JUJUTSU KAISEN RPG///DOMAIN EXPANSION///ARC I : BIG BOOM THEORYPLATEFORME RP///ESPACE COMMUNAUTAIREIL EST TEMPS POUR VOUS D'ÉTENDRE VOTRE TERRITOIREJJK RPG
Qu'est-ce que JJK RPG ?
Jujutsu Kaisen est une œuvre jeune, parue en 2017, mais la critique et le public s’accordent pour dire qu’il s’agit déjà d’un nouveau classique du shônen. En un sens, il est le digne héritier de Hunter x Hunter ! Sauf qu’il se déroule dans le monde réel, à notre époque actuelle. Et c’est peut-être ce qui rend ce manga encore plus intéressant.

Sublimer le fantastique dans le shônen est la prouesse que réalise le manga de Gege Akutami. Nous avons choisi de prolonger cette proposition artistique. Jujutsu Kaisen RPG offre une expérience unique dans un univers original directement inspiré du manga éponyme et de notre monde actuel. À mi-chemin entre la sci-fi d’anticipation et l’urban-fantasy, nous faisons le choix de mettre en avant une uchronie à la fois punk et spirituelle. Un monde qui ressemble à notre futur proche et qui propose une nouvelle visite des thèmes abordés par Jujutsu Kaisen. Plus qu’un RPG, c’est un récit philosophique interactif qui est proposé.

Trois histoires entremêlées, trois sociétés superposées : celle des profanes, qui ne maîtrisent pas l’énergie occulte ; celle des exorcistes, qui maîtrisent et contrôlent l’énergie occulte ; celle des fléaux, êtres malfaisants constitués d’énergie occulte.

Neuf factions sont représentées à travers les différents mondes. Des tensions nombreuses apparaissent et persistent entre elles, mais une menace commune les met toutes sur le même niveau de danger : le retour du plus grand fléau de tous les temps, communément appelé “la Fin”.

La société des profanes :
  • L’Empire du Nouveau Japon, devenu une dictature après la crise économique mondiale de 2025, a un contrôle total sur sa population et possède de nombreuses polices

  • Insidious, considéré comme un cyber-État, est une organisation secrète de hackeurs qui s’est emparé des Internets

  • La société exorciste :
  • L’Orthodoxie exorciste, secte blanche, est une institution bouddhiste ancestrale qui gère l’énergie occulte au Japon et plus largement en Asie ; elle produit les écoles, les diplômes d’exorcistes et fonctionne sur l’autorité des 7 clans exorcistes.
  • L’Eglise Noire, secte noire, rassemble des Maître des Fléaux révolutionnaires qui luttent contre l’Orthodoxie et l’Empire du Nouveau Japon en perpétrant des attentats terroristes dans les grandes villes.
  • La Cabale de l’Harmonie, dont le nom n’est même pas assuré, est une mystérieuse secte noire shintoïste qui serait en train de s’infiltrer dans les différents sphères de pouvoir.

  • La société occulte (fléaux) :
  • La Pénurie est un fléau né de la peur du manque. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Afrique, le Moyen-Orient, l’Indonésie et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • L’Épidémie est un fléau né de la peur de la maladie. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Inde, une partie de l’Amérique du Sud et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Captivité est un fléau né de la peur de l’emprisonnement et de l’esclavage. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Amérique du Nord, l’Europe de l’Ouest, et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Guerre est un fléau né de la peur du conflit. Elle forme un empire occulte qui règne sur la Russie, la Chine, l’Europe de l’Est et une partie du Japon et cherche à se répandre.

  • Que ce soit dans le monde matériel ou dans les mondes occultes, tous ces groupes se vouent, chacun à leur manière, à l’extension de leur territoire. Les joueurs auront donc tout le loisir de venir impacter ces intrigues en mouvement : aider les factions, devenir leurs chefs, les détruire, en créer de nouvelles… en prévision des troubles à venir.
    TOPSITES
    news
    13/01/2024 : Période de pré-ouverture de JJK RPG.

    01/02/2024 : Début du mois d'ouverture de JJK RPG.

    24/03/2024 : Fin de l'ouverture de JJK RPG. Lancement officiel.

    01/04/2024 : Evènement d'initiative : DEAD CAN DANCE (Fête d'O-Bon, la Fin de l'Âge Mort).

    V/O.R : Virtual or Occult Reality ? | Demande de Missionpar Matière et MouvementMar 23 Avr - 17:07
    Blinded by the lights [PV: Sawada Yahiru]par Yahiru SawadaLun 22 Avr - 6:12
    T.O.K.Y.O NOIRE ▬ Ringo & Yahirupar Yahiru SawadaLun 22 Avr - 4:51
    CEREMONIE ▬ LA CEREMONIE DU GIpar Ringo ShinjitsuDim 21 Avr - 19:42
    LES TRADITIONS DANS LE SANG ▬ DÉMARCHE CLAN KAMOpar Masaaki KamoDim 21 Avr - 17:53
    F. Progression Renzo Joupar Renzo JouDim 21 Avr - 14:26
    renzo jou || starboy (100%)par Temps et EspaceDim 21 Avr - 11:58
    EXPEDITION EXTERMINATION | MISSION par Shuhei JouDim 21 Avr - 11:20
    CELEBRATION FLEAUX ▬ LES 64 HEXAGRAMMES DE LA GUERREpar Keisuke SakamotoSam 20 Avr - 23:55
    F. Progression Lewis Crownpar Temps et EspaceSam 20 Avr - 23:27
    Lewis Crown. [ Terminée ]par Temps et EspaceSam 20 Avr - 23:00
    Haunting shadows [PV: Tengen]par Tengen JouSam 20 Avr - 17:41
    Totaux des votes des joueurspar Matière et MouvementVen 19 Avr - 2:33
    Le deal à ne pas rater :
    Tablette 11″ Xiaomi- Mi Pad 6 global version (coupon + code promo)
    224.97 €
    Voir le deal
    -29%
    Le deal à ne pas rater :
    PC portable – MEDION 15,6″ FHD Intel i7 – 16 Go / 512Go (CDAV : ...
    499.99 € 699.99 €
    Voir le deal

    Akira Karasu
    Élève de Nagoya
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Messages :
    10
    Ryos :
    500
    Fragments d'Emotions :
    0
    Élève de Nagoya
    Mer 21 Fév - 22:01


    Sinistre decouverte

    Le temps était maussade, des nuages gris surplombaient la ville de Shibukawa, ville reconnue pour ses sources d'eau chaude. Akira s'y trouvait afin de retrouver le calme et la sérénité qu'on attribue souvent à la campagne. Toujours avec sa démarche nonchalante, quelque chose attira son attention. Les gens étaient en accord avec la morosité de la ville, et plusieurs avis de recherche jonchaient le sol. Une bourrasque de vent fit virevolter une de ses affiches sur le visage de notre exorciste. Naya, 6 ans, portée disparue depuis 3 mois. Des dizaines d'enfants étaient portés disparus depuis 2 ans.Ce drame attisa la curiosité d'Akira et sut que sa présence ici n'était finalement pas un hasard. En levant les yeux au ciel, il aperçut à travers la pénombre des nuages, un corbeau des plus familiers... Il sentit immédiatement des frissons parcourir son échine. L'oiseau de mauvais augure s'envola alors vers la forêt. C'était décidé : cette forêt était sa prochaine destination. Le ciel revêtit alors son manteau de nuit, et comme si l'atmosphère n'était pas déjà assez lugubre, une fine pluie commença à tomber. Il avança péniblement à travers les chemins boueux de la forêt, au loin résonnait le croassement funèbre du corbeau.


    - Kroaaa .. Kroa.. Kroa-

    Au bout d'une bonne heure de marche, Akira était bel et bien au beau milieu de la forêt. Il ne savait pas vraiment où il marchait et ce qu'il cherchait. Mais étrangement, ses pas étaient comme guidés par quelque chose que lui-même ne comprenait pas. Il était inconsciemment attiré, animé par une sorte d'intuition. Il sentait une aura l'interpeller, était-ce l'oiseau de malheur ou bien quelques esprits qui se trouvaient dans cette forêt ? Il ne fut alors pas surpris lorsque qu'il se retrouva devant une grande demeure abandonnée. Dans l'obscurité intense de la nuit, Akira se tenait devant une imposante maison effrayante, dont l'ombre menaçante semblait engloutir le peu de lumière que la lune offrait. Les murs délabrés et les fenêtres brisées avaient l'air de murmurer des secrets terrifiants, et chaque craquement sinistre sous ses pieds étaient comme les avertissements des âmes tourmentées qui hantaient cet endroit maudit.


    Il entra dans la maison avec l'assurance qui lui est propre. Son regard balayait les ténèbres avec calme. Mais malgré sa détermination, il eut des frissons lorsque les ombres dansantes se tordaient et s'étiraient comme des fantômes. Les murs étaient comme imprégnés d'une malveillance. Soudain, un bruit retentit à travers la forêt. Il n'était donc pas seul ici, quelque chose approchait.
    Akira Karasu
    Momoe Senatore
    Tenancière d'établissement
    Rang :
    2
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    - Grande dame borgne de 2m08
    - Possède un fort accent italien
    - Ne porte généralement pas son cache-oeil, laissant apparaitre un "oeil" blanc à la place.
    "La pêche, ça s'ra dans la bière ou les dents ?"
    Messages :
    45
    Ryos :
    2550
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Kanto
    Tenancière d'établissement
    Mer 21 Fév - 23:31






    Sinistre découverte




    Aujourd'hui, c'était journée off. Momoe était un peu crevée par le boulot, et puis de toute façon, elle n'est pas du genre à bosser sept jours sur sept.

    Hier, elle avait entendu parler à une table d'une fameuse histoire de gosses disparus vers une grande bâtisse abandonnée dans une forêt. Ce n'est pas le genre de chose qui donne envie d'aller traîner dans un coin pareil, mais jouer la sauveuse (et essayer de récupérer deux-trois objets de valeur) pourrait se rendre rentable. Momoe avait donc quitté ses habituelles chemises et tailleurs pour un accoutrement plus adapté au crapahutage dans les bois. Simple t-shirt et jean, les fameuses "fringues qui craignent pas", il faut bien s'adapter à ce qu'on doit faire !

    Bref, elle était là, à éviter branches, ronces et autres entraves à son chemin, dans cette forêt lugubre. Grâce à son téléphone, et à cette merveilleuse invention que sont les satellites, elle avait déjà quadrillé la zone, et savait où aller pour parvenir à son but. Les coordonnées étaient notées, le gps en main, et...

    "Rah... signal de merde, quelle connerie ça encore !"

    Continuant tranquillement à marcher malgré la galère qu'était de se repérer avec un téléphone dans des bois, elle s'énervait déjà de savoir qu'elle était peut-être juste en train de perdre son temps ici. Il fait moche, froid, elle doit marcher dans la boue et se fait griffer par tout ce qui est sur son passage. Momoe n'est pas un rat de campagne, ça c'est sûr, le confort de la ville et du bitume lui va bien, et s'emmerder à essayer de se frayer un chemin dans les bois relève surtout d'une tâche particulièrement agaçante pour elle.

    "Si y a rien au bout, ça s'ra une bonne journée de perdue, mais j'veux pas faire demi-tour tout de suite."

    Mais... C'est qu'il suffisait de se plaindre pour que la fin arrive ? Un frisson lui parcourt le dos, et un sentiment pesant vient prendre place dans l'atmosphère déjà peu joviale. La journée s'annonçait moins reposante que prévu... Son œil se pose d'abord sur le haut du bâtiment, avant de descendre doucement vers l'entrée, pour finalement y apercevoir une silhouette. Cette vision la surprend, et elle se dépêche d'aller jouer le phasme parmi les troncs d'arbres. Si c'est le tueur de gosses, vaut mieux ne pas se faire remarqu-OUAAAAH LES RACINES ÇA GLISSE !

    En toute discrétion, notre chère enquêtrice s'était mise à embrasser le tronc devant elle afin de ne pas tomber après avoir glissé sur une de ses tendres et chères racines. Les feuilles mortes sur le sol avaient elles aussi décidé de ruiner toute once de discrétion restante, en craquant sous le poids des appuis que Momoe avait fait dessus pour ne pas complètement tomber. Heureusement qu'elle est barmaid, elle n'aurait pas tenu deux secondes à essayer de faire des missions de traque ou autres...

    Momoe Senatore
    https://www.jjk-rpg.com/t60-momoe-senatore-finito#140handn
    Tengen Jou
    Membre de la garde
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    -Tengen est assez grand, 1m85
    -Très souvent bien habillé et bien coiffé, costard, long cheveux rouges
    -Un sourire apaisé ou un regard indifférent
    Messages :
    33
    Ryos :
    3450
    Fragments d'Emotions :
    0
    Membre de la garde
    Jeu 22 Fév - 14:27
    La garde du Kanto devait s’occuper de plusieurs choses, des missions diverses et variées. Certaines sont excitantes, d’autres étranges mais la majorité restent lugubres. La peste que sont les fléaux se trouve à chaque recoin de ce monde, impossible à voir ou comprendre pour la majorité des humains normaux. Pour Tengen, il n’en fait aucun doute, ces vers qui pullulent méritent une annihilation sans équivoque. Malheureusement pour lui, ayant tout fraîchement rejoint la garde, il se voit attribuer certaines missions que d’autres ne prennent souvent pas la peine de regarder.

    C’était aux portes d’une forêt lugubre que ses pas le menaient. Rejoignant cet endroit par une voiture et finissant le reste du chemin à pied, la petite randonnée ne semblait pas le déranger. Ses cheveux rouges fins et longs volaient brièvement au vent, un regard indifférent porté en face de lui.

    L’homme avance avec une démarche assurée à travers le feuillage dense. Le crépuscule commence à envelopper la forêt de son manteau sombre, tandis que des ombres dansent parmi les arbres. Son regard est résolu, ses sens en alerte, tandis qu'il se fraye un chemin à travers les sinuosités du bois. L'atmosphère est chargée de mystère et d'une touche de danger imminent.

    “-Cette forêt recèle bien des secrets... Mais je dois trouver ce manoir abandonné. Il renferme peut-être des réponses cruciales.”

    Les bruits de la forêt se font entendre autour de lui : le murmure du vent dans les feuilles, le craquement des branches sous son poids, le doux gazouillis des oiseaux nocturnes. Pourtant, il semble n’avoir aucun mal à se diriger au travers de cette pénombre. La légère brume se trouvant dans les environs peinant à dissimuler la vision perçante de l’exorciste. Sa paume droite se resserrait avec une certaine fermeté sur le pommeau de son fidèle katana.

    Des ombres semblent danser à la périphérie de sa vision, se fondant dans l'obscurité ambiante. Tengen avance prudemment, ses sens en éveil, alors qu'il sent une présence malveillante s'intensifier autour de lui. Il arrive finalement à une clairière, où se dresse majestueusement le manoir abandonné, ses murs décrépits et ses fenêtres brisées témoignant du passage inexorable du temps.

    “-C’est là que je trouverais les réponses que je cherche… Hm ?”

    Un bruit vint l’interpeller, le sortant de ses pensées. Finalement, cette brume a peut-être réussi à perturber sa concentration. Il ne s’est pas rendu compte qu’une personne était présente ici. Un bruit métallique se faisait entendre dans le silence macabre, signe de sa lame sortant légèrement de son fourreau, en face de la demeure tandis que son énergie occulte répondait à ses émotions, démarrant petit à petit comme un moteur, prêt à exploser au moindre écart de conduite.

    “-Je pense qu’il ne sert plus à rien de se cacher, n’est-ce pas ? Pourquoi ne pas sortir de derrière cet arbre ?”

    Son ton était neutre, calme. L’expression de son visage se dessinait légèrement d’un agacement étrange. Ses sens étaient en ébullition, le rendant capable à la fois de sentir les alentours tout en ne capturant pour autant rien. Il se demandait s’il avait bien repéré cette personne -ou ce fléau- derrière les arbres, étant plus un bluff qu’autre chose. De même que pour l’entrée du manoir.. Tout était bien trop étrange.
    Tengen Jou
    https://www.jjk-rpg.com/t53-tengen-jou-termine
    Akira Karasu
    Élève de Nagoya
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Messages :
    10
    Ryos :
    500
    Fragments d'Emotions :
    0
    Élève de Nagoya
    Jeu 22 Fév - 20:00


    Sinistre decouverte

    Dans cette maison abandonnée, l'atmosphère pesante imprégnait chaque recoin. Akira sentait que des choses terribles s'étaient produites dans ce lieu. En plus de l'odeur de moisissure, l'odeur métallique du sang envahissait ses narines. Malgré tous les signaux indiquant que rien de bon ne pouvait se produire, il décida de s'avancer de quelques pas. C'est alors qu'il aperçut au loin une commode avec des trophées, et pas n'importe lesquels. Tous les avis de recherche aperçus en ville y trônaient fièrement, méticuleusement encadrés. En s'approchant, il remarqua même que des mèches de cheveux étaient glissées sous chaque cadre. Au sol, une peluche de mouton se décomposait. Le nom de Naya était brodé sur la tête de ce qui ressemblait maintenant plus à un vieux chiffon qu'une peluche d'enfant. Le bruit qu'il avait entendu précédemment, mais auquel il n'avait pas prêté attention se fit entendre de nouveau. La découverte de toutes ses horreurs l'avait complètement paralysé de toutes autres pensées. Il fallait remettre l'exploration à plus tard. Il décida de revenir sur ses pas et de découvrir une bonne fois pour toute ce qui se tramait à l'extérieur de cette maudite bâtisse. Il ouvrit la porte dont le grincement résonna dans toute la forêt. Akira ne put s'empêcher d'esquisser un sourire tant la situation était sordide, mais lorsqu'il vit un homme en costume avec un katana, c'était trop pour le jeune exorciste, il pouffa de rire. Que faisait un homme accoutré de la sorte en plein milieu de cette forêt lugubre ?


    - Euuh... Que faites-vous ici ? Et surtout qui êtes-vous ? Vous êt...."



    Il n'eut pas le temps de finir sa phrase que deux mains immenses sortant de la pénombre l'agrippèrent et le projetèrent sur le sol qui se brisa en mille morceaux. Akira se releva péniblement de sa chute ne comprenant pas vraiment ce qu'il venait de se passer. Il reprit ses esprits très rapidement et voulait en découdre avec le monstre qui avait terni son ego. Mais le fléau en avait décidé autrement, il s'était déjà dirigé vers l'homme aux cheveux rouges. - Merde, revient là, c'est moi ton adversaire ! Et puis comment je fais pour remonter maintenant ?!" Akira observa les alentours pour trouver une solution. C'est alors qu'il vit une porte blindée, encore plus effrayante que tout le reste de la maison. Des bruits inquiétants en sortaient. Que se cachait-il derrière cette porte où des griffures ensanglantées apparaissaient ?
    Pokedex Fleau:
    Akira Karasu
    Momoe Senatore
    Tenancière d'établissement
    Rang :
    2
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    - Grande dame borgne de 2m08
    - Possède un fort accent italien
    - Ne porte généralement pas son cache-oeil, laissant apparaitre un "oeil" blanc à la place.
    "La pêche, ça s'ra dans la bière ou les dents ?"
    Messages :
    45
    Ryos :
    2550
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Kanto
    Tenancière d'établissement
    Jeu 22 Fév - 21:37






    Sinistre découverte



    Oh, wouah. Ça faisait beaucoup d'info, pour un laps de temps aussi court. Alors qu'elle venait juste de manquer de se rétamer la face contre la terre, et qu’elle avait fait tout son maigre possible pour éviter d’être trop bruyante, voilà donc que ce qui devait surement être l’acolyte du tueur d’enfant sanguinaire se présentait face à elle pour lui dire de sortir de sa cachette ! Toute once de discrétion restante s’était envolée avec l’égo d’enquêtrice de Momoe, qui n’avait plus qu’à se résoudre à devoir se présenter comme elle-ne-savait-pas-encore-qui, tentant d’abord de réussir à se dépatouiller de ce merdier par la parole plutôt que par les poings. Ses bras desserrent le pauvre tronc d’arbre qui n’avait rien demandé, pour venir se loger dans les poches arrière de son jean. Sa tête bouge pour venir poser son regard sur l’homme qui l’a interpelée, pour savoir à quel genre de personne elle avait affaire…

    «Haha ! Il s’est perdu, lui ?»

    Elle avait pouffé de rire en le voyant, essayant quand même un peu de se retenir pour ne pas le provoquer. Nan mais sérieux, pourquoi y a un type en costard cravate dans une forêt ? Il s’est perdu ?  C’est pas une dégaine pour aller jouer les explorateurs, ça !

    Allez, un peu de sérieux quand même, le « type » a un sabre à la ceinture, et ça pue un peu l’embrouille, ça, surtout qu’il a la main posée dessus. L’œil caché derrière son bandeau lui permet de remarquer bien vite que cet homme n’est très surement pas un profane, donc bon, autant essayer de jouer l’idiote et de cacher ses cartes, pas envie de devoir commencer un affrontement lors de son jour de repos. Avec un peu de chance, c’est peut-être juste quelqu’un de VRAIMENT missionné pour faire ça, et qui veut pas juste piquer des trucs dans un vieux manoir…

    Le reste du corps de la géante sort de sa planque pour finalement se mettre face à son interlocuteur, gardant tout de même une distance bien plus que convenable entre elle et lui. Momoe prend son meilleur air nonchalant et lui adresse la parole.

    «Yo, toi aussi t’es v’nu trainer dans ce lieu d’urbex ? J’en ai entendu parler et askip il est flippaaaaaant !»

    Ouille, le parlé jeune… Elle a bien vu qu’elle était plus vieille, mais là, ça doit juste être vraiment ringard… Mais autant passer pour une fan d’urbex qui se croit toujours ado, c’est une bonne couverture.
    Mais alors qu’elle pensait recevoir une réponse de sa part, voilà que la silhouette de l’encadrement de porte revient et… se fait happer par l’ombre juste derrière lui ? Le bruit du sol qui se brise casse le silence environnant, et vient signaler que la journée allait prendre une tout autre tournure. La silhouette avait disparu, et voilà que maintenant, son œil « privé de vue » lui indique qu’un fléau fonce tout droit sur mister costard ! Briser la couverture ? Garder ses atouts pour plus tard ? Le choix doit se faire rapidement… Ok ! Restons fidèles à nos principes !
    Momoe pose donc son épaule contre l’arbre derrière lequel elle était cachée, et fait semblant de ne rien comprendre de ce qu’il se passe. Elle prend un regard surpris, avant de dégainer son téléphone pour prendre une photo de la porte.

    «WOUAH, LE TRUC DE DINGUE, LA SILHOUETTE ELLE S’EST BARRÉE COMME ÇA ? NAN LE TRUC DE OUUUUUUUUUUF !»

    Bien que le téléphone soit axé sur le manoir, sa vision, elle, reste bel et bien sur le fléau qui attaque. Mais elle ne fera rien, elle veut jauger ce qu’il va se passer....

    Momoe Senatore
    https://www.jjk-rpg.com/t60-momoe-senatore-finito#140handn
    Tengen Jou
    Membre de la garde
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    -Tengen est assez grand, 1m85
    -Très souvent bien habillé et bien coiffé, costard, long cheveux rouges
    -Un sourire apaisé ou un regard indifférent
    Messages :
    33
    Ryos :
    3450
    Fragments d'Emotions :
    0
    Membre de la garde
    Ven 23 Fév - 14:54
    Il n’était même pas certain d’avoir réellement entendu quelque chose de louche. Après tout, ses sens lui indiquent clairement qu’il n’y avait personne à cet endroit. Alors, imaginez sa surprise lorsqu’une personne sortait réellement de derrière ce tronc d’arbre. Ce qui est encore plus surprenant, c’était sa carrure qui a réussi à se dissimuler. Sans compter qu’elle venait à se moquer de lui. Un soupir las s'extirpe d’entre ses lèvres, secouant doucement sa tête tandis qu’il range son arme dans son étui.

    Il se posait des questions, les idées fusant dans sa tête. Il avait déjà entendu parler de profanes dont l’énergie ne pouvait être absolument pas ressentie par quelconque technique que ce soit, et surtout pas par la détection. Un courant frais remontait le long de son échine alors que ses sourcils se froncent. Rien que d’imaginer si cette personne avait de mauvaises intentions, Tengen s’en voulait de s’être relâché l’espace d’un instant.

    “-Hm, il ne faudrait pas traîner dans ces lieux, madame.. ? Enfin, peu importe. Les civils ne devraient pas rester ici. C’est dangereux.”

    Il se faisait interpeller derrière lui, sûrement à l’entrée de la porte. Il n’était pas le premier arrivé, et ça, ce n’était pas forcément quelque chose de bon. Si c’était encore un autre profane, on lui taperait sûrement sur les doigts s’il leur arrivait quelque chose. Un cliquetis de langue agacé par sa propre situation se faisait entendre dans le silence, bien qu’il tentait de le dissimuler.

    Malheureusement, en se retournant, il voyait que cette personne se faisait attraper par derrière puis envoyer à même le sol. Il était évident pour les sens aguerris de l’exorciste que c’était un fléau qui venait d’attaquer. Sans compter le cri venant de derrière lui, le faisant douter encore plus de qui était cette personne. Heureusement pour lui, avec un rapide coup d'œil, il voyait bien qu’elle se cachait derrière le tronc, alors il n’y avait pas de quoi avoir peur s’il faisait un travail rapide.

    D’un coup sec et rapide, il dégaine et frappe dans le même mouvement le fléau en face de lui. Il n’utilisait pas d’énergie occulte, et pourtant la force simple de ses muscles et du Katana venait à trancher nettement cette infamie. Tengen n’avait aucune pitié face à ces impuretés.

    “-Il n’y a pas à avoir peur, c’était sûrement un coup de vent, ou bien cette personne a glissé sur le sol, c’est un manoir peu entretenu après tout. Mais vous devriez y aller, ce n’est pas l’endroit pour y faire de l’urbex, vous ne pensez pas ?”

    D’un pas déterminé et puissant, il s’enfonce jusqu’aux portes du manoir, s’arrêtant devant le nouveau trou du sol qui s’est brisé, ses yeux fixant jusqu’au fond. Il ne sait pas pourquoi, mais il était presque sûr que la femme le suivrait même s’il était incapable de la ressentir. Sa voix était puissante, portante, de quoi se faire entendre sans grands soucis afin de communiquer avec ce supposé chamane ou exorciste au fond.

    “-Tout va bien en bas ? Rien de cassé ? Et surtout, vous êtes qui ?”
    Tengen Jou
    https://www.jjk-rpg.com/t53-tengen-jou-termine
    Akira Karasu
    Élève de Nagoya
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Messages :
    10
    Ryos :
    500
    Fragments d'Emotions :
    0
    Élève de Nagoya
    Sam 24 Fév - 21:38


    Sinistre decouverte


    Se relevant péniblement, Akira fut surpris de ne plus ressentir l'énergie occulte du fléau. Si quelqu'un ou quelque chose l'avait effectivement exterminé, était-il de son côté ou du côté ennemi ? C'est alors qu'il entendit la voix de l'homme en costume lui demandant son identité. Akira n'était pas du genre à faire confiance en un clin d'œil. Il n'avait pas le choix de lui révéler sa véritable identité. Il plongea la main dans sa poche pour en sortir le badge des exorcistes. Si cet homme était un exorciste, il sortirait alors probablement la sienne. Tout risque de tomber sur un ennemi serait alors écarté. Akira remarqua également une ombre géante derrière le rouquin. Il pensa alors qu'ils faisaient équipe tous les deux, une équipe des plus atypiques.

    En même temps, Akira se sentit perturbé en sentant une aura négative qui émanait d'un coin de la pièce. Comment ne l'avait-il pas senti ? Toutes ces péripéties, aussi étranges les unes que les autres avaient complétement brouillé ses sens. En s'approchant de l'aura obscure, il remarqua que celle-ci s'échappait d'un journal. Il décida de l'ouvrir et de continuer son enquête. Pour que tout le monde puisse l'entendre il lut alors à voix haute les terribles lignes qu'il avait sous les yeux :


    - Mardi 7 janvier :

    Des voix me parlent ! Suis-je fou ? Ouhouhou ! C'est peut-être le dernier petit que j'ai récupéré dans la forêt grâce aux ballons rouges ! Le docteur dit que je suis malade. J'en ai plus pour très longtemps. Mais je lui parle pas des voix et des gamins dans mon sous-sol. Je sais pas quand je vais le tuer celui-là. Moi je veux une fille. J'ai des perruques pour lui mais ça lui va pas. Il chiale direct quand je lui mets, alors j'ai pas le choix que de le cogner. Maman me disait que je serais toujours seul. Mais je suis jamais seul ! Faut quand même que je fasse gaffe, l'autre jour en ville j'ai vu les avis de recherche. Ils vont pas me les voler. De toute façon tout le monde fait confiance à un clown. -


    Akira comprenait enfin la situation. La maison était celle d'un fou, un homme qui avait une maladie dégénérative. Un tueur d'enfant. C'était son journal de bord, où il parlait des enfants qu'il tuait, des voix qu'il entendait. Il n'avait pas le courage (ou plutôt la flemme) de tout lire. Il se contenta d'aller à la dernière page.

    - Samedi 2 avril :

    Malade. Naya. Je vais aller. Quoi ? Il m'a dit bientôt. Je lui dis mouton. Sang trop de sang. Ils sont où les gosses ? Réserve nourriture remplie. Ils sont tous là. Morts ça bougent plus. Touj... avec moi. Naya. NAYA. -


    Fin. Plus rien. Le 2 avril c'était il y a 1 semaine. Akira comprit que le tueur avait sombré dans la folie. Les phrases ne voulaient pas dire grand chose. Naya était sûrement la petite fille derrière cette porte. Il fallait en avoir le cœur net. Il examina la porte et vit un levier à actionner. Dans un grondement des plus sinistres, la porte s'ouvrit. Le spectacle fut effroyable. Une jeune fille était entre la vie et la mort. De nombreuses gamelles de chien étaient entassées dans toute la pièce confirmant les nombreux jours de captivité de l'enfant. Elle bougea légèrement la tête, dans son regard, on pouvait y voir une faible lueur de vie. Akira voulut immédiatement aller la sauver. Mais le sort en avait décidé autrement. Le jeune exorciste n'avait pas fait attention à la boîte à malice posée à côté de Naya. La boîte effectua plusieurs bonds jusqu'à arriver devant lui. Une espèce de clown maléfique en sortit subitement. Le tueur en série était bien mort, il avait laissé place à quelque chose de bien plus sombre.


    "- Hoooowwwww ! Bonjour les enfants ! Je suis Gripsou ! Gripsou le Clown à votre service pour vous faire souffriiiiiir ! Personne ne va me voler ma précieuse Naya ! Ouhouhouhou "
    Pokedex Fleau:
    Akira Karasu
    Momoe Senatore
    Tenancière d'établissement
    Rang :
    2
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    - Grande dame borgne de 2m08
    - Possède un fort accent italien
    - Ne porte généralement pas son cache-oeil, laissant apparaitre un "oeil" blanc à la place.
    "La pêche, ça s'ra dans la bière ou les dents ?"
    Messages :
    45
    Ryos :
    2550
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Kanto
    Tenancière d'établissement
    Dim 25 Fév - 13:53






    Sinistre découverte




    Bien, la couverture a l'air de fonctionner, et au vu de l'appellation "civil", elle doit sûrement être tombée sur un exorciste... Le plan héroïque pour sauver la gosse toute seule et avoir tout le mérite tombait à l'eau, mais ce n'est pas pour autant qu'elle avait envie de se barrer de sitôt. Déjà que le chemin est horrible, maintenant qu'elle est avec du monde, autant venir voir ce qu'il se passe. Avec un peu de chance, elle n'aura même pas à donner un seul coup de poing pour se défendre, et sa couverture restera solide. Momoe pourrait essayer de camoufler ladite puissance réelle en agissant comme si elle frappait par mégarde, en s'étirant ou en tombant, mais ça, c'est à voir.

    Son oeil avait continué d'épier le jeune exorciste pour voir ce qu'il comptait faire, et ses agissements furent rapides. Un coup sec avec un beau katana, tu m'étonnes que l'autre se soit fait fumer aussi vite que ça, il a du s'attaquer à bien plus fort que lui... L'estime de soi c'est bien cool mais faut savoir avoir des limites ! Dommage pour lui...

    "Peur ? Nan t'inquiètes, justement, c'est un truc de ouf ! J'peux pas rater un truc pareil, c'est le pinacle de l'urbex flippant !"

    Ça lui fait vraiment mal à l'ego de parler comme ça... Elle n'est pas une pouilleuse qui traine dans les bois pour se droguer dans des bâtiments abandonnés ! Même si elle en a tout l'air... Bref, trêve de réflexions peu utiles, mister costard est en train de rentrer dans la bâtisse, alors il faut y aller aussi !

    Momoe le suit donc, en prenant son meilleur air décontracté pour ne pas déclencher quelconque hostilité de la part d'un exorciste qui ne peut pas la sentir aussi facilement qu'il sent le reste. Au moins sur ça, ouais, elle gère la discrétion.

    En arrivant au niveau du trou, elle découvre juste la fameuse silhouette, avec un badge d'exorciste à la main comme réponse à la question de costume-man. Bien, vaut mieux être entourée d'exorcistes que de tueurs en série, mais ça va être d'autant plus dur de devoir agir sans se faire choper. L'ex-silhouette maintenant petit jeune aux cheveux noirs se met a lire un journal qu'il a trouvé elle ne sait où, et qui contient des textes très... spéciaux ?

    Si elle avait été là pour chercher un lieu d'urbex qui fait froid dans le dos, elle aurait été servie. Malheureusement pour elle, c'est pas pour ce genre de chose qu'elle irait s'emmerder à se balader dans une forêt boueuse, donc bon, espérons juste qu'il y aura plus qu'un simple journal de bord. Mais allez, peut-être qu'il donne vraiment des infos sur le type à récupérer pour jouer aux héroïnes ? Son ouïe se porte sur la lecture des textes, et attend tranquillement la fin, pendant que sa propriétaire s'occupe de faire l'état des lieux de la partie du manoir accessible à sa vision. Le deux avril, ouais, c'était y a pas si longtemps ça, pratique...

    Mais alors que la lecture venait de se finir, voilà donc qu'un autre fléau leur tombe dessus ! Mais comme à son habitude, elle ne va pas intervenir tant qu'elle n'est pas en danger, ne souhaitant pas apparaître à leurs yeux comme plus qu'une simple profane. Et puis de toute façon, c'est leur taf, merde ! C'est pas son dos, ils se débrouilleront bien en petit duo de sbires de l'orthodoxie, beurk...

    "Ça va là-dessous sinon ? Tu t'en sors ?"

    Elle sert juste de décoration à ce stade, mais c'est l'effet escompté.

    Momoe Senatore
    https://www.jjk-rpg.com/t60-momoe-senatore-finito#140handn
    Tengen Jou
    Membre de la garde
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    -Tengen est assez grand, 1m85
    -Très souvent bien habillé et bien coiffé, costard, long cheveux rouges
    -Un sourire apaisé ou un regard indifférent
    Messages :
    33
    Ryos :
    3450
    Fragments d'Emotions :
    0
    Membre de la garde
    Lun 26 Fév - 16:35
    Tengen commençait à se gratter la tête, sentant le mal de tête approcher. Cet endroit était celui d’un fou furieux, là où il se planquait avec des gosses. Il décidait d’arrêter de penser à cette chose tellement le dégoût remontait en lui. Il montrait seulement son badge d’exorciste à celui en bas avant de le ranger. Il réfléchissait encore et encore, surtout avec la supposée civile à ses côtés. Il ne voulait pas qu’il lui arrive quoique ce soit, son honneur ne lui permettait pas une telle chose. Un soupir sortit de ses lèvres, perdant sa concentration un court moment.

    C’était à ce moment qu’il écoutait les dires de l’homme en bas, lisant le journal avec tout ce qu’il en incombe. Et ben, c’était pas joli. Il le suivait du regard de loin, s’approchant en direction de la porte, la fameuse. Il l’ouvrait, assistant à un spectacle qui semblait le choquer. Une voix étrange parvint même jusqu’aux oreilles de Tengen, se doutant que ce n'était pas celle d’une petite fille mais bien d'un chamane ou d’un fléau. Il se tournait un bref instant en direction de la femme à ses côtés, un regard étrange en levant ses bras sans trop savoir quoi faire.

    ”-Ahem, pardonnez-moi, je n’ai pas trop d’autre choix. C’est plus sûr d’être à mes côtés que trop loin.”

    Malgré ses deux deux mètres, Tengen attrapait la femme par les hanches assez maladroitement. Il la portait à bout de bras, montrant qu’il n’y avait aucune intention étrange de son côté et qu’au contraire, même ça, il n’était pas à ses aises. Étrangement, il n’avait absolument aucune difficulté à faire ceci, ce qui aurait pu choquer quelques personnes. Puis, avec elle dans ses bras, il sautait directement dans le vide pour rejoindre l’autre exorciste en bas. La chute semblait, aux yeux d’autres, un peu moins violente qu’il n’y paraît.. Uniquement grâce à une lévitation utilisée au bon moment. Ahem. Arrivé au sol et ayant subi l’impact pour elle, il la reposait tranquillement en toussotant.

    “-Occupe-toi en un peu, petit.”

    Disait-il en direction de l’autre exorciste afin qu’il s’occupe du fléau. Il n’allait pas tout faire tout seul, non plus ! Ce n’était pas amusant pour les autres de cette façon ! Sa main gauche arrivait tranquillement à se loger à l’intérieur de sa poche tandis qu’il fit un signe incantatoire discret de sa main droite, prêt à aider l’autre exorciste en cas de besoin. Son regard se portait discrètement sur la femme à ses côtés, un doute persistant à moitié depuis le début. Pointant de son menton le fléau, il répliqua.

    “-Il est horrible avec sa boîte, hein ?”

    Il devait bien l’avouer, il voulait lui tendre un petit piège pour comprendre si c’était une exorciste qui se cachait, une chamane ou bel et bien une civile.
    Tengen Jou
    https://www.jjk-rpg.com/t53-tengen-jou-termine
    Akira Karasu
    Élève de Nagoya
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Messages :
    10
    Ryos :
    500
    Fragments d'Emotions :
    0
    Élève de Nagoya
    Jeu 29 Fév - 20:18


    Sinistre decouverte

    Face à ce terrible fléau, Akira pensa d'abord à la sécurité de l'enfant. Pour éviter tout dommage collatéral, il décida de faire quelques pas en arrière pour sortir de cette pièce. Le combat approchait, il le savait très bien. Un halo de lumière traversait le plafond à cause du trou formé par sa chute. Au milieu de cette pénombre, le faisceau lumineux donnait des airs de divin à la situation. Soudainement, l'homme aux cheveux rouges sauta avec son compère pour le rejoindre. L'atterrissage se fit aussi léger qu'une plume, ce qui était étonnant vu le gabarit de la jeune femme. D'un ton condescendant, l'exorciste demanda à Akira de gérer cette situation. Il n'avait pas besoin de lui pour savoir ce qu'il devait faire. Au contraire, il voulait même prouver que le petit (comme il l'avait appelé) pouvait affronter le fléau. Néanmoins, au vu de l'aura maléfique que dégageait ce psychopathe, un coup de main serait peut-être nécessaire. Akira s'était toujours fixé trois règles d'or à suivre à chaque combat.


    Premièrement : analyser la pièce. Chaque objet pouvait être un obstacle et le déstabiliser ou le blesser bêtement. Mais comme tout stratège, il pouvait très bien les utiliser pour la victoire.

    Deuxièmement : définir la capacité et les pouvoirs du fléau. Quel était son point fort ? Le combat corps à corps ou préférait-il la distance ?

    Troisièmement : faire son possible pour qu'il n'y ait aucun blessé.

    Le jeune homme était stratège et n'agissait jamais sans réfléchir. Toutes ces réflexions étaient pour lui comme un jeu d'échec.Le sortant de ses pensées, Gripsou tendit la main vers le vide et créa une sorte de faux. Le combat était lancé. Place à l'action. Malheureusement pour Akira, il n'avait pas son matoi, son arme de prédilection. Il devait combattre à main nu. Le fléau se propulsa alors à toute vitesse en direction de l'exorciste. D'un pas léger, il esquiva plusieurs de ses coups en profitant pour analyser chacun de ses mouvements. Le combat pouvait ainsi durer des heures. Akira, du haut de ses 19 ans, voulait prouver sa supériorité à l'exorciste. Il désirait affirmer que ce combat ne lui coûter aucun effort. Il décida alors de leur parler en plein combat. Il s'adressa alors à l'homme en costume d'un ton insolent :

    - J'ai oublié de me présenter tout à l'heure. Je suis Akira Karasu, étudiant de première année à l'académie de Nagoya. Et toi qui es-tu exactement ? Et cette fille-là, c'est ta camarade ?

    Le fléau s'énerva que l'attention de son adversaire ne lui soit pas entièrement dédiée. - Toi là ? Tu me sous-estimes ! Tu ne penses pas que tu as mieux à faire que faire la causette ? Je suis Gripsou le...

    Akira ne lui laissa même pas le temps de finir sa présentation qu'il lui coupa sèchement la parole : - C'est pas à toi à qui je m'adressais, j'en ai rien à foutre de qui tu es. J'ai bien compris que tu étais une sous-merde juste en explorant rapidement cette maison aussi pourrie que ton âme !


    L'aura devint de plus en plus pesante, rendant l'air presque irrespirable. Comme d'habitude, Akira avait visé juste. La plupart du temps, les mots peuvent faire autant d'effet qu'un bon coup de poing. Il sentit le danger grandir. De rage, Gripsou commençait à baver, ses yeux s'injectèrent de sang. Il ne pouvait pas plus sombrer dans la folie, ni même contrôler ses pulsions meurtrières. Son aura prit alors une forme sphérique, qui grossissait à vue d'œil.

    D'un souffle presque inaudible, il put dire ses quelques mots avant de jeter ce qui ressemblait à une énorme boule noire en leur direction : - Je voulais juste que quelqu'un m'aime...

    Akira Karasu
    Momoe Senatore
    Tenancière d'établissement
    Rang :
    2
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    - Grande dame borgne de 2m08
    - Possède un fort accent italien
    - Ne porte généralement pas son cache-oeil, laissant apparaitre un "oeil" blanc à la place.
    "La pêche, ça s'ra dans la bière ou les dents ?"
    Messages :
    45
    Ryos :
    2550
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Kanto
    Tenancière d'établissement
    Sam 2 Mar - 14:39






    Sinistre découverte





    Elle qui pensait pouvoir rester loin de tout ce qu'il se passait pour encore un moment, voilà qu'elle se fait inclure de force dans la situation ! L'exorciste aux cheveux rouges l'attrape par les hanches (ce qui a comme effet de faire grincer des dents Momoe, qui déteste ce contact), et saute avec elle ! Elle a beau ne pas être spécialement grosse, sa taille fait vite grimper son poids, qui tourne autour des 90 kilos. Alors quand elle voit qu'elle réussi a se faire porter comme une vulgaire brindille, son étonnement est.. bah pas présent en fait. Bah ouais, elle a aussi ce genre de capacité, et soulever ce poids n'est rien pour elle aussi. Mais bon, la couverture doit tenir, et la maudite est prête à sortir son meilleur jeu d'acteur pour la conserver. Elle feint une surprise face à la force de son nouveau moyen de déplacement, et en profite pour exprimer son mécontentement.

    "HEIN ? EH MAIS, REPOSE MOI ? C'EST QUOI ÇA ! COMMENT TU FAIS ?"

    Purée, si ça c'est pas vraiment la honte... Ça lui fait mal au coeur même, de se rabaisser à ce niveau. Mais elle n'a pas le choix, alors c'est comme ça que seront ses agissements.

    Le choc avec le sol est doux, et Momoe comprend bien vite que cela devrait être dû à un mic-mac d'exorcistes, surement une histoire de lévitation où je ne sais quoi. Pour le compte de  son personnage de civile, elle ira juste faire comme si elle pensait que c'était un athlète de haut niveau, et que c'est pour cette raison qu'il réussit à faire ça. Au moment où ses pieds touchent de nouveau le sol, ils font quelques pas en arrière pour s'éloigner de mister costar, avant que la bouche de leur propriétaire se décide à commenter l'action.

    "Putain, t'es un champion olympique ou quoi ? C'est quoi c'truc de taré ??"

    Maintenant en bas, elle pouvait analyser un peu mieux la pièce. Même s'il faisait sombre, elle arrivait à distinguer ce qui devait être une petite fille à moitié crevée, ce qui eu comme effet de lui donner un grand frisson dans le dos. La barmaid a beau être quelqu'un de relativement insensible, l'horreur de la scène reste bien réelle, et il est évident qu'elle toucherait n'importe qui. L'œil "non-voyant" vient aussi lui indiquer la présence d'autre chose, qui se trouve être un fléau. Grand, ressemblant à un clown, il parle fort et a l'air complètement jeté. Si elle peut continuer à faire l'innocente pour qu'il se concentre sur les deux exorcistes à la place d'elle, ça serait tant mieux. Mais alors qu'elle était en train de le zieuter de haut en bas pour se faire une idée du danger qu'il pouvait être, voilà qu'on lui demande ce qu'elle en pense !

    "Ouais, horrible..."

    MERDE ! ELLE VIENT DE FAIRE UN BOURDE ! VITE VITE ! SE RATTRAPER D'UNE FAÇON OÙ D'UNE AUTRE !

    "Mais, on dirait pas plutôt une fille ? Elle a les cheveux longs...."

    Elle pointe du doigt la fille recroquevillée derrière le fléau. Ouf, elle l'a échappé belle, ça serait con révéler sa vraie nature devant deux exorcistes, ça pourrait lui attirer des problèmes... Vaut mieux faire gaffe à l'avenir, surtout si il lui parle comme ça, il faut garder sa vigilance... Et maintenant qu'on lui demande qui elle est, elle vient se présenter. Momoe n'est pas la camarade d'un exorciste, beurk.

    "Camarade ? Nan moi j'viens pour faire d'l'urbex, j'connais même pas son nom."

    Et juste après avoir répondu, voilà que maintenant il s'adresse directement au fléau ! Bon Dieu, mais ils font tout leur possible pour lui faire faire une connerie ouuuu...

    "Bah, tu parles à qui ?"

    Jouer la conne, ouais, restons sur le plan de base, jouer à la conne, c'est bien, ça.

    Momoe Senatore
    https://www.jjk-rpg.com/t60-momoe-senatore-finito#140handn
    Tengen Jou
    Membre de la garde
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    -Tengen est assez grand, 1m85
    -Très souvent bien habillé et bien coiffé, costard, long cheveux rouges
    -Un sourire apaisé ou un regard indifférent
    Messages :
    33
    Ryos :
    3450
    Fragments d'Emotions :
    0
    Membre de la garde
    Dim 3 Mar - 17:34
    Tengen préférait ignorer les cris de détresse et d’exclamation lorsqu’il portrait la femme pour descendre. Après tout, il était tout d’abord mal à l’aise de toucher une autre personne, et encore plus de sa vraie identité. Ses doutes ne faisaient que s’accroître. Une personne dont il ne pouvait sentir la présence via son énergie occulte, comme si elle en était entièrement dépourvue, de plus dans un endroit où quelques fléaux se terraient ? C’était plus que louche aux yeux de l’exorciste. Alors il préférait garder un œil sur elle. Si elle était aussi un fléau étrange qui a évolué…

    Cependant, en voyant la réaction de l’exorciste se présentant à nouveau et qui semblait être atteint dans son égo, Tengen souriait légèrement, soufflant à peine avec son nez. Il en était amusé, non pas parce qu’il le prenait de haut ou quoique ce soit. En vérité c’est comme s’il se voyait lui aussi à sa première année à l’académie. C’était un sentiment étrange. Il trouvait sa réaction presque mignonne ! Il secouait doucement sa tête pour lui répondre.

    “-Tengen, membre de la garde du Kanto. Un peu policier en somme.”

    La dernière partie de la phrase était destinée à la femme à ses côtés. Si elle ne connaissait rien au monde des exorcistes, c’était un peu sa meilleure couverture. Ce qu’elle ne savait sûrement pas, c’est que pendant cette discussion, il disparaissait tout simplement. Non, tout simplement, il se dissimulait avec son énergie occulte. C’était une technique pitoyable en vérité, servant uniquement à éviter les yeux des profanes. Bien sûr, il faisait comme si de rien n’était.

    "-Et non, ce n'est pas ma camarade. Elle était ici alors j'ai préféré la ramener avec pour ne pas qu'elle soit plus en danger. D'ailleurs, votre nom, c'était.. ?"

    Cependant, il avait bel et bien oublié une chose dans sa précipitation. Il ne s’attendait pas à voir la jeune fille ici, dans un tel état. Ses sourcils se froncent tout seuls. Il était en colère et ne cherchait absolument pas à s’en cacher. C’était comme s’il avait un peu échoué à son devoir en laissant une potentielle civile assister à un tel spectacle. Peut-être que la laisser en haut aurait été un meilleur choix, mais il ne savait pas si d’autres fléaux s’y trouvaient.

    Son poing gauche se refermait, ne laissant que son index et son majeur collés entre eux pour former un léger cercle dans les airs. La boule envoyée par ce Gripsou qui volait dans leur direction rentrait directement dans un portail d’énergie occulte, ressortant dans un autre en face de son estomac.

    “-Je pense qu’il va mal la digérer celle-là, vous trouvez pas ?”

    Une pointe d’humour déclenchée au mauvais moment. Mais pour Tengen qui n’était pas un blagueur de base, c’était une simple indication que, malgré son visage fermé, son sang bouillonnait de plus en plus. Il ne savait pas s’il se retiendrait encore plus longtemps face à un tel déchet. Il commençait à marcher en direction de la petite fille, préférant ne pas perdre plus de temps pour s’inquiéter de son discours, passant à côté de l’élève en posant sa main sur son épaule.

    ”-Continue comme ça, t’as un grand avenir devant toi. Je suis sûr que tu peux le finir sans trop d’efforts vu le niveau que tu as montré.”

    Même s’il passait directement à côté du Gripsou, il ne se faisait pas trop de soucis. Un vilain fléau de niveau 3 ne l’inquiétait guère. La seule raison pour laquelle il ne le finissait pas de ses propres mains et retenait ses coups était pour faire briller l’élève de Nagoya, pour qu’il puisse s’entraîner sur une cible réelle et devenir de plus en plus fort. Il faut faire briller la future génération !
    Tengen Jou
    https://www.jjk-rpg.com/t53-tengen-jou-termine
    Akira Karasu
    Élève de Nagoya
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Messages :
    10
    Ryos :
    500
    Fragments d'Emotions :
    0
    Élève de Nagoya
    Ven 8 Mar - 21:48


    Sinistre decouverte


    En pleine confrontation, Akira avait du mal à comprendre ce que cette jeune femme faisait ici. Elle avait plutôt l'air de jouer un rôle, mais il n'arrivait pas à lever le voile sur la situation. Quel masque portait-elle et surtout qui se cachait derrière ? Une femme qui faisait de l'urbex en pleine nuit toute seule ? Ce n'était pas commun... ça cachait forcément quelque chose ! Mais il n'avait pas vraiment le temps de s'attarder à découvrir la vérité. Et lorsqu'elle lui demanda à qui il parlait, il décida tout simplement de hausser les épaules. Il verrait plus tard pour établir une stratégie pour la démasquer, là le plus important était que tout le monde s'en sorte sain et sauf.

    Le membre de la garde du Kanto, celui qui plus tôt avait un peu froissé son égo, lui prouva qu'il était un exorciste confirmé en renvoyant la boule d'énergie occulte lancée par le fléau. Cette technique était celle d'un clan bien connu dans le monde exorciste : les Jou. Impressionné par la technique, Akira se sentit un peu gêné quant à l'insolence qu'il avait eue à son égard un peu plus tôt. Il ne put cacher un sourire fier lorsque Tengen posa sa main sur son épaule et lui demanda de prendre les rênes. Il allait lui prouver qu'il pouvait compter sur lui ! Akira n'était pas du genre à se laisser amadouer, mais il ressentit une certaine fierté.

    Musique à écouter:

    S'avançant d'un pas décidé, il esquivait tous les coups envoyés par le fléau avec une facilité déconcertante. Les mouvements de Gripsou ne cessaient d'augmenter en rapidité. À cause des mouvements vifs du fléau, l'air se fendait comme des milliers de lames tranchantes, donnant à Akira l'impossibilité de l'attaquer de face. Il devait trouver un autre moyen pour brouiller la vue du clown. D'un pas lourd, Akira frappa brutalement le vieux plancher pour faire remonter toute la poussière de cette vieille maison abandonnée. Un nuage de cendre se forma alors dans toute la pièce. Karasu avait bien remarqué la chaise en rosier qui se trouvait juste à côté de lui. Il décida de l'utiliser comme leurre, il la lança vers la gauche pour faire croire à Gripsou qu'il fonçait droit vers lui. Le fléau trancha la chaise d'un coup sec. Il était tombé si facilement dans le piège ! Gripsou riait d'un air machiavélique quand Akira, très silencieusement, s'élança de l'autre côté pour porter le coup de grâce. Ce fut lorsqu'il s'approcha du but qu'il comprit que le fléau s'était également joué de lui en lui faisant croire qu'il n'avait pas fait la différence entre une chaise et un humain. Le clown le faucha au niveau du torse. Pendant un instant, Akira perdit connaissance et commença à tomber comme un piquet.

    Au même instant, il sentit une chaleur au niveau de son dos, ressemblant à une main d'enfant qui se posait pour lui donner de la force. Il eut alors comme un flash, imaginant tous ces enfants torturés et tués par cet horrible psychopathe. D'une force venue comme par magie, Akira, presque à terre, prit appui sur sa jambe droite, utilisant toute la force qui lui restait (et peut-être celle qu'on lui avait donnée) pour transpercer de sa main le fléau. Le fléau se désagrégea petit à petit, rendant la scène mystique. Dans son dernier soupir, il souffla :

    - Je ne peux pas partir comme ça... je refuse de mourir...je refuse de mo... je re... je..."

    Une épreuve des plus sinistres se déroula devant les yeux d'Akira. Emprisonés dans cette noirceur, les cris de détresse des enfants victimes s'envolèrent dans un bruit strident. L'atmosphère de cette pièce étouffante se fit de plus en plus légère. Les âmes des sinistrés se manifestèrent devant eux. Un regard rempli de gratitude, le sourire aux lèvres : on pouvait presque entendre leur remerciement. Akira comprit qu'en tant qu'exorciste, il est de leur responsabilité de réaliser les souhaits de ceux qui sont partis.
    Akira Karasu
    Momoe Senatore
    Tenancière d'établissement
    Rang :
    2
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    - Grande dame borgne de 2m08
    - Possède un fort accent italien
    - Ne porte généralement pas son cache-oeil, laissant apparaitre un "oeil" blanc à la place.
    "La pêche, ça s'ra dans la bière ou les dents ?"
    Messages :
    45
    Ryos :
    2550
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Kanto
    Tenancière d'établissement
    Sam 9 Mar - 13:49






    Sinistre découverte



    Vous connaissez de principe de fonctionnement des vieilles lunettes de 3D ? Un film rouge, un film bleu, et une fois la véritable image projetée, on ajoute un clone décalé bleu, et un clone décalé rouge, de sorte que chaque œil ne voit que la couleur opposée, et que le cerveau reconstitue l'image en entier, avec de la profondeur... Bien, le plus important à savoir avec cette technique, c'est que bien que chaque œil ne voit qu'une partie de la réalité, le cerveau, lui, choisit d'afficher à son porteur tout ce qu'il peut voir, sans lui rappeler que sa vision est partagée entre deux organes différents.
    Dans le cas pratique de Momoe, c'est son gadget technologique qui sert à diviser sa vision, lui offrant la possibilité de voir l'énergie occulte, et donc quiconque se déroberait de la vue des profanes. Les féaux et autres manieurs de l'énergie occulte lui sont donc visibles d'un côté, mais pas de l'autre. Et maintenant que le membre de la garde s'est dissimulé de l'œil humain de la maudite, voilà que la bille blanche qui est d'habitude un avantage se trouve devenir un très grand problème ! Elle ne remarque pas qu'il a disparu, et continue de le regarder, ainsi que de lui causer.

    "C'est bien ma veine ça putain, un garde... Autant faire encore plus gaffe à mon cul, ça pue cette histoire...."

    "Giulia, mon prénom c'est Giulia, ouais."

    Pas de japoniaiseries pour l'Italienne ! Quand on se retrouve dans un manoir "abandonné" avec des gens, on s'amuse pas à s'appeler par son nom de famille ! Au diable les formules de politesse... Et en plus, ça colle avec sa couverture d'exploratrice de forêt... Enfin, pour le prénom, elle avait choisi celui qu'elle utilise toujours comme couverture, un prénom bien italien, qui sonne on ne peut plus kuso-gaijin en compagnie de son accent. S'ils sont racistes, tant pis pour eux, Momoe s'en fiche.

    La doyenne du groupe restait toujours à son poste de plante verte, et se décida tout de même à aller faire le tour de la pièce pendant le combat. Bah quoi, le garde et l'étudiant vont bien s'occuper de la gamine, non ? Autant essayer de piquer deux-trois trucs pendant qu'ils ont le dos tourné ! Ses yeux parcourent la cave, qui ne possède pas grand-chose d'intéressant. Des vieux meubles en bois à moitié cassés, avec des bibelots anciens posés dessus. Bouts de miroirs cassés, bougie entamée aux deux tiers... Oh, mais le chandelier a l'air en argent, non ? Mais chiant à porter ça, ça se verrait trop... Hmm, ses mains viennent ouvrir les tiroirs de la commode qu'elle observait, et leur contenu ne casse pas trois pattes à un canard... Des vieilles toiles d'araignée, des bouts de papiers, et... Oh ! Elle est jolie, cette bague... La pilleuse se retourne, histoire de vérifier si elle se faisait épier par les autres, et glisse le bijou dans sa poche. Même si ça ne valait rien, c'était toujours ça de pris...

    Après avoir fait l'inventaire de la pièce, la voleuse retourne voir les deux zigotos, qui avaient fini leur combat. Bien ! Au moins elle n'avait pas eu à montrer ses cartes, et avait même pu obtenir du bric-à-brac ! L'expédition se soldait tout de même comme un échec pour elle, n'ayant pas pu tout gérer seule. Pas grave, une prochaine fois...

    Une ribambelle d'âmes de gosses se trouvait maintenant devant la grande dame, qui ne savait pas trop comment agir. De base, elle est là pour faire de l'urbex, semblerait-il... Alors que faire quand tu te retrouves face à des morts ! Autant leur laisser croire qu'elle est touchée, histoire de passer pour moins menaçante que ce qu'elle pourrait inspirer. Une larme de crocodile coule sur sa joue, pendant qu'elle fixe les fantômes. Au bout de quelques secondes, elle finit quand même par rejoindre mister costard pour aller chercher la petite fille.

    "T'inquiètes, on est là... Moi c'est Giulia, c'est quoi ton petit nom ?"

    Ah oui, elle n'a strictement rien fait mais elle vient s'attribuer le mérite ! Un sourire doux vient se coller sur son visage, pendant qu'elle tend sa main à la petite. Sa dégaine n'est peut-être pas des plus sophistiquées, mais elle sait d'expérience qu'il faut se méfier des gens en costume. Au moins elle faisait civile, elle.

    Momoe Senatore
    https://www.jjk-rpg.com/t60-momoe-senatore-finito#140handn
    Tengen Jou
    Membre de la garde
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    -Tengen est assez grand, 1m85
    -Très souvent bien habillé et bien coiffé, costard, long cheveux rouges
    -Un sourire apaisé ou un regard indifférent
    Messages :
    33
    Ryos :
    3450
    Fragments d'Emotions :
    0
    Membre de la garde
    Sam 9 Mar - 17:22
    Il semblerait que les choses commençaient à se calmer de plus en plus. L’action en devenait de plus belle durant le combat amenant Akira et le Gripsou. Tengen se l’avouait sans problèmes, mais Akira sait bel et bien se battre. Il n’en doutait pas d’un élève de l’académie de Nagoya, après tout il en a entendu de belles choses même s’il n’a jamais étudié là-bas. Il notait intérieurement de ne pas oublier son nom, au cas où il le rencontrerait plus tard.

    Mais pendant qu’Akira s’occupait de son combat, Tengen avait bel et bien compris grâce à son petit piège que la femme qui les accompagnait n’était pas une civile normale. Elle n’aurait pas été capable de remarquer la présence de l’exorciste lorsqu’il se dissimula. Ce qui le rassurait un peu c’était qu’elle ne semblait pas avoir de mauvaises intentions et c’était déjà un bon point. Alors, pour l’instant, il préférait s’occuper de la petite fille à moitié consciente. Il espérait de tout coeur que rien de grave ne lui soit arrivé, il ne saurait se pardonner de son retard au cas contraire.

    ”-Hey, petite, tu m’entends ? Hey oh ? Hmm.. Elle semble me voir mais ne plus avoir la force de répondre.. Je crois ?”

    Tengen levait doucement sa main, pointant son index juste sous le nez de la gamine. Il attendait comme ça quelques secondes, la tension visible sur son visage. Jusqu’à ce qu’un long soupir soulagé s’extirpa de ses lèvres face à l’air expiré de la petite fille par ses narines. Il riait doucement, un petit rire presque innocent lorsqu’il remarquait tout ça. S’il était un bourreau pour bon nombre de personnes, pour les innocents et d’autres exorcistes il était un ange. Il ne souhaitait pas de mal inutilement à ce genre de personnes.

    Il la récupérait dans ses bras calmement, se relevant en faisant un petit sourire à Giulia. Peut-être que le sourire pouvait paraître vraiment étrange. Il se relevait d’un air tout à fait calme avant de se diriger vers Akira, celui-ci semblant déjà avoir fini son combat -qui était bien glorieux-. Il lui tendait la petite, lui sommant de la récupérer un court instant.

    ”-Très bon combat, Akira. Je me souviendrais de ton nom, au cas où je passe à Nagoya un de ces quatre. Tu as sûrement dû y voir une cousine à moi là-bas ? Enfin, tu peux me la tenir un instant Akira, s’il-te-plaît ?”

    Une fois fait, Tengen se tournait de nouveau vers Giulia. Et, dans un mouvement tout aussi fluide qu’il se retournait, son katana se retrouvait dégainé à nouveau, directement tendu en direction de la gorge de la femme. Son sourire ne disparaissait pas une seule seconde, et pourtant ses yeux ne cachaient pas la froideur qu’il émanait. Toute l’intention de tuer émanant à l’égard de la femme apparaissait pour Tengen, comme son énergie occulte qui commençait à bouillir.

    ”-Etrange, non ? Une simple civile capable de me voir lorsque je dissimule mon énergie occulte. Et si tu m’expliquais qui tu es vraiment et ce que tu faisais ici, ‘Giulia’ ? Et fais attention à tes mots, mon bras commence à fatiguer, au cas où il commence à tomber n’est-ce pas ahah ?”

    Malgré ses mots les faisant passer pour une blague, il était totalement aux aguets. Après tout, il partait du point de vue qu'une personne étant capable d’échapper à sa détection d’énergie occulte aussi avancée était bel et bien une personne capable de menacer sa vie -enfin, à ses yeux en tout cas-. Il était uniquement suspicieux sur ces points, si cette personne n’avait pas fait semblant depuis le début, peut-être qu’il lui ferait beaucoup plus confiance. Mais là, tout de suite, il n’avait aucune compassion pour elle. Il faudrait peut-être essayer de convaincre ce vilain exorciste de la garde..
    Tengen Jou
    https://www.jjk-rpg.com/t53-tengen-jou-termine
    Momoe Senatore
    Tenancière d'établissement
    Rang :
    2
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    - Grande dame borgne de 2m08
    - Possède un fort accent italien
    - Ne porte généralement pas son cache-oeil, laissant apparaitre un "oeil" blanc à la place.
    "La pêche, ça s'ra dans la bière ou les dents ?"
    Messages :
    45
    Ryos :
    2550
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Kanto
    Tenancière d'établissement
    Dim 7 Avr - 20:15





    Sinistre découverte



    Momoe était tout de même heureuse de voir avec quel soin le garde allait récupérer la gamine. C'est sûr, la chamane n'avait pas fait grand-chose pour l'aider, mais ça faisait partie de sa couverture, qu'il fallait ne pas briser. Mais tout de même, il était un peu important de garder de l'humanité, et d'agir avec bonté face à une enfant dans cette situation. La pauvre, heureusement pour elle que son ravisseur lui avait laissé la vie sauve, mais cela risquait de faire une marque à jamais dans l'esprit de la gosse, qui s'en relèvera difficilement. Au moins, une famille l'attendait, c'était déjà ça de pris. En voyant le sourire que l'homme en costard lui tend, la maudite en laisse échapper un aussi, de soulagement avec un brin de sincérité. Elle n'est pas un monstre non plus, ce spectacle ne la rend pas insensible.

    Alors que Tengen se retourne pour donner sa protégée à l'étudiant qui les accompagne, Momoe en profite pour lever les yeux au ciel, pensant à la façon dont ils sortiraient de ce trou.

    "Je peux pas léviter, moi... Peut-être que si je grimpe au mur, ça peut le faire... Boh, t'façon j'aurais l'aide des exorcistes à mon avis..."

    Au moment où la borgne se décide enfin à fixer son regard sur ceux qui l'accompagnent, voilà qu'une lame vient s'ajouter à l'équation ! Un bref sursaut vient prendre le corps de Momoe, ne s'attendant pas spécialement à se retrouver pointée par un sabre. Pour le moment, restons dans l'optique de la coopération. En cas de soucis, la maudite aurait sûrement de quoi s'en sortir, le tout était d'agir suffisamment vite. La cible pousse un soupir et laisse ses bras ballants le long de son corps, mains visibles. Paumes en face de lui serait peut-être vu comme une posture agressive, alors il valait mieux continuer à jouer celle qui ne sait pas ce qu'elle fait là. Ses sourcils se froncent d'incompréhension et ses lèvres viennent se pincer l'une contre l'autre, pendant qu'elle semble réfléchir.

    "Énergie occulte ? C'est genre le truc des fantômes, là ?"

    Suite à cette phrase, la maudite pointe son oeil de verre.

    "J'lai acheté dans une brocante à une vieille, elle m'a dit que ça permettait de voir les fantômes, donc j'lai pris, vu qu'j'aime bien me faire peur en me baladant. Bon, c'est sûr que j'ai dû y retailler, pour que ça rentre comme il faut, mais ça rend l'urbex cent fois plus cool ! Même si j'fais gaffe, et j'fais semblant d'rien voir quand j'suis avec du monde, pour pas passer pour une folle. Mais t'es un fantôme aussi, donc ? C'est vrai que y a pas mal de mecs comme toi qu'ont une aura d'fantôme... Puis ce que j'fais ici, j'lai déjà dit, j'ai entendu parler d'un manoir flippant, j'voulais voir si y avait des fantômes, puis j'ai fait bonne pêche j'crois... Par contre... J'avais jamais vu quelqu'un buter un fantôme ! Ça pète la classe ! T'as fait ça comment ?!"

    La chamane ne changera pas de stratégie. Elle est partie pour se faire passer pour une fan d'urbex ? Elle continuera à agir comme ça, pas de raison de vendre la mèche à un garde.
    Momoe Senatore
    https://www.jjk-rpg.com/t60-momoe-senatore-finito#140handn
    Tengen Jou
    Membre de la garde
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    -Tengen est assez grand, 1m85
    -Très souvent bien habillé et bien coiffé, costard, long cheveux rouges
    -Un sourire apaisé ou un regard indifférent
    Messages :
    33
    Ryos :
    3450
    Fragments d'Emotions :
    0
    Membre de la garde
    Mar 9 Avr - 19:47
    Tengen restait calme face à la femme face à lui. Peu importe ce qu’elle disait, son katana ne bougeait pas d’un centimètre. Peut-être la prenait-il vraiment pour le plus idiot des exorcistes. Qui sait, peut-être que quelqu’un l’aurait vraiment cru. Venir faire de l’urbex, c’était plutôt pas mal comme excuses dans ce genre d’endroits n’est-ce pas ? Cependant, il semblerait qu’elle soit elle-même incapable de voir les trous dans son histoire. Son visage se renfermait encore plus avec ses mensonges, un regard glacial, comme s’il était prêt à tout trancher.

    “Oh je vois, c’est donc de la chance si tu as été capable de me voir à ce moment-là. C’était une sacrée veine que de recevoir un objet aussi rare dans une brocante, n’est-ce pas ?”, il faisait mine de sourire, une expression qui n’allait pas avec le reste de son expression. “Pourtant, c’est bizarre, lorsque Akira parlait avec le fantôme tout-à-l’heure tu disais ne pas l’entendre, lui demandant avec qui il parlait. Ni même le premier que l’on a croisé.”

    Son regard était fixé dans les siens. Il y avait presque cette rage de sang qui bouillonnait en plein dans le sang de Tengen. Il fallait bien se l’avouer, cette petite excuse était très mal trouvée. Cette femme semblait bien maladroite sur bien des points. L’idée de la transpercer et faire tout son possible pour la terrasser ici-même avait bel et bien traversé l’esprit de l’exorciste.

    “Sans compter le premier fléau qui a été présent avant même que je t’aperçoive. Sans compter que tu sembles dénuée de toute énergie. Mes sens ne me trompent pas, tu es comme invisible sur un radar géant. Alors, qui es-tu réellement ?”

    Il commençait déjà à s’impatienter. Mais voilà qu’il est sorti de cette prise tendue, alors même que l’électricité commençait déjà à se présenter, la tension à son comble. Qui ferait le premier mouvement pour terrasser l’autre entre Momoe et Tengen ? La voix d’Akira se faisait entendre derrière Tengen, lui rappelant que l’enfant était mal en point et qu’ils devaient aller chercher de l’aide ou la ramener à un spécialiste sans attendre. Tengen soupirait, rangeant avec une grande vitesse son katana.

    “Ce n’est pas fini. Tu auras encore affaire à moi, Giulia. Ne crois pas que tes mensonges idiots arriveront à me berner. La seule raison pour laquelle je ne continue pas tout ça, c’est parce que tu n’as pas montré le moindre signe d’agression depuis le début. La prochaine fois, joue la carte de la vérité si tu ne veux pas envenimer ta situation.”, sa voix était emplie de venin, sa langue acerbe attaquant à la place de son épée.

    D’un geste de sa main, c’était un grand portail qui venait se créer à ses côtés. Avec Akira, la petite fille et lui-même, le portail se refermait derrière eux alors qu’ils partaient au loin. Il n’allait pas laisser de dernières paroles plus que ça à la femme. De toute façon, il n’avait pas le temps, et d’un autre côté, il était énervé de ne pas pouvoir finir ce “combat”. Le plus important, à présent, était de ramener cette petite fille à sa famille pour qu’elle se fasse soigner et de signaler à l’Orthodoxie que la menace a été anéantie.
    Tengen Jou
    https://www.jjk-rpg.com/t53-tengen-jou-termine
    Momoe Senatore
    Tenancière d'établissement
    Rang :
    2
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    - Grande dame borgne de 2m08
    - Possède un fort accent italien
    - Ne porte généralement pas son cache-oeil, laissant apparaitre un "oeil" blanc à la place.
    "La pêche, ça s'ra dans la bière ou les dents ?"
    Messages :
    45
    Ryos :
    2550
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Kanto
    Tenancière d'établissement
    Mar 9 Avr - 20:27





    Sinistre découverte



    Hmm, effectivement, Momoe n'était pas la reine des menteuses. En général, elle préférait une vérité bien dissimulée que des paroles pour récupérer une erreur, mais il semblait que pour cette fois, elle n'avait pas eu le choix. Ce garde se trouvait être quelqu'un de rusé, qui sentait la merde et qui savait réagir en conséquence. Pour ce qui est de l'urbex, peut-être que ça allait encore tenir un moment, mais pour le reste... Cet exorciste ne semblait pas vraiment au courant de l'existence des maudits, ce qui était surprenant. Bon, c'est vrai que c'est une condition plus que rare, mais quand même ! Il a dû aller à l'académie, mais si il n'y avait pas de cas comme elle dans la promo, ils n'ont sûrement tout simplement pas abordé le sujet...

    Ça aurait été cool, qu'il soit au courant de ce que ce serment implique, tout de même. Peut-être qu'il l'aurait considéré comme plus inoffensive que ce qu'elle n'est vraiment ? Car là, on dirait que cet exorciste vient de tomber face à une maîtresse des fléaux, ce qui n'est quand même pas du tout le cas, déjà que ne serait-ce que les voir est impossible, alors faire ami-ami avec...

    Le visage de Tengen se fermait encore plus, ce qui eu comme conséquence de faire réaliser à Momoe l'ampleur de sa bêtise. Elle est honnête avec les gens de l'ombre, et ment comme elle respire face au "camp du bien". Ça devait finir par lui retomber dessus un de ces quatre, et il semblerait que ce jour soit enfin arrivé.

    "Hmm, ça m'a coûté la peau du cul, ouais... Et comme je viens de le dire, j'voulais pas qu'on me prenne pour une hurluberlue, puis j'ai vu que vous aviez l'air de savoir ce que vous faisiez, avec votre aura de fantômes. Moi j'me bat pas, j'voulais pas rentrer là-dedans, puis j'en sais rien de pourquoi j'suis invisible, moi."

    La tension était à son comble, et Momoe faisait tout son possible pour garder son personnage. C'est vrai que manquer complètement d'énergie occulte peut la faire passer comme une maître en l'art de la dissimulation, mais putain, elle est juste pas capable de maitriser l'énergie occulte, c'est tout ! Faut écouter en cours, hein ?!
    Et alors que Tengen aurait pu lui répondre, voilà que l'adolescent se décide à parler, et veut faire en sorte qu'ils se barrent. Tant mieux pour elle, au moins personne n'ira l'emmerder plus longtemps. La marche de retour, par contre, sera looongue...

    Quand le garde finit par baisser son arme, c'est un soupir que laisse échapper la grande femme. Non pas un soupir de soulagement, non, mais un soupir plein d'agacement, celui de quelqu'un sur les nerfs. Super, maintenant elle était dans le collimateur d'un con pareil, espérons qu'elle ne soit pas amenée à le recroiser. La pluie des paroles du roux glisse sur la toile cirée de l'indifférence de l'Italienne, qui se doute bien que ce ne sont que des menaces en l'air pour se rendre crédible. Qu'il s'en aille, ouais, adios !

    "Ciaooo, à la prochaine alors"

    Et finalement, au moment ou le portail disparaît et que Momoe se rend compte du silence ambiant, voilà que le petit air suffisant qui commençait à prendre place, s'en alla tout aussi vite. La maudite était dans un trou, sous le sol, et allait devoir trouver un moyen de remonter.

    "TOI TU VAS VOIR SI J'TE REVOIS, PUTAIN !"

    Ah oui, maintenant que la tension est redescendue, il faut bien que l'énervement s'échappe ! La chamane n'est pas bloquée, non, même si elle ne sait pas léviter, il faut croire qu'elle a tout un petit jeu de talents à son actif. Les murs de la cave sont en vieux bois, parfait. Il fallait maintenant prendre son mal en patience, et utiliser ses ongles comme des piolets, pour remonter cette voie vierge, lisse de toute prise. La main droite de la grimpeuse vient se poser sur la paroi, et ses ongles viennent s'y planter. L'autre main suit, et en se tractant dessus, la tête de la grande femme se retrouve encore plus loin du sol que ce qu'elle a l'habitude d'être. Petit à petit, et mouvement par mouvement, les griffes de Momoe finissent par dire bonjour à la lumière extérieure, suivies du corps tout entier de la maudite. Pfiou, enfin sortie de ce trou, maintenant, il ne restait plus qu'à rentrer chez soi, les mains presque vides, à l'exception d'un pauvre anneau en argent, dénué de tout interêt à part son esthétisme. Quelle idée à la con que d'avoir suivi des rumeurs...
    Momoe Senatore
    https://www.jjk-rpg.com/t60-momoe-senatore-finito#140handn
    Contenu sponsorisé
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    Sauter vers: