kamo de la branche principale, un descendant direct, j’aurais sans doute plus de matière pour le travail…

    Il est compliqué de mettre en œuvre tout cela. Je dois rester dans l’ombre, ne pas se faire remarquer, que mon nom soit le moins prononcé possible. Que mes actions restent floues, dans celles des autres fléaux. N’être qu’une ombre.

    - Une fois cela fait, le reste viendra seul, de lui-même. Un simple patient zéro, atteint d’une Peste mutante… Ou le propager lors de grands évènements… Comme celui qui se passe en ce moment même, par exemple... Un rassemblement, de tous les plus grands exorcistes du monde… Incapable d’apprendre des erreurs, à se pavaner sans vergogne. Rendre la maladie incurable, propagation par air, contact énergétique… Mieux ! La rendre compatible à l’énergie occulte fléau, les contaminer lors de combat, de blessure… Sans qu’ils ne s’en rendent compte…

    Je l’imaginais déjà, à se déplacer avec une rapidité sans nom. Quand on voit à quel point le covid à pu outrepasser les barrières du monde pour toucher un maximum de personnes, il est certain que cette Peste fera de même. Elle sera plus insidieuse, plus invisible. Plus meurtrière.

    - Cela amènera à la fin des exorcistes. Et je ne dis pas l’humanité tout entière... Nous nous nourrissons de cette dernière, nous naissons d’eux. Mais sans les exorcistes pour nous subjuguer, nous serons à même de la contrôler à notre manière ! J’ai peur qu’en cas d’extermination totale… Nous finissions par nous entretuer entre fléaux… Ce que je ne souhaite aucunement… Nous dépendons des profanes.

    Mon discours s’arrêtait là. Le fait d’être dans la sphère m’oppressait de plus en plus et je finissais par haleter à grosses gouttes. J’eu un peu de mal à m’en extirper. Cocon de pensées négatives tourbillonnantes. J’aurais pu me faire absorber parmi elles si je n’avais pas un tant soit peu résisté. Je reprenais ma respiration, libéré de ce poids sur la poitrine. Je ne cherchais pas à attendre de réponse immédiate. L’affluence devait être massif.

    Face à moi, sans que je ne sache d’où il provenait, un petit paquet m’attendait.
    ‘’Amusez-vous bien à la fête ~’’ disait un petit message accroché dessus. A l’intérieur, m’attendait une coiffe d’outrepassement.

    Synthèse:
    Tamotsu
    kaytsak
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    Sauter vers: