JUJUTSU KAISEN RPG///DOMAIN EXPANSION///ARC I : BIG BOOM THEORYPLATEFORME RP///ESPACE COMMUNAUTAIREIL EST TEMPS POUR VOUS D'ÉTENDRE VOTRE TERRITOIREJJK RPG
Qu'est-ce que JJK RPG ?
Jujutsu Kaisen est une œuvre jeune, parue en 2017, mais la critique et le public s’accordent pour dire qu’il s’agit déjà d’un nouveau classique du shônen. En un sens, il est le digne héritier de Hunter x Hunter ! Sauf qu’il se déroule dans le monde réel, à notre époque actuelle. Et c’est peut-être ce qui rend ce manga encore plus intéressant.

Sublimer le fantastique dans le shônen est la prouesse que réalise le manga de Gege Akutami. Nous avons choisi de prolonger cette proposition artistique. Jujutsu Kaisen RPG offre une expérience unique dans un univers original directement inspiré du manga éponyme et de notre monde actuel. À mi-chemin entre la sci-fi d’anticipation et l’urban-fantasy, nous faisons le choix de mettre en avant une uchronie à la fois punk et spirituelle. Un monde qui ressemble à notre futur proche et qui propose une nouvelle visite des thèmes abordés par Jujutsu Kaisen. Plus qu’un RPG, c’est un récit philosophique interactif qui est proposé.

Trois histoires entremêlées, trois sociétés superposées : celle des profanes, qui ne maîtrisent pas l’énergie occulte ; celle des exorcistes, qui maîtrisent et contrôlent l’énergie occulte ; celle des fléaux, êtres malfaisants constitués d’énergie occulte.

Neuf factions sont représentées à travers les différents mondes. Des tensions nombreuses apparaissent et persistent entre elles, mais une menace commune les met toutes sur le même niveau de danger : le retour du plus grand fléau de tous les temps, communément appelé “la Fin”.

La société des profanes :
  • L’Empire du Nouveau Japon, devenu une dictature après la crise économique mondiale de 2025, a un contrôle total sur sa population et possède de nombreuses polices

  • Insidious, considéré comme un cyber-État, est une organisation secrète de hackeurs qui s’est emparé des Internets

  • La société exorciste :
  • L’Orthodoxie exorciste, secte blanche, est une institution bouddhiste ancestrale qui gère l’énergie occulte au Japon et plus largement en Asie ; elle produit les écoles, les diplômes d’exorcistes et fonctionne sur l’autorité des 7 clans exorcistes.
  • L’Eglise Noire, secte noire, rassemble des Maître des Fléaux révolutionnaires qui luttent contre l’Orthodoxie et l’Empire du Nouveau Japon en perpétrant des attentats terroristes dans les grandes villes.
  • La Cabale de l’Harmonie, dont le nom n’est même pas assuré, est une mystérieuse secte noire shintoïste qui serait en train de s’infiltrer dans les différents sphères de pouvoir.

  • La société occulte (fléaux) :
  • La Pénurie est un fléau né de la peur du manque. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Afrique, le Moyen-Orient, l’Indonésie et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • L’Épidémie est un fléau né de la peur de la maladie. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Inde, une partie de l’Amérique du Sud et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Captivité est un fléau né de la peur de l’emprisonnement et de l’esclavage. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Amérique du Nord, l’Europe de l’Ouest, et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Guerre est un fléau né de la peur du conflit. Elle forme un empire occulte qui règne sur la Russie, la Chine, l’Europe de l’Est et une partie du Japon et cherche à se répandre.

  • Que ce soit dans le monde matériel ou dans les mondes occultes, tous ces groupes se vouent, chacun à leur manière, à l’extension de leur territoire. Les joueurs auront donc tout le loisir de venir impacter ces intrigues en mouvement : aider les factions, devenir leurs chefs, les détruire, en créer de nouvelles… en prévision des troubles à venir.
    TOPSITES
    news
    13/01/2024 : Période de pré-ouverture de JJK RPG.

    01/02/2024 : Début du mois d'ouverture de JJK RPG.

    24/03/2024 : Fin de l'ouverture de JJK RPG. Lancement officiel.

    01/04/2024 : Evènement d'initiative : DEAD CAN DANCE (Fête d'O-Bon, la Fin de l'Âge Mort).

    F. PROGRESSION NORYOKUTOpar Temps et EspaceAujourd'hui à 1:30
    BAZAR PANDÉMONIAQUE DE L'ÉPIDÉMIEpar Temps et EspaceAujourd'hui à 0:29
    F. PROGRESSION TAMOTSUpar TamotsuHier à 23:52
    Totaux des votes des joueurspar Matière et MouvementHier à 23:42
    Besoin d'un fournisseur ? [Feat Kei Tanabe]par Kei TanabeMer 22 Mai - 17:01
    LES MENACES DU GRAND NORD ▬ DÉMARCHE CLAN KOUTETSUpar Matière et MouvementMer 22 Mai - 10:08
    SCENARIO 47 ▬ DÉMARCHE CLAN SAIMINpar Matière et MouvementMer 22 Mai - 8:29
    LE ROI DES OMBRES ▬ DÉMARCHE CLAN ZEN'INpar Matière et MouvementMer 22 Mai - 8:26
    SECRETS AUTOUR DU FEU ▬ DÉMARCHE CLAN TSUINpar Matière et MouvementMer 22 Mai - 8:25
    LES TRADITIONS DANS LE SANG ▬ DÉMARCHE CLAN KAMOpar Matière et MouvementMer 22 Mai - 8:23
    MAÎTRE SHO, MAUDIT FARÇEUR ! ▬ DÉMARCHE CLAN JOU par Matière et MouvementMer 22 Mai - 8:21
    ULTIME REMPART ▬ DÉMARCHE CLAN KUGENpar Matière et MouvementMer 22 Mai - 8:20
    Smoke, le fumeur de clope [en cours]par SmokeMar 21 Mai - 17:35
    Champ contre champ' [Yumi & Furegami]par Furegami MoriMar 21 Mai - 17:15
    Le Deal du moment :
    ETB Pokémon Fable Nébuleuse : où ...
    Voir le deal

    Yuichi Kotaro
    Élève de Nagoya
    Rang :
    3
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    "Arrête de m'appeler Yuyu."

    - (trop) sérieux
    - 1m84
    - dort et mange très peu
    - déteste les mensonges
    - pas drôle du tout
    - a du mal à faire le deuil de sa sœur aînée
    Messages :
    30
    Ryos :
    3750
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Kanto
    Élève de Nagoya
    Dim 14 Avr - 23:53


    Haunting Shadows
    « You left behind an untold story »
    Les murs se peignaient d'un orangé presque trop rouge. Des bruits de pas résonnaient dans le couloir assombri par un soleil se cachant derrière l'horizon. Des pas qui lui semblaient tellement plus lourds et lents que d'habitude, pourtant contraire à sa résolution actuelle alors qu'il se dirigeait vers sa destination sans dévier. Tant de pensées se bousculaient dans sa tête, ce qui au final rendait la tempête plus silencieuse que jamais, créant un vide intérieur terrifiant. Même si énormément de choses lui traversaient l'esprit, il savait qu'en ouvrant la bouche il ne saurait plus quoi dire. Il n'était pas du type bavard en général, mais la gorge nouée ne faisait d'habitude pas partie de la formule. Un sentiment si désagréable. Quand bien même, ce n'était pas le moment de se laisser submerger, et l'oxygène revint remplir ses poumons alors qu'il lâchait un dernier profond soupir devant la porte qui faisait office de dernier barrage.  

    La porte ouverte laissa apparaître une figure plutôt grande se tenant au fond de l'immense salle qui servait de pièce d'entraînement aux exorcistes de Tokyo. Un homme dont le visage ne lui était pas si inconnu, contrairement à lui qui ne devait sûrement pas connaître le sien. Yuichi marqua une pause involontaire avant de lentement commencer à réduire la distance entre les deux, toujours sans le quitter du regard. "Tengen Jou", une question plus qu'une affirmation. Même s'il était difficile de s'y tromper grâce à sa chevelure particulièrement distinctive. Encore quelques pas.

    Il s'arrêta une fois jugé suffisamment proche. Et... C'est à ce moment que les mots se perdent, n'est-ce pas ? Sa main se resserra autour de la sangle de son sac. Dans quel but était-il venu trouver cet homme, une question qui tournait en boucle dans sa tête depuis qu'il avait ouvert cette porte. Il n'était pas enclin à tailler une bête discussion, son nom à lui n'avait aucune importance dans cette histoire et l'autre n'aurait aucune raison de le retenir de toute façon. Pas de présentation nécessaire, ou bien peut-être l'avait-il tout simplement oubliée.

    L'élève de Nagoya savait pourquoi il était venu, à vrai dire. "Il y a deux ans, vous êtes intervenu sur une affaire dans le quartier de Meguro." Une affirmation certaine cette fois-ci. Mais maintenant, quelle était la suite prévue. Ses yeux bleus ne quittent pas ceux de l'homme, et ce dernier a une carrure assez imposante dissimulée derrière un costume presque impeccable. Une personne aussi soignée qu'elle devait sûrement se souvenir de quoi il parlait. Il l'espérait en tout cas. N'était-il pas rare pour un exorciste d'atterrir deux fois dans le même quartier ? Il fallait qu'il se souvienne.

    Les détails étaient rarement communiqués aux profanes, surtout lorsque cela concernait le travail des exorcistes. Mais désormais devenu exorciste lui-même, il n'y avait plus aucune raison pour que Yuichi ne prenne pas connaissance de la moindre information à propos de cette affaire. Entrer en contact avec une des personnes qui était directement sur les lieux à cette époque lui avait semblé être une bonne idée, mais restait à savoir s'il arriverait à ne pas laisser son amertume parler injustement."...Dites-le moi. Tout ce que vous savez."

    Un ordre, une requête, une exigence, une supplication... Ca aurait pu être n'importe lequel de ceux-ci, mais difficile à dire. Lui-même ne le savait pas.

    Yuichi



    Yuichi Kotaro
    https://www.jjk-rpg.com/t38-yuichi-kotaro-yuyu-pour-les-intimes-100
    Tengen Jou
    Membre de la garde
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    -Tengen est assez grand, 1m85
    -Très souvent bien habillé et bien coiffé, costard, long cheveux rouges
    -Un sourire apaisé ou un regard indifférent
    Messages :
    35
    Ryos :
    3550
    Fragments d'Emotions :
    0
    Membre de la garde
    Mar 16 Avr - 20:00
    Tengen avait une vie assez rangée, assez simple et calme. Pour certains, cette vie était trop studieuse. Pas assez d’amusement, trop de travail, de sérieux. C’est comme s’il voulait s’enfermer dans ce cadre. C’est pour ça que, comme à son habitude, il passait son temps à une salle d’entraînement des gardes de Tokyo. Il entraînait sa maîtrise à l’énergie occulte, sa compréhension, son esprit, son calme.. Tant de choses sur lesquelles il devait travailler s’il voulait viser le sommet. Et il ne rechigne pas à la tâche. Son objectif d’être le meilleur a toujours été actif.

    Bien sûr, il continuait à s’entraîner avec son magnifique costume, reflétant sa personnalité. Il était dans son calme, dans sa propre bulle, jusqu’à ce qu’il se fasse interrompre par une personne qu’il ne connaissait pas. Il était assez grand, sûrement égal à sa taille, et pourtant il avait des traits encore assez jeune. Il l'interpelle par son nom, l’étonnant un peu. Il hochait doucement sa tête pour acquiescer, se demandant qui il pouvait être et la raison de sa venue.

    Il observa son approche, son stress, son hésitation ? En entendant cette question, ses traits ne trahissaient pas cette tourmente interne qui commençait à tourbillonner en lui. La mention par Yuichi de l’incident survenu il y a deux ans à Meguro éveilla des souvenirs que Tengen préférait laisser enfouis. Il résista à l’envie de laisser sa façade se fissurer, maintenant son calme alors que Yuichi se tenait devant lui, plein d’attente.

    “Je ne sais pas qui tu es..” répondit Tengen, sa voix stable mais teintée d’une pointe de méfiance. Il évalua le jeune exorciste devant lui, remarquant la détermination gravée dans ses traits. La requête de Yuichi planait dans l’air, lourde d’implications non dites.

    Pendant un instant, Tengen considéra sa réponse. Il savait que les informations que recherchait cette personne pourraient rouvrir des plaies depuis longtemps refermées, révéler des secrets qu’il valait mieux oublier. Pourtant, il reconnaissait aussi le feu qui brûlait derrière le regard du jeune homme, la soif de vérité.

    “Tout ce que je sais”, répéta Tengen doucement, son regard inébranlable alors qu’il croisait celui de Yuichi. Il pesa soigneusement ses mots, en choisissant chacun avec précision. “Certains événements sont mieux laissés dans l’obscurité. Ils ne servent qu’à nous ancrer dans le passé. Tu devrais avancer, qui que tu sois.”

    Il parlait avec une sagesse née de l’expérience, tempérée par les cicatrices des batailles menées et des pertes endurées. Tengen comprenait l’attrait de chercher la clôture, de démêler les mystères du passé.. Mais même pour lui, ce n’était toujours pas entièrement clôturé. Sachant qu’il ne connaissait pas cette personne, il n’avait pas envie de lui révéler ce genre de choses.

    Il maintient le regard de Yuichi pendant un moment de plus, un appel silencieux caché sous la surface de ses mots. Tengen espérait réellement que cet homme parte, ou arrête de chercher la bête. Alors il posa doucement sa main sur son épaule en passant à côté de lui, tentant en même temps de partir de cette salle. Peut-être était-ce une fuite pour ne pas avoir à se confronter à ses démons du passé.

    “Abandonne et passe à autre chose, tu n’as rien à voir avec cette histoire.”, soupirait-il doucement, tentant de laisser ses derniers mots derrière lui.
    Tengen Jou
    https://www.jjk-rpg.com/t53-tengen-jou-termine
    Yuichi Kotaro
    Élève de Nagoya
    Rang :
    3
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    "Arrête de m'appeler Yuyu."

    - (trop) sérieux
    - 1m84
    - dort et mange très peu
    - déteste les mensonges
    - pas drôle du tout
    - a du mal à faire le deuil de sa sœur aînée
    Messages :
    30
    Ryos :
    3750
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Kanto
    Élève de Nagoya
    Jeu 18 Avr - 0:54


    Haunting Shadows
    « Give it in »
    Evidemment, l'homme aux cheveux écarlates ne pouvait pas le connaître. Ce n'était qu'une mission parmi tant d'autres. Une personne parmi une infinité. "Tu devrais avancer, qui que tu sois." Sa gorge se resserre. S'il avait pu, il l'aurait déjà fait depuis longtemps. Ou peut-être qu'il ne le voulait pas au final, et que l'homme avait raison. Mais il se sentait tout de même légitime et tout à fait dans son droit de connaître la vérité sur toute cette histoire.

    C'était sans compter sur la coopération du Jou alors que ce dernier commençait à lentement se diriger vers la sortie, posant une main délicate sur l'épaule de Yuichi en lui recommandant d'abandonner. Ses mots ont l'effet d'un électrochoc sur l'étudiant, qui ne bougea pas d'un millimètre alors que l'adulte continuait sa lancée vers la porte. Devait-il réellement laisser tomber ? Alors que la réponse à sa question se trouvait juste là, sous ses yeux ? En vérité, connaître les détails de l'affaire n'aurait rien changé. C'était arrivé, et c'était désormais du passé. Quelque chose d'immuable et ancré dans le temps.


    Et pourtant, il ne pouvait pas savoir que cela ne changerait rien pour lui tant qu'il n'aurait pas écouté chaque mot sortant de la bouche de Tengen, racontant tout dans les moindres détails. Ses battements de cœur étaient tellement bruyants qu'ils couvraient le bruit des pas du membre de la garde se rapprochant inexorablement de la sortie. Son cerveau assimilait à une vitesse irrégulière le peu d'informations à travers ces quelques mots échangés, et le plus important qu'il en retenait... Était qu'il se souvenait. Il savait à quelle affaire il faisait référence, et avait choisit de le garder pour lui. Ça ne pouvait pas aller.

    Sa main droite lâcha abruptement la sangle de son sac et l'ouvrit en un geste vif avant même qu'il ne finisse au sol. Il saisit le Guandao qui se trouvait à l'intérieur, et, dans un mouvement rapide mais emplit de colère le projette en direction du Jou. En une fraction de seconde, la lame était venue s'encastrer dans le chambranle de la porte, là où aurait pu se trouver la main de Tengen s'il l'avait lancée quelques secondes plus tard. La discussion était loin d'être terminée. Son énergie occulte s'agitait étrangement, laissant ses sentiments prendre la parole pour lui alors que son ton devenait plus acerbe.

    "Rien à voir, vous dites...", il avance de quelques pas. "L'une des victimes portait autrefois mon nom de famille."

    Qui des deux était pétrifié cette fois-ci. Mitsuba Kotaro. Sûrement avait-il vu passer au moins son prénom, mais après son mariage, elle avait pris le nom de son époux avant de venir habiter à Tokyo. Enfin, maintenant que le lien entre les deux étaient établis, allait-il toujours rester reluctant à dévoiler ses informations sensibles ? Il avait de nouveau réduit la distance entre lui et le membre de la garde et s'était stoppé. Yuichi était venu jusqu'à lui pour une raison, et il ne comptait pas repartir les mains vides, même s'il fallait qu'il en fasse usage.

    "Je me chargerais de déterminer si ces évènements feraient mieux de rester dans l'obscurité."

    Une invitation à parler. Et vite. Le seul moyen qu'il avait trouvé pour ne pas se laisser aller au désespoir était de se réfugier dans cette colère qui s'alimentait en lui de façon bien trop discrète. Depuis tout ce temps, elle n'avait en réalité jamais cessé d'exister. Il était pourtant resté suffisamment lucide pour ne pas commencer à en vouloir au monde occulte, mais l'idée de faire porter le blâme, ou à minima d'avoir quelqu'un envers qui déverser sa hargne était bien séduisante.

    "Comment est-ce arrivé", souffle-t-il, entendant un pourquoi remplacer le comment dans sa tête. Les fenêtres sur le côté faisaient réfléchir un rouge ardent dans ses yeux habituellement bleus, et rendant la figure de Tengen encore plus frappante. Le soleil se couchait rapidement, et bientôt les deux hommes se retrouveraient dans la pénombre.
    Yuichi



    Yuichi Kotaro
    https://www.jjk-rpg.com/t38-yuichi-kotaro-yuyu-pour-les-intimes-100
    Tengen Jou
    Membre de la garde
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    -Tengen est assez grand, 1m85
    -Très souvent bien habillé et bien coiffé, costard, long cheveux rouges
    -Un sourire apaisé ou un regard indifférent
    Messages :
    35
    Ryos :
    3550
    Fragments d'Emotions :
    0
    Membre de la garde
    Sam 20 Avr - 17:41
    Tengen observa Yuichi avec une impassibilité apparente, bien que son esprit était en ébullition. La colère palpable de l’étudiant irradiait dans l’air comme un orage à venir. La lame du Guandao, plantée dans le chambranle de la porte, marquait un point de non-retour évident. Tengen soupira lourdement alors que Yuichi s’approchait, animé d’une détermination farouche.

    Le regard de Yuichi brûlait d’un feu qu’il n’avait vu que chez ceux qui avaient perdu beaucoup. La lumière du jour qui filtrait à travers les fenêtres renforçait le contraste de ses yeux, faisant paraître son visage plus intense, presque féroce. Tengen se préparait à ce qui semblait être une confrontation inévitable. Il n’avait pas spécialement envie que ça se passe de cette façon, après tout cet événement était encore une plaie ouverte pour lui. Toujours et encore à cause d’elle, symbole d’un fantôme de son passé.

    Son esprit travaillait à toute allure. Il devait peser ses mots avec soin. Yuichi était trop proche de tout ça, il ne semblait plus réfléchir avec une rationalité normalement présente. Tengen attrapa le manche du Guandao, le retirant doucement de la porte pour le renvoyer calmement sur Yuichi. Il l’envoyait de sorte à ce qu’il soit sur le côté, le manche dans sa direction pour qu’il l’attrape aisément. Son index le pointe, faisant mine que tout ce qu’il se passait ne le touchait pas.

    “Tu vas devoir payer les dégâts que tu as causés”, disait-il en pointant ensuite là où le Guandao s’était bloqué. “Et n’essaye pas d’attaquer un garde dans ce genre d’endroits, si ce n’était pas moi, tu aurais pu avoir de gros problèmes.”

    Il soutenait son regard, sans grande difficulté. Tengen a toujours été du genre à masquer ce qu’il ressentait avec une aisance étonnante. Il mit sa main gauche dans sa poche, passant l’autre directement dans ses cheveux. Après un nouveau soupir, il décida de parler un petit peu, sans trop donner d’informations.

    “Il y avait plusieurs profanes et exorcistes qui ont été victimes d’un.. accident, à ce moment-là. Je ne connais ni ton nom, ni ton prénom, je ne peux pas savoir de qui tu parles. Il va falloir me donner plus d’informations que ça.”, il posa une nouvelle fois sa main sur son épaule. “Mais je n’ai pas spécialement envie d’en parler non plus. Ce n’est pas le genre d’histoires que l’on raconte aisément à quiconque est présent.”

    Tengen laissa un silence s’installer, observant les yeux ardents de Yuichi. Il attendait une certaine réponse de Yuichi, une réaction peut-être. Il gardait son calme sans problèmes malgré la situation tendue. L’exorciste pouvait comprendre l’étudiant, lorsqu’on perdait quelqu’un, on aimerait avoir toutes les informations autour de l’accident, enfin, si c’en était réellement un. Peut-être pour pouvoir bien s’en remémorer, pour pouvoir passer à autre chose. Tant de raisons légitimes, à vrai dire.

    “La violence ne te mènera à rien. Surtout pas face à moi. Ce n’est pas de cette façon que tu pourras extirper des informations, tu sais ?”, ses sourcils se froncent légèrement, hésitant de quoi parler, à partir d’où. Après tout, il y avait de grandes chances que la sœur de Yuichi ne soit pas la personne qui était dans l’esprit de Tengen à ce moment-là.. N’est-ce pas ?
    Tengen Jou
    https://www.jjk-rpg.com/t53-tengen-jou-termine
    Yuichi Kotaro
    Élève de Nagoya
    Rang :
    3
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    "Arrête de m'appeler Yuyu."

    - (trop) sérieux
    - 1m84
    - dort et mange très peu
    - déteste les mensonges
    - pas drôle du tout
    - a du mal à faire le deuil de sa sœur aînée
    Messages :
    30
    Ryos :
    3750
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Kanto
    Élève de Nagoya
    Jeu 25 Avr - 20:14


    Haunting Shadows
    « Your playground, my rules »
    Même si elle n'avait pas été très raffinée, son intervention eu l'effet escompté puisque l'homme aux cheveux rouges renonça à quitter la pièce. Cela dit sa réaction n'en était pas moins irritante puisqu'il retirait calmement le Guandao de là où il s'était incrusté pour le rendre à son propriétaire d'un geste maîtrisé et posé alors qu'il détournait le sujet. Encore. Difficile de savoir s'il le faisait exprès ou non, mais ce dont Yuichi était sûr, c'est qu'il n'appréciait pas - voire pas du tout ses manières de faire. Bien. Il n'avait qu'à l'ignorer en retour. Il regrettait presque d'avoir remis la main sur sa lance, essayant de se maîtriser afin de ne pas la brandir immédiatement.

    "Je devrais attendre que vous ayez envie d'en parler ?" Il balaye sèchement la main qui s'était à nouveau posée sur son épaule. Rien ne lui garantissait que l'homme soit toujours en vie la prochaine fois qu'ils se verraient... Le monde occulte était impitoyable après tout. "A moins que vous ne souhaitiez marchander vos informations." Puisque l'argent lui semblait être plus intéressant que de répondre à ses interrogations, tandis qu'il jetait un regard à la fêlure marquée dans le bois.

    Est-ce que connaître son nom pourrait le convaincre de finalement cracher le morceau ? "En quoi son identité ou la mienne change quoique ce soit..."  C'était pourtant juste une victime parmi tant d'autres. Une liste qui devait être bien trop grande pour avoir le mérite d'être mémorisée par n'importe quel exorciste. Mais les questions que l'homme lui avait retourné sous-entendait possiblement qu'il avait certains noms en tête concernant l'affaire qui s'était déroulée ce jour-là. A moins qu'il se jouait de lui, tout simplement... Ca se tentait, mais pour l'heure, il fallait reconnaître que l'élève de Nagoya n'était pas en position de force, et bien qu'il se soit laissé emporter l'instant d'avant la discussion ne pouvait continuer que s'il parvenait à poser des bases plus calmement. Une inspiration plus tard et la main tenant le Guandao se relâchait légèrement.

    Ce type qui prenait la pose en se permettant de ranger une main dans sa poche était pour le moment sa seule source d'information. Quelle misère. Yuichi eut également droit à un sermon moralisateur digne d'un professeur ou un parent, ce à quoi il répondit par un regard plus ou moins sceptique. Il espérait ne pas avoir à user de la force si le roux persistait à garder précieusement son savoir afin de lui démontrer l'efficacité de ce qu'il croyait inutile. Pendant ce temps, le soleil avait poursuivi son chemin, et la lumière s'était considérablement amoindrie dans ce lieu fermé.

    Puisqu'il fallait commencer quelque part... "Yuichi Kotaro." Encore une fois, son nom ne devait sûrement rien lui dire, mais s'il le voulait tant que ça c'était désormais chose faite. Suffisant pour un échange d'informations, il espérait. "Et comme précisé tout à l'heure, je n'ai pas rien à voir avec cette affaire. A moins de n'avoir quelque chose à cacher, je ne pense pas que cela vous coûte grand-chose de me partager ce que vous savez à ce propos. " Il pensait avoir repris son calme habituel, mais visiblement il n'arrivait toujours pas à contrôler les émotions transmises au travers de sa voix qui portait un ton accusateur injustement. Ca n'allait pas. Plus le temps passait, plus il commençait à douter des répercussions que cela aurait sur lui d'obtenir ce qu'il était venu chercher. Il fallait qu'il parle, et vite.

    Yuichi



    Yuichi Kotaro
    https://www.jjk-rpg.com/t38-yuichi-kotaro-yuyu-pour-les-intimes-100
    Tengen Jou
    Membre de la garde
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    -Tengen est assez grand, 1m85
    -Très souvent bien habillé et bien coiffé, costard, long cheveux rouges
    -Un sourire apaisé ou un regard indifférent
    Messages :
    35
    Ryos :
    3550
    Fragments d'Emotions :
    0
    Membre de la garde
    Ven 26 Avr - 22:05
    Tengen observait Yuichi avec une expression sereine, même s’il ressentait une certaine tension dans l’air. Ou plutôt, une appréhension de la situation. Le jeune homme était animé par une quête de vérité et de vengeance qui semblait dévorer son âme, et Tengen savait qu’il ne pouvait rester insensible à sa détresse. La situation était délicate, et le poids de ses propres actions pesait lourdement sur lui.

    La pièce plongeait doucement dans une pénombre adoucie par la lumière tamisée du soleil. Les ombres s'étendent sur les murs, créant un décor presque irréel qui semble refléter l’ombre pesante planant sur la conversation. Le bois craquait légèrement sous le poids de la tension, et Tengen sentit que chaque geste, chaque mot, serait crucial pour apaiser ou exacerber la colère de Yuichi.

    L’exorciste prit une profonde inspiration, préparant ses mots avec soin. Il savait que la révélation à venir risquait d’envenimer la situation, mais il ne pouvait plus reculer. Il regarda Yuichi droit dans les yeux, ses yeux exprimant sa sérénité habituelle, et parla d’un ton grave mais empathique, “Je comprends ta colère, Yuichi. Il est vrai que j’étais présent lors de cet accident tragique qui a coûté la vie à ta sœur.”

    Il marque une pause, laissant le temps à ses paroles de résonner dans l’esprit de Yuichi. Les souvenirs de cet incident douloureux refirent surface dans l’esprit de Tengen. Il se souvint de l’obscurité oppressante de la nuit, des éclats de lumière éblouissants des sorts et des armes, et des cris de combat qui résonnaient dans l’air. La bataille avait été intense, opposant des humains courageux à plusieurs fléaux redoutables.

    “Je regrette profondément ce qu’il s’est passé ce jour-là”, continua Tengen, la voix chargée d’une brève émotion. “Ta soeur a été victime de circonstances tragiques et imprévisibles. Nous étions engagés dans une lutte acharnée contre plusieurs fléaux au cours d’une mission, et malgré tous nos efforts pour protéger les innocents aux alentours, nous avons perdu le contrôle de la situation.”

    Les yeux de Tengen s’assombrirent tandis qu’il repensait à cette nuit funeste. Les étincelles d’énergie occulte dansaient dans son esprit, témoins de l’âpreté du combat. Les images des débris éparpillés et des éclats de sorts explosant autour de lui refaisaient surface, mais ce qui le hantait le plus était la perte de vie humaine, en particulier celle de la sœur de Yuichi.

    “Je ne cherche pas à me dérober à ma responsabilité dans cette affaire”, continua-t-il d’une voix plus basse. “Ta soeur méritait de vivre, et je porte le fardeau de cette perte avec moi. Non.. Si elle est décédée, c’est de ma faute.”, son regard se replonge dans le sien, il n’y avait pas une once de doute dans sa voix.

    Il voulait l’aider à apaiser sa haine et sa peine, cependant Tengen ne pouvait esquiver ces conséquences. De son point de vu, il était persuadé être la cause de la mort de cette jeune femme. Il n’avait aucun doute sur ce point. Tengen savait qu’il ne pouvait pas effacer la douleur de Yuichi, mais il espérait que la vérité pourrait apporter une forme de closure à son âme tourmentée. Les mots étaient impuissants face à la perte d’un être cher, mais il était prêt à assumer les conséquences de ses actions et à répondre à toutes les questions de Yuichi.

    Il observa le jeune homme avec une compassion sincère, une pointe de pitié, prêt à affronter les émotions conflictuelles qui pourraient surgir de cette révélation. Il était conscient que ce moment pourrait sceller leur destin commun, que ce soit par une compréhension mutuelle ou par une confrontation inévitable. Tengen était prêt à assumer sa part de responsabilité et à soutenir Yuichi dans sa quête, quelle qu’en soit l’issue.
    Tengen Jou
    https://www.jjk-rpg.com/t53-tengen-jou-termine
    Contenu sponsorisé
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    Sauter vers: