JUJUTSU KAISEN RPG///DOMAIN EXPANSION///ARC I : BIG BOOM THEORYPLATEFORME RP///ESPACE COMMUNAUTAIREIL EST TEMPS POUR VOUS D'ÉTENDRE VOTRE TERRITOIREJJK RPG
Qu'est-ce que JJK RPG ?
Jujutsu Kaisen est une œuvre jeune, parue en 2017, mais la critique et le public s’accordent pour dire qu’il s’agit déjà d’un nouveau classique du shônen. En un sens, il est le digne héritier de Hunter x Hunter ! Sauf qu’il se déroule dans le monde réel, à notre époque actuelle. Et c’est peut-être ce qui rend ce manga encore plus intéressant.

Sublimer le fantastique dans le shônen est la prouesse que réalise le manga de Gege Akutami. Nous avons choisi de prolonger cette proposition artistique. Jujutsu Kaisen RPG offre une expérience unique dans un univers original directement inspiré du manga éponyme et de notre monde actuel. À mi-chemin entre la sci-fi d’anticipation et l’urban-fantasy, nous faisons le choix de mettre en avant une uchronie à la fois punk et spirituelle. Un monde qui ressemble à notre futur proche et qui propose une nouvelle visite des thèmes abordés par Jujutsu Kaisen. Plus qu’un RPG, c’est un récit philosophique interactif qui est proposé.

Trois histoires entremêlées, trois sociétés superposées : celle des profanes, qui ne maîtrisent pas l’énergie occulte ; celle des exorcistes, qui maîtrisent et contrôlent l’énergie occulte ; celle des fléaux, êtres malfaisants constitués d’énergie occulte.

Neuf factions sont représentées à travers les différents mondes. Des tensions nombreuses apparaissent et persistent entre elles, mais une menace commune les met toutes sur le même niveau de danger : le retour du plus grand fléau de tous les temps, communément appelé “la Fin”.

La société des profanes :
  • L’Empire du Nouveau Japon, devenu une dictature après la crise économique mondiale de 2025, a un contrôle total sur sa population et possède de nombreuses polices

  • Insidious, considéré comme un cyber-État, est une organisation secrète de hackeurs qui s’est emparé des Internets

  • La société exorciste :
  • L’Orthodoxie exorciste, secte blanche, est une institution bouddhiste ancestrale qui gère l’énergie occulte au Japon et plus largement en Asie ; elle produit les écoles, les diplômes d’exorcistes et fonctionne sur l’autorité des 7 clans exorcistes.
  • L’Eglise Noire, secte noire, rassemble des Maître des Fléaux révolutionnaires qui luttent contre l’Orthodoxie et l’Empire du Nouveau Japon en perpétrant des attentats terroristes dans les grandes villes.
  • La Cabale de l’Harmonie, dont le nom n’est même pas assuré, est une mystérieuse secte noire shintoïste qui serait en train de s’infiltrer dans les différents sphères de pouvoir.

  • La société occulte (fléaux) :
  • La Pénurie est un fléau né de la peur du manque. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Afrique, le Moyen-Orient, l’Indonésie et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • L’Épidémie est un fléau né de la peur de la maladie. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Inde, une partie de l’Amérique du Sud et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Captivité est un fléau né de la peur de l’emprisonnement et de l’esclavage. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Amérique du Nord, l’Europe de l’Ouest, et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Guerre est un fléau né de la peur du conflit. Elle forme un empire occulte qui règne sur la Russie, la Chine, l’Europe de l’Est et une partie du Japon et cherche à se répandre.

  • Que ce soit dans le monde matériel ou dans les mondes occultes, tous ces groupes se vouent, chacun à leur manière, à l’extension de leur territoire. Les joueurs auront donc tout le loisir de venir impacter ces intrigues en mouvement : aider les factions, devenir leurs chefs, les détruire, en créer de nouvelles… en prévision des troubles à venir.
    TOPSITES
    news
    13/01/2024 : Période de pré-ouverture de JJK RPG.

    01/02/2024 : Début du mois d'ouverture de JJK RPG.

    24/03/2024 : Fin de l'ouverture de JJK RPG. Lancement officiel.

    01/04/2024 : Evènement d'initiative : DEAD CAN DANCE (Fête d'O-Bon, la Fin de l'Âge Mort).

    F. PROGRESSION NORYOKUTOpar Temps et EspaceAujourd'hui à 1:30
    BAZAR PANDÉMONIAQUE DE L'ÉPIDÉMIEpar Temps et EspaceAujourd'hui à 0:29
    F. PROGRESSION TAMOTSUpar TamotsuHier à 23:52
    Totaux des votes des joueurspar Matière et MouvementHier à 23:42
    Besoin d'un fournisseur ? [Feat Kei Tanabe]par Kei TanabeMer 22 Mai - 17:01
    LES MENACES DU GRAND NORD ▬ DÉMARCHE CLAN KOUTETSUpar Matière et MouvementMer 22 Mai - 10:08
    SCENARIO 47 ▬ DÉMARCHE CLAN SAIMINpar Matière et MouvementMer 22 Mai - 8:29
    LE ROI DES OMBRES ▬ DÉMARCHE CLAN ZEN'INpar Matière et MouvementMer 22 Mai - 8:26
    SECRETS AUTOUR DU FEU ▬ DÉMARCHE CLAN TSUINpar Matière et MouvementMer 22 Mai - 8:25
    LES TRADITIONS DANS LE SANG ▬ DÉMARCHE CLAN KAMOpar Matière et MouvementMer 22 Mai - 8:23
    MAÎTRE SHO, MAUDIT FARÇEUR ! ▬ DÉMARCHE CLAN JOU par Matière et MouvementMer 22 Mai - 8:21
    ULTIME REMPART ▬ DÉMARCHE CLAN KUGENpar Matière et MouvementMer 22 Mai - 8:20
    Smoke, le fumeur de clope [en cours]par SmokeMar 21 Mai - 17:35
    Champ contre champ' [Yumi & Furegami]par Furegami MoriMar 21 Mai - 17:15
    -28%
    Le deal à ne pas rater :
    Brandt LVE127J – Lave-vaisselle encastrable 12 couverts – L60cm
    279.99 € 390.99 €
    Voir le deal

    Masaaki Kamo
    Agent d'entretien à l'Académie de Tokyo
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Messages :
    10
    Ryos :
    5050
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Tokyo
    Agent d'entretien à l'Académie de Tokyo
    Ven 19 Avr - 23:04
    Nous hésitons à frotter nos doigts contre notre tempe - nous lançons des regards assassins aux mères dépassées par leurs garnements ; aux jeunes qui se bécotent en usant de leurs fluides corporels pour mieux attraper les bactéries ; aux vieux qui ronflent et soupirent dans leur fichu sommeil qui n'est pas leur dernier, malheureusement. Nous haïssons plus que tous les lieux communs, les endroits où la gente humaine se rassemble et nous n'avons guère le choix - nous n'avons nullement ce choix puisqu'une certaine fête se prépare et nous devons faire acte de présence ; ce n'était guère la première fois, mais nous avions toujours réussi à faire en sorte que notre femme et notre prétendu fils se tiennent éloignés de notre si singulière famille. Nous avons échoué cette année.

    Nous imaginons déjà le pire, nous n'osons même pas imaginer ce que notre fils risque de produire en étant si indiscipliné, si rebelle, si farouche - que notre femme risque de devoir se courber, ne pas parler trop fort, ne pas couper la parole ; non, ils n'y arriveront jamais et nous signerons un arrêt de mort quasi immédiat. Nous aimerions tant nous ronger les ongles ! Mais nous ne le pouvons, notre rythme cardiaque s'intensifiant déjà rien que d'imaginer mettre nos doigts dans notre bouche, les microbes dans notre gorge : nous ne le pourrions jamais, mais ce n'est guère l'envie qui nous en manque. Notre famille n'est pas n'importe laquelle et encore moins avec nous - nous avons bien failli frôler le bannissement et la seule rédemption fut de quitter la région ; alors revenir dans celle-ci n'est jamais un plaisir, surtout en sachant que nous allons devoir courber notre échine, frôler ce sol dégoûtant et faire profil bas en rasant les murs. Tel un pestiféré.

    Nous attendons de capter les regards en face de nous - de celui d'un gamin flamboyant à une femme iridescente ; avant de prendre la parole, devant hausser le ton, face au tumulte dans ce fichu wagon : « Écoutez-moi bien et ne me coupez pas la parole. Je vais être sincère. Une fois arrivé au domaine, ne parlez pas trop fort, ne coupez pas la parole, ne courrez pas dans les couloirs, écoutez les aînés et ceux de la branche principale et par pitié, ne contestez jamais les propos. » Un soupir las, un soupir long, un soupir. « Je dis pas ça pour vous faire chier. Mais il en va de notre maigre vie et je pèse mes mots. Nous ne sommes pas de la branche principale et je ne suis pas un individu recommandé - je suis une merde. Au moindre faux pas, ils n'hésiteront pas à se débarrasser de moi et je ne donne pas cher de votre propre peau. Alors, s'il vous plaît. » Nous ne disons jamais s'il te plaît. « Faites ce que je dis une fois là-bas. »

    Et qu'on nous vienne en aide, car le train ne tarda pas à ralentir. Nous étions arrivés à destination et nous savions qu'une fois sorti de ce train, une voiture nous attendrait ; et que l'enfer sur terre s'incarnera dans les murs de cette résidence que nous redoutons ardemment.
    Masaaki Kamo
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    Sauter vers: