JUJUTSU KAISEN RPG///DOMAIN EXPANSION///ARC I : BIG BOOM THEORYPLATEFORME RP///ESPACE COMMUNAUTAIREIL EST TEMPS POUR VOUS D'ÉTENDRE VOTRE TERRITOIREJJK RPG
Qu'est-ce que JJK RPG ?
Jujutsu Kaisen est une œuvre jeune, parue en 2017, mais la critique et le public s’accordent pour dire qu’il s’agit déjà d’un nouveau classique du shônen. En un sens, il est le digne héritier de Hunter x Hunter ! Sauf qu’il se déroule dans le monde réel, à notre époque actuelle. Et c’est peut-être ce qui rend ce manga encore plus intéressant.

Sublimer le fantastique dans le shônen est la prouesse que réalise le manga de Gege Akutami. Nous avons choisi de prolonger cette proposition artistique. Jujutsu Kaisen RPG offre une expérience unique dans un univers original directement inspiré du manga éponyme et de notre monde actuel. À mi-chemin entre la sci-fi d’anticipation et l’urban-fantasy, nous faisons le choix de mettre en avant une uchronie à la fois punk et spirituelle. Un monde qui ressemble à notre futur proche et qui propose une nouvelle visite des thèmes abordés par Jujutsu Kaisen. Plus qu’un RPG, c’est un récit philosophique interactif qui est proposé.

Trois histoires entremêlées, trois sociétés superposées : celle des profanes, qui ne maîtrisent pas l’énergie occulte ; celle des exorcistes, qui maîtrisent et contrôlent l’énergie occulte ; celle des fléaux, êtres malfaisants constitués d’énergie occulte.

Neuf factions sont représentées à travers les différents mondes. Des tensions nombreuses apparaissent et persistent entre elles, mais une menace commune les met toutes sur le même niveau de danger : le retour du plus grand fléau de tous les temps, communément appelé “la Fin”.

La société des profanes :
  • L’Empire du Nouveau Japon, devenu une dictature après la crise économique mondiale de 2025, a un contrôle total sur sa population et possède de nombreuses polices

  • Insidious, considéré comme un cyber-État, est une organisation secrète de hackeurs qui s’est emparé des Internets

  • La société exorciste :
  • L’Orthodoxie exorciste, secte blanche, est une institution bouddhiste ancestrale qui gère l’énergie occulte au Japon et plus largement en Asie ; elle produit les écoles, les diplômes d’exorcistes et fonctionne sur l’autorité des 7 clans exorcistes.
  • L’Eglise Noire, secte noire, rassemble des Maître des Fléaux révolutionnaires qui luttent contre l’Orthodoxie et l’Empire du Nouveau Japon en perpétrant des attentats terroristes dans les grandes villes.
  • La Cabale de l’Harmonie, dont le nom n’est même pas assuré, est une mystérieuse secte noire shintoïste qui serait en train de s’infiltrer dans les différents sphères de pouvoir.

  • La société occulte (fléaux) :
  • La Pénurie est un fléau né de la peur du manque. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Afrique, le Moyen-Orient, l’Indonésie et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • L’Épidémie est un fléau né de la peur de la maladie. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Inde, une partie de l’Amérique du Sud et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Captivité est un fléau né de la peur de l’emprisonnement et de l’esclavage. Elle forme un empire occulte qui règne sur l’Amérique du Nord, l’Europe de l’Ouest, et une partie du Japon et cherche à se répandre.
  • La Guerre est un fléau né de la peur du conflit. Elle forme un empire occulte qui règne sur la Russie, la Chine, l’Europe de l’Est et une partie du Japon et cherche à se répandre.

  • Que ce soit dans le monde matériel ou dans les mondes occultes, tous ces groupes se vouent, chacun à leur manière, à l’extension de leur territoire. Les joueurs auront donc tout le loisir de venir impacter ces intrigues en mouvement : aider les factions, devenir leurs chefs, les détruire, en créer de nouvelles… en prévision des troubles à venir.
    TOPSITES
    news
    13/01/2024 : Période de pré-ouverture de JJK RPG.

    01/02/2024 : Début du mois d'ouverture de JJK RPG.

    24/03/2024 : Fin de l'ouverture de JJK RPG. Lancement officiel.

    01/04/2024 : Evènement d'initiative : DEAD CAN DANCE (Fête d'O-Bon, la Fin de l'Âge Mort).

    Listing avatar par Lewis CrownHier à 20:00
    De Fièvre et de Sang [FB]par Menocchio KoutetsuHier à 16:51
    F. PROGRESSION FUREGAMI MORIpar Furegami MoriHier à 14:34
    Totaux des votes des joueurspar Matière et MouvementHier à 1:29
    Pas de repos chez les exorcistes [ft Menocchio]par Menocchio KoutetsuJeu 11 Avr - 19:01
    F. PROGRESSION REBECCA KAMOpar Kamo RebeccaJeu 11 Avr - 9:59
    EXPEDITION EXTERMINATION | MISSION par Gin OgawaMer 10 Avr - 23:30
    L'obsession commence :| mission par Menocchio KoutetsuMer 10 Avr - 23:08
    [NORIGAE] Night blossom in tune with secrets ~par Tengen JouMer 10 Avr - 19:34
    Les sous-doués passent le BAC | ft: ATSUSHI KAMOpar Menocchio KoutetsuMer 10 Avr - 17:26
    CEREMONIE ▬ LA CEREMONIE DU GIpar Tsuyoshi SaitokuMer 10 Avr - 14:19
    Le Deal du moment : -14%
    Brandt BXP5560X – Four électrique ...
    Voir le deal
    299.99 €

    Matière et Mouvement
    Narrateur omniscient
    Rang :
    S+++
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    — Le silence éternel de ces espaces infinis [...] ;
    — L'esprit préexiste à la matière. L'esprit habite chaque atome, chaque particule. L'esprit est la partition de l'Univers, la force immatérielle qui forge la réalité concrète. Il est... [...] ;
    — [...] serait donc approprié cette capacité à être, sans naissance et sans mort, et à demeurer, hors de l'espace et du temps ;

    Ce compte est le Maître du Jeu.
    Messages :
    97
    Ryos :
    10000065
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Narrateur omniscient
    Mer 3 Avr - 4:11





    Les 64 hexagrammes de la Guerre
    L'Harmonie cosmogonique avait laissé des traces indélébiles dans tous les mondes. La Guerre, qui avait fait partie des 9 signatures, s'évertuait à fêter la fin du territoire de l'Apocalypse en proposant une série de combats au sein du pandémonium. Qing-ji. Cette année, les choses étaient différentes. La venue inattendue du Spectre naturel des catastrophes avait énormément brinquebalé l'organisation de cette fête. Elle avait donc été reléguée au Démon de la Stratégie... Khan.





    金蟬脫
    Jin Chan Tuo Ke
    – Vingt et unième stratagème –

    Se dépouiller de son enveloppe telle une cigale aux ailes d’or

    “La forme demeure, la  puissance reste entière.”

    Garder la face, sans cesse. Se le rappeler à chaque instant. Ne rien laisser paraître. Jamais. Au grand jamais. C’était ça que les hommes avaient retenus de mes leçons ? C’était donc comme cela qu’ils interprétaient l’héritage stratégique que je leur avais légué pour nous vaincre ? Et même dans leur erreur, dans leur idiotie, ils échouaient à aller au bout de leurs mauvais choix. De lamentables petits soldats, hébétés qui n’arrivaient même pas à feindre un brin de courage. En pénétrant dans le territoire de la Guerre, ils faisaient tous ce triste constat : celui qu’ils n’étaient finalement pas ces guerriers fiers, capables de tout surmonter, mais qu’au contraire, ils étaient des humains peureux qui tenaient à leurs vies.

    Et ce sentiment s’était accentué avec l’arrivée de OOORHL à Soya depuis peu. Comme à chaque fois, il avait chamboulé le Nord par sa simple présence. Les tempêtes de neige n’étaient pas anodines. Elles signifiaient qu’il était encore en repos… et à tout moment, elles pouvaient s’emballer pour devenir de plus en plus catastrophiques. Bien. Je n’avais pas eu réellement besoin de trop m’attarder sur les préparatifs pour le faire venir. Il avait suivi mes appels comme une invitation. Il avait débarqué en éventrant l’espace, en le fissurant comme un bloc pour le traverser. Son premier pas sur la terre des Koutetsu fut jubilatoire. Un séisme occulte qui balaya les fabriques cauchemardesques les plus fragiles et fit vibrer tous les rideaux. Décidément, j’avais encore en moi ce lien précieux avec Hokkaido, la Terre de la Guerre. C’était à cet endroit précis que la TAISEN devait débuter. C’était ça, ma prophétie. Et pour cause ! Je m’attelais depuis plusieurs siècles déjà à la réaliser.


    Et à vrai dire, OOORHL, sa venue… étonnait autant les humains que les fléaux. Même la Guerre n’était pas vraiment au courant de sa trajectoire. Heiki avait réagi avec frénésie, partant à sa recherche dans la foulée.  Car lorsque la cigale se défaisait de son enveloppe, elle ne se déplaçait pas, elle se dédoublait. Dans le théâtre des opérations, pour que l’ennemi n’ose rien entreprendre, les troupes alliées devaient être également dupées. J’étais l’Ombre du Cataclysme. L’impermanence de l’être. Tout-à-l’heure j’étais en mouvement, et maintenant je suis immobile. Sa puissance nous couvrait tous. Impossible de ne pas le comprendre. La horde grouillait d’excitation à l’idée de sa présence. Il allait même pouvoir ouvrir une brèche dans le territoire de la Captivité. L’extension allait pouvoir débuter.

    Je venais de poser les choses pour les autres généraux. Une nouvelle fois. J’impulsais le mouvement. Et aujourd’hui, encore, en cette fête de Qing-ji, je me permettais d’innover. En effet, la manœuvre que je m’apprêtais à faire suivait une stratégie assez… avant-gardiste.


    結識還魂
    Jie Shi Huan Hun
    – Quatorzième stratagème –

    Emprunter un cadavre pour y loger une âme

    “En empruntant ce qui ne sert pas à autrui pour le faire servir à son propre usage, on se place dans la situation où ce n’est pas soi qui demande, mais l’autre qui nous sollicite.”

    O-Bon. C’était comme cela que les Koutetsu l’appelait. La fin de l’Harmonie Cosmogonique. Nous fêtions le retour à la conscience de ce qui nous entoure. Au cours de cette extension du territoire, les 9 signatures ont œuvré à la venue de la Calamité de la Vie. Ils nous ont sauvé de la stase éternelle, mais… L'avais-je vécu ? Je ne sais pas. Je ne sais plus… Je n’arrivais plus à savoir. Je n’arrivais plus à me souvenir de ma naissance… ou plutôt… de mes renaissances ? J’existais depuis déjà trop longtemps pour me rappeler de mes origines. Qui étais-je vraiment, au fond ? Le résultat de siècles de d’affrontements réfléchis, de stratagèmes, de manœuvres pernicieuses ? Le passé antique d’un homme qui était parvenu à soumettre le monde ? Le jouet intelligent de la Guerre ? Tout cela à la fois ? Rien de tout cela ? Non ! Encore autre chose ? Je ne pouvais pas savoir. Et pourtant. Ce qui m’avait fait émerger dans le monde occulte était, en un sens, ce que j’étais. C’était ce qui m’avait fait finalement. Et étrangement, je ne le situais pas. Je n’y arrivais tout simplement pas. Le flou cinétique des vies et des morts au fil de la guerre.

    CELEBRATION FLEAUX ▬ LES 64 HEXAGRAMMES DE LA GUERRE 8jsm

    Après, d’un autre côté… Est-ce que ça avait une quelconque importance ? N’était-ce pas finalement là notre essence que de ne pas exister, que d’apparaître de nulle part ? D’être des anomalies dans la cohérence et la rationalité ? Nous étions les émanations de ce qui était réel, mais qui n’avait pas de formes, pas de matières. Nous enveloppions les mouvements de notre énergie occulte et les incarnions. C’était ce pour quoi j’étais le Démon de la Stratégie. J’étais celui qui poussait les guerres à innover, à aller de plus en plus loin, je me nourrissais de l’inventivité destructrice des belligérants à travers le monde… Je m’en épanchais. Alors, pour me connecter avec Qing-ji et célébrer la conscience, j’avais décidé d’inviter toutes les signatures occultes qui répondraient à mon appel à se projeter dans la TAISEN. Je m’apprêtais à les aider à trouver le guerrier ultime qui sommeillait en eux. Je devais me connecter à leurs cortex occultes par la voie énergétique.

    L’organisation…  

    吳忠勝友
    Wu Zhong Sheng You
    – Septième stratagème –

    Créer de l’être à partir du rien

    “Un mensonge n’est jamais tout à fait un mensonge, car tout mensonge vise à créer une réalité.”

    J’entendais rendre tangible le processus qui permettait de créer de l’être à partir du rien. Il me suffisait de quelques points de transmission dans toute l’Asie de l’Est pour cibler une très large quantité d’empreintes occultes. Tous les fléaux, tous les humains… capables de percevoir l’onde télépathique que j’allais leur transmettre, allaient pouvoir participer à ma célébration de Qing-ji. Une petite lumière dans la vision périphérique ou une petite pensée parasite viendra piquer leur curiosité. En y replongeant plusieurs fois, ils valideront l’accès à mon territoire télépathique.

    Cette fête, je la voulais intime. L’Harmonie Cosmogonique nous avait enfermé avec nous-mêmes en nous-mêmes. Alors, au sein de ce territoire, seulement deux individus. L’un face à l’autre. Deux individus transcendés. À l’apogée imaginaire de leur puissance. Un duel au sommet de leur potentiel. En définitive, le goût divin de la TAISEN. La vision de la plus grande des guerres. Condensée. En eux.


    CELEBRATION FLEAUX ▬ LES 64 HEXAGRAMMES DE LA GUERRE R1e6

    Chaque fléau partisan de la Guerre éparpillé sur le territoire japonais constituait, indirectement, un relais de diffusion pour mon appel télépathique. La communication émotionnelle s’étendait ainsi à des milliers de kilomètres. Je voyais les choses en grand. Car du néant, en tant qu’inconditionné, nous nous pourvoyions la puissance créatrice. La vacuité était douée d’un souverain pouvoir d’engendrement. Les flux d’énergie occulte faisaient filer le signal comme une goutte d’eau qui serpentait à travers les vagues d’un voile de soie.

    Se voir au maximum de ses capacités, dans son plein potentiel… Combattre l’ennemi le plus puissant à ses yeux… Livrer la plus belle des guerres. C’était ça, vivre. Mourir. Pour revivre encore. Toujours.

    La Guerre était là pour nous rappeler qu’elle vivait cela au quotidien. Que cette vision était un frémissement dans son échine, un pas dans le sien. Je l’avais naturellement invité à se délecter avec moi de ce spectacle grandiose. Nous allions tout naturellement choisir nos favoris et nous féliciter de leurs exploits. La Guerre allait sans doute me montrer un déchaînement de puissance pour imager ce qu’il aura apprécié dans les combats. Et l’appel du combat, la soif de violence, que j’aurai engendré, me permettra de capitaliser sur de nouveaux effectifs.

    Toutes les pièces étaient posées.
    Très bien.
    J'exécutai alors mon dernier mouvement incantatoire.
    Puis prononçai les psaumes finaux.

    范克偉朱
    Fan Ke Wei Zhu
    – Trentième stratagème –

    D’invité se transformer en maître de céans

    “Qui est commandé chez autrui est un esclave, qui y est honoré en est l’hôte.”



    CELEBRATION FLEAUX ▬ LES 64 HEXAGRAMMES DE LA GUERRE F6c82be120b0f83ca5d2a6f421da78f3


    Explications du jeu
    La célébration Qing-ji (O-Bon) de la Guerre est menée par le Démon de la Stratégie. Au cours de cette célébration, il prend contact avec tous les individus du Japon par le biais d’une pensée parasite et les invite, indirectement, à rentrer dans son territoire télépathique.

    En participant à ce mini-jeu de la Guerre, votre personnage est donc projeté dans une réalité alternative dans laquelle il incarne le maximum de ses capacités et doit affronter la créature la plus puissante à ses yeux. En d’autres termes, votre ennemi est à choisir selon vos désirs (en vous basant sur un PNJ déjà existant ou en inventant un personnage pour l’occasion).

    Il vous est donc demandé de scénariser un combat sur un post dans lequel vous allez pouvoir décrire un affrontement de votre personnage à son plein potentiel. Répondre à la question : Quel genre de combat votre personnage ferait une fois au rang SSS ? Bien sûr, ce combat n’est pas engageant. Cette prolongation du pouvoir au plein potentiel que vous pourrez décrire ne sera obligatoirement celle que vous aurez plus tard. Les choses peuvent toujours changer. Vous êtes assez libres de vos mouvements et de votre imagination.

    Cette hallucination est guettée par la Stratégie et la Guerre... qui n'hésiteront pas à récompenser avec plusieurs cadeaux (en influence et matériellement) les meilleurs affrontements et les personnages les plus puissants..


    Matière et Mouvement
    https://www.jjk-rpg.com
    Tamotsu
    Partisan de l'Epidémie
    Rang :
    1
    PI Investis :
    0
    PI Restants :
    0
    Description Brève :
    - THE médecin
    - 1m75
    - Chapeau, masque, manteau en cuir léger
    - Voix déformé par le masque
    Messages :
    18
    Ryos :
    1350
    Fragments d'Emotions :
    0
    Localisation :
    Actuellement, Toshigi côté Kanto
    Partisan de l'Epidémie
    Mar 9 Avr - 21:21
    Je n’avais rien à y faire. Aucune utilité. Pas une certaine envie. Un danger omniprésent. Et pourtant. Un certain agacement. De voir tous ses primates, ses singes sans poils, fêter en toute insouciance, comme si les fléaux n’avaient plus aucune importance à leurs yeux. Je pourrais venir y jouer les trouble-fête mas cela ne me serait aucunement bénéfique. Au contraire, la fête risquait de tourner à la chasse à l’homme, enfin au fléau, vous m’avez compris. Il faudrait être suicidaire ou complètement fou pour entrevoir l’idée d’aller poser un pied en ces lieux. Parfois, je déteste ma curiosité.

    Mais pour l’heure, ce n’est pas une préoccupation. Mes confrères, mes supérieurs, ont, eux aussi, eu l’idée, l’envie de lancer un peu de festivité. Guerre. A toujours vouloir s’assurer les premiers mouvements, être sur la ligne de front, ne pas chercher à comprendre ni exploiter ceux qui les entourent. Direct et franc pour une grande majorité. Quelques-uns peuvent être vicieux et pernicieux mais ils ne sont pas très bien vu au sein de leur congrégation. S’ils n’appréciaient pas autant se battre et déclencher des conflits, ils auraient fait des recrues de choix au sein de l’Epidémie.

    Un clignement d’yeux. Une lumière, une sorte de d’invitation. Télépathique. Puissante. Intrigante. L’invitation est acceptée. Bien que je ne conçois pas les autres factions comme foncièrement utiles à la cause en général, elles peuvent avoir un certain atout si on arrive à les utiliser comme il faut. C’est pour cette unique raison que cela me convient de voir ce qu’ils ont à nous proposer. A nous faire découvrir. Malheureusement, j’aurais presque pu anticiper ce que j’ai pu voir à travers la vision.

    Deux individus s’affrontant encore et encore. Un sempiternel combat, où l’on revient toujours face à l’autre. Quelle brutalité inutile. Cela en était presque captivant. Chaque coup lancé de manière chirurgicale, chaque impact générant une onde de choc plutôt conséquente, les membres se déchiquetant pour se recoudre. Il n’était pas difficile de comprendre que notre hôte voulait nous voir nous entre déchirer dans une lutte sans merci. Ce qui ne me plaisait guère.


    - Bien évidemment, nous ne sommes pas aussi archaïques n’est-ce pas ?

    Cette voix douce, légère. Je la connais. Sans pour autant m’en souvenir. Une réminiscence profonde, me causant un mal de crâne violent. En me retournant, il me faisait, les bras croisés, un léger sourire bienveillant sur le visage. Des yeux d’un jaune d’ambre, une longue chevelure tenue en queue de cheval, une tenue blanche… Pourquoi est-ce que je le connaissais… La douleur s’intensifiait de plus en plus au sein de mon crâne.

    - Mal… Pourquoi…

    - Je ne peux te le dire. Il en va de tous que ce soit à toi de le comprendre. Si cela n’arrive pas… Eh bien, notre vie continuera comme tous ses derniers siècles. A vouloir guérir l’humanité, tu t’es détourné. Du mois… Notre vécu ne t’affecte plus.

    - Nous… Qui es-tu ?

    Sa tête se penche légèrement sur le côté, un tic que je saurais reconnaitre entre mille. Il s’agit du mien. Un mouvement que je ne peux réprimer, quand je suis curieux d’un fait. Mes tempes battent la pulsation de mon cœur, arrachant un gémissement à chaque vibration. Comme si mon corps entier résonnait face à cette vision. Comme s’il voulait… Revenir à cet état. Je me prends la tête et pousse un hurlement de douleur, apaisant que légèrement mon mal être.

    - Je… Ne suis pas toi...

    Ma main se tend et un déferlement d’Energie Occulte s’abat sur lui. Cette personne qui me fait face, qui me regarde avec bienveillance. Lui aussi déploie son énergie, bloquant sans mal ce que je venais de lui asséner. Quelques éclairs crépitèrent avant de disparaitre, en même temps que mon rayon. Je fus surpris de la puissance que je venais de déployer. Ce n’était pas celle dont j’étais habitué. Cette vision, cette réalité alternative me conférait de nouveaux attributs.

    - Il va falloir que tu le conçoives… C’est ce que nous sommes. Ce que nous avons toujours été.

    Cette douceur dans la voix, dans sa manière de parler. Comme si je n’étais qu’une âme perdue, qu’il cherchait à guider. A travers quoi ? Pourquoi faisait-il cela ? Ou pourquoi faisais-je cela… Non non… Je ne devais me laisser berner par ses paroles, par cette signature énergétique beaucoup trop similaire. A ce reflet dans le miroir. A ceYin. La douleur m’empêchait de réfléchir clairement. Une idée vint battre, dissipé tout cela. Un sourire macabre déforma les plis du cuir de mon masque.

    - Alors si NOUS sommes unité… Ton attente sera désespéré

    M’élever dans les airs. Plus haut… Toujours plus haut. Surplomber cette terre de désolation. Détecter. Tout. TOUT les humains, la moindre parcelle de leur énergie occulte. Les visionner dans mon esprit. Chaque flamme, chaque être, chaque déception, chaque dépression. Chaque colère, chaque rage, chaque joie. Ma tête fourmille d’emplacement, de lieu, de groupes, de familles, d’amis, de collègues. Aucun n’a l’idée de ce qui l’attends. De ce qu’ils vont subir. Mon bras se lève et commence à accumuler de l’énergie.

    Je souffle à travers les filtres de mon masque. Mon corps se raidit sous l’effet de la première limitation. Amplifier la Projection d’Energie. Ma gorge se noue sous la deuxième limitation. Accroitre l’Eclair Noir, que l’on infuse. Cela forme un globe, de plus en plus gigantesque, conséquent. Non, ce n’est pas lui que je vais envoyer. Il se résorbe, en apparence. Compresser, de plus en plus, jusqu’à posséder la taille d’une bille. Mon corps se tripla, sous la forme d’image rémanente, prête à lancer la même attaque. Pas de dégâts supplémentaires, juste plus de chaos.


    CELEBRATION FLEAUX ▬ LES 64 HEXAGRAMMES DE LA GUERRE 6ap5
    CELEBRATION FLEAUX ▬ LES 64 HEXAGRAMMES DE LA GUERRE 2xtv

    La puissance se déploya. Dans tous les sens. Un trait pour une cible. Perforant le cœur de chacun. Explosant en touchant le sol. Une pluie, meurtrière. Pas de distinction. Pas de pardon ni de pitié. En peu de temps, les lumières, les flammes s’éteignirent, les unes après les autres. Les cris résonnaient à travers le monde, une clameur qui se transformaient en un chant mélodieux. Puis vint le silence. Oppressant. Rassurant. Seul ma respiration bruyante le couvrait. Je redescendais pour lui faire face. Nous faire. Il souriant toujours, comme s’il n’avait pas été surpris.

    - Si tu penses que c’est ainsi que nous devons soigner le monde… Je ne pense pas pouvoir m’y opposer. Mais la route est encore longue et j’ai bon espoir de nous voir revenir sur le droit chemin.

    Il fit un simple geste de la main et la vision s’étiola, comme une vapeur disparaissant, comme un rêve ne cherchant plus à se cacher. Je revenais à moi, pris de vertige et de tourment. Je ne savais que penser de ce que je venais de voir, de ressentir, d’entendre. Ma main se porta à mon masque, le retirant, libérant un millier de miasme. Assis, je ne sentis pas cette larme rouler le long de ce qui était une joue par le passé et s’écraser par terre. Une unique larme.
    Tamotsu
    kaytsak
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    Sauter vers: