JUJUTSU KAISEN RPG///DOMAIN EXPANSION///ARC I : BIG BOOM THEORYPLATEFORME RP///ESPACE COMMUNAUTAIREIL EST TEMPS POUR VOUS D'ÉTENDRE VOTRE TERRITOIREJJK RPG
Qu'est-ce que JJK RPG ?
Jujutsu Kaisen est une œuvre jeune, parue en 2017, mais la critique et le public s’accordent pour dire qu’il s’agit déjà d’un nouveau classique du shônen. En un sens, il est le digne héritier de Hunter x Hunter ! Sauf qu’il se déroule dans le monde réel, à notre époque actuelle. Et c’est peut-être ce qui rend ce manga encore plus intéressant.

Sublimer le fantastique dans le shônen est la prouesse que réalise le manga de Gege Akutami. Nous avons choisi de prolonger cette proposition artistique. Jujutsu Kaisen RPG offre une expérience unique dans un univers original directement inspiré du manga éponyme et de notre monde actuel. À mi-chemin entre la sci-fi d’anticipation et l’urban-fantasy, nous faisons le choix de mettre en avant une uchronie à la fois punk et spirituelle. Un monde qui ressemble à notre futur proche et qui propose une nouvelle visite des thèmes abordés par Jujutsu Kaisen. Plus qu’un RPG, c’est un récit philosophique interactif qui est proposé.

Trois histoires entremêlées, trois sociétés superposées : celle des profanes, qui ne maîtrisent pas l’énergie occulte ; celle des exorcistes, qui maîtrisent et contrôlent l’énergie occulte ; celle des fléaux, êtres malfaisants constitués d’énergie occulte.

Neuf factions sont représentées à travers les différents mondes. Des tensions nombreuses apparaissent et persistent entre elles, mais une menace commune les met toutes sur le même niveau de danger : le retour du plus grand fléau de tous les temps, communément appelé “la Fin”.

La société des profanes :
  • L’Empire du Nouveau Japon, devenu une dictature après la crise économique mondiale de 2025, a un contrôle total sur sa population et possède de nombreuses polices

  • Insidious, considéré comme un cyber-État, est une organisation secrète de hackeurs qui s’est emparé des Internets

  • La société exorciste :
  • L’Orthodoxie exorciste, secte blanche, est une institution bouddhiste ancestrale qui gère l’énergie occulte au Japon et plus largement en Asie ; elle produit les écoles, les diplômes d’exorcistes et fonctionne sur l’autorité des 7 clans exorcistes.
  • L’Eglise Noire, secte noire, rassemble des Maître des Fléaux révolutionnaires qui luttent contre l’Orthodoxie et l’Empire du Nouveau Japon en perpétrant des attentats terroristes dans les grandes villes.
  • La Cabale de l’Harmonie, dont le nom n’est même pas assuré, est une mystérieuse secte noire shintoïste qui serait en train de s’infiltrer dans les différents sphères de pouvoir.

  • La société occulte (fléaux) :
  • La Pénurie est un fléau né de la peur du manque. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Afrique, le Moyen-Orient, l’Indonésie et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • L’Épidémie est un fléau né de la peur de la maladie. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Inde, une partie de l’Amérique du Sud et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Captivité est un fléau né de la peur de l’emprisonnement et de l’esclavage. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Amérique du Nord, l’Europe de l’Ouest, et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Guerre est un fléau né de la peur du conflit. Elle forme un empire occulte qui règne sur la Russie, la Chine, l’Europe de l’Est et une partie du Japon et cherche à se répandre.

  • Que ce soit dans le monde matériel ou dans les mondes occultes, tous ces groupes se vouent, chacun à leur manière, à l’extension de leur territoire. Les joueurs auront donc tout le loisir de venir impacter ces intrigues en mouvement : aider les factions, devenir leurs chefs, les détruire, en créer de nouvelles… en prévision des troubles à venir.
    TOPSITES
    news
    13/01/2024 : Période de pré-ouverture de JJK RPG.

    01/02/2024 : Début du mois d'ouverture de JJK RPG.

    24/03/2024 : Fin de l'ouverture de JJK RPG. Lancement officiel.

    01/04/2024 : Evènement d'initiative : DEAD CAN DANCE (Fête d'O-Bon, la Fin de l'Âge Mort).

    Et ainsi, nous rentrons dans l'enfer - Yahiru & Rebeccapar Yahiru SawadaAujourd'hui à 5:59
    F. PROGRESSION NORYOKUTOpar Temps et EspaceAujourd'hui à 1:30
    BAZAR PANDÉMONIAQUE DE L'ÉPIDÉMIEpar Temps et EspaceAujourd'hui à 0:29
    F. PROGRESSION TAMOTSUpar TamotsuHier à 23:52
    Totaux des votes des joueurspar Matière et MouvementHier à 23:42
    Besoin d'un fournisseur ? [Feat Kei Tanabe]par Kei TanabeMer 22 Mai - 17:01
    LES MENACES DU GRAND NORD ▬ DÉMARCHE CLAN KOUTETSUpar Matière et MouvementMer 22 Mai - 10:08
    SCENARIO 47 ▬ DÉMARCHE CLAN SAIMINpar Matière et MouvementMer 22 Mai - 8:29
    LE ROI DES OMBRES ▬ DÉMARCHE CLAN ZEN'INpar Matière et MouvementMer 22 Mai - 8:26
    SECRETS AUTOUR DU FEU ▬ DÉMARCHE CLAN TSUINpar Matière et MouvementMer 22 Mai - 8:25
    LES TRADITIONS DANS LE SANG ▬ DÉMARCHE CLAN KAMOpar Matière et MouvementMer 22 Mai - 8:23
    MAÎTRE SHO, MAUDIT FARÇEUR ! ▬ DÉMARCHE CLAN JOU par Matière et MouvementMer 22 Mai - 8:21
    ULTIME REMPART ▬ DÉMARCHE CLAN KUGENpar Matière et MouvementMer 22 Mai - 8:20
    Smoke, le fumeur de clope [en cours]par SmokeMar 21 Mai - 17:35
    Le deal à ne pas rater :
    ETB Pokémon Fable Nébuleuse : où acheter le coffret dresseur ...
    Voir le deal

    Yuichi Kotaro
    Élève de Nagoya
    Rang :
    3
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    "Arrête de m'appeler Yuyu."

    - (trop) sérieux
    - 1m84
    - dort et mange très peu
    - déteste les mensonges
    - pas drôle du tout
    - a du mal à faire le deuil de sa sœur aînée
    Messages :
    30
    Ryos :
    3750
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Kanto
    Élève de Nagoya
    Dim 7 Avr - 5:44


    Cérémonie Norigae
    « Quiet night and yet so loud  »
    Il était 22h passées. La nuit était enfin tombée, et même si elle signifiait la fin du festival, cela voulait aussi dire que la cérémonie de Norigae était sur le point de débuter. Sûrement certains étaient déçus et regrettaient de ne pas avoir assez profité de la journée, mais nul doute que d'autres étaient soulagés d'avoir mené le festival à son terme et avec succès. Oui, référence à la cheffe du clan Saimin avec qui Yuichi avait brièvement pu échanger, en compagnie d'un camarade exorciste qui se trouvait là. Des propos intéressants par ailleurs, qui avaient suffisamment intrigué le brun pour qu'il reste à ses côtés.

    Suite logique des évènements, les deux s'étaient rendus auprès du lac qui décorait le domaine des Kamo afin d'assister à l'évènement final venant clôturer ce jour de fête. Les deux jeunes hommes avaient au moins eu le temps de se présenter l'un à l'autre de façon assez frivole, ou d'échanger quelques banalités. Le sérieux de Yuichi ne l'avait pas quitté tout du long de la journée malgré les ambiances festives autour de lui, et malheureusement il se semblait toujours pas enclin à partager la folle énergie de ses camarades Tokyoites. La différence entre les deux écoles était-elle si notable..?

    "Je m'appelle Yuichi Kotaro. Tu viens de... Tokyo n'est-ce pas ?" Une main s'était tendue vers lui, saluant solennellement son compère. Une hésitation, car un accent du Sud lui aurait fait déduire qu'il venait de l'école de Nagoya, mais son badge indiquait visiblement une appartenance à la capitale. Heureusement que sa première expérience là-bas l'avait aujourd'hui rendu un peu moins intraitable à leur sujet. "Par ici, vous trois ! Voilà vos lanternes !" Une voix les interpelle soudainement. Visiblement les Tsuin -en charge de cette cérémonie- avaient déjà bien entamé les préparations alors que la distribution de matériel commençait. Trois... Deux têtes se tournent vers ce qui avait transformé le duo initial en trio, une jeune femme élégante à la chevelure blanche. Ah. Yuichi la salue d'un geste de la tête, alors qu'on charge ses bras des outils nécessaires au lâcher de lanternes. Il parcourt sa mémoire un bref instant avant de mettre le doigt sur l'information suivante; une élève de l'école de Nagoya.

    "Hum... Est-ce qu'on peut se joindre à toi ?" lui déclare-t-il simplement, afin d'éviter tout malaise suite à l'assomption du Tsuin. A vrai dire, il n'avait encore jamais eu l'occasion de lui parler, et en tant que collègues la situation actuelle lui offrait une bonne occasion d'y remédier.

    Un secret... Il était plus souvent coutume d'y inscrire des souhaits ou des remerciements, mais pas des secrets. Pourquoi une telle consigne..? Avaient-ils prévu un happening en particulier concernant ceux-ci ? D'autant que le papier n'était pas commun, il en émanait quelque chose d'occulte d'une certaine façon. L'exorciste fronça un sourcil à la sensation de celui-ci, cherchant à comprendre la raison qui se cachait derrière. Mais plus intrigant encore, la consigne en elle-même, qui lui fit questionner sur ce qu'il pourrait bien écrire. Dans un premier temps, il lui fallait définir précisément ce que signifiait secret dans ce cas présent. S'agissait-il de quelque chose volontairement caché, ou simplement d'un fait ignoré de tous ? Pour quelqu'un comme lui qui détestait mentir, il n'avait pas vraiment grand-chose à "cacher".

    Il observe ses deux camarades exorcistes, chacun occupé avec leur propre lanterne. Peut-être eux étaient-ils bien plus inspirés qu'il ne l'était ? Un soupire quitte ses lèvres, car cette incitation à réfléchir sur sa propre personne lui rappelle quelques douloureux souvenirs. Mais parmi ceux-ci, un précis qui refait surface. Plus quelque chose de difficile à reconnaître qu'inavouable, mais étant donné que lui seul en était au courant, cela devait sans doute respecter la consigne. Il opta donc pour orienter son message vers la personne à qui il vouait sa plus grande adoration, même si elle n'était plus parmi eux depuis un moment. Cela ne l'empêchait pas de lui garder une place dans son esprit où qu'il aille et quoiqu'il fasse. Il saisit son stylo et, après avoir réfléchit quelques secondes, commence à écrire quelques mots.




    Yuichi fixe son papier quelques instants avant de le glisser à l'intérieur de sa lanterne. Il jette ensuite un regard vers ses deux compères, s'assurant qu'ils soient prêts à entamer la prochaine étape du rituel, et d'un accord silencieux, il embrase sa propre lanterne avant de la regarder s'envoler vers le ciel, se consumant d'elle-même petit à petit. Elle rejoignit ainsi les autres dans le ciel, créant un superbe jeu de danse et de lumières dans le ciel noir de Nagoya, signant véritablement la fin de l'O-bon. Il garde les yeux rivés sur les braises qui s'échappent de l'objet qui lui donnent l'impression de former une figure.

    Yuichi



    Yuichi Kotaro
    https://www.jjk-rpg.com/t38-yuichi-kotaro-yuyu-pour-les-intimes-100
    Furegami Mori
    Élève de Tokyo
    Rang :
    2
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    "Oh, passe pas dans le champ comme ça!"
    - Étudiant de 2ème année à Tokyo qui passe facilement inaperçu avec ses 1m68, son style un peu débraillé et ses cheveux bruns.
    - Jeune campagnard qui a débarqué à la capitale il y a un an.
    - Affiche presque toujours un sourire franc et parle avec un accent du sud marqué.
    - Grand fan de films de genre.
    - Il n'est pas rare de le voir les sourcils froncés, l'œil fixé sur un point de fuite et les doigts formant un cadre grimant un plan caméra en face de lui.
    - Surtout, surtout, éloignez vous quand une petite flamme s'allume dans ses yeux et qu'il vous regarde: il a une idée derrière la tête (vous seriez parfait dans son prochain plan ou son prochain court métrage).
    Messages :
    15
    Ryos :
    1253
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Kanto
    Élève de Tokyo
    Dim 7 Avr - 22:37
    Late night
    whis
    pers
    foule grandissante & lumières flottantes

    La nuit était bien tombée maintenant, ce qui s’était dit du reste sur le balcon avec dame Saimin… Bah, c’est une autre scène, c’est déjà bouclé. Vous verrez bien au montage final. L’heure avançait et il y avait une célébration que je ne souhaitais pas louper qui se mettait en place. Mon acolyte de circonstance m’accompagnait, un binôme intéressant bien que me forçant à lever la tête pour discuter avec lui sur le chemin. Quelle idée d’être grand et sacrée carapace en plus. Impossible de lui décrocher un sourire. Même quand on échangeait des banalités sur la route, ce que j’imaginais être du second degré se révélait être son vrai avis. Autant vous dire que, sur le papier, c’est un peu le jour et la nuit.

    Chemin faisant, il fallait reconnaître qu’on pouvait faire un duo assez caricatural dans son opposition. Une publicité pour montrer qu’on doit tous s’accepter dans nos différences, avec nos bobines, auraient pu grave marcher alors que je sifflotais en passant à travers les allées et stands que se vidaient. Tout le monde se mettait en direction du lac. C’était quand même un signal encourageant. Les anciens pouvaient bien avoir leurs ressentis, les écoles pouvaient bien avoir leur rivalité, les clans pouvaient bien se déchirer, notre génération pouvait encore réussir à passer au-delà non ?

    Il connaissait mon nom quand je l’avais mentionné plutôt, mais je lui redonnais en serrant sa main. “Furegami Mori, oui enfin… j’étudie à Tokyo, je viens de Shimane. Et toi ? Nagoya-jin ou t’as bougé dans le coin pour l’école?  lui demandais-je pour donner le change. Je connais pas du tout Nagoya pour te dire…” Toujours bon d’en apprendre plus sur les autres et sur ce qui pourrait servir de décor à l’avenir.

    On sentait qu’on approchait de la destination avec les groupes qui se faisaient de plus en plus massifs à mesure que la rive du lac approchait. Du balcon, on avait rejoint les autres fourmis dans une lente procession. Ma tête tourne en même temps que celle de Yuichi. Je mets une petite seconde de plus que lui à capter ce que vient de dire celui qu’on ne peut que deviner être un Tsuin ou a minima le clone de l’un d’entre eux. Trois ? Ma tête pivote dans l’autre sens. Le gars avait fait un tarif de gros, ajoutant un troisième kit de lanterne dans mes bras pour la dernière arrivée. Déjà, l’exorciste ou sa copie avait bondi sur une autre groupe. Je me retrouvais dans une situation un peu précaire à faire tenir en équilibre le matériel pendant que Yuichi brisait la glace et nous évitant que la situation devienne encore plus gênante.

    Je détaillais rapidement la nouvelle arrivée, pas bien plus âgée que nous. Sans doute était-elle étudiante ici ou venait d’avoir son diplôme si j’en jugeais la réaction de mon compère. Il la remettait. Sans être proche, il avait déjà dû la voir dans les couloirs. Je la saluais également en tentant de m’incliner maladroitement avec mon chargement. Je lui proposais donc de prendre sa lanterne avant que je ne risque de la faire tomber et dans ce cas… Pas de lanterne, pas de secrète prière envoyée dans les nuages.

    Moment d’introspection, comme enfermé dans une bulle, un papier à la main.

    Mon plus grand secret ? Étrange de devoir donner ça à une lanterne qui s’envolera, surtout étrange de devoir noter ça sur un papier qui ne cache qu’à moitié sa vraie fonction. Peut-être que les discussions avec dame Saimin m’avaient mise sur le qui-vive, qui sait si la reine de l’information n’avait pas magouillé avec les organisateurs pour apprendre les secrets les plus fous des uns et des autres ? Il y avait sans doute du vrai là dedans ou, du moins, je ne pouvais pas imaginer un monde où ce scénario-là n’existait pas. Mais ce n’était qu’un parmi tant d’autres, d’autres où le seul but pourrait aussi d’être cathartique pour ceux qui lâchaient leurs histoires aux étoiles. Je me décidais finalement à inscrire les mots qui me pesaient le plus, ceux que j’avais besoin d’écrire pour en faire une réalité même pour un instant, pour que ce secret rêve soit inscrit noir sur blanc. Qu’il soit tangible pour moi et pour les autres avant de s’embraser.



    Je relisais ces mots dans ma tête avant de les inscrire à la pointe du stylo. Peu d’espace sur le papier, il avait donc fallu résumer, contracter, revenir au plus brut possible, au plus vrai. Finalement, je me redresse et rejoins mes deux camarades pour cette cérémonie. Les lanternes s’élèvent doucement dans la brise, rejoignant le reste de la cohorte. Bientôt, elles ne sont que des points, je suis la mienne du regard tant que je peux avant d’adresser un regard à Yuichi et Shuhei. Qui sait ce que l’avenir pourra nous réserver, si nous ne sommes que des relations aussi éphémères que ces lanternes ou aussi lourdes de sens que les secrets que nous avions écrits.
    #Yuichi #Shuhei #Furegami@Cérémonie de Norigae


    Furegami Mori
    https://www.jjk-rpg.com/t25-the-furegami-show_merlot
    Shuhei Jou
    Élève de Nagoya
    Rang :
    3
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    - Shuhei mesure 1m60
    - Elle prend soin de son apparence
    - A l'origine, son père ne voulait pas qu'elle soit exorciste
    - Elle a un fiancé
    - Même si elle se veut plutôt calme et souriante en apparence, c'est une personne très sensible, anxieuse et qui manque de confiance en elle
    Messages :
    16
    Ryos :
    1553
    Fragments d'Emotions :
    0
    Élève de Nagoya
    Dim 14 Avr - 16:07
    La journée avait été longue et les festivités touchaient à leur fin. La cérémonie du Norigae devait servir à la clôturer. si Shuhei s'était abstenue de participer à certaines cérémonies qu'elle trouvait trop étranges, celle du clan Tsuin résonnait avec quelque chose en elle. Ce lâché de lanternes avait quelque chose d'élégant, de poétique et de cathartique, tout ce dont la Jou avait besoin, tout ce qu'elle aimait. Elle s'y était rendue seule. Saisissant son téléphone portable, elle regarda sa messagerie. Aucun de ses partenaires était libre ou semblait souhaiter participer à la cérémonie Norigae. Dommage, si l'absence de Kirai ne lui faisait ni chaud ni froid, elle aurait apprécié être accompagnée par Gin.

    Un soupir s'échappa de ses lèvres. La jeune femme n'aimait pas la solitude, elle ne l'avait jamais aimée et le contexte des festivités n'aidait en rien. Peut-être que Kirai avait raison, peut-être qu'elle finirait seule. C'était une voix qui l'invita à approcher qui la sortit de ses rêveries. Cependant, il semblait qu'elle s'était trop approchée d'un binôme, puisque le Tsuin l'avait associée à ce dernier, composé de deux jeunes hommes. Le visage d'un des deux lui disait vaguement quelque chose, un étudiant de Nagoya qui faisait bien 20 centimètres de plus qu'elle. L'autre, par contre, ne lui disait rien mais cela n'avait pas l'air d'être un exorciste diplômé.

    Quoiqu'il en soit, la femme à la chevelure d'ivoire inclina respectueusement la tête face aux deux hommes.

    "Hum... Est-ce qu'on peut se joindre à toi ?

    Shuhei cligna des yeux, remettant une mèche de cheveux derrière son oreille. Même si on disait toujours qu'il ne fallait pas se fier aux apparences, ces deux hommes n'avaient pas l'air méchants.

    "Oui..." répondit-elle en hochant la tête. Si une expression empreinte de timidité arpentait son visage au moment où l'étudiant de Nagoya s'était approché pour briser la glace, elle avait rapidement laissé place à un sourire chaleureux. "Je m'appelle Shuhei, j'appartiens au clan Jou et je suis en troisième année à l'Académie de Nagoya... Navrée de m'imposer... Vous êtes ?"

    Constatant que le parfait étranger semblait avoir du mal à tenir tous les kits de lanternes, Shuhei s'approcha et s'empressa d'en saisir un afin de le libérer d'un poids.

    "Merci, cela devait être encombrant."

    Elle se recula d'un pas pour laisser un peu d'espace à son interlocuteur et respecter son espace vital. C'était la première fois qu'elle participait à la Cérémonie de Norigae du clan Tsuin et elle ne savait pas vraiment ce qu'elle devait marquer ou s'il y avait des répercussions. Noter un secret, cela lui semblait être étrange. N'étaient-ce pas des rêves ou espoirs qui devaient être notés, en temps normal ?

    "Est-ce que vous avez déjà participé à la cérémonie de Norigae ? Elle marqua une courte pause avant de reprendre. "Vous savez déjà ce que vous allez inscrire sur le papier ? Pour vous... Qu'est-ce qu'un secret ?"

    La Jou hésita. Que devait-elle inscrire ? Des émotions qu'elle gardait cachées au fond d'elle ? Des ambitions secrètes ? Une bêtise qu'elle avait pu commettre par le passé ? Les premières idées qui traversèrent son esprit furent ses pires craintes puis vint le tour de son rêve qu'elle n'avait encore jamais vocalisé par peur du jugement.

    Une fois son choix fait, elle rédigea ce secret, ce rêve fou, sur le bout de papier qui appartenait au kit.

    Puis, elle brûla le papier, suivant le protocole, avant de laisser sa lanterne s'envoler au milieu de celle des autres. Son coeur s'en sentait déjà un peu plus léger. Son regard croisa celui des deux hommes qui se tenaient à ses côtés.

    "Les festivités sont passées si vites..." Un soupir s'échappe de ses lèvres. "Cela fait étrange de poser un secret sur un bout de papier... son poids semble tellement insignifiant maintenant..."

    Shuhei Jou
    Yuichi Kotaro
    Élève de Nagoya
    Rang :
    3
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    "Arrête de m'appeler Yuyu."

    - (trop) sérieux
    - 1m84
    - dort et mange très peu
    - déteste les mensonges
    - pas drôle du tout
    - a du mal à faire le deuil de sa sœur aînée
    Messages :
    30
    Ryos :
    3750
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Kanto
    Élève de Nagoya
    Mer 17 Avr - 1:20


    Cérémonie Norigae
    « Until we meet again »
    Shimane. Le dénommé Furegami en avait fait, du chemin, pour arriver jusqu'à l'école de Tokyo... Sa mine assurée et radieuse semblait montrer que cela lui avait réussi jusqu'ici en tout cas. Ou bien était-ce simplement un critère d'entrée pour faire partie de cet institut.

    "A vrai dire je suis arrivé à Nagoya récemment, depuis Kyoto. Donc désolé, je ne pourrais malheureusement pas te proposer une visite de la ville..." Pas sûr qu'il fasse un excellent guide touristique dans tous les cas, mais au moins s'il avait des questions concernant Nagoya, il savait qu'il devait les garder pour quelqu'un de plus calé que lui sur le sujet. Cela dit, Yuichi ne nota intérieurement que cela ne lui ferait certainement pas de mal de commencer à faire connaissance avec son lieu d'étude, aussi réfléchit-il à ses prochaines futures sorties pendant son temps libre.

    Visiblement, la consigne en avait fait réfléchir plus d'un. Celle qui se déclarait du clan Jou se posait également la question de savoir ce que les Tsuin entendait par "secret". Et sincèrement, l'information étant traitée comme relativement utile en temps de conflit, la consigne était peut-être même un peu mal venue. Mais le festival touchait à sa fin, et il était probablement inutile de le prendre au sérieux à ce point... Un soupir, est-ce que côtoyer des Tokyoites avait une influence sur lui au final..?

    Il répondit par la négative à Shuhei concernant sa venue au festival. Il n'était devenu exorciste que récemment, ainsi cet O-bon était vraisemblablement son tout premier. Il devina tout de même que quelqu'un appartenant au clan Jou avait sûrement du passer toute sa vie à fréquenter ce genre de célébrations. Un secret... "Quelque chose de difficile à avouer... Je suppose." Chacun avait sûrement sa propre définition. Si Furegami répondait, sans doute lui dirait-il quelque chose de différent ? Plus que probable, car les trois compères se mirent chacun à écrire sur leur papier en affichant des expressions plus différentes les unes des autres. Certains avaient plus réfléchi que d'autres, mais la spontanéité était en général de paire avec la franchise. Enfin, de toute façon personne ne saurait ce qui était inscrit dans ces lanternes, n'est-ce-pas ?

    Les lanternes quittaient leur propriétaires progressivement, la foule les libérant sans discontinuer, rendant le ciel presque aussi illuminé qu'en journée. Une faible odeur de cendres circulait à travers tous les participants de la cérémonie Norigae, partageant les secrets de tous avec la brise de la nuit. L'image des lanternes enflammées se reflétait magnifiquement bien sur le lac du domaine des Kamo, rendant le paysage déjà superbe encore plus qu'il ne l'était. Une belle façon de clore la fête.

    :

    Sa lanterne s'était déjà entièrement consumée. Il baissa la tête pour tomber sur le regard des deux autres exorcistes, visiblement satisfaits de leur participation. "C'est vrai. J'imagine que ce n'est pas si mal de partager quelques de ses pensées de temps en temps." Même s'il s'agissait du ciel. Il n'aurait pas cru pouvoir apprécier un moment de partage avec deux personnes dont il connaissait à peine le nom, mais l'ambiance de l'évènement semblait avoir eu un certain effet. Et, nouveau secret à ajouter à son tableau, il était content d'avoir pu les rencontrer ce soir. Tardivement certes, mais tout de même appréciable. Quelle heure était-il désormais..? Peut-être qu'on peut encore attraper quelque chose à manger avant de rentrer... Enfin, après des festivités aussi chargées, il ne serait pas surprenant que la plupart des personnes ici aillent directement se coucher après avoir autant festoyé. Il ne se sentait pas spécialement fatigué, mais après avoir passé autant de temps au milieu de la foule, l'idée de retrouver sa tranquille solitude lui plaisait assez bien.

    Il se retourne une dernière fois vers les deux exorcistes, affiche un sourire rarement aperçu, et les salue courtoisement. "Furegami, Shuhei..." Un "A une prochaine fois" silencieux vint ponctuer sa phrase et il quitte le duo. Vu leur métier, nul doute que leur chemin allait se recroiser. Dans de bonnes conditions, il l'espérait... Il adresse un dernier regard vers le ciel ou d'autres lanternes sont encore en train de se consumer et d'autres à peine lancées. Même s'il sait que la sienne a déjà disparu depuis un moment, ses yeux cherchent involontairement les restes de son secret. Quelques secondes suffisent pour le faire abandonner alors qu'il tourne finalement les talons.


    Yuichi



    Yuichi Kotaro
    https://www.jjk-rpg.com/t38-yuichi-kotaro-yuyu-pour-les-intimes-100
    Contenu sponsorisé
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    Sauter vers: