JUJUTSU KAISEN RPG///DOMAIN EXPANSION///ARC I : BIG BOOM THEORYPLATEFORME RP///ESPACE COMMUNAUTAIREIL EST TEMPS POUR VOUS D'ÉTENDRE VOTRE TERRITOIREJJK RPG
Qu'est-ce que JJK RPG ?
Jujutsu Kaisen est une œuvre jeune, parue en 2017, mais la critique et le public s’accordent pour dire qu’il s’agit déjà d’un nouveau classique du shônen. En un sens, il est le digne héritier de Hunter x Hunter ! Sauf qu’il se déroule dans le monde réel, à notre époque actuelle. Et c’est peut-être ce qui rend ce manga encore plus intéressant.

Sublimer le fantastique dans le shônen est la prouesse que réalise le manga de Gege Akutami. Nous avons choisi de prolonger cette proposition artistique. Jujutsu Kaisen RPG offre une expérience unique dans un univers original directement inspiré du manga éponyme et de notre monde actuel. À mi-chemin entre la sci-fi d’anticipation et l’urban-fantasy, nous faisons le choix de mettre en avant une uchronie à la fois punk et spirituelle. Un monde qui ressemble à notre futur proche et qui propose une nouvelle visite des thèmes abordés par Jujutsu Kaisen. Plus qu’un RPG, c’est un récit philosophique interactif qui est proposé.

Trois histoires entremêlées, trois sociétés superposées : celle des profanes, qui ne maîtrisent pas l’énergie occulte ; celle des exorcistes, qui maîtrisent et contrôlent l’énergie occulte ; celle des fléaux, êtres malfaisants constitués d’énergie occulte.

Neuf factions sont représentées à travers les différents mondes. Des tensions nombreuses apparaissent et persistent entre elles, mais une menace commune les met toutes sur le même niveau de danger : le retour du plus grand fléau de tous les temps, communément appelé “la Fin”.

La société des profanes :
  • L’Empire du Nouveau Japon, devenu une dictature après la crise économique mondiale de 2025, a un contrôle total sur sa population et possède de nombreuses polices

  • Insidious, considéré comme un cyber-État, est une organisation secrète de hackeurs qui s’est emparé des Internets

  • La société exorciste :
  • L’Orthodoxie exorciste, secte blanche, est une institution bouddhiste ancestrale qui gère l’énergie occulte au Japon et plus largement en Asie ; elle produit les écoles, les diplômes d’exorcistes et fonctionne sur l’autorité des 7 clans exorcistes.
  • L’Eglise Noire, secte noire, rassemble des Maître des Fléaux révolutionnaires qui luttent contre l’Orthodoxie et l’Empire du Nouveau Japon en perpétrant des attentats terroristes dans les grandes villes.
  • La Cabale de l’Harmonie, dont le nom n’est même pas assuré, est une mystérieuse secte noire shintoïste qui serait en train de s’infiltrer dans les différents sphères de pouvoir.

  • La société occulte (fléaux) :
  • La Pénurie est un fléau né de la peur du manque. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Afrique, le Moyen-Orient, l’Indonésie et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • L’Épidémie est un fléau né de la peur de la maladie. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Inde, une partie de l’Amérique du Sud et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Captivité est un fléau né de la peur de l’emprisonnement et de l’esclavage. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Amérique du Nord, l’Europe de l’Ouest, et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Guerre est un fléau né de la peur du conflit. Elle forme un empire occulte qui règne sur la Russie, la Chine, l’Europe de l’Est et une partie du Japon et cherche à se répandre.

  • Que ce soit dans le monde matériel ou dans les mondes occultes, tous ces groupes se vouent, chacun à leur manière, à l’extension de leur territoire. Les joueurs auront donc tout le loisir de venir impacter ces intrigues en mouvement : aider les factions, devenir leurs chefs, les détruire, en créer de nouvelles… en prévision des troubles à venir.
    TOPSITES
    news
    13/01/2024 : Période de pré-ouverture de JJK RPG.

    01/02/2024 : Début du mois d'ouverture de JJK RPG.

    24/03/2024 : Fin de l'ouverture de JJK RPG. Lancement officiel.

    01/04/2024 : Evènement d'initiative : DEAD CAN DANCE (Fête d'O-Bon, la Fin de l'Âge Mort).

    V/O.R : Virtual or Occult Reality ? | Demande de Missionpar Matière et MouvementMar 23 Avr - 17:07
    Blinded by the lights [PV: Sawada Yahiru]par Yahiru SawadaLun 22 Avr - 6:12
    T.O.K.Y.O NOIRE ▬ Ringo & Yahirupar Yahiru SawadaLun 22 Avr - 4:51
    CEREMONIE ▬ LA CEREMONIE DU GIpar Ringo ShinjitsuDim 21 Avr - 19:42
    LES TRADITIONS DANS LE SANG ▬ DÉMARCHE CLAN KAMOpar Masaaki KamoDim 21 Avr - 17:53
    F. Progression Renzo Joupar Renzo JouDim 21 Avr - 14:26
    renzo jou || starboy (100%)par Temps et EspaceDim 21 Avr - 11:58
    EXPEDITION EXTERMINATION | MISSION par Shuhei JouDim 21 Avr - 11:20
    CELEBRATION FLEAUX ▬ LES 64 HEXAGRAMMES DE LA GUERREpar Keisuke SakamotoSam 20 Avr - 23:55
    F. Progression Lewis Crownpar Temps et EspaceSam 20 Avr - 23:27
    Lewis Crown. [ Terminée ]par Temps et EspaceSam 20 Avr - 23:00
    Haunting shadows [PV: Tengen]par Tengen JouSam 20 Avr - 17:41
    Totaux des votes des joueurspar Matière et MouvementVen 19 Avr - 2:33
    -39%
    Le deal à ne pas rater :
    Ordinateur portable ASUS Chromebook Vibe CX34 Flip
    399 € 649 €
    Voir le deal

    Ringo Shinjitsu
    Détective indépendant
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Messages :
    12
    Ryos :
    3050
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Tokyo
    Détective indépendant
    Ven 9 Fév - 17:36

    Le bruit sourd du couteau, tranchant dans la chaire, à répétition. Le frémissement de l’eau, flirtant avec l’ébullition. Le grésillement mélodieux de l’huile dans la poêle. L’odeur des épices et du bouillon, qui emplit tes poumons, à chaque inspiration, ne faisant qu’accroître ton appétit. T’installer au-dessus de ce petit restaurant de Ramen avait été ta meilleure décision. Enfin, après avoir quitté l’Orthodoxie. Ta deuxième meilleure décision. Ouais, c’est ça ! Il n’y avait rien de meilleur, après une longue nuit de travail, que de descendre les quelques marches te séparant de l’échoppe pour être accueillie chaleureusement par le propriétaire des lieux. C’était ton programme, pour ce début d’après-midi paisible.

    « Ma petite Ringo ! Laisse-moi deviner, t’as encore passé une nuit blanche c’est ça ? Faut te reposer si tu veux tenir le rythme ! »

    Malgré le brouhaha des clients, la voix du cuisinier sonnait claire à tes oreilles. Des mots tendres, presque réconfortants, qui t’offraient un moment de repos amplement mérité. Tout sourire, retirant élégamment ta veste d’une main et desserrant ta cravate de l’autre, tu déposas ton fessier sur l’une des chaises hautes au niveau du comptoir.

    « C’est très gentil de t’inquiéter pour moi mais je suis plus solide qu’il n’y paraît ! Par contre, j’ai une faim de loup ! Tu me serres un – »

    « Ramen extra large, avec supplément porc, l’œuf bien coulant, un peu de piment pour assaisonner et un thé vert pour nettoyer ton palais ! Je sais ~ »

    Laissant échapper un rire, remettant une mèche derrière son oreille, tu ne pus qu’admirer le talent de l’homme pour faire sentir ses réguliers comme à la maison.

    « Tu es un dieu parmi les hommes Shiawase ! »

    Comme un véritable artiste, il s’était remis au travail. Les gestes précis, légers mais puissants à la fois, rythmés, le proprio préparait ta commande. Il était de ces passionnés qui avaient trouvé leurs voix. Un expert dans son domaine. Nombreux étaient ceux qui passaient outre la réputation de grande gueule impolie de l’homme, donnée par la politique de l’empire, pour déguster ses plats. Oui, Shiawase ne rentrait pas dans les cases, avec sa chevelure noire parsemée de mèches vertes qui faisaient sa fierté, sa manière de parler, sans filtre, et sa voix forte. Pourtant, ici, tout le monde se sentait à la maison. Bien plus que dans n’importe quel établissement si contrôlé par l’empire, ou tout était impersonnel, comme dans un hôpital.

    Mais une voix, montant dans les aiguë, insupportable et plaintive, vint gâcher ce bon moment. Oui, tu l’avais remarqué, ce jeune homme, qui gesticulait devant la caméra à sa table, se noyant dans un discours à rallonge centré autour de … lui-même. Ne pas le voir était du domaine de l’impossible, tant il faisait de son mieux pour attirer l’attention.

    « Vraiment, cet endroit est tellement bas de gamme ! J’comprends pas comment les gens peuvent avaler ce genre d’horreur ! »

    « Tch. Quel chieur ... »


    .
    Contre ton palais, ta langue avait claqué, face à la vague d’ennuis que tu sentais arriver à plein nez, gâchant ton moment de repos. Et bingo. La seconde d’après, celui qui semblait être une petite célébrité se mettait à claquer des doigts, appelant ton cher ami comme s’il s’agissait d’un chien.

    « Cuistot ! J’ai une plainte ! »

    Déjà, les murmures s’élevaient autour de la scène, ne faisant que flatter un peu plus l’égo du mioche en recherche d’intérêt, alors que Shiawase délaissait ta commande pour se rendre à ses côtés, essuyant ses larges mains sur le torchon trônant sur son épaule, calmement.

    « Oui monsieur, en quoi puis-je vous aider ? »

    « Ce plat est dégueulasse. Comment osez-vous me servir ça ? Hein ? Vous savez qui je suis au moins ? »

    Tu la sens, la colère et l’impatience, grimper en toi, à chaque mot qu’il prononce. Petit à petit, ta prise se referme sur la tasse de thé que tu avais commandée, un peu plus tôt.

    « Si vous m’expliquer ce qui vous dérange, je serais à même de vous ai- »

    Soudain, le bruit de la porcelaine qui se brise. Du bouillon qui sur le sol, se répand, trempant tout sur son passage. Et toi, qui te lèves, d’un coup, bien décidé cette fois, à intervenir. D’un pas décidé, le regard sévère, bien que souriante, tu te diriges vers la scène de conflit. Parce qu’il est hors de question que tu laisses quelqu’un s’en prendre à un endroit que tu aimes. Et encore moins le premier petit con en manque d’amour qui passait.

    Moqueur, imbu de lui-même devant la caméra, il continuait de beugler ses remarques, à la recherche du buzz.

    « Votre plat est à vomir ! De la basse qualité, de A à Z ! Est-ce que vous respectez au moins les lois de l’hygiène, hein ?? »

    Clac.

    Le bruit de tes pas se fit plus lourd, plus audible, interrompant le désagréable échange. Sur toi, les regards se posèrent, comme à l’apparition d’un nouveau protagoniste sur le devant de la scène.



    « C’est une lourde accusation que tu fais là, morveux. Tu es sûr de pouvoir en assumer les conséquences ? ~ »

    Le vieux proprio sembla surprit mais, avant même qu’il ne puisse s’exprimer, tu lui offris un clin d’œil rassurant, t’installant à ses côtés, fière, droite, et bien décidée à ne pas laisser la graine de petite peste s’en sortir, malgré son équipe de tournage à ses côtés. Ni même cette femme, qui au cœur de l’équipe, se démarquait, par la manière dont elle te regardait de ses yeux ambrés, décorés de violet, et de son élégance.

    Cette femme, qui était la vraie menace. Ça se voyait, comme le nez au milieu de la figure, qui était la véritable cheffe.
    Ringo Shinjitsu
    https://www.jjk-rpg.com/t21-la-verite-au-bout-des-poings-ringo-shinjitsu#23alyasunflower
    Liyu Igarashi
    Manager de créateurs de contenu
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Messages :
    12
    Ryos :
    606
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Tokyo
    Manager de créateurs de contenu
    Sam 10 Fév - 8:04


    conflit assaisonné


    Médiocre, au mieux. C’est ce que tu dis alors que tu traverses les portes de l’établissement, prenant une table pour trois à laquelle on vous mène rapidement. Car tu n’es pas seule, à traverser ces portes, ayant derrière toi ton assistant qui peine à suivre le rythme, cet univers encore trop nouveau pour lui qui n’a commencé que dernièrement à travailler pour toi, tandis que, quelques pas devant, se trouve ce jeune influenceur qui parvient à ramener plus de vues que tu ne l’aurais cru, son contenu semblant plaire au public. Tant mieux, tu t’en sors gagnante, de ce succès dont il ne remporte rien si ce n’est que ta reconnaissance, comme si la fierté que tu pouvais feindre à son égard valait mieux que ce salaire qu’il n’encaisse pas.

    Médiocre, donc, le jeune homme qui prend place à la table, téléphone levé devant lui alors que tu as vite compris que le contenu plus… Personnel, était ce qui avait le plus de succès. Parce que les fans ont cette impression d’intimité avec leur star du net favorites et sont donc plus à même de les supporter, que ce soit de leur temps ou de leur argent. Toi, tu es simplement là pour veiller sur lui, voir comment il s’en sort alors que vous êtes dans ce restaurant presque aussi médiocre que lui, cette odeur de gras dans l’air ayant ce petit quelque chose de désagréable pour ton nez fin.

    Ou alors est-ce que tu es devenue exigeante, depuis quelques années ?
    Peut-être bien.

    Tu peux te le permettre, désormais.

    Il parle, seul, à cette caméra tandis que, pour ta part, tu n’as même pas pris quoi que ce soit à manger, te contentant d’un thé vert que tu sirotes. Sur ta droite se trouve ton assistant qui profite de ce moment de répit pour rattraper le début de la journée, le repas remis à plus tard, ou demain, s’il trouve ne serait-ce que quelques instants pour avaler une bouchée. Un rapide coup d’oeil à tes mails, pour passer le temps, avant qu’un éclat de voix attire ton attention, se suivant de celui de porcelaine brisée.

    Un soupir s’échappe alors de tes lèvres tandis que tu observes encore quelques instants la situation, le gamin s’emportant avec toujours son téléphone dirigé vers son visage, semblant avoir eu la même réflexion que toi. Les gens aiment les conflits, alors il y a sans doute quelque chose à en tirer, de tout ça.

    Comme quoi il est moins con que tu l’aurais cru.

    Fais attention à comment tu m’parles. Le vouvoiement abandonné alors qu’il commence à s’énerver et tu penses constater que ce n’est pas que pour la caméra. Petit prince est contrarié de l’arrivée de cette femme et il compte bien le faire savoir. Je ne vois même pas de filet dans ses cheveux, qu’est-ce qui me dit qu’il n’y en a pas dans mon plat ?! Le silence tombe dans le restaurant alors qu’il continue de tempêter, son visage parfois hors cadre alors qu’il gesticule sans doute un peu trop. Pour ta part ? Tu prends une gorgée de thé, l’air de rien, bien appuyée contre le dossier de ta chaise et les jambes croisées. On pourrait même entendre tes ongles parfaitement manucurés pianoter sur la céramique de la tasse.

    Et je ne vois pas de masque non plus, alors que je l’ai entendu tousser. Fusillant du regard l’inconnue qui s’est dressée face à lui. Donc ouai, je pense que je suis en droit de m’indigner. Un peu plus et il essaie de nous empoisonner ! Discrètement, il y la commissure de tes lèvres qui sursautent, s’étirent, dans un sourire rapidement ravalé, trahissant un certain amusement.

    Nullement affectée par la situation.
    Ne semblant même pas vouloir t’en mêler.

    À voir toutefois si la grognasse allait oser s’en prendre à ton jeune poulin.




    Liyu Igarashi
    https://www.jjk-rpg.com/t5-stone-cold-bitch-liyu-termineewelzy
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    Sauter vers: