JUJUTSU KAISEN RPG///DOMAIN EXPANSION///ARC I : BIG BOOM THEORYPLATEFORME RP///ESPACE COMMUNAUTAIREIL EST TEMPS POUR VOUS D'ÉTENDRE VOTRE TERRITOIREJJK RPG
Qu'est-ce que JJK RPG ?
Jujutsu Kaisen est une œuvre jeune, parue en 2017, mais la critique et le public s’accordent pour dire qu’il s’agit déjà d’un nouveau classique du shônen. En un sens, il est le digne héritier de Hunter x Hunter ! Sauf qu’il se déroule dans le monde réel, à notre époque actuelle. Et c’est peut-être ce qui rend ce manga encore plus intéressant.

Sublimer le fantastique dans le shônen est la prouesse que réalise le manga de Gege Akutami. Nous avons choisi de prolonger cette proposition artistique. Jujutsu Kaisen RPG offre une expérience unique dans un univers original directement inspiré du manga éponyme et de notre monde actuel. À mi-chemin entre la sci-fi d’anticipation et l’urban-fantasy, nous faisons le choix de mettre en avant une uchronie à la fois punk et spirituelle. Un monde qui ressemble à notre futur proche et qui propose une nouvelle visite des thèmes abordés par Jujutsu Kaisen. Plus qu’un RPG, c’est un récit philosophique interactif qui est proposé.

Trois histoires entremêlées, trois sociétés superposées : celle des profanes, qui ne maîtrisent pas l’énergie occulte ; celle des exorcistes, qui maîtrisent et contrôlent l’énergie occulte ; celle des fléaux, êtres malfaisants constitués d’énergie occulte.

Neuf factions sont représentées à travers les différents mondes. Des tensions nombreuses apparaissent et persistent entre elles, mais une menace commune les met toutes sur le même niveau de danger : le retour du plus grand fléau de tous les temps, communément appelé “la Fin”.

La société des profanes :
  • L’Empire du Nouveau Japon, devenu une dictature après la crise économique mondiale de 2025, a un contrôle total sur sa population et possède de nombreuses polices

  • Insidious, considéré comme un cyber-État, est une organisation secrète de hackeurs qui s’est emparé des Internets

  • La société exorciste :
  • L’Orthodoxie exorciste, secte blanche, est une institution bouddhiste ancestrale qui gère l’énergie occulte au Japon et plus largement en Asie ; elle produit les écoles, les diplômes d’exorcistes et fonctionne sur l’autorité des 7 clans exorcistes.
  • L’Eglise Noire, secte noire, rassemble des Maître des Fléaux révolutionnaires qui luttent contre l’Orthodoxie et l’Empire du Nouveau Japon en perpétrant des attentats terroristes dans les grandes villes.
  • La Cabale de l’Harmonie, dont le nom n’est même pas assuré, est une mystérieuse secte noire shintoïste qui serait en train de s’infiltrer dans les différents sphères de pouvoir.

  • La société occulte (fléaux) :
  • La Pénurie est un fléau né de la peur du manque. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Afrique, le Moyen-Orient, l’Indonésie et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • L’Épidémie est un fléau né de la peur de la maladie. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Inde, une partie de l’Amérique du Sud et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Captivité est un fléau né de la peur de l’emprisonnement et de l’esclavage. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Amérique du Nord, l’Europe de l’Ouest, et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Guerre est un fléau né de la peur du conflit. Elle forme un empire occulte qui règne sur la Russie, la Chine, l’Europe de l’Est et une partie du Japon et cherche à se répandre.

  • Que ce soit dans le monde matériel ou dans les mondes occultes, tous ces groupes se vouent, chacun à leur manière, à l’extension de leur territoire. Les joueurs auront donc tout le loisir de venir impacter ces intrigues en mouvement : aider les factions, devenir leurs chefs, les détruire, en créer de nouvelles… en prévision des troubles à venir.
    TOPSITES
    news
    13/01/2024 : Période de pré-ouverture de JJK RPG.

    01/02/2024 : Début du mois d'ouverture de JJK RPG.

    24/03/2024 : Fin de l'ouverture de JJK RPG. Lancement officiel.

    01/04/2024 : Evènement d'initiative : DEAD CAN DANCE (Fête d'O-Bon, la Fin de l'Âge Mort).

    V/O.R : Virtual or Occult Reality ? | Demande de Missionpar Matière et MouvementMar 23 Avr - 17:07
    Blinded by the lights [PV: Sawada Yahiru]par Yahiru SawadaLun 22 Avr - 6:12
    T.O.K.Y.O NOIRE ▬ Ringo & Yahirupar Yahiru SawadaLun 22 Avr - 4:51
    CEREMONIE ▬ LA CEREMONIE DU GIpar Ringo ShinjitsuDim 21 Avr - 19:42
    LES TRADITIONS DANS LE SANG ▬ DÉMARCHE CLAN KAMOpar Masaaki KamoDim 21 Avr - 17:53
    F. Progression Renzo Joupar Renzo JouDim 21 Avr - 14:26
    renzo jou || starboy (100%)par Temps et EspaceDim 21 Avr - 11:58
    EXPEDITION EXTERMINATION | MISSION par Shuhei JouDim 21 Avr - 11:20
    CELEBRATION FLEAUX ▬ LES 64 HEXAGRAMMES DE LA GUERREpar Keisuke SakamotoSam 20 Avr - 23:55
    F. Progression Lewis Crownpar Temps et EspaceSam 20 Avr - 23:27
    Lewis Crown. [ Terminée ]par Temps et EspaceSam 20 Avr - 23:00
    Haunting shadows [PV: Tengen]par Tengen JouSam 20 Avr - 17:41
    Totaux des votes des joueurspar Matière et MouvementVen 19 Avr - 2:33
    Le Deal du moment : -40%
    Tefal Ingenio Emotion – Batterie de cuisine 10 ...
    Voir le deal
    59.99 €

    Bonne nuit aux ivrognes, bonjour aux travailleurs ! [ft. Keisuke Sakamoto]
    Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
    Keisuke Sakamoto
    Garagiste - Kyūjin
    Rang :
    2
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    - Métis franco-japonais d'1m80
    - Porte souvent son imper' rouge pour cacher les tâches de sang tel Deadpool (s'il ne l'a pas, il arbore des tenues "sobres")
    - Physique assez svelte, mais pas dénué de muscles pour autant
    "En quête de la prime sur ta tête."
    Messages :
    32
    Ryos :
    3950
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Kanto
    Garagiste - Kyūjin
    Lun 4 Mar - 20:39
    • Keisuke Sakamoto
    • Momoe Senatore
    Bonne nuit aux ivrognes, bonjour aux travailleurs !
    Il est vrai que Keisuke n'y était pas allé avec le dos de la cuillère pour décapsuler sa bouteille (en même temps, il n'en a pas à disposition). Mais bon, il n'avait pas vraiment d'objet pour, et à moins de risquer l'intégrité de son alliance, ou la volonté de faire le kéké en l'ouvrant avec son revolver, les options n'étaient pas bien grandes. Pour lui, l'ouvrir sur le bar avait été la solution la plus logique sur le moment, mais clairement pas la meilleure selon Momoe, qui ne tarda pas à faire tomber les réprimandes.

    "Oups, j'ai peut-être trop pris mes aises..."

    - Ah oui merde, désolé... Je me suis dit que ça te dérangerait pas...

    Il passa la main sur la "marque", et de son côté rien à dire. La "griffure" se sentait à peine, et n'était pas beaucoup plus visible, pas de quoi en faire tout un plat selon le français. Et puis, au moins ça faisait une cicatrice de guerre au comptoir, une anecdote à raconter à l'occasion ! Mais bon, si elle était vraiment atteinte par ce sacrilège, Keisuke décida de ne pas se justifier davantage et se contenta de rester sur des excuses. De toute manière, son attention fut vite portée sur la musique, qui venait encore de changer, et qui était encore plus tendancieuse que les précédentes. Vu l'état de Momoe, il ne s'attendait pas à ce que sa colère redescende en une seconde et qu'elle se mette à se déshabiller, ce qui était une très bonne chose. L'homme se contenta de froncer les sourcils et ouvrir grand les yeux de surprise, se demandant si la tenancière comptait passer sur autre chose, mais visiblement non. En bon français, il ne manqua évidemment pas d'énoncer son avis sur le sujet :

    - Ah oui mais elle est spéciale ta playlist ! Autant les précédentes ça pouvait aller, mais là c'est plus que connoté !

    Et pour bien continuer sur la piste des mauvaises interprétations, Momoe remarqua enfin que le "coeur" de Keisuke était déjà pris, en dirigeant la conversation sur son alliance. Était-elle choqué qu'il soit rentré dans son "jeu" malgré son union ? Allait-elle lui demander de partir et de ne jamais la recontacter à cause de ça ?

    - Oui, c'est en grande majorité pour ça ! J'ai 23 ans, tu me pensais plus jeune ? Mon union, on va dire que c'est une histoire compliquée qui a été mise en place pour faciliter les choses.

    Il est vrai qu'un "jeunot" comme lui n'avait pas tendance à s'engager si vite et que ça pouvait surprendre, surtout qu'en temps normal l'"élue" était considérée comme l'"amour de toute une vie", ce qui était loin d'être le cas ici. Le côté européen du blond commença à prendre encore plus le dessus, et il plaça ses avant-bras sur le bar en vue d'agrémenter ses explications orales. Mains qui virevoltent et font des signes dans tous les sens, rien de bien inhabituel pour l'italienne qu'était Momoe.

    - Pour t'expliquer plus en détail, je suis tombé sur une femme rejetée par sa famille parce qu'elle n'avait personne, et moi j'étais seul et mal vu par la société. Donc je lui ai proposé qu'on se marie, comme ça elle a un poids de moins sur les épaules, et moi ça me permet d'ajouter une ligne à mon intégration totale. Je sais que ça fait profiteur qui s'engage pour les papiers, mais je les ai déjà, donc c'est principalement pour le regard des autres que j'ai fait ça.

    Keisuke marqua un temps de pause, les mains maintenant jointes comme un signe de prière, côté extérieur collé contre le bois, avant de reprendre :

    - Je viens d'y repenser, mais je crois que je vais pas lui dire pour la mésaventure qui m'a mené là. Mariage factice ou pas, si elle apprend que j'ai parlé pendant des heures avec une femme, je risque de pas finir la semaine...

    Le pauvre s'imaginait déjà en danger de mort, un couteau de cuisine planté à travers le col du manteau qui le tenait accroché au mur, un peu comme une petite brute qui aurait suspendu l'intello de la classe au porte-manteau. Certes il était l'homme de la maison, mais certainement pas celui qui faisait la loi.
    Il ne manque plus au petit couple qu'une fillette qui lit dans les pensées et un chien qui voit l'avenir pour être la famille parfaite !
    Keisuke Sakamoto
    https://www.jjk-rpg.com/t58-un-vent-de-passion-soufflera-dans-vos-coeurs-keisuke-sakamoto-terminee227823077654921216
    Momoe Senatore
    Tenancière d'établissement
    Rang :
    2
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    - Grande dame borgne de 2m08
    - Possède un fort accent italien
    - Ne porte généralement pas son cache-oeil, laissant apparaitre un "oeil" blanc à la place.
    "La pêche, ça s'ra dans la bière ou les dents ?"
    Messages :
    45
    Ryos :
    2550
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Kanto
    Tenancière d'établissement
    Mar 5 Mar - 14:42






    Bonne nuit aux ivrognes, bonjour aux travailleurs !



    Excuses données, excuses acceptées. La griffure est petite de toute façon, donc c'est pas bien grave... La conversation avait été redirigée sur autre chose, la musique... La remarque de Keisuke fait tiquer Momoe, qui ne réalise que maintenant que les musiques étaient tendancieuses ! Le visage de la barmaid devient rouge vif, ses yeux s'écarquillent, et son verre vient entrer en contact rapidement avec le bar. C'est une situation rarissime que l'invité de la gérante peut observer, la grande dame n'ayant vraiment pas tendance à montrer comment elle se sent ni à laisser la gêne l'atteindre ! Elle s'agite, complètement stressée de comment l'homme en face d'elle avait pu interpréter la musique, et merde...

    "Ah ! Nan ! Mais ! C'é-C'é-C'était pas voulu ! Putain nan ! C'est la playlist de fin de soirée que j'ai dû relancer ! J'y ai pas fait gaffe ! T'es marié, tant mieux pour toi ! J'ai pas l'intention de coucher avec toi !"

    "Putain... La honte, il a dû me prendre pour une chaudasse qui l'a invité pour faire mes affaires avec lui.... La honte......."

    Effectivement, c'est la honte ! Momoe vient attraper son téléphone sur le coup et va couper la musique, avant de chercher quelques secondes pour trouver une nouvelle playlist moins tendancieuse. Pfff, vraiment la honte, sérieux.... Une nouvelle musique se lance, changeant d'époque et d'ambiance, pour le mieux.


    Ah, voilà quelque chose de différent, une musique qui donne plus envie de bouger les meubles que de s'allonger dessus ! C'est plus entrainant, mois étrange, tout va mieux... Bref ! La discussion continue, et pour le mieux ! On parle de son mariage maintenant, c'est bien ça, c'est bien... 23 ANS ? IL A 23 ANS ? ILS ONT 10 ANS D'ÉCART ??? Momoe s'en fout de côtoyer des personnes qui n'ont pas son âge, mais là, ça fait mal à l'égo... Putain... Elle doit passer pour une vioque.... Mais bon, au moins elle vit sa vie comme elle le souhaite, n'étant pas enfermée dans un mariage arrangé, avec quelqu'un qui a l'air d'être sacrément possessif, pour que le petit jeunot ait à devoir cacher cette rencontre ! L'Italienne reprend la parole, toujours un peu gênée, mais le montrant moins.

    "... Tu t'embêtes beaucoup pour faire plaisir aux petits yeux de ceux qui te détesteront toujours autant, t'es optimiste..."

    "Optimiste, ou juste con !"

    "Elle est du genre jalouse ? Alors que vous êtes ensemble pour une histoire d'intégration ? C'est... spécial... ça t'embête pas trop d'être avec quelqu'un comme ça alors que tu ne l'aimes pas ? Fin... à part si malgré le mariage arrangé, vous vous aimez quand même, mais bon, j'ai pas l'impression que c’est le cas, mais corrige moi si je dis une connerie."

    Heureusement qu'elle ne s'embête pas à essayer de passer pour une gentille Japonaise, elle n'aurait pas accepté de passer plus d'une semaine dans un mariage arrangé ! Passer toute sa vie avec quelqu'un qu'on n’aime pas ? Plutôt crever, ça doit être d'un ennui.... Surtout si en plus, elle est jalouse ! Oh non, Momoe serait condamnée à vivre comme une nonne... Brrr, beurk, impossible à imaginer pour elle, quel enfer...

    "J'pourrais pas, t'as une détermination de zinzin, mec..."

    Momoe Senatore
    https://www.jjk-rpg.com/t60-momoe-senatore-finito#140handn
    Keisuke Sakamoto
    Garagiste - Kyūjin
    Rang :
    2
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    - Métis franco-japonais d'1m80
    - Porte souvent son imper' rouge pour cacher les tâches de sang tel Deadpool (s'il ne l'a pas, il arbore des tenues "sobres")
    - Physique assez svelte, mais pas dénué de muscles pour autant
    "En quête de la prime sur ta tête."
    Messages :
    32
    Ryos :
    3950
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Kanto
    Garagiste - Kyūjin
    Mar 5 Mar - 19:00
    • Keisuke Sakamoto
    • Momoe Senatore
    Bonne nuit aux ivrognes, bonjour aux travailleurs !
    Ah, tiens, après plusieurs minutes assez douteuses, voilà que le quiproquo s'envolait vers d'autres cieux. Momoe était passée de blanche comme une craie à aussi rouge que l'imperméable de Keisuke, ce qui ne manqua pas de le faire rire. Ses doutes étaient levés, et c'était tant mieux, comme ça leur relation était lavée de tous soupçons et pouvait ainsi perdurer dans l'amitié platonique. Toujours en train de s'esclaffer, le poing devant la bouche afin de la "couvrir", le chamane regarda sa congénère paniquer et se lancer sur un changement de musique d'un autre style, qui cette fois était inconnue aux oreilles du français.

    - Honnêtement ? Je t'avoue que je me suis posé des questions, en voyant que tu mettais ça mais que tu bougeais pas d'un pouce !

    Aucun mal de son côté, la situation l'amusait plus qu'autre chose. Sa réaction aurait sans doute été différente si Momoe avait décidé de lui sauter dessus sans crier garde ! Quoi qu'il en soit, elle n'était pas intéressée et il était marié, de quoi continuer la discussion un peu plus longtemps sur le sujet. Peut-être que si la borgne n'était pas trop occupée à gérer intérieurement sa gêne, elle serait en train de le dévisager de son unique oeil, visiblement surprise qu'un jeune homme se mette volontairement dans une condition pareille.

    - Que veux-tu ? Il faut bien des modèles pour faire changer les mœurs. Ma façon de faire étant de montrer que les étrangers n'ont jamais été un danger, et qu'on peut parfaitement s'intégrer. Quitte à ce que je doive faire des sacrifices comme ça...

    Plus con qu'optimiste, en effet, mais il parait que tous les génies sont incompris ! Les incompris sont incompris car ils ne connaissent pas la compréhension disait une grande philosophe, ou presque.

    - Pas tellement en vrai, elle m'apporte une compagnie non-négligeable, ça stimule mon quotidien ! Et puis si jamais on vient à rencontrer quelqu'un qu'on aime, on se séparera ! Enfin je crois, je sais pas ce qu'on a convenu dans ce cas de figure.

    Il se passa la main sur le crâne afin de frotter ses cheveux clairs, se faisant la réflexion que comme il ne se voyait pas avoir de relation amoureuse, il ne se souvenait pas avoir réfléchi à ce type de situation. Peut-être qu'un contrat de mariage effectué au préalable - et non songé par les joueurs - viendrait éclaircir sa lanterne ?

    - Bien sûr que je suis déterminé ! Comment tu veux faire changer les choses et atteindre des objectifs pareils sans avoir le mental pour ? C'est pour ça que je perdure sur cette route, afin de montrer que c'est pas impossible !

    Et le voilà qui était parti sur un discours de motivation, afin d'exposer sa manière d'agir. Il expliqua à Momoe que sa façon à elle de vivre leur exclusion était la plus "intelligente" pour sa personne, mais que lui visait à également agir au nom de ses semblables.
    L'activiste numéro 1 des coincés au Japon en effet
    Keisuke Sakamoto
    https://www.jjk-rpg.com/t58-un-vent-de-passion-soufflera-dans-vos-coeurs-keisuke-sakamoto-terminee227823077654921216
    Momoe Senatore
    Tenancière d'établissement
    Rang :
    2
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    - Grande dame borgne de 2m08
    - Possède un fort accent italien
    - Ne porte généralement pas son cache-oeil, laissant apparaitre un "oeil" blanc à la place.
    "La pêche, ça s'ra dans la bière ou les dents ?"
    Messages :
    45
    Ryos :
    2550
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Kanto
    Tenancière d'établissement
    Mer 6 Mar - 19:28






    Bonne nuit aux ivrognes, bonjour aux travailleurs !




    Momoe n’était pas très persuadée par les convictions de Keisuke. Oui, c’est sûr qu’en étant optimiste, il était possible de penser pouvoir changer les mœurs, mais la fougue de la jeunesse avait quitté la trentenaire depuis un moment… Bonne chance pour tenter de jouer le modèle, être le gendre idéal ça a beau bien marcher en général, mais pour faire évoluer l’avis d’une population aussi raciste… L’espoir fait vivre !

    "Putain, il s'était posé des questions... Comment j'ai pu ne pas y faire gaffe ? C'est vrai que la musique était bizarre, mais j'aime pas les mecs, moi..."

    Et ouais, mais c'est pas parce qu'on sait qu'on est lesbienne, que les autres vont le deviner ! Il faut faire attention à comment on agit, Momoe... Pas envie non plus de le venir le dire au premier venu, mais sans aller jusqu'à le cacher ! Il le découvrira au moment venu, ça prendra le temps qu'il faut...

    "Mouais, la compagnie, ça doit pas te faire du mal j’imagine, tant mieux pour toi si ça te convient alors… C’est cool d’avoir une détermination comme ça, tu fais bien, ça peut permettre aux choses d’avancer…"

    Ou pas, Momoe penche d’ailleurs plus sur le "pas".

    "Ça fait un bail que j’ai abandonné, même depuis petite on me cassait les couilles à cause de mon nom de famille, ça faisait rire mes camarades de le prononcer avec un accent cliché et mal fait, puis tu penses bien que maintenant c’est devenu encore pire. Mais j’le lâcherais pas, c’est mon héritage culturel, puis je le tiens de mon père."

    Le sujet qui fâche ! Le petit papa chéri de l’apprentie mafieuse ! Elle est coincée dans ce pays de merde, pendant que lui, s’amuse tranquilou à l’autre bout du globe ! C’est vrai qu’elle a choisi de retourner ici, mais pas de se retrouver bloquée ! La barmaid devrait arrêter de se prendre la tête avec ça…

    D’ailleurs, la cigarette de la gérante arrive à sa fin, et le peu d’énergie restante dans le corps de la couche-tard aussi. Le verre d’alcool n’avait pas aidé non plus, et la petite aiguille de l’horloge visible depuis le comptoir s’approchait dangereusement des huit heures. Le bar ouvre au public à dix-sept heures, alors il faut que la gérante se lève avant, et son sommeil est en train de prendre sacrément cher. Il va falloir prendre une décision, même si elle risque de sembler méchante pour l’invité. Momoe porte son verre à ses lèvres, le finit, et vient l’amener dans l’évier, en même temps que les deux tasses à café. En fait, tant mieux si Keisuke n’a pas utilisé son verre, ça fait de la vaisselle en moins… L’eau coule pour venir accompagner la musique, pendant que Momoe écoute son « client » parler. Elle saisit une éponge et entame le lavage des contenants, avec un peu de liquide vaisselle. Une fois propres, c’est maintenant le torchon qui se retrouve dans ses mains, pour sécher les récipients avant de les ranger à leur place. La plongeuse attend que le Français finisse de parler, pour prendre la parole. Son but n’est pas de le virer, mais de lui suggérer d’aller se pieuter.

    "C’est pas pour te foutre dehors, mais j’t’avoue que ma nuit commence à être sacrément loo-ouaaaah-ongue, et j’suis pas contre l’idée d’aller me mettre au lit…"

    La fatigue se sent, Momoe avait bâillé en plein milieu de sa phrase, prenant bien la peine de placer sa main devant sa bouche, pour ne pas exposer sa gorge à la vision de l’homme en face d’elle. Sommeil quand tu nous tiens…

    "En tout cas, c’était un plaisir de te rencontrer, t’as rendu ma nuit moins chiante que ce qu’elle était…"

    Ça c’est du compliment de merde, et du bon !

    "Fin nan, c’était quand même cool !"

    Aaaah, voilà ! C’est sûr que c’est plus gentil, d’un coup !

    Momoe Senatore
    https://www.jjk-rpg.com/t60-momoe-senatore-finito#140handn
    Keisuke Sakamoto
    Garagiste - Kyūjin
    Rang :
    2
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    - Métis franco-japonais d'1m80
    - Porte souvent son imper' rouge pour cacher les tâches de sang tel Deadpool (s'il ne l'a pas, il arbore des tenues "sobres")
    - Physique assez svelte, mais pas dénué de muscles pour autant
    "En quête de la prime sur ta tête."
    Messages :
    32
    Ryos :
    3950
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Kanto
    Garagiste - Kyūjin
    Jeu 7 Mar - 16:41
    • Keisuke Sakamoto
    • Momoe Senatore
    Bonne nuit aux ivrognes, bonjour aux travailleurs !
    Un si bel élan qui partait sur un discours lié aux convictions des gaijins réduit à néant par le soleil qui se levait de plus en plus... Keisuke, qui avait regardé Momoe nettoyer la vaisselle pendant qu'il terminait de parler, remarqua lui aussi que la matinée commençait à arriver à sa moitié. Le blond était moins dérangé, puisqu'au niveau du travail, ses horaires étaient plutôt flexibles (ou incertaines selon le point de vue). L'avantage d'avoir un patron qui est au courant - voire encourage dans ce cas - de l'existence d'une activité professionnelle secondaire, c'est qu'il ne risque pas de virer pour une absence au travail ! Le garagiste était donc assez peinard et n'avait pas à se presser pour arriver "à l'heure" au travail. La prochaine chose qui l'attendait, c'était son petit rituel qu'il ne comptait pas rater ! En plus, paraît-il que ces fameux Kit-Kat au matcha sont excellent... Quoi qu'il en soit, les fesses du jeune homme quittèrent le siège après y être restées collées un bon moment, pendant qu'il répondait au bâillement en l'imitant.

    - Pas de soucis, il y a des chances que je rentre faire de même de toute façon. Un plaisir de te voir détruire le fléau à ma place, un peu moins plaisant d'avoir embrassé un mur juste avant par contre !

    Alors que Keisuke se dirigeait vers la porte de sortie accompagné de la tenancière, il lâcha peu avant de sortir :

    - Je sais où te trouver, donc compte sur moi pour repasser un de ces quatre !

    Le français venait d'utiliser une expression bien de chez lui, raccourcie d'une autre, à savoir "un de ces quatre matins". Il n'y avait pas pensé avec la barrière de la langue, mais est-ce que c'était compréhensible une fois traduit ? Boah, Momoe ne semblait pas bête, elle devrait comprendre sans trop de mal. Désormais non loin du seuil de la sortie, les lunettes de soleil reposées sur le nez, Keisuke n'attendait que la réponse finale avant de franchir le pas. Le problème qu'il n'avait pas anticipé était que le sol n'était pas parfaitement plat, et que des parties du plancher ressortaient ! Aucun problème à l'aller puisque qu'il avait entamé la marche du côté enfoncé de la planche, mais là son pied tapa en plein dedans sans prévenir, ce qui déséquilibra le chamane, pourtant totalement sobre. Propulsé en avant, son corps se rapprochait dangereusement du visage de Momoe ? Visage ? Non, elle est bien trop grande. Ce que toucha le visage de Keisuke, c'était la poitrine de la grande femme ! Par réflexe, il s'agrippa à ses côtes, ce qui venait accentuer le malaise de la situation. Au bout de quelques secondes - histoire de retrouver son appui pour se redresser - le blond, qui était désormais aussi teinté de rouge que l'avait pu être la barmaid quelques minutes auparavant, commença a balbutier des excuses :

    - J-Je.. Vraiment désolé ! J'ai trébuché sur ton sol je crois, je te jure que c'est pas volontaire...!

    Le "peau rouge" agitait les mains à hauteur de son visage, complètement paniqué suite à la scène qui venait de se dérouler. Peut-être que finalement, il allait attendre un moment avant de revenir au bar !
    Fan-service cliché ? Absolument pas, elle fait 30 cm de plus c'est totalement justifié
    Keisuke Sakamoto
    https://www.jjk-rpg.com/t58-un-vent-de-passion-soufflera-dans-vos-coeurs-keisuke-sakamoto-terminee227823077654921216
    Momoe Senatore
    Tenancière d'établissement
    Rang :
    2
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    - Grande dame borgne de 2m08
    - Possède un fort accent italien
    - Ne porte généralement pas son cache-oeil, laissant apparaitre un "oeil" blanc à la place.
    "La pêche, ça s'ra dans la bière ou les dents ?"
    Messages :
    45
    Ryos :
    2550
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Kanto
    Tenancière d'établissement
    Jeu 7 Mar - 18:02






    Bonne nuit aux ivrognes, bonjour aux travailleurs !




    Bien ! Il se décidait enfin à partir ! Au moment de sortir de sa place de barmaid pour aller raccompagner le client à la sortie, Momoe attrape les deux bouteilles de jus, et les fourre dans la poubelle. Zou ! Le Français va retourner se pieuter, et Momoe va faire de même ! Ahhh... Quel bonheur de penser à son petit canapé qui l'attend... C'est pas le lit, c'est sur, mais ça fera bien l'affaire... Et en plus ! Devinez qui prend bien soin de garder une couverture dans un placard ? Bingo, celle qui passe la moitié de ses nuits à y dormir ! Bah oui, vu le temps que la gérante y passe, ça serait con de ne pas chercher à rendre l'endroit plus confortable...

    "Toujours un plaisir de filer un coup de main, hésite pas à passer si t'as à nouveau besoin..."

    Et d'ailleurs, en parlant de se revoir ! C'est vrai que tout à l'heure, la grande dragueuse qu'est la tenancière avait tenté de séduire une de ses clientes ! Elle avait inscrit son numéro sur un petit papier, accompagné d'un "Rappelle-moi, beauté ! ♡ ". Malheureusement, ce petit mot n'avait pas pu rejoindre sa destinataire, car la gérante avait dû gérer un vomi de client en fin de soirée ! Et alors qu'enfin, le nettoyage était fini, en allant chercher du regard sa douce princesse, voilà qu'elle n'était plus là ! Elle s'était envolée, emportant au passage le peu d'espoir de rencontrer une nouvelle conquête restant à Momoe ! Zut, mais au moins ce feuillet essayera de trouver une occasion pour aller se glisser dans la poche de Keisuke...

    "Normalement j'ai clarifié, au pire ça le fera rire... Reste juste à trouver une occasion, pour éviter la gêne de lui filer ça en face…"

    Cette occasion, elle allait se présenter bien vite ! En commençant à accompagner le blond vers la porte, Momoe sort le petit mot de sa poche, pour le garder dans sa main. Et alors qu’elle cherchait le moment idéal, voilà que ce bobêt décide de se prendre les pieds dans le parquet ! S’il s’était juste cassé la margoulette sur le sol, Momoe aurait rigolé. Mais là… Là ! La situation était d’un coup bien moins amusante ! Sa tête avait fini pile entre ses nichons ! Non mais !
    Sa première réaction est de le rattraper, mais bien évidemment trop tard, et maintenant, ses mains sont sur ses côtes ! La lesbienne n’est vraiment pas du genre à jouer les tactiles avec les hommes, mais ils semblent qu’ils soient une tonne à toujours vouloir la tenir, ces derniers temps…
    Bref, l’occasion s’est présentée, alors vite, c’est le moment ! Miss charmeuse dépose sa missive dans la poche de l’imperméable du grand bébé se trouvant sur sa poitrine, pour ensuite réagir à son acte.

    “Dis-le si j’te dérange !”

    Parce qu'il n'a pas l'air de vouloir bouger, le brave ! C'est seulement au bout de quelques secondes que ce pervers de Français se décide de relever la tête ! Il se confond en excuses sur le moment, ce qui a comme effet de faire rire la grande dame. Au moins, ils sont quittes pour la soirée ! Elle n'était pas la seule à être passée pour une obsédée, ça leur fait un nouveau point commun...

    "T'inquiètes, je sais que mon parquet est un peu gondolé par endroits... Faudrait vraiment que je m'en occupe un de ces quatres."

    Bah oui, elle aussi elle connaît cette expression ! Momoe rigole un peu, arborant un grand sourire. Elle ne lui en veut pas spécialement, au moins, ça a eu le mérite de rajouter de l'humour dans sa soirée.

    "Allez, je vais te laisser rentrer, j'commence vraiment à fatiguer sévère, faut que j'aille me pieuter, hésite vraiment pas à repasser quand t'as le temps, c'était un plaisir..."

    Ce genre de sourire, ils sont pas beaucoup à pouvoir le voir ! Bon signe du fait que leur amitié allait peut-être durer un peu plus, au final... La gérante ouvre la porte, et vient la tenir pour que Keisuke sorte.

    "Par contre, la maison fait pas cadeau tout le temps !"

    Momoe Senatore
    https://www.jjk-rpg.com/t60-momoe-senatore-finito#140handn
    Keisuke Sakamoto
    Garagiste - Kyūjin
    Rang :
    2
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    - Métis franco-japonais d'1m80
    - Porte souvent son imper' rouge pour cacher les tâches de sang tel Deadpool (s'il ne l'a pas, il arbore des tenues "sobres")
    - Physique assez svelte, mais pas dénué de muscles pour autant
    "En quête de la prime sur ta tête."
    Messages :
    32
    Ryos :
    3950
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Kanto
    Garagiste - Kyūjin
    Ven 8 Mar - 16:40
    • Keisuke Sakamoto
    • Momoe Senatore
    Bonne nuit aux ivrognes, bonjour aux travailleurs !
    L'"avantage" dans cette chute cocasse, c'est qu'au moins Keisuke n'avait pas pu se faire mal, et s'était rattrapé en sécurité. Le désavantage, c'était que son support pour ne pas tomber n'était pas le plus approprié et risquait de ressortir cette anecdote plus d'une fois ! Heureusement pour lui, le chamane pouvait dire qu'il n'était pas le seul ayant fait une bêtise qui pouvait être mal interprétée par l'autre ! Bien qu'il ne sache pas que Momoe n'était pas attirée par les hommes, ça ne l'empêchait pas de dire qu'elle avait ramené un homme inconnu dans son bar tout en passant des musiques laissant penser à autre chose qu'une volonté de créer de l'amitié !

    - Encore désolé, je reviendrai, et promis cette fois je paye ma note !

    Toujours aussi rouge que son manteau, il ne tarda à retrouver l'air extérieur pour de bon, le soleil venant pour la première fois de la journée se refléter sur ses cheveux jaunes, et ses verres fumés. Qu'est-ce que cette journée qui commençait sur les chapeaux de roues allait bien pouvoir lui réserver, alors qu'elle n'était qu'à un tiers de sa progression ? Un petit bout de papier de la même trempe que la playlist, mais qui ne risquait pas d'être sorti de la poche de l'imperméable avant plusieurs heures, puisque Keisuke n'était pas du genre à mettre ses mains dans ses poches. C'est sans se douter de ça que le tueur à gages décida de s'offrir un repos bien mérité, en rentrant faire une petite sieste. Mais avant ça, sur le chemin du retour, il ne manqua pas à son devoir en passant au konbini du coin, ressortant du magasin avec ce qui allait son petit-déjeuner. Ni une ni deux, plastique du paquet de Kit-Kat éventré, et première barre au chocolat du paquet dénudée, qui termina assez vite dans la bouche de son acheteur. Je passe les détails, mais sa critique allait être assez positive, étant donné qu'une fois devant le palier de son appartement, se fut la moitié du paquet de 10 (format mini si l'info en intéresse) qui s'était envolée.

    Une fois rentré, les chaussures ôtées et l'imperméable sur le porte-manteau, Keisuke constata que comme il s'y attendait, sa femme était au travail. Puisqu'il pensait quand même à elle, il décida de poser le sac en plastique contenant les sucreries sur la table, puis de décoller un post-it du paquet qui trainait toujours dans la cuisine afin d'écrire un petit mot à sa femme : "Sers-toi, je te laisse ce qu'il reste". Ceci fait, le mari ne tarda pas à sortir son ouvrage précieux de sa cachette, dans le but d'en remplir une nouvelle page. Précision et ressenti étaient les mots d'ordre, et l'activité se déroula sans accrocs. Suite à ça, il retira ses vêtements, puis se glissa sous les draps dans l'espoir de finir avec un sommeil total d'au moins huit heures au mieux.
    Après l'effort, encore du réconfort !
    Keisuke Sakamoto
    https://www.jjk-rpg.com/t58-un-vent-de-passion-soufflera-dans-vos-coeurs-keisuke-sakamoto-terminee227823077654921216
    Momoe Senatore
    Tenancière d'établissement
    Rang :
    2
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    - Grande dame borgne de 2m08
    - Possède un fort accent italien
    - Ne porte généralement pas son cache-oeil, laissant apparaitre un "oeil" blanc à la place.
    "La pêche, ça s'ra dans la bière ou les dents ?"
    Messages :
    45
    Ryos :
    2550
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Kanto
    Tenancière d'établissement
    Ven 8 Mar - 19:24






    Bonne nuit aux ivrognes, bonjour aux travailleurs !




    Une fois son nouvel ami sorti, Momoe lui fait un rapide geste d'au revoir avant de fermer la porte, toujours aussi souriante. Au moment où la clé vient se glisser la clé dans la serrure par contre, la mine de la gérante change subitement. Le zombi que Keisuke avait croisé dans la rue était revenu, et avait pris possession du corps de l'ivrogne. Le soleil qu'elle avait pu apercevoir en ouvrant au Français avait eu comme effet de lui faire froncer les yeux, étant un chouilla trop lumineux pour une fin de soirée. Vite, le lit...

    Ni une, ni deux, elle fila derrière le bar pour passer par la porte menant à l'arrière-cuisine, avant de la refermer derrière elle et de s'adosser contre.

    "Putain, enfin..."

    Qu'est-ce qu'on est pas si bien quand on est pas chez soi... Mais peu importe ! Même en dormant dans un bureau, on peut profiter de sa nuit ! Surtout quand on a l'habitude... Momoe commence par se relever pour aller se voir dans son miroir, avant d'ouvrir un tiroir pour y sortir un coton et du démaquillant. Ah oui ! On dort pas maquillée, c'est dégueulasse ! Le petit disque se teinte d'un mélange de brun, de noir et de rouge, ce qui le rend... Immonde, ouais, on peut le dire... Et le jette ensuite dans sa corbeille. Malgré le fait que la tenancière ne soit pas dans sa chambre, elle ne néglige pas son confort de nuit, et ne va pas dormir habillée de fringues aussi inconfortables qu'une chemise ou une cravate ! De toute façon, c'est la seule à avoir les clés...

    Ainsi, ses chaussures s'en vont en premier, bien vite suivies par son pantalon de tailleur, qui lui a au moins le privilège de finir plié sur le bureau ! Ça fait pas très prestigieux, mais tant pis, y a personne pour voir que le beau canapé qui sert à faire des affaires fait aussi office de lit à celle qui le possède ! La cravate par contre, sera jetée comme un vulgaire chiffon sur le bureau. Bah quoi ? Vous avez déjà vu une cravate froissée ? Moi non plus, tant mieux. Et pour finir, ce sont la chemise ainsi que le soutien-gorge de Momoe qui viennent se poser délicatement sur le tailleur, formant une "jolie" pile (on pourrait plutôt appeler ça un tas) de vêtements qui seront en partie remis demain (Porter un pantalon différent par jour ? Vous payez pas la lessive ?).

    Les fesses de celle qui se préparait à se lancer dans les bras de Morphée se posent sur le canapé, mais elle s'arrête avant de s'allonger complètement.

    "Hmm... Ma couverture..."

    Ces mots avaient été prononcés à voix haute, Momoe n'en ayant plus rien à faire de se taire. Elle est toute seule, et se plaindre fait du bien. Alors son derrière se relève, les mains du même corps viennent ouvrir le placard où se trouve le plaid à fleurs de la dormeuse (Il est tout doux ! Rien à foutre qu'il soit moche !), elles l'attrapent et le lancent sur le sofa en cuir. La proprio du lieu ne tarde à le rejoindre, pour s'envelopper à l'intérieur et...

    "Et merdeeeee... La lumièèèèreeee..."

    Dormir dans le noir est quand même bien plus agréable, alors la zombi se décide à dépenser son once d'énergie restante pour se relever, et tituber en direction de l'interrupteur. La nuit vient prendre sa place dans la pièce, créant un contraste brut avec le temps qu'il doit faire de l'autre côté du mur du bâtiment. C'était finalement le moment de dormir, alors la barmaid se laisse tomber dans son canapé, pour finalement fermer les yeux, et s'envoler au pays des rêves...

    Momoe Senatore
    https://www.jjk-rpg.com/t60-momoe-senatore-finito#140handn
    Contenu sponsorisé
    Bonne nuit aux ivrognes, bonjour aux travailleurs ! [ft. Keisuke Sakamoto]
    Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    Sauter vers: