JUJUTSU KAISEN RPG///DOMAIN EXPANSION///ARC I : BIG BOOM THEORYPLATEFORME RP///ESPACE COMMUNAUTAIREIL EST TEMPS POUR VOUS D'ÉTENDRE VOTRE TERRITOIREJJK RPG
Qu'est-ce que JJK RPG ?
Jujutsu Kaisen est une œuvre jeune, parue en 2017, mais la critique et le public s’accordent pour dire qu’il s’agit déjà d’un nouveau classique du shônen. En un sens, il est le digne héritier de Hunter x Hunter ! Sauf qu’il se déroule dans le monde réel, à notre époque actuelle. Et c’est peut-être ce qui rend ce manga encore plus intéressant.

Sublimer le fantastique dans le shônen est la prouesse que réalise le manga de Gege Akutami. Nous avons choisi de prolonger cette proposition artistique. Jujutsu Kaisen RPG offre une expérience unique dans un univers original directement inspiré du manga éponyme et de notre monde actuel. À mi-chemin entre la sci-fi d’anticipation et l’urban-fantasy, nous faisons le choix de mettre en avant une uchronie à la fois punk et spirituelle. Un monde qui ressemble à notre futur proche et qui propose une nouvelle visite des thèmes abordés par Jujutsu Kaisen. Plus qu’un RPG, c’est un récit philosophique interactif qui est proposé.

Trois histoires entremêlées, trois sociétés superposées : celle des profanes, qui ne maîtrisent pas l’énergie occulte ; celle des exorcistes, qui maîtrisent et contrôlent l’énergie occulte ; celle des fléaux, êtres malfaisants constitués d’énergie occulte.

Neuf factions sont représentées à travers les différents mondes. Des tensions nombreuses apparaissent et persistent entre elles, mais une menace commune les met toutes sur le même niveau de danger : le retour du plus grand fléau de tous les temps, communément appelé “la Fin”.

La société des profanes :
  • L’Empire du Nouveau Japon, devenu une dictature après la crise économique mondiale de 2025, a un contrôle total sur sa population et possède de nombreuses polices

  • Insidious, considéré comme un cyber-État, est une organisation secrète de hackeurs qui s’est emparé des Internets

  • La société exorciste :
  • L’Orthodoxie exorciste, secte blanche, est une institution bouddhiste ancestrale qui gère l’énergie occulte au Japon et plus largement en Asie ; elle produit les écoles, les diplômes d’exorcistes et fonctionne sur l’autorité des 7 clans exorcistes.
  • L’Eglise Noire, secte noire, rassemble des Maître des Fléaux révolutionnaires qui luttent contre l’Orthodoxie et l’Empire du Nouveau Japon en perpétrant des attentats terroristes dans les grandes villes.
  • La Cabale de l’Harmonie, dont le nom n’est même pas assuré, est une mystérieuse secte noire shintoïste qui serait en train de s’infiltrer dans les différents sphères de pouvoir.

  • La société occulte (fléaux) :
  • La Pénurie est un fléau né de la peur du manque. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Afrique, le Moyen-Orient, l’Indonésie et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • L’Épidémie est un fléau né de la peur de la maladie. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Inde, une partie de l’Amérique du Sud et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Captivité est un fléau né de la peur de l’emprisonnement et de l’esclavage. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Amérique du Nord, l’Europe de l’Ouest, et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Guerre est un fléau né de la peur du conflit. Elle forme un empire occulte qui règne sur la Russie, la Chine, l’Europe de l’Est et une partie du Japon et cherche à se répandre.

  • Que ce soit dans le monde matériel ou dans les mondes occultes, tous ces groupes se vouent, chacun à leur manière, à l’extension de leur territoire. Les joueurs auront donc tout le loisir de venir impacter ces intrigues en mouvement : aider les factions, devenir leurs chefs, les détruire, en créer de nouvelles… en prévision des troubles à venir.
    TOPSITES
    news
    13/01/2024 : Période de pré-ouverture de JJK RPG.

    01/02/2024 : Début du mois d'ouverture de JJK RPG.

    24/03/2024 : Fin de l'ouverture de JJK RPG. Lancement officiel.

    01/04/2024 : Evènement d'initiative : DEAD CAN DANCE (Fête d'O-Bon, la Fin de l'Âge Mort).

    V/O.R : Virtual or Occult Reality ? | Demande de Missionpar Matière et MouvementMar 23 Avr - 17:07
    Blinded by the lights [PV: Sawada Yahiru]par Yahiru SawadaLun 22 Avr - 6:12
    T.O.K.Y.O NOIRE ▬ Ringo & Yahirupar Yahiru SawadaLun 22 Avr - 4:51
    CEREMONIE ▬ LA CEREMONIE DU GIpar Ringo ShinjitsuDim 21 Avr - 19:42
    LES TRADITIONS DANS LE SANG ▬ DÉMARCHE CLAN KAMOpar Masaaki KamoDim 21 Avr - 17:53
    F. Progression Renzo Joupar Renzo JouDim 21 Avr - 14:26
    renzo jou || starboy (100%)par Temps et EspaceDim 21 Avr - 11:58
    EXPEDITION EXTERMINATION | MISSION par Shuhei JouDim 21 Avr - 11:20
    CELEBRATION FLEAUX ▬ LES 64 HEXAGRAMMES DE LA GUERREpar Keisuke SakamotoSam 20 Avr - 23:55
    F. Progression Lewis Crownpar Temps et EspaceSam 20 Avr - 23:27
    Lewis Crown. [ Terminée ]par Temps et EspaceSam 20 Avr - 23:00
    Haunting shadows [PV: Tengen]par Tengen JouSam 20 Avr - 17:41
    Totaux des votes des joueurspar Matière et MouvementVen 19 Avr - 2:33
    Le Deal du moment : -20%
    Ecran PC GIGABYTE 28″ LED M28U 4K ( IPS, 1 ms, ...
    Voir le deal
    399 €

    Liyu Igarashi
    Manager de créateurs de contenu
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Messages :
    12
    Ryos :
    606
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Tokyo
    Manager de créateurs de contenu
    Ven 9 Fév - 6:50


    leave behind your heart


    2025.

    Est-ce l’espoir ou le désespoir qui t’a amené jusqu’ici, là où le bateau a difficilement accosté au Japon ? Le désespoir qui t’a fait entreprendre ce long voyage qui aurait pu mal se terminer pour toi, comme il l’a fait pour d’autres, si loin de chez toi avec la volonté de quitter définitivement la Chine, et ce, sans avoir en main les papiers requis. L’espoir qui t’a amené à prendre cette décision, en quête d’une vie meilleure que tout ce que tu as toujours connu, t’accrochant à cette idée que tu puisses connaître autre chose que la misère qui a ponctué ta vie jusqu’ici.

    Plus rien te retenait là-bas.
    Tu n’avais plus rien à perdre.

    Si près et pourtant si loin, alors que vous étiez quelques uns, une poignée, à avoir laissé derrière vous une vie ne menant à rien dans l’espoir de connaître mieux ailleurs. Une poignée à traverser l’océan, à subir les vagues et tempêtes, auprès de quelques marins qui n’auraient pas hésité à vous abandonner si ça voulait dire survivre quelques jours de plus. Car aussi évolué le monde osait encore prétendre être, tu as été témoin d’horreurs qu’encore aujourd’hui hantent des nuits.

    D’une réalité qui fut la tienne. Celle de tous ces gens. D’une pauvreté affligeante alors que tu les observais de loin, ces riches qui continuaient de monter toujours un peu plus haut, en entassant les corps de ceux sacrifiés sur l’autel de leurs caprices. Vivant de misère là où d’autres n’eurent pas ce malheur, cruelle injustice qui pesait déjà lourd sur ton coeur.

    C’est sans rien que tu es arrivée, descendant du bateau avec quelques individus que tu as appris à connaître, pour ceux que tu ne connaissais pas déjà. Des connaissances qui n’avaient rien d’amis, rien de lui que tu as perdu, dernier ancre qui t’a été arraché, menaçant ainsi de mener à ta perte sans plus rien pour te retenir. Quelques individus à qui tu adressais un sourire presque agréable, forcé au travers la fatigue, plus sincère à ces trois enfants à qui la vie venait peut-être de sourire pour la toute première fois, promesse de jours meilleurs pour ceux qui avaient peut-être encore la chance de ne pas se souvenir de l’obscurité.

    Ils ont dit qu’il y avait un bus qui passait non loin d’ici, suivez-moi. Tu n’as qu’un sac qui pend à ton épaule, déjà plus que certaines des autres personnes qui t’accompagnent. Tu ne parles pas très bien la langue du pays, or, là encore, tu as eu l’occasion d’apprendre quelques bases auprès des marins, ceux vous ayant escortés jusqu’ici. De quoi vous permettre de tenir les premiers jours, le temps de retrouver vos repères.

    De trouver des repères, même.
    D’essayer de vivre, plutôt que survivre.

    Une main passant dans le dos d’un des enfants pour les pousser vers l’avant, l’autre ramène quelques mèches sombres vers l’arrière, les dégageant de ton visage, alors que tes prunelles observent les environs. Et que tu arrêtes ton regard quelques instants sur cette silhouette… Différente. Humaine, mais avec ce quelque chose de plus. Ce profond malaise qu’il provoque chez toi, alors que tu as l’impression de croiser son regard. Et alors que nul ne semble l’avoir remarqué, tu préfères simplement secouer de la tête, cligner des yeux et reporter ton regard devant toi, comme s’il n’existait pas.

    Après tout, tu es fatiguée, Li Hua.
    Déshydratée, aussi.

    Les hallucinations n’auraient rien de très surprenant.



    Liyu Igarashi
    https://www.jjk-rpg.com/t5-stone-cold-bitch-liyu-termineewelzy
    Chimatsuri
    Partisan de la Guerre
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    Un esprit vengeur qui est né pendant la Seconde Guerre Mondiale. C'est un être chaotique affilié à la Calamité Guerre, et qui cherche à faire basculer le monde dans un conflit éternel.
    Messages :
    3
    Ryos :
    303
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Hokkaido
    Partisan de la Guerre
    Dim 11 Fév - 15:09
    Décidément, certaines choses ne changeront jamais. L’arrogance humaine, la volonté de toujours mâcher plus que ce qu’on ne peut avaler, et évidemment… il y a toujours des chinois pour tenter de débarquer en douce sur les côtes de la mère patrie. Profitent-ils du chaos causé par le krach, ou alors se contentent-ils de répéter les actes de leur prédécesseur, en quête d’une vie meilleure ? À leur grand malheur, ils sont tombés sur le pire garde-côte possible : un certain fléau de la Guerre, qui veille au grain. Les bras croisés, laissant la brise du soir me caresser le visage alors qu’un sourire en coin se dessiner sur mes lèvres.

    Du coin de l’oeil je regardais la nouvelle cargaison de clandestins qui se retrouvaient comme des chiots abandonnés, lâchés dans un monde sur le point de les dévorer tout cru. Curieusement, une jeune femme croise mon regard, l’espace d’un instant. Un moment assez court qu’il pouvait s’apparenter à celui de deux verres qui se touchent, avant que chacun d’entre nous fasse ce qu’il avait à faire : elle prenait le rôle de guider les âmes en peine, je me chargeais d’en créer de nouvelles… en disparaissant de son champ de vision. L’espace d’un moment, le silence. Puis une explosion, fulgurante. Un flash lumineux puis l’embrasement de la mer, une carcasse de ferraille prenant naissance sous le regard ébahi des témoins de la scène.

    Du rivage, j’émergeais de l’eau. Les mèches blondes perlant sur mes épaules, je tenais par le col l’un des marins qui pensait imprudemment inviter des immigrés contre une poignée de billets. Il allait comprendre que même si l’argent n’avait pas d’odeur, il s’accompagnait d’un bon paquet d’hémoglobine. Il tousse fortement, crachant le peu d’eau qu’il avait dans ses poumons, avant que je ne le jette à terre. Son regard est terrorisé, alors que proche de la mort il était capable de me voir. J’avais un large sourire, approchant mes yeux de ses pupilles tremblantes, alors qu’il a assisté en quelques secondes au massacre de son équipage. Je chauffe ma voix un moment, puisque ça faisait longtemps que j’avais pas prononcé ce genre de mots… en tout cas, dans leur langue : « 逃跑 , 小的 猪 ! » (Táopǎo, Xiǎo de Zhū ; fuis, petit cochon)

    Cri d’effroi, suivi de la fuite du marin solitaire… Malheureusement pour lui, sa jambe droite ne répondait plus. L’os qui dépassait ne devait pas jouer en sa faveur… Alors il rampe, frénétiquement, la terreur sur le visage, alors qu’il tourne son attention à la petite troupe de chinois qui observaient avec confusion. L’homme les appeler à l’aide… et moi je restais juste derrière-lui, attendant patiemment de voir quelle belle âme tenterait de lui venir en aide… Impossible de cacher mon amusement.
    Chimatsuri
    https://www.jjk-rpg.com/t10-chimatsuri-vers-la-guerre-ultime-termine#10
    Liyu Igarashi
    Manager de créateurs de contenu
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Messages :
    12
    Ryos :
    606
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Tokyo
    Manager de créateurs de contenu
    Lun 12 Fév - 6:42


    leave behind your heart


    Le bruit suffit à te faire t’arrêter, presque projetée vers l’avant entre la peur et le souffle provenant de ce qui n’était plus que carcasse de métal coulant dans l’eau. Le cri des enfants vinrent t’agresser tandis que, pour ta part, tu essayais de savoir ce qu’il venait de se passer. Un problème sur le bateau ? Possiblement, la supposition était valide, sans doute même la plus logique. Avaient-ils oublié d’éteindre quelque chose avant de la décharger ? Heureusement que vous étiez déjà descendu et un peu plus loin avant que les flammes ne viennent dévorer les cieux.

    Or, tu avais ce sentiment oppressant.
    Ce poids sur ta poitrine.

    Qu’il y avait plus.

    Les cris du marin, terrifié, jeté au sol en essayant d’appeler à l’aide. De revenir vers vous après que la… Créature ? S’en soit prise à lui. Tu es étonnée, choquée, même, de tant de violence, or, alors qu’il continue de ramper, implorant qu’on lui porte secours, il y a autre chose qui te surprend. L’absence de regard en direction de celui étant sorti de l’eau, même individu qui a accroché ton regard quelques instants plus tôt. Une présence que nul ne semblait calculer, comme si elle n’était là que pour toi. Et pour celui qui la désignait en tendant une main, doigt levé, marmonnant quelque chose que tu compris rapidement comme était démon.

    Un démon. Entité venue des enfers, qui venait de faire voler le bateau vous ayant mené jusqu’ici avant de s’en prendre à lui. Jambe cassée, et pas que, tu pouvais voir de son sang maculer le sol sur lequel il progressait difficilement et, pris d’un altruisme que tu possédais encore à l’époque, jeune adulte encore bercée par ses rêves et ses espoirs, tu t’es décidée à aller de l’avant. Apeurée, certes, mais curieuse, aussi, de celui que tu avais l’impression d’être la seule à voir, ce démon affichant une expression cruelle. Amusée. Comme s’il ne s’agissait que d’un jeu, toute cette histoire.

    Que vos vies n’étaient que divertissements.
    Qu’il pouvait en faire comme bon lui semblait, de vous.

    Comme ils l’ont toujours fait, finalement. Ceux qui t’ont gardé prisonnière, toutes ces années, s’amusant de ta misère et profitant de ce pouvoir qu’ils exerçaient sur toi. Ce pouvoir qu’ils détenaient sur tous ceux comme toi, employés aux allures d’esclaves qui n’avaient même pas l’occasion de se dresser contre eux et dont la fuite était difficile à considérer. Comme eux, donc, que tu te dis, te faisant la réflexion.

    Comme ces démons aux visages d’humains.
    Manipulés de sombres paroles susurrées à leurs oreilles.

    Qu-qui… Toi es ? La voix est tremblante alors que tu essaies pourtant de sembler assurée, la colère grondant doucement bien qu’étouffée par la peur. Tu t’arrêtes à la hauteur du malheur, t’accroupissant dans sa direction, nul autre ne semblant avoir fait un pas vers lui, vers vous, tétanisé par les événements, plongé dans une incompréhension telle que même bouger leur semblait difficile. Toi… Tu essaies de t’exprimer en japonais, la chose difficile alors que tu n’as eu que quelque temps pour apprendre, bref cours qui ont à peu près porté leur fruit. Avoir fait ça ? En désignant le bateau derrière lui.

    La main tendue vers le blessé.
    Et ton regard rivé sur le démon.



    Liyu Igarashi
    https://www.jjk-rpg.com/t5-stone-cold-bitch-liyu-termineewelzy
    Contenu sponsorisé
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    Sauter vers: