JUJUTSU KAISEN RPG///DOMAIN EXPANSION///ARC I : BIG BOOM THEORYPLATEFORME RP///ESPACE COMMUNAUTAIREIL EST TEMPS POUR VOUS D'ÉTENDRE VOTRE TERRITOIREJJK RPG
Qu'est-ce que JJK RPG ?
Jujutsu Kaisen est une œuvre jeune, parue en 2017, mais la critique et le public s’accordent pour dire qu’il s’agit déjà d’un nouveau classique du shônen. En un sens, il est le digne héritier de Hunter x Hunter ! Sauf qu’il se déroule dans le monde réel, à notre époque actuelle. Et c’est peut-être ce qui rend ce manga encore plus intéressant.

Sublimer le fantastique dans le shônen est la prouesse que réalise le manga de Gege Akutami. Nous avons choisi de prolonger cette proposition artistique. Jujutsu Kaisen RPG offre une expérience unique dans un univers original directement inspiré du manga éponyme et de notre monde actuel. À mi-chemin entre la sci-fi d’anticipation et l’urban-fantasy, nous faisons le choix de mettre en avant une uchronie à la fois punk et spirituelle. Un monde qui ressemble à notre futur proche et qui propose une nouvelle visite des thèmes abordés par Jujutsu Kaisen. Plus qu’un RPG, c’est un récit philosophique interactif qui est proposé.

Trois histoires entremêlées, trois sociétés superposées : celle des profanes, qui ne maîtrisent pas l’énergie occulte ; celle des exorcistes, qui maîtrisent et contrôlent l’énergie occulte ; celle des fléaux, êtres malfaisants constitués d’énergie occulte.

Neuf factions sont représentées à travers les différents mondes. Des tensions nombreuses apparaissent et persistent entre elles, mais une menace commune les met toutes sur le même niveau de danger : le retour du plus grand fléau de tous les temps, communément appelé “la Fin”.

La société des profanes :
  • L’Empire du Nouveau Japon, devenu une dictature après la crise économique mondiale de 2025, a un contrôle total sur sa population et possède de nombreuses polices

  • Insidious, considéré comme un cyber-État, est une organisation secrète de hackeurs qui s’est emparé des Internets

  • La société exorciste :
  • L’Orthodoxie exorciste, secte blanche, est une institution bouddhiste ancestrale qui gère l’énergie occulte au Japon et plus largement en Asie ; elle produit les écoles, les diplômes d’exorcistes et fonctionne sur l’autorité des 7 clans exorcistes.
  • L’Eglise Noire, secte noire, rassemble des Maître des Fléaux révolutionnaires qui luttent contre l’Orthodoxie et l’Empire du Nouveau Japon en perpétrant des attentats terroristes dans les grandes villes.
  • La Cabale de l’Harmonie, dont le nom n’est même pas assuré, est une mystérieuse secte noire shintoïste qui serait en train de s’infiltrer dans les différents sphères de pouvoir.

  • La société occulte (fléaux) :
  • La Pénurie est un fléau né de la peur du manque. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Afrique, le Moyen-Orient, l’Indonésie et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • L’Épidémie est un fléau né de la peur de la maladie. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Inde, une partie de l’Amérique du Sud et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Captivité est un fléau né de la peur de l’emprisonnement et de l’esclavage. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Amérique du Nord, l’Europe de l’Ouest, et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Guerre est un fléau né de la peur du conflit. Elle forme un empire occulte qui règne sur la Russie, la Chine, l’Europe de l’Est et une partie du Japon et cherche à se répandre.

  • Que ce soit dans le monde matériel ou dans les mondes occultes, tous ces groupes se vouent, chacun à leur manière, à l’extension de leur territoire. Les joueurs auront donc tout le loisir de venir impacter ces intrigues en mouvement : aider les factions, devenir leurs chefs, les détruire, en créer de nouvelles… en prévision des troubles à venir.
    TOPSITES
    news
    13/01/2024 : Période de pré-ouverture de JJK RPG.

    01/02/2024 : Début du mois d'ouverture de JJK RPG.

    24/03/2024 : Fin de l'ouverture de JJK RPG. Lancement officiel.

    01/04/2024 : Evènement d'initiative : DEAD CAN DANCE (Fête d'O-Bon, la Fin de l'Âge Mort).

    Listing avatar par Lewis CrownHier à 20:00
    De Fièvre et de Sang [FB]par Menocchio KoutetsuHier à 16:51
    F. PROGRESSION FUREGAMI MORIpar Furegami MoriHier à 14:34
    Totaux des votes des joueurspar Matière et MouvementHier à 1:29
    Pas de repos chez les exorcistes [ft Menocchio]par Menocchio KoutetsuJeu 11 Avr - 19:01
    F. PROGRESSION REBECCA KAMOpar Kamo RebeccaJeu 11 Avr - 9:59
    EXPEDITION EXTERMINATION | MISSION par Gin OgawaMer 10 Avr - 23:30
    L'obsession commence :| mission par Menocchio KoutetsuMer 10 Avr - 23:08
    [NORIGAE] Night blossom in tune with secrets ~par Tengen JouMer 10 Avr - 19:34
    Les sous-doués passent le BAC | ft: ATSUSHI KAMOpar Menocchio KoutetsuMer 10 Avr - 17:26
    CEREMONIE ▬ LA CEREMONIE DU GIpar Tsuyoshi SaitokuMer 10 Avr - 14:19
    Le Deal du moment : -20%
    -20% sur le Lot de 2 écrans PC GIGABYTE ...
    Voir le deal
    429 €

    Satoru Isao
    Maître des fléaux indépendant
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Messages :
    9
    Ryos :
    600
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Tokyo
    Maître des fléaux indépendant
    Sam 17 Fév - 19:29


    • Sapporo, festival de la neige, An 2034

    Enfin, des vacances, je les avaient bien méritées, après tout. L'année précédente avait été particulièrement mouvementée, et j'avais donc décidé de m'exiler une petite semaine dans la préfecture d'Hokkaido, loin du tumulte de ma vie de tokyoïte, quoiqu'à Sapporo, la vie n'était guère plus calme que dans la capitale, à dire vrai. Surtout en cette période, à savoir celle du mois de février, qui était marquée par le fameux festival de la neige. J'en avais brièvement entendu parlé, depuis quelques années maintenant, sans jamais avoir le loisir de m'y rendre, néanmoins, alors j'avais jugé que c'était la bonne occasion pour palier à cela.

    M'étant installé sur la terrasse d'un bar, malgré la température très froide, je profitais d'un chocolat chaud, soufflant doucement alors que j'étais affalé sur une chaise, vêtue de vêtements achetés exprès pour l'occasion, à savoir, un ou deux pulls, couverts par une doudoune digne de ce nom, tandis que le bas se composait d'un pantalon de randonnées et de chaussures du même acabit. Loin d'être stylé, certes, mais au moins, je ne risquerais pas de crever de froid.

    - V-v-vous êtes sûr, de ne pas vouloir ren-rentrer, monsieur.. ?

    Je relevais les yeux vers la pauvre serveuse, qui semblait se geler les fesses dehors, au vu de la tenue si peu adaptée qu'elle portait. Je soufflais un léger rire, alors, avant de répondre, reportant mon regard vers les sculptures de neige qui prenaient place, un peu plus loin, au niveau d'un parc.

    - Certain, oui. Je distinguerais moins bien les sculptures, à l'intérieur.

    - C..c..comme vous.. vou-voudrez.. !

    Puis elle fila à l'intérieur, sans demander son reste. J'avais menti, j'aurais très bien pu distinguer les sculptures, même de l'intérieur du bar, mais je n'avais pas envie de consentir à cet effort, aussi, je préférais rester à l'extérieur. Puis, quelque chose me disait que j'avais bien fais de rester à l'extérieur, qu'il allait se passer quelque chose d'intéressant, et je me basais souvent sur mon instinct, notamment parce qu'il avait tout aussi souvent raison.

    Je portais alors le mug de chocolat chaud à mes lèvres, levant un sourcil lorsqu'une explosion de neige se fit voir, plus loin. Une des sculptures semblait s'être faite pulvériser, par quelque chose qu'il m'était impossible à distinguer, du moins à cette distance, et tandis que j'avalais le contenu du mug d'une traite, manquant de me brûler la gorge par la même occasion, je me saisissais du fourreau de mon katana, jusqu'alors posé contre ma chaise. C'était des vacances, certes, mais j'avais pris pour habitude de sortir couvert, quoiqu'il arrive.

    - Enfin un peu de fun ! C'est pas trop tôt !

    M'exclamais-je donc, reposant le mug sur la table d'un coup, alors que je me redressais aussi sec. Je venais à déposer quelques piécettes, tandis que je pliais les genoux, et d'un bond, m'élançait en avant. Quelques saltos plus tard, et j'arrivais finalement depuis les airs, au niveau de l'emplacement du festival où l'une des sculptures s'était belle et bien faites pulvériser. Je tâchais d'observer autour de celle-ci, l'œil vif, avant de finir par m'écraser au sol, creusant l'épaisse couche de neige à mon point de chute, la main sur la garde de mon sabre dont j'avais fixé le fourreau à ma ceinture.

    - Voyons, voyons.. Petit, petit, petit, petit.
    Satoru Isao
    https://www.jjk-rpg.com/t13-satoru-isao-make-them-pay-terminee#37mathigoful
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    Sauter vers: